La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, I.P.R.P. Demande du Dr PICCO, SIST 66 PRÉSENTATION DUN ÉCHANTILLONNAGE INDIVIDUEL D AÉROSOL DANS UNE DÉCHETTERIE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, I.P.R.P. Demande du Dr PICCO, SIST 66 PRÉSENTATION DUN ÉCHANTILLONNAGE INDIVIDUEL D AÉROSOL DANS UNE DÉCHETTERIE."— Transcription de la présentation:

1 Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, I.P.R.P. Demande du Dr PICCO, SIST 66 PRÉSENTATION DUN ÉCHANTILLONNAGE INDIVIDUEL D AÉROSOL DANS UNE DÉCHETTERIE

2 Conclusion Sommaire Présentation du CIP 10 Résultats Diagnostic Analyse de lactivité Objet de la demande

3 Présentation du CIP 10

4 Capteur Individuel de Poussières KIT COMPLET

5

6 Objet de la demande

7 Demande du Médecin du Travail La responsable du pôle prévention de la Communauté dAgglomération de Perpignan, sinterroge sur le risque (physique) potentiel dun site, lié à linhalation de poussières. Le docteur PICCO souhaite un diagnostic, afin dévaluer le risque et mandate lIPRP.

8 La communauté dagglomération et son service de prévention, gèrent la déchetterie de St Hyppolite, situé au nord de Perpignan. Des agents se plaignent de respirer des poussières venant de leur voisin. Ils sinquiètent de voir ce dernier broyer des végétaux et par voie de conséquence, de fines particules inondent les locaux.

9

10 PLAN DU SITE

11

12

13

14 ANALYSE DE L ACTIVITÉ

15 TRAITEMENT DES DÉCHETS VERTS

16

17

18

19

20

21

22 DIAGNOSTIC

23 En cas d'hésitation, échantillonner au point où le risque est maximal.

24 La durée des prélèvements est fonction du type de mesure

25 PÉNÉTRATION DES POUSSIÈRES TAILLE DES POUSSIÈRES & EFFETS De 10 à 100 microns ( µm) Aussi appelées « poussières totales », ces poussières sont retenues au niveau des fosses nasales. De 5 à 10 microns Poussières qui pénètrent dans la trachée, les bronches puis les bronchioles. Elles peuvent être crachées ou avalées dans lœsophage ; mais si lempoussiérage est trop élevé, elles iront jusquaux alvéoles. 0.5 micron Poussières très fines qui se déposent sur les alvéoles pulmonaires. En dessous de 0,5 micron les poussières se comportent comme un gaz dans lorganisme et suivent donc la ventilation pulmonaire.

26

27 Dangerosité des poussières organiques Ces poussières peuvent être composées de nombreuses substances. En plus de leur composante végétale, les poussières organiques peuvent aussi contenir des champignons ou des microbes, ainsi que les substances toxiques émanant des microbes. À titre d'exemple, l'histoplasmose, la psittacose et la fièvre Q sont des maladies que l'on peut contracter en inhalant des substances organiques contaminées par certains micro- organismes. Les poussières peuvent également provenir de produits chimiques organiques (p. ex. teintures, pesticides).histoplasmosepsittacosefièvre Q

28 Poussière organique Pneumopathie Réaction pulmonaire Foin, paille ou grain moisiPoumon de fermierFibrose Fiente et plumesPoumon des oiseleursFibrose Résidus moisis de canne à sucre BagassoseFibrose Poussière de compost Maladie des champignonnistes Sans fibrose Poussière ou bruine Fièvre due aux humidificateurs Sans fibrose Poussière de boues d'épuration traitées à la chaleur Alvéolite des boues d'épuration Sans fibrose Poussière de moisissures de fromage Maladie des fromagersSans fibrose Poussière de squames animales, particules de poils, urine desséchée de rat Poumon des soigneurs d'animaux Sans fibrose

29

30

31 Les résultats

32 Une poussière est une particule solide dun diamètre aérodynamique dau plus de 100 micromètres ou dont la vitesse limite de chute, dans des conditions normales de température est au plus égale à 0,25 mètre par seconde : Article R Valeurs limites dexposition professionnelle Concentration moyenne sur une période de 8 heures Poussières totales : = 10 mg/m3 dair Poussières alvéolaires = 5 mg/m3 dair Les valeurs limites dexposition professionnelle valent pour toute forme de poussières (marbre, farine…) mais les effets particuliers de certaines dentre elles justifient lexistence des valeurs limites inférieures (bois, amiante, silice…) : Article R du Code du travail

33 Le cadre normatif NF X Poussières totales (fraction particulaire totale) : Lair dont on veut mesurer le niveau de pollution particulaire est prélevé par aspiration à un débit connu à travers une tête de prélèvement. Un deuxième étage constitué dun filtre permet le mesurage (quantitatif et éventuellement qualitatif) des particules collectées.

34

35 Réponse du laboratoire : nous ne caractérisons pas les bio-aérosols Poussières fract. Alvéolaire = µg VLEP = 1.3 mg/m3 Poussières fract. Collectée/inhalable = µg Soit 1.7 mg/m3

36

37 CONCLUSION

38 Le CIP 10 est parfait pour étudier le risque quantifié, lié à linhalation de poussières par les salariés Il reste cependant insuffisant aux vues des moyens de la MT en matière de qualité des poussières

39

40 Merci pour votre attention 40


Télécharger ppt "Présenté par Julien VAN OOTEGHEM, I.P.R.P. Demande du Dr PICCO, SIST 66 PRÉSENTATION DUN ÉCHANTILLONNAGE INDIVIDUEL D AÉROSOL DANS UNE DÉCHETTERIE."

Présentations similaires


Annonces Google