La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Pour une politique alternative des ''déchets'' 2013 = Zéro Déchet en Charente Limousine Projet proposé le 15/01/2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Pour une politique alternative des ''déchets'' 2013 = Zéro Déchet en Charente Limousine Projet proposé le 15/01/2004."— Transcription de la présentation:

1 1 Pour une politique alternative des ''déchets'' 2013 = Zéro Déchet en Charente Limousine Projet proposé le 15/01/2004

2 2 Le Zéro Déchet n'est pas une technologie mais une stratégie. Celle-ci commence à la conception des produits et se termine par le tri des résidus. La philosophie du ''Zéro déchet''

3 3 Etat des lieux Plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés : inadapté. Problème des déchets industriels. Ne peut pas être laissé entre les mains d'entreprises privées.

4 4 4 propositions Traiter les déchets au niveau du pays. Connaître la réalité des déchets. Une stratégie en 10 points. Un plan d'action en 12 étapes.

5 5 Un choix : traiter les déchets au niveau du pays Pays de Charente Limousine : espace expérimental de mise en place d'une politique Zéro Déchet. Extension aux autres pays de la Charente. Pour aboutir à une véritable gestion décentralisée.

6 6 Une réflexion préalable : connaître la réalité des déchets Année 2002 : SVDM : 572 kg / habitant / an COMAGA : 665 kg / habitant / an (document préfectoral - réunion Confolens 03/06/2003) Hexagone : 450 kg / habitant / an ! Produisons-nous plus de déchets que la moyenne ?

7 7 Une réflexion préalable : connaître la réalité des déchets Pays de Charente Limousine : rien de précis. Première étape d'une politique des déchets établir des chiffres fiables : 1) Les quantités de déchets ménagers. 2) Les producteurs de déchets industriels présents sur le Pays : 5000 t / an ? 3) Les recycleurs (privés et publics) présents sur le Pays ou ses marges immédiates (privés et publics).

8 8 Une stratégie : le ''zéro déchet '' La philosophie : guider la conception des produits. intégrer le recyclage. une approche globale des flux de ressources et de déchets.

9 9 Une stratégie : le ''zéro déchet '' maximiser le recyclage. minimiser les déchets. réduire la consommation. s'assurer que les produits sont réutilisables, réparables ou recyclables dans la nature ou sur les marchés.

10 10 Déchet = ressource

11 11 Changer d'attitude Pour ne pas retrouver tous les 20 ans, le rituel problème de la décharge...

12 12 En Charente Limousine : L'Affit de Roumazières (scandale des déchets industriels dangereux toujours en suspens) Projet de décharge d'ordures ménagères du SICTOM de Confolens-Chabanais à Manot (carrière TBF) : Le Chêne ou/et le Bois de Lacaud d'Ansac (DIB + OM) : Le SVDM recherche un site entre Saint-Claud et Confolens (OM + DIB ?) : ?

13 13 Les déchets aujourd'hui En Charente, selon les chiffres du SVDM : Recyclage : 41 %. Enfouissement : 59%. 59% des déchets sont considérés comme ultimes ! Compostage : 10% des déchets du SVDM ! C'est sur ces chiffres que doit porter tout l'effort. Qu'on ne nous dise pas que ce n'est pas possible !

14 14 C'est possible... ailleurs ! Communauté de communes des Portes d'Alsace : La masse des ordures ménagères est passée de 370 kg par habitant et par an (moyenne nationale) à 77 kg de déchets ultimes par habitant et par an.

15 15 C'est possible... ailleurs ! Canberra (Australie habitants) : Objectif zéro déchet pour Il y a 10 ans, le tonnage de déchets annuel était de tonnes. Il a été réduit de 40 % depuis.

16 16 Retour en Charente Limousine Les déchets dont il est question sont ceux qui sont produits dans les limites du Pays. Objectif Zéro déchet : existence d'un lieu de stockage provisoire accompagnant la politique de diminution progressive de la production de déchets, conçu dans cette optique.

17 17 Une stratégie : le ''zéro déchet '' en 10 points 1) 2013, année objectif. 2) Impliquer la collectivité à tous les niveaux. 3) Connaître précisément les quantités produites et les lieux de production des déchets ainsi que les capacités en récupération / recyclage.

18 18 Une stratégie : le ''zéro déchet '' en 10 points 4) Dès la première année, les fermentescibles seront interdits de mise en décharge et compostés. 5) Elimination des déchets évitables. 6) La mise en décharge de matériaux fera l'objet d'une surtaxe. 7) Politique active de recyclage.

19 19 Une stratégie : le ''zéro déchet '' en 10 points 8) Audits de déchets en entreprises ou institutions. 9) Reprise par les détaillants ou fabricants. 10) Création d'éco-parcs sur le site des déchetteries existantes (ou optimisation des déchetteries = suppression des bennes tout- venant) et (ou) du lieu de stockage provisoire.

