Les Bacillus.

Slides:



Advertisements
Présentations similaires
A la recherche de la DNase
Advertisements

Listeria dimanche 26 mars 2017 Listeria.
Les Bacillaceae. Les bacilles Gram + 1°/Bacilles Gram + cultivant en aérobiose et non filamenteux 1.1. Sans forme filamenteuse : Bacillus et apparentés.
Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2.
LA GALERIE API 20E (travail de Roland FERRY CANNES)
Gram+ Gram- Coques Bacilles TEST CATALASETEST OXYDASE StaphylococcusMicrococcus EnterococcusStreptococcus Bacillus Lactobacillus Neisseria Acinetobacter.
La culture des bactéries
STRUCTURE BACTERIENNE
Chapitre 1 : Identification de substances chimiques
Milieu Clark et Lubs.
4.5. Spore (endospore) coloration de Moeller Bacillus état frais
GALERIE API 20E : ensemencement, lecture et interprétation
TP2 : Propriétés des enzymes
Initiation à la microbiologie
LE MILIEU DE HUGH ET LEIFSON
Les anaérobies.
LES MILIEUX SELECTIFS DES ENTEROBACTERIES
LES MILIEUX D’ISOLEMENT DES COQUES GRAM +
LE MILIEU A LA LYSINE DE TAYLOR (LDC)
Les Streptococcus.
LA GALERIE API 20E 1- Présentation de la galerie
LES MYCOBACTERIES.
LES BACILLES GRAM POSITIFS CULTIVANT EN ATMOSPHERE AEROBIE
TECHNIQUE DE DENOMBREMENT EN SURFACE
BACTERIOLOGIE TD2 METABOLISME DES GLUCIDES
BACTERIOLOGIE TD-1 : 40 min. METABOLISME DES GLUCIDES
BACTERIOLOGIE METABOLISME DES GLUCIDES
BTS ANALYSES BIOLOGIQUES
METABOLISME PROTIDIQUE.
LES STREPTOCOCCACEAE.
Chapitre II : Quelques aspects de la chimie des aliments
Gélose Nutritive Ordinaire
Les Bacillaceae.
Le diagnostic de laboratoire Streptococcus
Milieu de CHAPMAN.
Les Bacilles Gram Positifs
MANNITOL MOBILITE NITRATE
Digestion expérimentale de l’Amidon
Milieux de culture.
Recherche de la thermonucléase
Milieu Citrate de Simmons
Compter des Microorganismes
Quantifier les Microorganismes
L’Étude des Microorganismes
L’Étude des Microorganismes
LA GALERIE MINIATURISEE D’IDENTIFICATION DES ENTEROBACTERIES
anthropozoonoses agents des Chapitre 15 infections des animaux
Clinique : . Incubation : de 1 à 4 jours . Début brutal : nausées (, vomissements, diarrhée et crampes abdominales. Selles dites « eau de riz » Pertes.
Bacillus anthracis.
LE MILIEU HUGH ET LEIFSON : Recherche de la voie d’attaque du glucose
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU BEA (Bile Esculine Azide)
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU CHAPMAN
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU DRIGALSKI
Les bactéries lactiques
Milieux VRBG et TBX Milieux VRBG et TBX. Milieu VRBG Violet – Rouge neutre – Bile - Glucose.
Culture microbienne mercredi 11 novembre 2009.
Le projet TICE en 1ère STL BGB Milieux de culture
Identification des bactéries
Chapitre 2 physiologie bacterienne
GÉLOSE BAIRD PARKER.
LES COLIFORMES ET LES STREPTOCOQUES FECAUX
PANIFICATION ET FERMENTATION Saccharomyces cerevisiae la levure de boulangerie 1 Equipe de biotechnologies lycée Ph DELORME - ISLE D'ABEAU.
Procédure d'identification bactérienne
LES MILIEUX D’IDENTIFICATION DES VIBRIO ET PSEUDOMONAS
Travaux pratiques de Microbiologie Par Emilie et severine
Lycée Jolimont TOULOUSE
TP microbiologie Mesure d’hygiène.
Les champignons microscopiques
Les milieux de culture. titre Notions Théoriques Associées 12 TP 17.
Transcription de la présentation:

Les Bacillus

Aspect microscopique Bacilles Gram + présentant une spore
À l’EF : mobiles le plus souvent par ciliature péritriche Distinction de trois groupes: Bacillus à spore ovale non déformante, Bacillus à spore ovale déformante, Bacillus à spore ronde déformante

Observation au MEB Forme végétative : bacilles à bouts arrondis Forme de résistance : spore dans un environnement favorable permet le développement d’un nouveau Bacillus.

Bacillus anthracis Observation microscopique
Grand bacille (5 µm de long, 1 µm de large), Gram +, Formant une spore ovalaire centrale non déformante. immobiles capsulé Caractères biochimiques: AAF, glucose +, non exigeant, VP + (caractère de la classification des Bacillus), gélatinase +, uréase -, maltose +, saccharose + Il élabore une toxine comprenant trois facteurs agissant en synergie: facteur I  oedématogène facteur II  immunogène facteur III létal

Les milieux de culture des Bacillus
Gélose à l’amidon Gélose nutritive à 1% d’amidon de riz ou de pomme de terre Ensemencer par une strie centrale à partir d’une suspension bactérienne. Ou en faisant 5 ou 6 dépôts d’öse sur la gélose Incuber 24 heures à 37°C

Gélose à l’oeuf Gélose trypticase-soja à 10% de jaune d’œuf stérile
Ensemencer par une strie centrale à partir d’une suspension bactérienne. Ou en faisant 5 ou 6 dépôts d’öse sur la gélose Incuber 24 heures à 37°C

Milieu TCA Composition pH = 6,8 à 7 Ensemencement
Source N Composition Peptone trypsique de caséine 20 g Chlorure de sodium 5 g Sulfite de sodium 0,5 g Cystine 0,5 g Rouge de phénol 0,017 g Gélose 2,5 g ED qsp 1 L Sources minérales Source de C et N Indicateur de pH pH = 6,8 à 7 Ensemencement Régénérer les milieux 20 min au BM à 100°C. Refroidir les tubes à 45°C. Incorporer le sucre désiré pour une concentration finale de 1% (10g.L-1). Solidifier les milieux sous l’eau froide. Ensemencer par piqûre centrale. Incuber 24 heures à 37°C.

