La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

This project is partially funded by the European Commission Seventh Framework Programme. The project reflects only the authors views and the Community.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "This project is partially funded by the European Commission Seventh Framework Programme. The project reflects only the authors views and the Community."— Transcription de la présentation:

1 This project is partially funded by the European Commission Seventh Framework Programme. The project reflects only the authors views and the Community is not liable for any use that may be made of the information contained herein. REDDiness Support C-Africa in EO driven forest monitoring for REDD Analyse des besoins (WP2) > points de départ pour WP3 et 4 Collaboration Eurosense - OSFAC 1

2 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 par rapport à la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire Consolidation des contributions et implications des conseillers Dissémination Conclusions/Questions 2

3 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire Consolidation des contributions et implications des conseillers Conclusions/Questions 3

4 44 REDDines est un petit projet REDDINESS est un projet FP7 dAction de Collaboration Internationale Specifique (SICA) Programme de travail: o SPA International Cooperation in GMES / Deforestation (SICA) Durée du projet: 2 ans Début du projet: 01/02/2011 Durée du WP2 : 10 mois pour une évaluation détaillée

5 5 Tout se fonde sur le WP2

6 66 Le WP2 et les options de REDDiness

7 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire Consolidation des contributions et implications des conseillers Conclusions/Questions 7

8 T+1T+2T+3T+4T+5T+6T+7T+8T+9 T+10T+11T+12T+13T+14T+15T+16T+17T+18T+19T+20T+21T+22T+23T+24 févr-11 mars-11 avr-11 mai-11 juin-11 juil-11 août-11 sept-11 oct-11 nov-11 déc-11 janv-12 févr-12 mars-12 avr-12 mai-12 juin-12 juil-12 août-12 sept-12 oct-12 nov-12 déc-12 janv-13 NomTitre/descriptionResponsableDurée WP1Gestion du Projet (Management)Eurosense24 moisWP 1 KOMKick-off meeting (Brazzaville) KOMKOM Dél 1.1Rapport intermédiaire de gestion de projetES Del 1.1 Dél 1.2Rapport final de gestion de projetES Del 1.2 Dél 1.3REDDINESS: Rapport finalES Del 1.3 WP2Besoin des utilisateurs (Requirements analysis)OSFAC9 mois WP 2 PM1 Progress Meeting 1 + atelier utilisateurs (Kinshasa/OSFAC) PM1PM1 Dél 2.1 Rapport consolidé sur les besoins techniques et pratiques OSFAC/ES De l 2. 1 WP3 Techniques d'observation de la terre et recherche (EO monitoring and research) ITC14 mois WP 3 PM2 Progress Meeting 2 + review meeting (Kinshasa/Libreville?) PM2PM2 Dél. 3.1 le prototype de la chaine de processusITC/ES De l 3. 1 Dél. 3.2 Rapport consolidé sur le prototype de la chaine de processus ITC/ES Del 3.2 WP4Renforcement des capacités (Capacity building)IRD13 mois WP4 PM3Progress Meeting 3 (Teleconference) PM3PM3 Dél. 4.1 Rapport consolidé sur les initiatives de renforcement des capacités exécutées IRD/ES Del 4.1 WP5Dissémination et conseilOSFAC22 mois WP 5 Dél. 5.1Leaflet REDDINESSOSFAC/ES De l 5. 1 Dél. 5.2WebsiteOSFAC/ES De l 5. 2 Dél. 5.3Rapport sur les activités de disséminationOSFAC/ES Del 5.3 FMFinal Meeting + Review meeting FM

9 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte REDD (del 2.1.1) –Méthodes et validation (del 2.1.2) –Méthodes et données (del 2.1.3) –Analyse du questionnaire (del 2.1.4) Consolidation des contributions et implications des conseillers Conclusions/Questions 9

