La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aider les élèves en difficulté Brigitte Lacaze/ Académie de Grenoble.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aider les élèves en difficulté Brigitte Lacaze/ Académie de Grenoble."— Transcription de la présentation:

1 Aider les élèves en difficulté Brigitte Lacaze/ Académie de Grenoble

2 Aider les élèves en difficulté Réconcilier lélève avec lécole, lapprentissage, la réussite … Répondre aux besoins particuliers de lenfant Concevoir un contrat dapprentissage avec lélève hiérarchisant les compétences à acquérir formulée dans un projet daide personnalisée ou dans un PPRE

3 Le constat des difficultés à partir : Des observations transmises par lenseignant de la classe précédente : Des observations Étude des dossiers ou livrets scolaires Aides ayant déjà été mises en œuvre Des observations des élèves en classe fournies par lenseignant : Des observations Observations quotidiennes du travail de lélève Evaluations périodiques Des informations venant des élèves et des parents Des observations des élèves en dehors de la classe fournies par la communauté éducative ou les partenaires extérieurs Des évaluations nationales Un outil complémentaire possible : le ROCle ROC

4 Analyser les difficultés Difficultés ponctuelle lors de lapprentissage dune compétence Importantes persistantes Equipe éducative AIDE PERSONNALISEE 1 domaine Choix dune compétence prioritaire Plusieurs domaines Choix dune discipline prioritaire Choix dune compétence Poursuite ou Fin Bilan PPRE

5 Les différentes formes daide Pédagogie différenciée LAide personnalisée : il sagit dapporter une aide ciblée dès quune difficulté passagère est repérée et peut obérer les apprentissages ultérieurs. Le PPRE : Programme Personnalisé de réussite Educative

6 Repérage 33% 50%67% 33% 50% 67% 0% 100% PPRE Métier délève PPRE Lettres PPRE Maths D.P. Puis A.P. ? A.P. Maths A.P. Lettres A.P. puis PPRE ? Maîtrise suffisante Lettres – 60 items Maths– 40 items D.P. Maths D.P. Lettres

7 Laide personnalisée Brigitte Lacaze/ Académie de Grenoble

8 Ce nest pas : Une étude dirigée (aide aux devoirs) Un atelier périscolaire supplémentaire Une reprise, à lidentique, des activités échouées en classe Un moyen de terminer les travaux entamés pendant la classe Un temps de correction des travaux de la journée

9 Les dérives possibles Ne plus mettre en place de différenciation pendant le temps de classe. Faire classe pour les élèves « qui suivent » et différer la prise en compte des difficultés des élèves les plus fragiles au temps d A.P. Présenter l Aide Personnalisée comme une sanction.

10 Loi n° du 23 avril 2005 BO n° 31 du 1er septembre 2005 (mise en œuvre loi dorientation) BO n° 29 du 20 juillet 2006 (mise en œuvre socle) BO n° 25 du 19 juin 2008 (Organisation du temps scolaire et de laide personnalisée) BO HS n°3 du 19 juin 2008 (nouveaux programmes primaire) BO n° 45 du 27 novembre 2008 (livret primaire) Rapport IGEN n° Janvier 2009 (mise en œuvre réforme) Rapport IGEN n° Mars 2009 (mise en œuvre réforme) Rapport IGEN n° Juillet 2009 (mise en œuvre réforme) Les textes officiels

11 Vers une définition de lAide Personnalisée Le public visé Élèves qui rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages. Lidentification se fera en termes de compétences. Les modalités Programme personnalisé dactions coordonnées proposé pour 2 à 5 élèves maximum par classe. Aide à durée déterminée (6 à 7 semaines maximum). A titre préventif ou en consolidation (aide ciblée dès quune difficulté passagère est repérée et peut obérer les apprentissages ultérieurs) ou en accompagnement de difficultés avérées.

