La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mise en place des automatismes de langage à lécole maternelle.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mise en place des automatismes de langage à lécole maternelle."— Transcription de la présentation:

1 Mise en place des automatismes de langage à lécole maternelle

2 Apprendre à parler, c'est apprendre à partager le premier pouvoir : l'accès aux mots et à la pensée de l'autre, c'est apprendre à penser. Agir dans le monde Vivre ensemble au sein dune société en sappropriant une ou plusieurs cultures Mettre en mots une pensée faisant intervenir les différentes formes dintelligence Apprendre à parler pour:

3 CES COMPETENCES DEVRONT ÊTRE ACQUISES POUR TOUS LES ELEVES A LISSU DE LA GS.

4

5

6 Découverte et acquisition des automatismes:

7 L'appel T. P. S. / P. S.M. S.G. S. Des compétences S'intégrer dans le groupe Comprendre ce qui se dit, s'écrit Identifier son prénom parmi d'autres Identifier le prénom des autres Identifier tous les prénoms Des activités Affichage de son étiquette, plutôt sur un tableau de présence Photo progressivement au verso pour validation à partir du seul écrit Lecture des étiquettes Prénom des présents/des absents (aide du référentiel "liste des élèves") Registre d'appel tenu par les élèves à tour de rôle à partir du tableau des présents (nom + prénom) Des outils Étiquettes (majuscules d'imprimerie) + photos associées Étiquettes avec prénom + initiale du nom (différentes graphies avec majuscules) Liste des élèves Étiquettes avec prénom + nom (différentes graphies) Liste des élèves Registre des élèves les rituels de la Toute Petite à la Grande Section : compétences, activités, outils.

8 Le calendrier la date T. P. S. / P. S.M. S.G. S. Des compétences - Maîtriser les termes avant/après par rapport à des repères forts - Repérer les jours avec/sans école - Prendre conscience des rythmes (jours, semaines) - Prendre des repères par rapport à un événement attendu - Construire la notion de semaine avec acquisition progressive de l'ordre des jours - Avant/après - Hier/aujourd'hui/demain - Construire la notion de date en référence à un écrit social, le calendrier - Se projeter, anticiper Consolidation Compréhension de la notion de date et utilisation de différents calendriers Plus lointain Des activités - Repérage du jour (flèche, choix de l'étiquette pertinente) - Prise de repères graphiques - Utilisation de calendriers pour attendre un événement Lecture de l'emploi du temps - Utilisation fonctionnelle des calendriers - Pratique et comparaison des différents types de calendriers - Fabrication d'un calendrier (collectif, individuel) Des outils - "Train", "Roue" des jours, étiquettes - Faire des photos (de la matinée/de la journée/de la semaine avec activités spécifiques liées aux jours) - Éphéméride, bande numérique, frise linéaire, calendriers, étiquettes - Calendrier individuel

9 La météo T. P. S. / P. S.M. S.G. S. Des compétences - Observer et décrire à l'aide d'un lexique approprié de plus en plus précis la situation des phénomènes météorologiques significatifs et de la nature environnante - Utiliser des instruments permettant les relevés des données météorologiques (température, hauteur d'eau, force du vent... ) - Utiliser des outils construits au préalable pour mémoriser les relevés - Développer l'esprit critique vis à vis de l'information Des activités - Exploitation de supports (images, photos, tableaux) : jeux de l'intrus, activités de classement... - Verbalisation du vécu (photos dans le cahier de vie) - Réalisation d'outils pour enregistrer et exploiter les données météorologiques - Réalisation de relevés réguliers, analyse de données permettant la construction de la notion de cycle/de saison - Comparaison avec d'autres régions/pays via les médias - Confrontation des observations météorologiques du jour avec les prévisions du journal Des outils Appareil photo Imagiers Médias : journaux, télévision... Thermomètre, pluviomètre, baromètre, anémomètre...