10 4 rapports couvrent les objectifs initiaux 10 Liste des rapports (Objectifs initiaux dans proposition)Rapports produits Task 2.1 : Consultation des acteurs clés Liste et organigramme des acteurs forestiers nationaux Questionnaire Consultation Rapport sur la consultation quantitative et qualitative des acteurs clés pour identifier le niveau de sensibilisation et les lacunes des techniques existantes d'OT. Del Task 2.2. Rapport sur les mécanismes de financements existants : contexte REDD actuel au niveau internationale et régionale Del Task 2.3. Rapport de faisabilité des méthodes et données Disponibilité des données et dissémination Del Del (point 6) Rapport sur les problèmes et les solutions Del Del (point 7) Prototype des meilleures techniques à l'échelle nationale et territoriale Del (Point 2 et 3) Rapport sur le calcul optimal des émissions de carbone Del 2.1.2(point 5) Rapport sur les techniques existantes optimales de validation et d'incertitudeDel 2.1.2(point 8)

11 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire Consolidation des contributions et implications des conseillers Conclusions/Questions 11

12 2.2.1 Contexte : plan du rapport 1. Introduction 2. Contexte REDD+ international (Nations Unies) 2.1.Les négociations internationales 2.2.Les programmes, projets internationaux et européens 2.3.Le rôle de la télédétection 3. Positionnement REDD+ entre lUE et lAfrique 3.1.Collaboration entre lAfrique et lEurope 3.2.Projets de recherche 3.3.Projets de développement 4. Le REDD ou REDD+ en Afrique Centrale 5. Le REDD au Congo 6. Le REDD au Gabon 12

13 Le rôle de la télédétection Réseau international GOFC-GOLD (Global Observation of Forest and Land Cover Dynamics) > The source book Evaluation des ressources forestières par la FAO depuis o Depuis 1980, la télédétection joue un rôle dans cette évaluation nationale réalisée à peu près tous les 5 ans (FRA). o La définition de forêt date de cette évaluation de 1980 (10% de densité de couvert, hauteur darbre de 7m et superficie de 10ha) GEO – Group on Earth Observation en réponse au Sommet mondial de 2002 pour coordonner la construction dun système dobservation globale de la terre (GEOSS). o GEO-FCT (Forest Carbon Tracking) o GFOI Global Forest Observation Initiative 13

14 La démarche européenne Engagements à léchelle de lEurope o Signature du protocole de Kyoto o Conseil Européen 2007 : réduction GES 20% en 2020 o Système comunautaire de quotas démission (EU ETS) o Pas de crédit REDD+ prévus avant 2020 o Création de la DG Climat en Février 2011 La France est co-dirigeante du partenariat EU REDD+ (La Commission apporte son support) EU REDD facility augmenter la coopération avec les acteurs majeurs en REDD (Congo, RDC, Guyane, Indonésie, Vietnam) 13 Projets de développement EU à finalité REDD dans 22 pays 14

15 Synergies Internationales FCPF UN-REDD / ONU-REDD Partenariat REDD+ FIP (Investment Forest Fund) 15

16 16 Réunion REA REDD-Flame (Remote Sensing Applications Consultants, UK) outils de détection de lexploitation illégale Indonésie, Brésil et Mozambique Projet ESA: GSE Forest Monitoring (GAF- AG-Germany) projet pilote au Cameroon ( ) GSE FM extension ( ) Congo et au Gabon CHARACTERISTICRECOVERREDDAF REDD- FLAMEREDDINESS REDDxxxx SLAxxNot yet Method orientedx xx Area oriented x x Application x Optical EO dataxx x Radar EO datax?xx Forest coverxx x Forest cover changexxxx Forest degradationxx x Biomass and Carbonxx x Illegal logging x Aperçu des projets FP7: REDDAF (GAF-AG-Germany) services pré-opérationels au Cameroun et en République Centre Africaine. ReCover (VTT - Finland) développer un concept statistique robuste et une procédure de validation dans lestimation de biomasse et la dégradation des forêts sur 5 test sites dont un au Congo-Kinshasa.