12 Les objectifs visés Placer lélève en situation de réussite en favorisant sa mise en confiance par Le petit groupe Les activités ciblées et adaptées Le contexte Les rituels La manipulation plus importante Amener lélève à développer son autonomie dans les apprentissages. Favoriser la réflexion de lélève sur les stratégies quil utilise. Amener lélève à comprendre ses erreurs. Garantir les actions de transfert des acquis au sein de la classe.

13 Typologie des types de difficultés Difficultés de type « plutôt linguistique » Difficultés de type « plutôt culturel » Difficultés de type « plutôt économique » Difficultés de type « plutôt intellectuel » Difficultés de type « plutôt psychologique » Difficultés de type « plutôt médical » Difficultés de type « plutôt comportemental »

14 Les 7 familles daides Sexercer (milieu ou fin dapprentissage) : faire des gammes avec plus dinteraction: cf la verbalisation Réviser (milieu ou fin dapprentissage): refaire lentement car en classe il y a pu y avoir méprise sur la tâche ou /et lobjectif Synthétiser, préparer une évaluation commune. Soutenir (pendant lapprentissage): reprendre à lidentique pour savoir ce qui fait blocage, verbaliser les procédures, les stratégies, étayer la réalisation. Préparer (avant lapprentissage) : réunir les conditions de la compréhension de la future séance collective. On sait déjà avant la séance que lélève va rencontrer un problème (exemple : manque de lexique).

15 Les 7 familles daides Revenir en arrière (avant ou pendant lapprentissage) : reprendre les bases, combler les « lacunes » Compenser (pendant lapprentissage): reprendre : enseigner des compétences requises mais non enseignées (procédures, stratégies, transversales ou spécifique). ( comment faire pour copier exemple maman, anticonstitutionnellement, μάμάν, comment faire pour relire une dictée, que relire, pourquoi, à quoi sert le relecture du maître, comment faire pour apprendre une leçon, pour savoir si on la sait bien…)La tâche requise pour faire la tâche. Faire autrement : (pendant ou après lapprentissage) : reprendre la même chose présentée différemment.

16 Typologie des options dorganisation Plages horaires : Le matin avant 8h30 Le midi Après la classe Le mercredi Répartition : 4 x 30 min ; 3 x 40 min ; 2 x 1 h ; 1 x 2 h Harmonisation pour les différentes classes : Créneau horaire régulier pour les élèves dune même classe Même créneau horaire pour toutes les classes Classes de cycle 2 : 30 min et de cycle 3 : 1h

17 Typologie des options dorganisation Adultes encadrants : Lenseignant des élèves Un autre enseignant Composition des groupes : Fixe sur la période Changeante en fonction des besoins Mixte : un jour ou deux toujours le meme groupe, les autres jours en fonction des besoins Jours de pause : La dernière heure avant les vacances La pemière heure au retour des vacances

18 L AIDE PERSONNALISEE AU CYCLE II (CP-CE1)

19 Nature de laide personnalisée Elle doit être souple, évolutive et dabord préventive. Lenjeu est dempêcher la difficulté de sinstaller. Elle doit permettre de construire du sens. Elle renouvelle le regard de lenseignant sur lélève et de lélève sur les apprentissages dans un climat de confiance.

20 Démarches Observer lélève dans ses procédures de travail, de raisonnement, de prise de parole Analyser les difficultés (ou les écarts de maturité) pour bien cibler ce qui doit être fait. Se concerter en cycle pour coordonner lA.P. en articulation avec le travail de classe. Élaborer lAide personnalisée en valorisant : La prise de parole par lélève :explicitation de la situation, de la tâche, la verbalisation des représentations Lélaboration avec les élèves des critères de réussite La manipulation par lélève de matériels concrets et doutils variés dans des tâches limitées nexcluant pas la complexité Lanticipation dapprentissages à venir La préparation au retour en classes sans A.P.