10 Si j'avais un gorille...Mercer MayerFolio benjamin Je suis un chasseurMercer MayerFolio benjamin Mini-loup, le petit loup tout Lou Philippe MatterCadou C'est la faute à EdouardTony RossSeuil La soupe au caillouTony RossFlammarion Maudit mardi !H. Townson et T Ross Syros Où vas-tu, Petite Souris ?Kraus, Aruego. Dewey L'école des loisirs Viens jouer avec moi, Petite Souris ! Kraus, Aruego, Dewey L'école des loisirs Le magicien des couleursA. LobelLutin poche Jean-Philippe Nicolas Letoummou, le garçon qui arrivait toujours en retard J. BurninghamFlammarion Où donc est passé Jules ?J. BurninghamFlammarion ~ Bon appétit. Monsieur Lapin ! C. BoujonL'école des loisirs TrocC. BoujonL'école des loisirs Salut, grand gros crapaud ! C. WestGründ Sauve-toi grenouille!R. MarisGründ La petite chenille qui faisait des trous E. CarleNathan R é p é tition par juxtaposition Soit un seul personnage avec succession d'actions Soit un personnage rencontre un second personnage, puis un troisi è me... La r é p é tition constitue l'essentiel du r é cit : La petite coccinelle qui voulait se battre E. Carle Nathan De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête W. Holzwarth, W. Erlbruch Milan Couic Couic et ratatamM. Waddell, Miller Kaléidoscope La chasse à l'oursM. Rosen, H. Oxenbury Ouest France Rien ne sert de courirAttenborough, McNaughton Folio benjamin Adrien qui ne fait rienT. Ross Folio benjamin Le petit pain rond Albin Michel Roule GaletteNatha Caputo Père Castor La visite de MamieJ.P.Walsh, S. Williams L'école des loisirs Qui a la plus belle ?Y. Tubeau, L. Butel Gautier- Languereau MillieR. Scamell, S. Hobson Pastel Ah ! NonT. Ross Folio benjamin Il s'en est fallu de peu !P. Utton Pastel Pauvre verduretteC. Boujon L'école des loisirs Mais je suis un ours !F. Tashlin L'école des loisirs LouOlivier Douzou Le Rouergue L'ogre, le loup, la petite fille et le gâteau Philippe Corentin L'école des loisirs, 1995 Cette belle dameCharlotte Zolotow Anita Lobel Kaléidoscope, 1992 La chasse à l'oursMichael Rosen Helen Oxenburg Kaléidoscope, 1998 Le coq qui voulait voyagerERIC CARLE Mijade, 1999

11 Il fait nuit, petite fille... L. Baum, S. VarleyFolio benjamin Pendant ce temps-là au ranchI. Hakes Noble, T. RossFolio benjamin La lune brilleB. VerDom, T. GrahamL'école des loisirs Ne te mouille pas les pieds Marcelle J. BurninghamFlammarion Moi, ma grand-mère...PefMessidor-la farandole C'est la faute à EdouardTony RossSeuil Où donc est passé Jules ?J. BurninghamFlammarion Petite PouleS. KellogL'école des loisirs R é p é tition par alternance Deux r é cits simultan é s Le r é el et l'imaginaire R é p é tition par reprise syntaxique Ce n'est pas toujours une histoire Une seule phrase court d'un bout à l'autre de l'album (variante : un dialogue) Quand tu étais bébéA. JonasL'école des loisirs Ce que j aime faireA. BrowneKaléidoscope Loup y es-tu ?Charlotte MolletJean Didier Meuh, meuh, vache rousse, n'as- tu pas... Jackki Wood Rog Bonner Kaléidoscope, 1991 Si j'étais une araignée... Si j'étais un perroquet... Si j'étais un ours blanc... Si j'étais un éléphant... Si j'étais un crabe... N. BayleyAlbin Michel Jeunesse Préfèrerais-tu...J. BurninghamFlammarion Petit Pierre n'a pas peur des gros !D. GarrosAlbin Michel Jeunesse Parfois je rêve que je suis un tigreE. DietlCadou Non jamais les animaux ne vivront comme les hommes J. et R. BarrettL'école des loisirs Il ne faut pas habiller les animauxJ. et R. BarrettL'école des loisirs A ton avis ?M. Fox, V Goodman Kaléidoscope La r é p é tition se distribue sur deux pages : La répétition se distribue page à page :