17 17 Réunion avec EFI Réunion avec EFI (European Forest Institute) o Personne de contact: Valérie Merckx – Expert REDD o Coordonne les activités REDD et FLEGT (Forest Law Enforcement, Governance and Trade) o Importance dune synergie entre REDD et FLEGT APV signé avec Congo et négociations en cours avec Gabon Domaines dactivité qui peuvent interagir: Suivi Système documenté Importance du geopositionnement o Projet de développement DEVCO – EuropeAid bonne gouvernance, développement humain et économique : 1 projet focus on Africa « Reducing deforestation and forest degradation in Ngoyala-Mintom – TRIDOM » frontière RCA Cameroun et Congo

18 18 REDDiness en relation 18 Liens avec les projets des partenaires OSFAC: MDDEFE-WRI CBFF en Republique du Congo, GOFC-GOLD IRD: SEAS-Gabon, GSE forest Gabon Eurosense: G-Mosaic, EO4REDD Liens forts par le groupe de conseil (advisory board) MDDEFE-WRI en Republique du Congo (F. Stolle) TREES au JRC (P. Mayaux, F. Achard) OFAC (P. Mayaux, C. de Wasseige, P. Defourny) Climate change Initiative (P. Defourny) Liens entre projets europeens (coordination REA) GSE-FM ReCover REDDAF REDD-FLAME Partenaires Advisory board Projets Europeens

19 Les acteurs en Afrique Centrale 19 COMIFAC (Commission des Forêts dAfrique Centrale) OFAC Observatoire régional pour les forêts dAfrique Centrale Partenariat sur le Carbon forestier de la Banque Mondiale (FCPF Forest Carbon Partnership) > Partenariat sur la Forêt du bassin du Congo (CBFP Congo Basin Partnerhsip) Fonds pour les Forêts du bassin du Congo (FFBC ou CBFF en anglais) créé en 2008 dont les contributeurs sont Norvège/R-U, administré par BAD Projet Banque Mondiale financé par GEF (Global Environmental Fund) de renforcement des synergies et capacités régionales

20 Partage des fonds 20

21 Le train européen de REDD Partenariat UE / UA (Union Africaine) : o Conférence Ministérielle Africaine sur lEnvironnement (CMAE) o Nouveau Partenariat pour le Développement de lAfrique (NEPAD) GMES for Africa (Plan daction) Collaborations bilatérales telles la mise à disposition de données SPOT par la France Projets intéressants pour REDDiness en cours en Afrique (liste non exhaustive à compléter au fur à mesure par tous) o 1 projet de développement : TRIDOM (RCA/Cameroun Congo) o CoForChange (CIRAD) 21

22 Où sont les pays % REDD+? 3 Phases pour REDD afin de rendre les pays autonomes Le Bassin du Congo est dans la phase 1 à niveaux 22 Readiness Compensation des actions Demonstration (MNV) PaysR-PIN Fonds de formulation (200K$) R-PP Membre et Observateur UN-REDD Pays pilote FIP Présentation informelle Evaluation Soumission finale Fonds préparation Cameroun10/0810/10 RCA03/0903/1110/1109/11O RDC07/0803/0803/1007/1003/11MX Guinée Eq.03/09 Gabon07/0810/09O Congo10/0807/0906/1009/11O

23 Contexte (Del 2.1.1): Consolidation du rapport Circulation et discussion du rapport auprès des partenaires / contacts / conseillers à Kinshasa Responsabilités o IRD (Benoit Mertens) o Eurosense (Nathalie Stephenne) o CNIAF (Georges Boudzanga) Contexte Congo o MEF (Bruno Nmoukali) Contexte Gabon Mise à jour de lanalyse dimpact de la proposition et préparation pour le document de recommendation attendu à la fin du projet 23

24 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire Consolidation des contributions et implications des conseillers Conclusions/Questions 24