21 Les domaines qui peuvent être travaillés

22 La Maîtrise de la Langue Conscience phonologique et principe alphabétique Travail de syllabisation: décodage et encodage Déchiffrage accompagné de textes de longueur adaptée écriture accompagnée (copie) Travail du rythme de lecture Lecture suivie et compréhension de lecture … et tout particulièrement lapprentissage de la lecture.

23 Les mathématiques La construction du nombre: numération, comptage, classement des nombres. manipulations de cubes, bûchettes, jetons etc…. Les catégorisations: collections, tris, comparaisons, classements. Techniques opératoires Exercices de géométrie (reproduire des figures…) guidés Résolution de problèmes

24 Outils et ressources Matériel didactique TICE Jeux éducatifs (macle – catego –phono…) Étiquettes Manuels scolaires et albums de littérature de jeunesse Ateliers de phonologie ….

25 L AIDE PERSONNALISEE AU CYCLE III

26 Nature de laide personnalisée Remédiation Compétence non acquise au cours dune séquence conduite en classe. Compétence non acquise au cours dune année précédente. Consolidation dune compétence fragile Entraînement. Travail de la compétence dans un autre contexte. Prévention Anticipation sur lapparition dune difficulté à venir. (révision, préparation de lactivité)

27 Démarches Revenir aux fondamentaux et si nécessaire en travaillant avec plus de matériel (manipulation). En multipliant les interactions entre les élèves. En utilisant un support spécifique.

28 Les domaines qui peuvent être travaillés

29 La Maîtrise de la Langue Grammaire, orthographe Lecture Production décrits Expression orale recourir fréquemment aux manipulations (étiquettes, …) au support informatique (traitement de textes, logiciels pédagogiques …)

30 Les mathématiques Numération et techniques opératoires Géométrie Résolution de problèmes recourir fréquemment aux manipulations (abaques, bouliers, cubes…) vérifier physiquement la validité de la résolution dun problème, dune opération

31 La méthodologie Gestes préalables à la réalisation dune tâche matériel à rassembler, chronologie des actions à réaliser, identification des éléments importants du support de lexercice... Compréhension des consignes Maîtrise des automatismes recopier au tableau, souligner, encadrer, corriger … Apprendre une leçon

32 Quelques outils de mise en oeuvre Construire une séquence daide personnalisée Document dautorisation parentale Fiche de suivi Feuille de progrès Favoriser la verbalisation tout au long de la tâche

33 Exemple de module Ecrire un texte court à partir de différents supports Compétences cycle 2 : -Langue orale : CP-CE1 - Sexprimer de façon correcte / Rapporter clairement un événement ou une information / Raconter une histoire déjà entendue en sappuyant sur des illustrations / décrire des images / Reformuler une consigne / Prendre part à des échanges verbaux tout en sachant écouter les autres. - Ecriture : CP - Choisir et écrire de manière autonome des mots simples en respectant les correspondances entre lettres et sons / Concevoir et écrire collectivement avec laide du maître une phrase simple cohérente, puis plusieurs / CE1 – Concevoir et écrire de manière autonome une phrase simple cohérente, puis plusieurs, puis un texte narratif ou explicatif de 5 à 10 lignes.

34 Exemple de module Compétences cycle 3 : - Langue orale : CE2 - Faire un récit structuré et compréhensible pour un tiers ignorant des faits rapportés / Inventer et modifier des histoires / CM1 – Réagir à lexposé dune autre élève en apportant un point de vue motivé / CM2 – Participer aux échanges de manière constructive. - Lecture : Lire à voix haute un texte avec fluidité après préparation. - Rédaction : Rédiger un texte court narratif en veillant à sa cohérence temporelle et sa précision / Rédiger un court dialogue / Savoir amplifier une phrase en ajoutant des mots.

