LES MILIEUX D’ISOLEMENT DES COQUES GRAM +

Slides:



Advertisements
Présentations similaires
TP Transformation d'une souche d'E. coli (HB 101) par le plasmide pGLO
Advertisements

A la recherche de la DNase
Pasteurellaceae : Pasteurella Haemophilus
Infections du tractus urinaire (ITU) et Examen cytobactériologique des urines (ECBU) dimanche 26 mars 2017 ITU et ECBU.
Mycoplasme Civel / Joffin / Karczinski - Microbiologie / ABM2.
LA GALERIE API 20E (travail de Roland FERRY CANNES)
Gram+ Gram- Coques Bacilles TEST CATALASETEST OXYDASE StaphylococcusMicrococcus EnterococcusStreptococcus Bacillus Lactobacillus Neisseria Acinetobacter.
La culture des bactéries
I) Obtention de l’ADN recombinant
Syndrome méningé Syndrome septicémique.
Les agents physiques antimicrobiens
GALERIE API 20E : ensemencement, lecture et interprétation
LE MILIEU DE HUGH ET LEIFSON
Les Bacillus.
Les anaérobies.
LES MILIEUX SELECTIFS DES ENTEROBACTERIES
LE MILIEU A LA LYSINE DE TAYLOR (LDC)
Les Streptococcus.
Dénombrement de la flore du yaourt
TECHNIQUE DE DENOMBREMENT EN SURFACE
BACTERIOLOGIE TD2 METABOLISME DES GLUCIDES
Techniques de base de la vitroculture
METABOLISME PROTIDIQUE.
LES STREPTOCOCCACEAE.
Gélose Nutritive Ordinaire
Comment réussir une expérience de migration des ions
Le diagnostic de laboratoire Streptococcus
Milieu de CHAPMAN.
Les Bacilles Gram Positifs
MANNITOL MOBILITE NITRATE
Lactobacillus et autres bactéries lactiques
Milieux de culture.
Recherche de la thermonucléase
Milieu Citrate de Simmons
L’Étude des Microorganismes
Les Milieux et les Paramètres de Croissance
Coques lactiques Métabolisme fermentaire  acide lactique
Cours #5 Processus de formation
LE MILIEU HUGH ET LEIFSON : Recherche de la voie d’attaque du glucose
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU BEA (Bile Esculine Azide)
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU CHAPMAN
LES MILIEUX SELECTIFS : LE MILIEU DRIGALSKI
La Flore Mésophile Aérobie Totale (FMAT) est un indicateur sanitaire qui permet d'évaluer le nombre d'UFC (Unité Formant une Colonie) présentes dans un.
Milieux VRBG et TBX Milieux VRBG et TBX. Milieu VRBG Violet – Rouge neutre – Bile - Glucose.
CMI en milieu gélosé.
Culture microbienne mercredi 11 novembre 2009.
Le projet TICE en 1ère STL BGB Milieux de culture
Cours de Bactériologie Faculté de Médecine de Fès
GÉLOSE BAIRD PARKER.
LES COLIFORMES ET LES STREPTOCOQUES FECAUX
Recherche de l’origine de la contamination du patient
PANIFICATION ET FERMENTATION Saccharomyces cerevisiae la levure de boulangerie 1 Equipe de biotechnologies lycée Ph DELORME - ISLE D'ABEAU.
Procédure d'identification bactérienne
LES MILIEUX D’IDENTIFICATION DES VIBRIO ET PSEUDOMONAS
Mycoplasmes : Mycoplasma, Ureaplasma…
Travaux pratiques de Microbiologie Par Emilie et severine
Lycée Jolimont TOULOUSE
Critères d’identification d’un Staphylococcus
TP microbiologie Mesure d’hygiène.
Microbiologie alimentaire et industrielle
Growth potential of Salmonella spp. and Listeria monocytogenes in nine types of ready-to-eat vegetables stored at variable temperature conditions during.
l‘activité des cellules est sous le contrôle du programme génétique
UNITE DE PRODUCTION DES MILIEUX DE CULTURE ET REACTIFS DE LABORATOIRE
Numérations en microbiologie.
Les observations microscopiques en microbiologie.
Identification bactérienne: Paramètres de croissance
Introduction.
Les milieux de culture. titre Notions Théoriques Associées 12 TP 17.
Le yogourt TP no 5.
Transcription de la présentation:

LES MILIEUX D’ISOLEMENT DES COQUES GRAM +
La gélose trypticase soja Composition Peptone trypsique de caséine 15 g Peptone papaïnique de soja 5 g Chlorure de sodium g Agar (gélose) 15 g ED qsp 1 L Source de C et N Source minérale pH = 7,2 Milieu d’isolement riche qui convient à tous les microorganismes exigeants

La gélose COLUMBIA Composition Mélange de peptones g Amidon g Chlorure de sodium g Agar (gélose) 15 g ED qsp 1 L Source de C et N Source glucidique de C Source minérale pH = 7,1 Milieu d’isolement , servant de base pour la préparation des géloses au sang. Gélose riche qui peut être additionnée de nombreux suppléments, et la rendre sélective à certains groupes bactériens.

La gélose au sang frais Composition Base trypticase soja, Columbia Peptones riches en acides aminés et vitamines Amidon NaCl agar A ce milieu de base, il faut ajouter 5% de sang frais de mouton ou de cheval défibriné et stérile Milieu d’isolement riche qui convient à tous les microorganismes exigeants ou non. Il permet aussi une orientation en fonction du caractère hémolytique pour les streptocoques Préparation du milieu Pipette Pasteur stérile Couler par-dessus les gouttes de sang la gélose en surfusion à 45°C Homogénéiser en faisant des petits cercles concentriques. Déposer le volume de sang nécessaire en faisant des gouttes séparées dans le fond de la boîte de pétri.

Milieu d’isolement simple, sélectif et d’orientation
La gélose BEA (bile – esculine – azide de sodium) Composition Source de C et N Peptone g Extrait de levure g Bile de boeuf 10 g Chlorure de sodium g Citrate de sodium g Esculine g Citrate de fer ammoniacal ,5 g Azide de sodium ,25 g Agar (gélose) 13,5 g ED qsp 1 L Source de C, N, vitamines et minéraux Inhibiteur de croissance Source glucidique Ind des produits d’hydrolyse de l’esculine Inhibiteur de croissance pH = 7,1 Milieu d’isolement simple, sélectif et d’orientation L’azide de sodium empêche la croissance des bactéries Gram – et de tous les streptocoques sauf ceux du groupe D. La bile inhibe les bactéries Gram + sauf les streptocoques du groupe D. L’azide de sodium et la bile sélectionnent la culture des entérocoques et des streptocoques du groupe D.

Colonies d’ascpect variable, sans noircissment du milieu:
ESCULINE – Orientation vers d’autres germes différents des Streptococcus D Lecture Petites colonies translucides entourées d’un halo noir: ESCULINE + Orientation vers les Streotococcus D dont fait partie le genre Enterococcus.

Lecture Halo clair (éclaircissement autour des colonies) Hémolyse totale des globules rouges : HEMOLYSE  Halo verdâtre autour des colonies Hémolyse partielle des globules rouges : HEMOLYSE  Milieu inchangé autour des colonies Absence d’hémolyse.