25 Méthodes et validation (del 2.1.2): Plan 1.Introduction 2.Sources dinformation (GOFC-GOLD / R-PP Congo/ …) 3.Principes de guidance et qualité (généraux, spécifiques) 4.Définitions (Foret, déforestation, Dégradation forestière, Dégradation forestière, Catégories, Tiers, sources/ réservoirs de carbone) 5.Méthodes destimation des émissions de CO2 & données 1.Méthodes directe destimation du carbone 2.Méthodes indirectes (activité/facteurs démission) 6.Disponibilité des données (apport du rapport BM –GAF) 7.Sources derreurs dans la chaine de traitement des données 8.Quantification des incertitudes 25

26 Le système de suivi = un système de qualité! Le Principe de qualité doit guider le développement du système MNV pour son appropriation et sa validation La définition de la qualité selon Joseph Juran Règles afin de respecter cette définition et ce principe –Contrôle systématique de la précision –Adapté spécifiquement à toutes les étapes de production 26 Fitness for use

27 Un système robuste, fiable et transparent > un système MNV Tout projet REDD doit sinscrire dans un système MNV: Sources et recommendations: o Décision 4/CP.15 de Copenhague o GIEC « Guide des bonnes pratiques du secteur de lutilisation des terres et de la forêt» 2003 et « Lignes directrices sur le secteur de lagriculture, de lutilisation des terres et de la forêt » 2006 o « REDD sourcebook » par GOFC-GOLD 27 Mesure estimer les stocks de carbone avec la plus faible incertitude Notification selon les cadres standardisés (lignes directrices de lUNFCCC) Vérification contrôles de qualité et processus de révision appliqué par lUNFCCC

28 Principes pour répondre aux normes de qualité 28

29 Principes spécifiques de guidance 29

30 Les 3 Tiers: 3 niveaux de précision… Trois approches destimation des stocks de carbone = trois niveaux de précision Choix des pays en matière de Tier 30 Tier 1: valeurs par défaut p.ex. valeur de biomasse dans différents biomes forestier Tier 2 : données existantes spécifiques au pays p.ex. inventaires forestiers, études écologiques Tier 3: mesures répétées et/ou modèles calibrés du niveau de précision de la complexité du coût

31 Deux méthodes possibles destimation des émissions de carbone Méthode indirecte & Méthode directe 31

32 La plus couramment utilisée, la plus connue Principe: mesure la variation des stocks de biomasse en deux étapes : 1)Estimer les changements de superficie = données dactivité 2) Déterminer le potentiel de fixation carbone et les stocks de carbone = facteurs démissions 32 Méthode indirecte

33 Deux approches pour une même méthode… 33 Principe: une valeur/ gamme de valeur par classe thématique Avantage: approche la plus simple Limitation : la variabilité de biomasse de chaque classe nest pas prise en compte & la définition des classes est ambiguë et difficile à établir universellement Principe: Modélisation SIG simplifiée Avantage: attribution de poids différents aux couches de données. (p.ex. à proximité de villages plus de dégradation stock de C plus faible ) Limitation: requière plus de données et de linformation spatiale

34 34 Principe: Production de cartes de stocks de carbone sans passer par une carte de couverture du paysage préalable Nécessite des mesures de biomasse sur le terrain & des données satellitaires Intégrées dans un logiciel de traitement des données pour entraîner lalgorithme à développer un ensemble de règles menant à des valeurs uniques de biomasse par pixel Avantage: résultats plus cohérents spatialement et règles faciles à comprendre et à adapter une fois établies Limitation majeure: mise en place de la méthode plus laborieuse Méthode indirecte

35 Comparaison des méthodes directe et indirecte Lapproche directe: + détails spatiaux et continuité des valeurs de biomasse Seule, lapproche directe permet de détecter la dégradation et le reboisement car sensibilité au niveau du pixel Lapproche directe nécessite plus de travail 35 Figure 1: Comparaison de cartes de biomasse d'Afrique Centrale. Carte de biomasse aérienne produite par l'approche DT (A) et CA (B) pour les régions de forêts tropicales d'Afrique. (Goetz et al., 2009)

