La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GROUPE PRIVILÉGIÉ DINTERVENTION LA SOURCE (G.P.I. LA SOURCE) Conférence au Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec (RIOPFQ)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GROUPE PRIVILÉGIÉ DINTERVENTION LA SOURCE (G.P.I. LA SOURCE) Conférence au Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec (RIOPFQ)"— Transcription de la présentation:

1 GROUPE PRIVILÉGIÉ DINTERVENTION LA SOURCE (G.P.I. LA SOURCE) Conférence au Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec (RIOPFQ) Le jeudi 22 septembre 2011 Irène Beaulieu, coordonnatrice Carrefour de lAmitié Charlesbourg Linda Duchaine, organisatrice communautaire Centre de Santé et de Services Sociaux de Québec-Nord, CLSC la Source

2 Déroulement de la rencontre 22 septembre 2011 Historique du G.P.I. la Source Mission Composition du comité Rôles des différents partenaires Concertation et partenariat Nos différents outils Distribution de nos outils Promotion, information et sensibilisation Le théâtre des aînés de Charlesbourg LIntertable Les principes dintervention Quelques photos Questions, échange

3 Historique du G.P.I. la Source Constat: plusieurs personnes âgées du territoire du CLSC La Source ( Charlesbourg, Lac St-Charles, Lac Beauport, Lac Delage, Stoneham et Tewkesbury ) touchées par des situations de maltraitance. ( 65 ans et +: en 2011) Divers partenaires élaborent un projet pilote 1996 : protocole dentente signé pour une période de 3 ans Depuis, ce projet est devenu le G.P.I. la Source, un comité permanent intégré à la mission de base du Carrefour de lamitié de Charlesbourg

4 Mission Assurer une consultation permanente afin de soutenir les intervenants Sensibiliser la population dans une perspective de prévention

5 Composition du comité Irène Beaulieu, Carrefour de lAmitié Charlesbourg Agathe Bolduc, travailleuse sociale Hôpital St-François-dAssise Johanne Richard, travailleuse sociale Hôpital Enfant-Jésus Marjolaine Rouleau, travailleuse sociale et intervenante-pivot du programme de soutien à domicile du CLSC la Source Claudia Létourneau, chargée de projet du plan d'action régional contre la violence envers les aînés, Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale Élaine Giroux, policière communautaire Ville de Québec Linda Duchaine, organisatrice communautaire CSSS de Québec- Nord, CLSC la Source

6 Rôles des différents partenaires Carrefour de lAmitié Charlesbourg Réception de signalements Porte dentrée accessible très appréciée de la population Référence et accompagnement Hôpitaux Conseil expert lors de lévaluation des signalements Référence CLSC Réception des signalements Suivi des dossiers Activités de sensibilisation et de représentation Policier Consultation Intervention

7 Concertation et partenariat Le comité permet le regroupement dinterlocuteurs privilégiés dans chaque organisation, ce qui facilite: Léchange, le support les situations dabus sont complexes Lefficacité des interventions Chacun a accès à des interventions spécifiques

8 Concertation et partenariat Environ 8 rencontres par année 25 à 30 signalements portés à notre attention Laîné peut avoir un suivi psychosocial du CSSS Relocalisation qui permet l'arrêt de l'abus Demande de régime de protection Intervention des policiers Situations étaient hors territoire

9 Concertation et partenariat La participation à différents comités ou activités nous permet de créer des liens avec nos partenaires. Par exemple: Opération « Tendre la main » de lAFÉAS: Inscription (comme ressource daide) à larbre de Paix pour souligner la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes le 6 décembre Comité « Isolement des Aînés quartier St-Rodrigue » du projet Ville Amie des Aînés (VADA) de Charlesbourg Participation à la journée régionale des partenaires contre la maltraitance envers les aînés - 17 mars 2011

10 Nos différents outils Dépliant Description des différentes formes dabus Ressources Site web: Collaboration avec des étudiants du secondaire, sensibilisation Porte- Carte guichet Beaucoup dabus financiers Guide du résident Constat: problèmes dans les résidences privées

11 Nos différents outils Napperon: coup de cœur de la trousse SOS Abus Jeu serpents et échelles Utile à domicile Conception intergénérationnelle Deux modèles: sensibilisation générale et abus financiers Rayonnement mondial

12 Distribution de nos outils Plusieurs canaux de distribution: Nos napperons distribués par la Popote Porte-cartes: dans les institutions financières Lensemble de nos outils, sur demande: Dans les centres hospitaliers Lors des représentations du Théâtre des aînés Auprès des organismes membres de la CDCGC (Corporation de développement communautaire du Grand Charlesbourg) Publicité dans le répertoire des organismes communautaires Au point de service de la police de la Ville de Québec à Charlesbourg

13 Promotion, information et sensibilisation Distribution personnalisée de nos dépliants par le curé dune paroisse à lentrée de léglise Kiosque au Salon des organismes communautaires de Charlesbourg Formations ponctuelles, par exemple: à lObservatoire du Vieillissement et Société affilié à lUniversité de Montréal « Disons non à la fraude » Envolée de ballons - activité pour souligner la journée internationale de sensibilisation pour contrer les abus envers les aînés le 15 juin Site de lAudiothèque (organisme pour les non-voyants)

14 Promotion, information et sensibilisation Association daînés Résidences privées Groupes communautaires Étudiants auxiliaires familiales et sociales, techniques policières Association de retraités. Exemple: lAREQ Partenaires du réseau. Exemple: LIRDPQ Centre dachat, près dune banque

15 Le théâtre des aînés de Charlesbourg Le G.P.I. la Source a demandé la collaboration de la troupe de théâtre des aînés de Charlesbourg pour rejoindre les gens autrement Deux pièces de théâtre:« Une autre façon daimer » et « Le droit dêtre vieux » « Le droit dêtre vieux » : Près de 100 représentations Dans une résidence privée, des aînés vivent des situations dabus et trouvent ensemble des solutions pour sen sortir. Traité avec émotion et humour

16 Lintertable Regroupement régional des représentants des différentes tables ou comités mobilisés contre la maltraitance envers les aînés Organisateurs communautaires CSSS Partenaires du milieu communautaire Partage dinformation Activités régionales

17 Principes dintervention Toute personne âgée doit être informée des droits que lui reconnaissent les lois. Lintervention ne peut se faire quavec le consentement libre et fondé sur la connaissance des faits quen a la personne âgée. Si la personne âgée jouit de toutes ses facultés, les plans daction ne pourront être mis en œuvre sans son consentement explicite. Une personne âgée est présumée « apte » et en mesure de prendre elle-même des décisions à moins davoir été déclarée « inapte » devant les tribunaux. Si les intervenants ont des raisons de croire que la personne âgée concernée devrait être considérée « inapte », ils ont le devoir dutiliser les moyens à leur disposition pour recourir aux mesures de protection appropriées. Le présumé abuseur a le droit de connaître les ressources pouvant lui venir en aide.

18 Quelques photos… 15 juin: journée internationale de sensibilisation sur les abus envers les aînés

19 Quelques photos… Des membres de lIntertable

20 QUESTIONS ET ÉCHANGES MERCI DE VOTRE ATTENTION ET DE VOTRE PARTICIPATION!


Télécharger ppt "GROUPE PRIVILÉGIÉ DINTERVENTION LA SOURCE (G.P.I. LA SOURCE) Conférence au Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec (RIOPFQ)"

Présentations similaires


Annonces Google