35 Exemple de module Séance 1 : à partir dune planche de BD -Matériel : Carnets décriture individuelle -BD : « Chroniques birmanes » p. 57 et 58 -Mise en route : présentation du projet aux élèves - Découverte du support : présentation du support, vocabulaire BD, lecture « orale de la page 57 », numérotation des vignettes, oral : « que sétait-il passé auparavant? », écrire au tableau et en quelques lignes ce que raconte le texte sous forme de dictée à ladulte, image par image. -Ecriture : Numéroter les vignettes de la 2 e planche. -Ecrire individuellement la suite de lhistoire, image par image. -Oral : que va-t-il se passer ensuite?(réaction du bébé, de la maman…)

36 Exemple de module Séance 2 : à partir dune planche de BD -Matériel : Carnets décriture individuelle -BD : « Chroniques birmanes » p. 128 et 150 -Mise en route : rappel de la séance précédente - Découverte du support : lecture « orale de la page 128», dire ce que cela raconte; numérotation des vignettes, écrire au tableau ce que le personnage pourrait dire dans les bulles -Ecriture : Lecture « orale de la page 150 -Ecrire individuellement les bulles du personnage, après numérotation des vignettes -Oral : lecture à voix haute des textes produits -Réécriture sur feuille avec des bulles vides.

37 Exemple de module Séance 3 : à partir dune planche de BD -Matériel : Carnets décriture individuelle -BD : « Chroniques birmanes » p. 50 -Mise en route : rappel de la séance précédente - Découverte du support : lecture « orale de la page 50», dire ce que cela raconte; découper chacune des vignettes et les recoller sur le cahier (une vignette par page) dans le même ordre en les numérotant. -Ecriture :Ecrire collectivement les encadrés et les bulles pour les trois premières vignettes -Ecrire individuellement les encadrés et les bulles pour les six autres vignettes -Oral : lecture à voix haute des textes produits

38 Exemple de module Séance 4 : à partir dune photographie -Matériel : Carnets décriture individuelle -Photo Doisneau « le cadran scolaire » Mise en route : rappel de la séance précédente -Découverte du support : lecture « orale de la photo», dire ce que lon voit ce que cela raconte; -Oral : qua-t-il pu se passer juste avant? Que pourrait-il se passer ensuite? Quelques idées notées au tableau. -Ecriture :Choisir individuellement une idée du tableau. Ecriture individuelle de la suite. Possibilité dillustration -Oral : lecture à voix haute des textes produits -Séance 5 : Idem à partir dun court métrage

39 Évaluation des acquis des élèves en français et en mathématiques CE1 et CM2

40 Objectifs et finalités Mesurer les acquis des élèves français à des moments clefs de leur scolarité. Donner aux parents toutes les informations auxquelles ils ont droit, en évitant une mise en concurrence incontrôlée des écoles. Disposer dun nouvel indice de lefficacité des enseignements à lécole. Disposer dun instrument de pilotage du système éducatif, du niveau local de lécole jusquau niveau national.

41 Ce qui est nouveau Évaluations 2009Précédentes évaluations Bilan mesurer les acquis des élèves Diagnostic repérer les élèves en difficulté et identifier ces difficultés Toutes les compétences du programme sont évaluées, sur des exercices de difficulté variée. Seules les compétences de base étaient évaluées, sur des exercices simples.

42 Par exemple : français Évaluations CE1 Mai 2009 Évaluations CE1 Septembre 2007 Bilan mesurer les acquis des élèves Diagnostic repérer les élèves en difficulté et…. o Ecrire de manière autonome un texte de 5 à 10 lignes. Distinguer selon leur nature : les verbes, les noms, les articles, les pronoms personnels (formes sujet), les adjectifs qualificatifs. Dans une dictée, marquer les accords du verbe avec le sujet, de ladjectif qualificatif avec le nom quil qualifie. La production de textes nétait pas évaluée, pas plus que la grammaire ou lorthographe grammaticale. Les exigences orthographiques se limitaient à lécriture correcte de mots outils fréquents et au respect des caractéristiques phonologiques du codage de mots simples.