36 Influence des sources derreur sur lexactitude 36 Les sources derreurs influencent lexactitude des résultats obtenus Il est donc essentiel de les prendre en compte dans un système MNV : 1) pour les éviter, les réduire au maximum 2) pour évaluer avec le plus de précision possible les incertitudes sur les estimations faites

37 Étant donné lexpérience des systèmes de surveillance du couvert paysager: La majorité de ces sources derreurs peuvent être traitées pendant le processus de surveillance 37 Qualité spectrale PrétraitementsInterprétationsPost-traitement Vérification/ terrain - Classes thématiques - Définitions - UCM - Photo- interprétation - Traitement radiométrique - Traitement géométrique - Conversions - Intégration dans différents formats - Données de références fiables, géolocalisées Sources derreurs rencontrées au niveau des données dactivités

38 Évaluation des incertitudes dans les stocks de carbone Challenge vu le haut degré de variabilité spatiale des forêts tropicales Deux erreurs systématiques importantes à prendre en considération: o Manque dune source de carbone les sources importantes doivent être identifiées par pays. Le Tier 1 peut être utilisé pour les sources non significatives (contribution aux émissions totales de moins de 25%). o Utilisation de valeur moyenne de biomasse par pays ou par écosystème, non représentative des forêts abattues méthode déchantillonnage statistique des forêts risquant dêtre déboisées/dégradées. 38 Principes de guidance Méthode indirecte (SM) Le challenge de lévaluation des erreurs au niveau des facteurs démission

39 39 Images optiques Saturation du signal si densité de feuillage augmente Problème de représentation des forêts homogènes qui ne le paraissent pas Résultats non cohérents pour lier les mesures de biomasse aux données optiques Images SAR Limitations générales: o influence de la topographie o des propriétés diélectriques des surfaces o le phénomène de moucheture Saturation à haute biomasse (vers tonnes/ hectare) Nécessaire de contrôler les niveaux de biomasse dans la zone à étudier Images LIDAR Sous-estimation systématique de la hauteur des arbres ( acceptable selon lapproche conservative si précision acceptable) Méthode nouvelle mais résultats prometteurs jusquà présent Le choix des données influence la précision des estimations de biomasse: présence de limitations inhérentes à lestimation du stock de carbone Erreurs dues aux limitations inhérentes du type dimage utilisé

40 40 Circulation limitée du rapport (OSFAC/ITC/ES) Contributions/Input reçus –OSFAC (Suspense Ifo) –ITC : Iris Van duren / Anton Vreiling Responsabilités : –Eurosense (Cindy Delloye, Nathalie Stéphenne) –ITC (Anton Vrieling) Méthodes et validation (del 2.1.2)

41 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire Consolidation des contributions et implications des conseillers Conclusions/Questions 41

42 Méthodes et données (del 2.1.3): Plan 1. Introduction 2. Niches dactivités proposées dans le cadre du projet REDDiness 3. Intérêt et utilisation des données dOT dans le suivi des forêts 3.1 Les données optiques satellitaires 3.2 Les données Lidar 3.3 Les données RADAR 3.4 Les images aériennes 4. Résultats de lenquête 5. Méthodologies appliquées 5.1 Utilisation de données Landsat et MODIS (FACET : OSFAC/UMD) 5.2 Coupler des données VHR (IKONOS 2, Geo-Eye 1) avec FACET (Gmosaic) 5.3 Utilisation de données aéroportées et LIDAR en Belgique (Eurosense) 5.4 Fire monitoring (ITC) 5.5 RADAR (SarVision/ Anton) 42

43 Méthodes et données (del 2.1.3) Élaboration dune note technique pour accompagner le questionnaire (Eurosense) o Pas utilisée lors de lenquête Identification et proposition de niches pour REDDiness sur base de lexistant (interactions avec IRD / REA) Rapport consolidé Responsabilités : o Eurosense (Mathieu Rahm, Nathalie Stéphenne) o ITC (Anton Vrieling) 43

44 44 Niches dactivités proposées initialement Améliorer le lien entre les mesures de terrain et la cartographie du carbone : support à la définition des équations allométriques Dégradation forestière : techniques de modélisation indirecte de la dégradation forestière et utilisation de la très haute résolution Fusion et combinaison de données spatiales à différentes résolutions, échantillonnage optimal pour une meilleure évaluation des stocks de carbone. Analyse des feux sur base de données «hot spots» dérivées des capteurs thermiques des satellites. Intégration de ces données dans les modèles de dégradation.