20 20 Un plan d'action pratique en 12 étapes 1) Le procédé miracle n'existe pas. 2) Trier car le déchet, c'est le mélange. 3) Améliorer le tri à la source. 4) Affiner les systèmes de collecte.

21 21 Un plan d'action pratique en 12 étapes 5) Les évitables et les stratégies de réduction des déchets : Audits de déchets. Taxation au volume des déchets pour les ménages et les entreprises (CdC Villefagnan). Indexer la taxe professionnelle à une production propre.

22 22 Un plan d'action pratique en 12 étapes 6) Développer les réutilisables et les centres de réutilisation et de réparation. 7) Systématiser les compostables et les installations de compostage. 8) Les recyclables et l'économie du recyclage : développer le recyclage, refuser certains produits. 9) Faire évoluer les déchetteries en parcs de récupération des ressources ou écoparcs.

23 23 Un plan d'action pratique en 12 étapes 10) Toxiques, déchets ménagers dangereux et programmes de retour = 1 à 2% des déchets ménagers.

24 24 Un plan d'action pratique en 12 étapes On peut organiser une collecte en porte à porte périodique ou utiliser les déchetteries. Pour certains produits : retour au producteur (bouteilles d'eau minérale avec obligation de reprise par les supermarchés)... Le but n'est pas de persécuter le commerce mais de mettre la pression sur les fabricants. Ils font des profits en fabriquant des produits qui deviendront des déchets. Et l'élimination de ces déchets est à la charge de la collectivité.

25 25 Un plan d'action pratique en 12 étapes Les fabricants doivent s'engager dans la voie de la durabilité, de la recyclabilité et de la non toxicité des produits qu'ils nous vendent. Ce n'est pas au contribuable de financer l'élimination des sous-produits de l'industrie. Les collectivités doivent peser sur la réduction des déchets.

26 26 Un plan d'action pratique en 12 étapes Ex : prévention du PVC : Allemagne, Suède, Norvège, Danemark, Benelux interdisent son utilisation dans les constructions publiques. Vienne (Autriche) a supprimé le PVC des transports publics. France: une dizaine de municipalités ont signé une charte «Ville sans PVC».

27 27 Un plan d'action pratique en 12 étapes 11) Installation de criblage des ultimes : Déchets que l'on considère actuellement comme non réutilisables ou non récupérables ou qui n'ont pas été mis dans le bon conteneur. Prévoir un lieu de stockage.

28 28 Un plan d'action pratique en 12 étapes Les quantités n'ont plus rien à voir avec ce que nous connaissons aujourd'hui. Ce n'est qu'un pis aller. Ce lieu de stockage de pays correctement surveillé par la collectivité est donc la réponse adaptée. Un criblage nécessaire à l'entrée : triage mécanique et manuel permettent un dernier contrôle des matériaux entrants (élimination des toxiques...) et mesures pour les stabiliser.

29 29 Un plan d'action pratique en 12 étapes 12 ) Un meilleur design industriel : Le déchet ultime résulte d'une conception erronée et opposée au choix du développement durable. Les industriels doivent modifier leurs conception ou leurs procédés de fabrication pour éliminer le problème.

30 30 Quel site de stockage en Charente Limousine ? Production totale annuelle de déchets en Charente Limousine estimée à t. (8000 t OM t DIB) Pour un objectif ''Zéro Déchet '' atteint en 10 ans, cela implique une diminution de 45% an. Sur 10 ans nous obtenons t de déchets ultimes à stocker.

31 31 Quel site de stockage en Charente Limousine ? Site transitoire et provisoire, en aucun cas un centre d'enfouissement. Déchets restants triés et séparés au maximum dans l'attente d'un procédé de revalorisation futur pour chacun d'entre eux.

32 32 Quel site de stockage en Charente Limousine ? En comparaison : Les projets industriels présentés (sur la base de rentabilité de t / an sur 25 ans) donneraient : t x 25 = t soit 75 fois plus ! Ces chiffres nous aident à comprendre le refus des populations et des élus.

33 33 CONCLUSION Objectif Zéro Déchet : une réflexion et un engagement approfondis de tous : élus, habitants ou industriels. Bénéfices : environnementaux emploi économie en général. Un nouveau développement que l'on pourra vraiment qualifier de durable.

34 34 CONCLUSION IL N'Y A PAS DE PLANÈTE DE RECHANGE.

35 35 Obtenir le document Version complète disponible au format.pdf sur :


Télécharger ppt "1 Pour une politique alternative des ''déchets'' 2013 = Zéro Déchet en Charente Limousine Projet proposé le 15/01/2004."

Présentations similaires


Annonces Google