Milieu de Mossel Composition pH = 7,1 Ensemencement
Source N Extrait de viande g Peptone g Mannitol g Chlorure de sodium g Rouge de phénol 0,025 g Agar g ED qsp 1 L Sources de carbone Sources minérales Indicateur de pH pH = 7,1 Au moment de l’emploi, ajouter à 90 mL de milieu: 10 mL de jaune d’œuf dilué au ½ dans de l’eau physiologique 1, 2, 5 ou 10 mL de polymyxine à 1 mg/mL (Inhibiteur) C’est un milieu d’isolement sélectif des Bacillus de l’espèce Bacillus cereus à partir des aliments ou des selles. Ensemencement Isolement par la technique des quadrants.

Gélose au lait Gélose blanche à 2,5 à 3% d’agar en solution dans l’eau dans laquelle on ajoute la même quantité de lait stérile. Ensemencer en faisant 5 ou 6 dépôts d’öse sur la gélose Incuber 24 heures à 37°C

Lecture des milieux Gélose à l’amidon Gélose à l’œuf
Recouvrir de lugol la gélose après culture Pas de coloration noire autour des cultures: absence d’amidon  il a été hydrolysé par les bactéries, test positif Coloration noire autour des cultures: présence d’amidon  test négatif Lecture directe: Éclaircissement du milieu de culture  les bactéries ont hydrolysé les lécithines du jaune d’œuf , test positif Gélose à l’œuf Pas de changement du milieu  test négatif

Gélose Mossel Colonies rouges entourées d’un halo opaque et blanchâtre  suspicion de Bacillus cereus, LECITHINASE +++ Colonies rouges  pas d’utilisation de mannitol par les bactéries  MANNITOL - Présence d’un halo: hydrolyse des lécithines par une lécithinase, en choline soluble et diglycéride insoluble qui précipite dans le milieu en formant un trouble.

Gélose au lait Lecture directe après culture
Halo clair autour de la culture  hydrolyse de la caséine, test positif Pas de modification du milieu autour de la culture  test négatif, la caséine n’est pas hydrolysée.

Correction du TP 1er jour N° impair: Bacilles en chaînette Gram +
N° pair: Bacilles en chaînette Gram + présence d’une spore déformante dans le bacille.

2nd jour N° pair: présence d’une spore centrale ovoïde déformante
Coloration des spores au vert de Malachite

Lecture du VF N° impair: culture en surface  AS 1ère orientation: bacilles Gram +, mobiles, catalase +, VP+, non exigeants,(sporogène), AS  orientation vers le genre Bacillus. N° pair: culture dans tout le tube  AAF 1ère orientation: Bacilles Gram +, mobiles, VP+, non exigeants, sporogènes, AAF  orientation vers le genre Bacillus.

Lecture des milieux CTA
N° impair glucose xylose arabinose Virage de l’indicateur de pH  glucose + Virage de l’indicateur de pH  xylose + Virage de l’indicateur de pH  arabinose +

N° pair glucose xylose arabinose Virage de l’indicateur de pH  glucose + Pas de virage de l’indicateur de pH  xylose - Pas de virage de l’indicateur de pH  arabinose -

Lecture de la gélose à l’amidon (n°pair et impair)
Pas de coloration autour de la culture  absence d’amidon qui a été hydrolysée par l’-amylase des Bacillus. Lecture de la gélose au lait (n°pair et impair) Présence d’un halo d’éclaircissement autour de la culture  de la caséine a été hydrolysée par les protéases des Bacillus.

Lecture de la gélose à l’œuf
n° pair Présence d’un halo clair autour de la culture  les lécithines ont été hydrolysées par la lécithinase des Bacillus. n° impair Pas de modification autour de la culture  les lécithines n’ont pas été hydrolysées.

Lecture de la gélose de Mossel
n° pair Colonie rose  pas d’utilisation du mannitol par les Bacillus  MANNITOL - Présence d’un halo clair autour de la culture  les protéines du jaune d’oeuf ont été hydrolysées par les protéases des Bacillus. Présence d’un halo opaque autour de la culture  les lécithines ont été hydrolysées par la lécithinase des Bacillus. Suspicion de Bacillus cereus Identification de l’espèce: Bacillus présentant divers enzymes (-amylase, lécithinase, protéases), glc +, xylose-, arabinose -, culture caractéristique sur Mossel  Bacillus cereus.

Lecture de la gélose de Mossel
n° impair Colonie jaune  Utilisation du mannitol par les Bacillus  MANNITOL + Absence d’un halo opaque autour de la culture  les lécithines n’ont pas été hydrolysées par les Bacillus. Il s’agit d’un Bacillus autre que Bacillus cereus Identification de l’espèce: Bacillus présentant divers enzymes (-amylase, protéases), glc +, xylose+, arabinose + Bacillus subtilis (tableau p 132 du livre).