45 45 Niches dactivités proposées initialement Utilisation de données LIDAR comme produit intermédiaire dans le lien entre les données terrain et les images satellitaires : renforcement des informations concernant les types forestiers et les types de dégradation forestière. Combinaison de données Lidar et de données de terrain pour estimer la biomasse et les stocks de carbone. Analyse de données RADAR : techniques de suivi à basse et haute résolution en complément des études en cours (entre autre combinaison avec les données de terrain pour lestimation direct de la biomasse, plus haute fréquence de données composites) Photographies digitales aériennes : lien entre les données terrain et les images satellitaires : renforcement des informations concernant les types forestiers et la dégradation forestière ; information sur base de campagnes précédentes (Winrock par exemple), ou des expériences propres en Europe Ces niches ont été discutées sur base des résultats de lenquête

46 Le contexte du WP2 Le WP2 dans le projet Le WP2 dans le temps Le WP2 depuis la proposition > 4 rapports Del 2.1 –Contexte –Méthodes et validation –Méthodes et données –Analyse du questionnaire 46

47 Analyse du questionnaire (del 2.1.4) 47 Intégration des questionnaires dans une base de données Analyse de la base de données Intégration des rapports dOSFAC dans lanalyse Sélection des questionnaires pertinents sur base de critères (connaissance scientifique, complétude des questionnaires et cohérence des réponses) Identification des niches proposées par lenquête Responsabilités : o Eurosense (Cindy Delloye, Nathalie Stéphenne) o ITC (Anton Vrieling) Présentation des premiers résultats obtenus de lenquête à Kinshasa Décision des choix du WP3 et du WP4

48 Institutions contactées pour lenquête Congo Liste des institutions proposées pour le Congo StatutRemarque CNIAF (Centre National d'Inventaire et Aménagement des Ressources Forestières - Fauniques) Reçu SIAFDGEF (Direction Générale de lEconomie Forestière)Pas reçuaucune raison avancée CERGEC (Centre de Recherche Géographique et de Production Cartographique) Reçu MAE (Ministère de lAgriculture)Pas reçuaucune raison avancée ME (Ministère de lEnvironnement)Pas reçuaucune raison avancée MM (Ministère des Mines)Reçu MH (Ministère des Hydrocarbures)Pas reçuaucune raison avancée ME (Ministère de lEnergie)Pas reçuaucune raison avancée MRF (Ministère du Régime Foncier)Pas reçuaucune raison avancée MAT (Ministère de lAdministration du Territoire)Pas reçuaucune raison avancée UNMG-FG (département de géographique de l'Université Marien Ngouabi) Pas reçuaucune raison avancée UNMG-FS (Faculté des Sciences de lUniversité Marien Ngouabi)Pas reçuaucune raison avancée CAF (Cellules dAménagement Forestier (CIB et SICOFOR))Reçu (02)CIB et SICOFOR Les ONG et associations (OCDH, RENAPAC, ODDHC)Reçu (03)OCDH, RENAPAC, ODDHC MP (Ministère du plan)Pas reçu CR (Centre de Recherche)Reçu (02)CRDPI et GERSEN UNMG-IDR (IDR Université Marien Ngouabi)Reçu WWF (World Wildlife Fund)Pas reçuaucune raison avancée WCS (Wildlife Conservation Society)Pas reçuaucune raison avancée WRI (World Ressources Institute)Pas reçuen voyage hors du pays OI-FLEGPas reçuen mission à lintérieur du pays 48 Sur 26 institutions contactées : 12 réponses (taux de réponse de 46%)