43 Par exemple : numération Évaluations CM2 Janvier 2009 Évaluations CM2 Septembre 2007 Bilan mesurer les acquis des élèves Diagnostic repérer les élèves en difficulté Écrire et nommer les nombres entiers, décimaux, fractionnaires Passer dune écriture fractionnaire à une écriture à virgule et réciproquement Ordonner, comparer, encadrer des nombres. Les placer sur une droite graduée. Seule la connaissance des nombres entiers était testée

44 Les cahiers dévaluation Contenus en adéquation avec les programmes Trois séquences en français et deux en mathématiques, à passer sur une semaine donnée. Elles testent : la lecture, lécriture, le vocabulaire et lorthographe, la numération, le calcul, la géométrie, les grandeurs et mesure, lorganisation et la gestion de données. 60 items en français et 40 items en mathématiques. En CE1 comme en CM2

45 Indicateurs de répartition, en français et en mathématiques Élèves dont le taux de réussite est inférieur à 33% En grande difficulté scolaire. Cible privilégiée des dispositifs de remédiation prévus par la réforme de 2008 : vigilance particulière et aide au sein de la classe, aide personnalisée, stages de remise à niveau.

46 Indicateurs de répartition, en français et en mathématiques Élèves dont le taux de réussite est compris entre 33% et 50% Maîtrise encore insuffisante des fondamentaux. Doivent faire lobjet dune attention particulière. Élèves dont le taux de réussite est compris entre 50% et 66% Les savoirs sont à consolider. Élèves dont le taux de réussite est supérieur à 66% Bonne performance.

47

48 En CE1 : 100 items 60 items de français et 40 en mathématiques En CM2 : 100 items 60 items en français et 40 en mathématiques Pour mémoire CE : 181 items ( ) CM : 106 items + 67 items 6 e 2007 : 158 items ( ) Présentation des cahiers

49 Les compétences évaluées Les compétences et connaissances évaluées sont organisées conformément aux programmes et présentées dans des tableaux de synthèse : français lire écrire vocabulaire grammaire orthographe mathématiques nombres calculs géométrie grandeurs et les mesures Organisation et gestion de données Le contenu des tableaux est intégralement extrait des programmes

50 évaluation CE1évaluation CM2 Ecrire et nommer les nombres entiers naturels inférieurs à 1000Écrire et nommer les nombres entiers, décimaux et les fractions. nombres Ecrire ou dire des suites de nombres Passer d'une écriture fractionnaire à une écriture à virgule et réciproquement. Ordonner, comparer, encadrer, des nombres inférieurs à Ordonner, comparer, encadrer des nombres. Les placer sur une droite graduée. Résoudre des problèmes de dénombrement, de comparaison Connaître les résultats des tables de multiplication. Les utiliser pour retrouver les facteurs dun produit. calculs Connaître et utiliser des procédures de calcul mental pour calculer des sommes, des différences, des produits. Calculer en ligne suites dopérations. Calculer mentalement le résultat dune opération ou dune suite dopérations, ou le terme manquant dune opération Connaître et utiliser les techniques opératoires de laddition et de la soustraction. Poser et effectuer une addition, une soustraction ou une multiplication sur des nombres entiers ou décimaux. Connaître une technique opératoire de la multiplication et lutiliser pour effectuer une multiplication par un nombre à 1 chiffre. Poser et effectuer une division dun nombre entier ou décimal par un nombre entier. Résoudre des problèmes relevant de laddition, de la soustraction et de la multiplication. Résoudre des problèmes simples de partage ou de groupement. Résoudre des problèmes relevant des quatre opérations Reconnaître et nommer les principales figures planes, percevoir leurs propriétés géométriques. Reconnaître, et vérifier en utilisant les instruments, quune figure est un carré, un rectangle, un losange, un triangle particulier, un parallélogramme. géométrie Reconnaître, et vérifier à laide des instruments que des droites sont parallèles ou que des droites sont perpendiculaires.- Reproduire des figures géométriques simples à laide dinstruments ou de techniques : règle, quadrillage, papier calque (CP). Réaliser des tracés à laide dinstruments : règle, équerre ou gabarit de langle droit. Tracer une figure à partir dun programme de construction, dun modèle ou dun schéma codé, en utilisant les instruments. Les compétences évaluées