12 Moi, ma grand mère... PefMessidor-lafarandole Dix dans un litM. ReesNathan J'ai pas faimMarolLimaille Je sais faireSusan WinterPère Castor Flammarion Toujours rienChristian VoltzÉditions du Rouergue Une semaine dans la jungleColin WestGründ, 1996 La r é p é tition se distribue sur deux pages (suite) Où donc est passé Jules ?J. BurninghamFlammarion Il fait tout noir Petit LapinJ. MaubillePastel Si j'avais un gorilleMercer MayerFolio benjamin Mes habits préférésShigeo Watanabe, Yasuo Ohtomo Éditions du Sorbier La petit poule rousseByron BartonL'école des loisirs Bébés chouettesMartin WaddellPatrick Benson Le petit chat perduCastor poche Flammarion L'Afrique de ZigomarP CorentinL'école des loisirs On a volé Jeannot LapinC. BoujonL'école des loisirs Trou-TrouElzbietaPastel, 1995 Vite ! Tourne la page !J. StevensonL'école des loisirs A ton avis ?M. Fox, V. GoodmanKaléidoscope Où est Maman ?D. GoodePastel Qui est la bête ?K. BakerL'école des loisirs La r é p é tition se distribue sur trois pages ou plus : La r é p é tition intervient partiellement : La r é p é tition intervient comme principe dynamique de lecture :

13 A la six quatre deuxJ. Yeoman Q. BlakeKaléidoscope La courseM.GayL'école des loisirs Les sept coqs de l'aubeJ. Lacarrière, M. AngeliSyros La promenade de Monsieur Gumpy J. BurninghamFlammarion, 1973 Wouf ! R. ScamelPastel Fier coqY. Tubeau, L. ButelGautier-Languereau Pardon ! dit la girafeC. WestGründ Qui a vu le crocodile ?C. BayonGründ L'anniversaire de Monsieur Guillaume Anaïs VaugeladeL'école des loisirs Toc, toc, tocTan et Yasuko KoideL'école des loisirs Coin-CoinFrederic StehrL'école des loisirs, 1985 Ca m'est égalColin WestGründ, 1996 Pas moi ! dit le singeColin WestGründ, 1987 Salut grand, gros crapaud,Colin WestGründ, 1987 R é p é tition par adjonction (ou addition) Un personnage, plus un autre, plus un autre... qui soit s'additionnent au cours du r é cit, soit se retrouvent à la fin. Quand l'éléphant se promèneKeiko KaszaKaléidosoope Le beau ver doduN. Van Laan, M. RussoKaléidoscope Le roi, les souris et le fromageN. et L. GurneyL'école des loisirs Plouf !P. CorentinL'école des loisirs MusiqueC. BoujonL'école des loisirs Le grand éternuementR. BrownGallimard Blanche est la luneV. GreeleyCastor Poche Flammarion R é p é tition par substitution Le premier personnage chasse le second qui chasse le troisi è me etc. Ce sont souvent des r é cits en "boucle".

14 Dans un bois très très sombreD. A. CarterMilan Un lion dans la nuitP. AllenFlammarion Une histoire sombre, très sombreR. BrownGallimard Le pot magiqueM. AnnoPère Castor- Flammarion Le bouton jauneA. Mazer, J. PetersenMilan Zoom1. PelissierArchimède ZoomYstvan BanyaiCirconflexe La maison que Pierre a bâtieMiss Sara Cone Bryant, J. Galan Nathan R é p é tition par inclusion Structure gigogne