49 Institutions contactées pour lenquête Gabon 49

50 Institutions contactées pour lenquête -2- Gabon 50 Sur 28 institutions contactées : 14 réponses (taux de réponse de 50%)

51 Sélection de questionnaires selon la pertinence pour REDDiness Étant donné que, pour beaucoup des questionnaires : o Absences de réponses o Faible niveau de connaissances sur REDD (politique & scientifique) Sélection des questionnaires avant analyse Sélection basée sur: o La connaissance scientifique des technologies à mettre en œuvre (1: aucune connaissance; 5: très bonne connaissance) o La complétude des questionnaires o La cohérence des réponses (2 critères: consigne et lien) 51 Connaissance de REDD Complétude (/23 questions) Cohérence Total (%) Projet REDD Pol. (/5) Scient. (/5) Consigne (/2) Lien (/1) Congo CNIAF %OUI OCDH %OUI CERGEC %NON CIB %NON Gabon IRSH %NON MEF-Bois %OUI MEF-Aqua %NON IRET %NON 8 questionnaires retenus (4 par pays) A quel point êtes-vous ou votre organisation familiarisé avec le concept REDD/REDD+, dun point de vue Politique/Scientifique ? Respect des 2 consignes: - Sélection de cases max. 3 - Sélection de cases max. 3 par ordre dimportance Permet de vérifier la compréhension: Les données sélectionnées permettent-elles de réaliser les applications choisies

52 Résultats: Généralités sur les institutions enquêtées Institutions principalement dans le domaine de la recherche et de ladministration Intervention majoritairement au niveau National (~ 50%), local et international 6 sur 20 impliquées dans un projet REDD Connaissances principalement réparties entre aucune notion et connaissance générale (politique & scientifique) 52

53 Résultats: Généralités sur les institutions sélectionnées Institutions principalement dans le domaine de la recherche et de ladministration Intervention majoritairement au niveau National (~50%), international et local 4 sur 8 projet REDD Connaissances générales (politique & scientifique) WWF, Brainforest, OCDH pas sélectionnés mais diposent de connaissances politique générale voir de bonnes connaissances (Br.) 53

54 Résultats: Données géographiques utilisées Données utilisées dans les institutions o Cartes thématiques o Images sat. optiques (maj. Landsat, Aster (Congo), SPOT (Gabon)) o RADAR (Radar SAT) o Photographies aériennes o Données LIDAR (MEF-Aquat.) Principales causes dinsatisfaction liées à lutilisation de ces données: o Présence de nuages (photo.aér., images sat., LIDAR) o Fréquence de mise à jour (toutes les données sauf LIDAR) o Coût trop élevé (photo. aér., images sat., RADAR) 54

55 Résultats: Matériel disponible pour lensemble des institutions Logiciels disponibles pour toutes les institutions : o ArcGIS, ArcView (dans 56% des inst.) o Mapinfo (52%) o Acces (42%) o Erdas Imagine (21%) o ENVI (16%) o Idrisi, ERMapper, Grass, Autocad, Geoconcept (<1%) Principalement ArcGIS en tant quoutil danalyse spatial Analyse dimages: très peu de logiciels disponible! Problème daccès au logiciel (mentionné dans le rapport du Gabon, Edwige) & surtout de possession de licenses 55

56 Résultats: Compétences du personnel 56 Capacités disponibles: +Capacité de cartographier les changement forestiers (5/8) +Validation des cartes par études terrain +Classification supervisée et non supervisée (4/8) +Photo-interprétation (4/8) +Classer les surfaces forestières (4/8) Capacités indisponibles: Orthorectification avec MNT/MNS Classification orientée objet

57 Résultats: Besoins pour assurer le suivi de la stratégie REDD+ Besoins MatérielLogicielsFormation PC de type pentium III ou supérieurArcGISTélédétection (traitement, interprétation, analyse) ScannerMapInfoScénarios de référence & MRV Traceur A0/ Imprimante A1ENVITechniques de Gestion de linformation (SIG) IDRISIInventaire GES/REDD+ Erdas ImagineQuantification du Carbone & cartographie de la biomasse 57 Majoritairement besoin de PC, de logiciels danalyse des images et de formation en télédétection & quantification de la biomasse Quels sont les besoins de votre organisation, en termes de renforcement de capacité, pour la mise en œuvre de la stratégie REDD ?