51 Des exercices de formes variées permettant dévaluer des connaissances précises comme des compétences complexes dont le contenu est en stricte adéquation avec les programmes 2008 Exemples dexercices

52 exemple : français - CE1 : orthographe Dictée dont le thème est en lien avec un des textes lus dans la partie lecture. «Le pelage de Simba a les couleurs du désert » «Les jeunes lions cherchent lenfant dans la cour de lécole » Référence au texte lu

53 exemple : français - CE1 : orthographe Le codage fait apparaître les compétences attendues dans les programmes Item 51: La ponctuation majuscule – point est respectée pour au moins trois phrases. Item 53 : Lorthographe dusage est globalement respectée (mots-outils / mots fréquents). Item 54 : Les règles daccord sont respectées dans le groupe nominal (déterminant – nom – adjectif accolé) et dans le groupe verbal(sujet – verbe acolé aux temps étudiés)

54 Range les mots soulignés dans les tableaux ci-dessous : Le maître ne savait plus que faire. Il leva une main, comme pour prendre la parole, puis la laissa retomber. Pendant ce temps, Simba était entré dans lenceinte de lécole.. NomArticleVerbe exemple : Français – CE 1 - grammaire Une compétence simple, évaluées par un exercice simple

55 exemple : Français - CM2 - lecture Une compétence complexe évaluée sur un texte littéraire Lecture et questions de compréhension dun texte littéraire de bon niveau Les neiges du Kilimandjaro- Ernest Hemingway Exemples de question : Recopie une phrase qui montre quil est très inquiet. Dans la phrase, « je massis, jouvris le livre…,je marrêtai.», je et il remplacent les deux personnages principaux. « je » remplace : « il » remplace : Dans la phrase, « Il se raidissait ultérieurement à propos de quelques chose » que veut dire « se raidissait » ?

56 exemple : Français - CM2 - lecture Une compétence complexe évaluée sur un ensemble de documents Dans quelle ville peut-on visiter le musée dOrsay? Un couple et leurs deux enfants de 10 et 16 ans veulent visiter le musée dOrsay, en nocturne. Quel jour de la semaine doivent-ils choisir et combien vont-ils payer ? La réponse à cette question est comptabilisée en mathématiques (organisation et gestion de données)

57 exemple : Français - CM2 - lecture Une compétence complexe évaluée sur un ensemble de documents

58 Apprentissage ponctuel des ressources - Pilier 1 : Maîtrise de la Langue Ecrire Sappuyer sur les connecteurs spatio-temporels pour comprendre la cohérence dun texte Programme (Lettres / Hist-Géo / Sciences) - emploi des connecteurs logiques

59 Savoir choisir des connecteurs logiques : premier niveau Evaluation graduée des ressources

60 Savoir choisir des connecteurs logiques : deuxième niveau

61 Evaluation graduée des ressources Savoir choisir des connecteurs logiques : troisième niveau

62 Evaluation graduée des ressources Savoir choisir des connecteurs logiques : quatrième niveau

63 Une tâche complexe Savoir choisir des connecteurs logiques à travers une tâche complexe : Dans le domaine de lécriture : Expliquer un projet Écrire des explications pour réaliser un objet Dans le domaine de la lecture : Reconstituer un texte puzzle Trouver les différentes parties dun texte Dans le domaine de loral : Expliquer oralement la règle dun jeu Expliquer oralement le fonctionnement dun appareil ou le déroulement dune démarche dinvestigation.


Télécharger ppt "Aider les élèves en difficulté Brigitte Lacaze/ Académie de Grenoble."

Présentations similaires


Annonces Google