15 PARLER POUR APPRENDRE à réfléchir et à débattre sur les comportements en famille Cet album propose des scénarios présentés en doubles pages qui déclenchent le langage tout en amenant une véritable réflexion sur les comportements et leurs enjeux sociaux. En famille, dès qu'ils rencontrent l'adversité ou la réprimande, les jeunes enfants ont tôt fait de qualifier les autres personnes de "méchantes". Et pourtant, à d'autres moments, ces mêmes personnages sont sources de tendresse, d'entraide, de consolation et d'accompagnement dans les apprentissages. Et si l'adversité était justifiée ? Et si la réprimande visait le bien de l'enfant ? PARLER POUR APPRENDRE à raconter une histoire en s'intéressant aux croyances des protagonistes L'histoire est présentée en deux doubles pages : La première double page met en scène un personnage qui "rêve" d'utiliser un objet. La seconde présente un objet insolite et ce personnage qui veut l'utiliser. Mais cet objet ne peut pas fonctionner "normalement". Il y a donc événement et déclenchement d'un récit qui raconte les espoirs déçus du personnage : "C'est pas possible... Il ne peut pas utiliser ce... Il risque de...". PARLER POUR APPRENDRE... L'histoire est présentée en deux doubles pages : la première met en scène un personnage dans une situation qui permet de comprendre facilement comment le personnage réagit à cette situation ; la seconde montre que la situation est en fait différente de ce que le personnage croyait. Albums pour apprendre à parler

16 Des chansons pour mieux parler Jeux phonologiques (Jacqueline GUDIN et Simone PERRON-GOIX - édition Delachaux et Niestlé – BORDAS) les différences de niveau de langage entre les enfants dun même âge peuvent être en parties comblées par lusage actif de la langue sous sa forme ludique, ceci dès la petite section, lexercice étant progressivement systématisé dès la moyenne section. Le maître doit faire sentir la nécessité de bien réaliser les oppositions fondamentales su système phonologique, pour produire des mots de sens différents (par ex : Où est le cube rouge ? Où est le tube rouge ?) Il ne sagit donc pas dobtenir un mimétisme phonique à la commande, mais de faire fonctionner loutil linguistique en vue de lefficacité à la communication. On ne se contente pas de répétitions. Lenfant doit être capable de CHOISIR le phonème précis qui permet de produire un mot précis dans un énoncé de SENS précis. Oppositions phonologiques : 2 noms du même genre « maman a acheté un petit Poussin jaune, maman a acheté un petit Coussin jaune » ; 2 adjectifs « mets les carottes dans le plat Long, mets les carottes dans le plat Rond » ; 2 verbes « il a Fendu le pot de verre, il a Vendu le pot de verre » La commutation de phonèmes par ex, /p/ et /k / entraîne la commutation des monèmes, poussin, coussin. Il apparaît que lutilisation des chansons phonologiques nest quun des aspects de cette diversité dactivités. Hypothèse 1 : le maniement ludique de paires minimales favorise la mise en place du système phonologique et sa mise en oeuvre dans la communication. Hypothèse 2 : maniement ludique de paires minimales insérées dans des énoncés favorise la maîtrise des structures syntaxiques et lexicales. Utilisation régulière du magnétophone ou Mini-Disc ou micro de lordinateur Rôle de la chanson dans le maniement de la langue orale : elle permet un entraînement collectif qui favorise, sous une forme ludique, une répétition quotidienne de textes spécialement conçus pour répondre aux difficultés phonologiques des enfants. Elle entraîne de leur part une activité active. Lacquisition de la langue devient loccasion de plaisir partagé. Rôle de lensemble rythmé et intonatif Leffort darticulation Les chansons pour mieux parler sont des jeux phonologiques (un répertoire de phonèmes, classées selon les oppositions, selon des PAIRES MINIMALES ex p/b, et chansons auxquelles elles renvoient). Chansons

17 Comptines et petits jeux pour développer le langage et apprendre à parler la langue française au cycle 1 Sommaire p 2 des comptines pour améliorer la prononciation et larticulation p 5 des comptines pour repérer des sons et des phonèmes p 9 des comptines pour repérer des oppositions pertinentes p 11 des comptines pour repérer des rimes et des assonances p 12 des comptines pour dénombrer, compter, calculer P 16 des comptines pour améliorer la syntaxe et acquérir des structures correctes Le fichier: Comptines