58 Résultats: Choix du type de surveillance, méthode de validation et fréquence de suivi Pas de tendance claire! Les questions suivantes restent à définir: o La surveillance de type wall-to-wall ou hot spots? o La validation des résultats basée sur des données de terrain ou satellitaires (VRH)? o Fréquence de suivi: annuelle, tous les deux ans, tous les 5 ans? 58

59 Résultats: Données sélectionnées pour assurer les applications REDD+ Deux questions sur les données à utiliser pour limplémentation de REDD: 59 Parmi les différentes données quil est possible dutiliser pour réaliser ces applications, spécifiez celles qui vous intéressent ? 1)images sat. HR 2)images sat. VHR 3)données de terrain & photographie aérienne 4)RADAR & images basse résolution Quels types de données géographiques nécessite votre organisation pour limplémentation et le suivi de la politique REDD ? 1)images sat. HR 2)données de terrain 3)photographie aérienne & images sat. VHR 4)RADAR 5)LIDAR & images basse résolution Pas de différence de sélection des données entre le Congo et le Gabon Données sur les zones dincendies non reprises car considérées comme pas du tout intéressantes par la moitié des institutions Très peu de différence dans les votes en faveur des différentes données La question des données à utiliser dans le projet REDDiness reste en suspens Aucun vote pour le LIDAR! PQ? Pas dexpérience? Manque de connaissance? Pas intéressés?

60 Résultats: Produits à développer 60 Réponses à la question : « Si parmi ces produits, seuls 3 dentre eux peuvent être réalisés, lesquels trouveriez-vous les plus utiles dans la cadre de la stratégie nationale REDD et du suivi des forêts en particulier? » Les deux produits majoritairement sélectionnés: Estimation des changements forestiers (incluant la déforestation et la dégradation) & Estimation des stocks de biomasse/carbone

61 Résultats: Produits à développer En intégrant également la question précédente : « Parmi les différents produits quil est possible de développer dans le cadre du processus REDD, spécifiez lesquels vous intéressent ? » Trois produits ressortent majoritairement (identiquement pour le Congo et le Gabon), les deux premiers sont les choix prioritaires : o Estimation des changements forestiers (incluant la déforestation et la dégradation) o Estimation des stocks de carbone/biomasse o Suivi des taux de dégradation forestière (par cartes) Différence entre Congo et Gabon à partir de la quatrième position: 61 Gabon : 4) Estimation des changements de biomasse 5) Suivi du changement du couvert forestier (par cartes simples forêt/non forêt) Congo: 4) Estimation des types forestiers nationaux Proposition dorientation possible pour REDDiness à partir de ces produits : Estimation et suivi de la dégradation Estimation des stocks et des changements de biomasse (dans dautres initiatives voir contexte REDD)

62 Dissémination Intérêt pour ce type denquête au niveau du registre REDD de la RDC (responsible OFAC) Transmission de certains documents (apres approbation par REA) aux autres initiatives en cours (FAO / World Bank) 62

63 This project is partially funded by the European Commission Seventh Framework Programme. The project reflects only the authors views and the Community is not liable for any use that may be made of the information contained herein. REDDiness Support C-Africa in EO driven forest monitoring for REDD 63 Questions?


Télécharger ppt "This project is partially funded by the European Commission Seventh Framework Programme. The project reflects only the authors views and the Community."

Présentations similaires


Annonces Google