18 Fixation et réemploi des automatismes

19 Jeux de langage Un ouvrage original combinant l'initiation à la grammaire et le jeu. À partir d'un jeu de type "7 familles", l'enfant doit produire des phrases dans lesquelles des éléments grammaticaux sont indispensables pour obtenir la carte qu'il désire. Déjà préparées, les cartes sont à photocopier et à colorier. Ne pas oublier que l'enfant apprend mieux par le jeu. Ces "jeux de parole" sont à la fois des jeux d'expression orale et des jeux de prononciation, avec étude systématique des phonèmes. pedagogie.ac-toulouse.fr/ien82-ais/2_jeux_et_langage_maternelle.pdf Jeux et langage à lécole maternelle :. Jeux de catégorisation. Les jeux proposés doivent être le plus possible en lien avec les activités de la classe

20 Un nouveau type dalbums pour apprendre à parler et construire son langage oral, expérimentés depuis de longues années, notamment en ZEP Les Oralbums proposent des textes de loral, comme ceux que disent les conteurs, mais adaptés à chaque âge (PS/MS/GS). Les premiers titres de cette série revisitent les contes traditionnels en proposant une syntaxe adaptée aux possibilités de chaque niveau. Les complexités sont ainsi introduites progressivement selon lordre naturellement suivi par les enfants ; le lexique est abordé de façon concentrique. Lalbum est présenté deux ou trois fois aux enfants qui sont très vite associés à la restitution de lhistoire. Puis à travers différents types de jeux, et grâce au CD qui peut permettre un travail en atelier, ceux-ci sont entraînés au récit oral en autonomie. La collection Les Oralbums est conçue pour assurer un accompagnement efficace de lappropriation par lenfant de la syntaxe (pronoms, prépositions, introducteurs de complexité, temps…). A terme, elle assurera aussi une couverture complète du vocabulaire préconisé dans « Enseigner la langue orale en maternelle »* : 750 mots à 3 ans, mots à 4 ans, mots à 5 ans. Le scénario pédagogique : Présentation magistrale de lalbum en collectif. Présentations en petits groupes dans le coin bibliothèque. Réécoute individuelle du CD de lhistoire (piste adaptée à son niveau) ; lenfant tournant les pages de lalbum, guidé par le jingle. Tentatives de restitution collective avec feed-back puis reformulation par lenseignant en niveau adapté. Entraînement à des restitutions individuelles. Présentation individuelle de lalbum par lenfant, à son rythme, devant plusieurs enfants ou un groupe classe. Les 6 premiers titres: Boucle d'or et les trois ours L'arbre à goûters La Petite Poule Rousse Le bonhomme de pain d'épices Le Petit Chaperon Rouge Les Trois Petits Cochons Les Oralbums Philippe Boisseau

21 Pour renforcer le vocabulaire : Utiliser des imagiers (ceux du commerce et -- ou des imagiers fabriqu é s). Les imagiers permettent des jeux mettant en œ uvre le vocabulaire (par exemple constitution de planches de lotos-utilisables en montrant les images, puis sans montrer les images, en choisissant un enfant meneur de jeu... Jeu de « Kim »...) Les Imagiers L IMAGIER Il va servir comme premier outil pour apprendre les mots, notamment dans le but de cr é er des listes. Comment é tablir un imagier ? - On peut utiliser la banque d images de - Chez Hatier on trouver : imagier, Cat é go et Phono - IMAGIER de la Classe Maternelle Cf : fiche de classification On a ici une base minimale de travail, on peut y rajouter jusqu à 6 autres mots -on peut cr é er son imagier à partir des prospectus, des catalogues, des photos Pour cr é er du langage de communication : Je cherche le poireau, je d é coupe, je colle J é cris le nom ou le saisit à l ordinateur On peut ensuite faire la liste des courses à partir de cet imagier pour un autre é l è ve Mais il faut ensuite manipuler ces mots et ces images. Utiliser CATEGO Ce fichier prend appui sur la th é orie constructiviste. Les connaissances se construisent et ne se transmettent pas. Elles sont construites avec l aide de l adulte. On apprend dans cet imagier du lexique et en même temps à cat é goriser Une cat é gorie c est un groupe d objets qui illustre un concept. Ex : c est comme quand on trie des formes, des couleurs Cat é goriser est une comp é tence obligatoire à d é velopper d apr è s les I.O. « organiser le monde dans lequel il vit, apprendre à construire des cat é gories » Cat é goriser s apprend. But des manipulations : Pourquoi ces objets vont bien ensemble ? Il faut justifier pourquoi pomme peut se trouver dans la même cat é gorie que poire (fruit) que tarte aux fraises (dessert), que boule de p é tanque (rond) C à d é noncer la r è gle de tri Ensuite on va donner un nom à cette boite de rangement. Ex : dessert On va ensuite chercher d autres images qui iront dans cette boite, dans cette cat é gorie. 2 types de cat é gorisation : - les familles : animaux, v é g é taux … - les th è mes : à la ferme, pour pr é parer un gâteau CATEGO va ensuite proposer des jeux (cf. document) pour - trier - d é couvrir la cat é gorie Ces jeux permettent de reprendre le mot et le replacer dans des contextes diff é rents Pour faire une activit é de tri, on choisit d abord que des images possibles dans un tri, justifier - puis des cartes avec plusieurs possibilit é s et on discute le tri En d é but d ann é e, commencer par une cat é gorie, rajouter ensuite au fil des semaines d autres cat é gories, mais r é utiliser les premi è res De pr é f é rence en atelier une fois / semaine Vocabulaire : taxonomique = par famille

22 Le vocabulaire Le travail se base sur une liste de 750 mots, « stock prioritaire »pour la PS, développée à 1750 mots en MS, puis 2500 mots en GS, la constitution de ces listes reposant sur lobservation des enfants, des listes de fréquence et des imagiers ou dictionnaires. Ces listes font référence aux thèmes suivants, fréquemment rencontrés dans le vécu maternelle et sélectionnés en fonction de lintérêt que leur portent les enfants : · Grande motricité, animaux, nourriture pour la PS · Classe, coins-jeux, grande motricité, fabrications culinaires, animaux, fête, temps, famille, quartier, maladie, jardin, sorties pour la MS · Véhicules et moyens de transport, métiers, activités scientifiques pour la GS Pour plus de détails dans ce domaine, il faut se reporter au livre qui propose de multiples exemples de situations, et doutils utilisables. A titre daperçu, le tableau ci-contre récapitule le vocabulaire proposé pour certains coins-jeux : PS MS GS Coin véhicules Noms : garage, auto, voiture, roue, vitesse, feu, accident, moto, camion, car, gare, train, wagon, voyage, avion Verbes : partir, rouler, passer, avancer, reculer, tourner, écraser, conduire, ouvrir, voler, se poser, jouer, casser, donner, prêter, prendre, rendre, garder Adjectifs : un, deux, trois, …dix, premier, deuxième, troisième, dernier, blanc, noir, gris, bleu, rouge, jaune, vert, petit, gros, même, pareil, seul, solide, neuf Adverbes : vite, à côté, loin, en bas/en haut, au-dessous/au dessus, au milieu, autour Prépositions : à, au, vers, de, du, dans, sur/sous, avant/après, devant/derrière Noms : pneu, volant, frein, phare, carrefour, embouteillage, bouchon, virage, zigzag, panne, parking, vélo, bicyclette, caravane, engin, grue, quai, aéroport, pilote, hélicoptère, fusée Verbes : démarrer, dépasser, se croiser, senvoler, décoller, atterrir, sarrêter, se gare, transporter, charger, manquer, disparaître, samuser, échanger, tendre, bouder Adjectifs : moyen, abîmé, ancien, cassé Adverbes : à droite/à gauche Prépositions : à côté de, près de/loin de, en bas de/en haut de, au dessous de/au dessus de, au milieu de, autour de Noms : véhicule, automobiliste, coffre, clignotant, pont, croisement, circulation, cycliste, bulldozer, rail, locomotive, plaisir, bombe, astronaute, cosmonaute Verbes : se déplacer, circuler, accélérer/ralentir, sapprocher, rattraper, doubler, senfuir, bloquer, contenir, récupérer Adjectifs : fragile, furieux Prépositions : à l intérieur de, à travers, entre, à droite de/à gauche de Exemple:

23 Bla, bla, bla… FIN Françoise Carrez Stage Lisbonne 2007/2008


Télécharger ppt "Mise en place des automatismes de langage à lécole maternelle."

Présentations similaires


Annonces Google