La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La veille informationnelle © Fabienne ROUX - 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La veille informationnelle © Fabienne ROUX - 2012."— Transcription de la présentation:

1 La veille informationnelle © Fabienne ROUX

2 Introduction (c) Fabienne ROUX

3 Le contexte O Le déploiement de l'internet et des technologies de communication a donné naissance à une véritable société de l'information O Les méthodes de recherche classiques ne peuvent plus suffire à gérer cette masse dinformations O L'activité de veille informationnelle est aujourdhui au cœur des priorités des professionnels (c) Fabienne ROUX

4 Définition La veille informationnelle est l'ensemble des stratégies mises en place pour rester informé, en y consacrant le moins d'effort possible, utilisant des processus de signalement automatisés. Source : Jean-Pierre Lardy. Unité Régionale de Formation à l'Information Scientifique et Technique (URFIST) de Lyon (c) Fabienne ROUX

5 Les types de veille - Enjeux O Veille concurrentielle, tendances O Veille technologique O Veille documentaire O Veille règlementaire, juridique O Lancement de produits O Veille Avis Consommateurs, e-Réputation O Gestion des risques, Intelligence territoriale (c) Fabienne ROUX

6 Difficultés pour le veilleur O Connaître les sources et savoir les évaluer O Connaître les différents types d'outils et leurs fonctionnalités O Suivre l' évolution des sources et des outils O Définir précisément le sujet sur lequel exercer la veille. Soyez sélectifs, car à vouloir couvrir trop de sources, on finit par être inondé et on passe son temps à trier les résultats ! Ou on abandonne... TROP DINFO TUE LINFO (c) Fabienne ROUX

7 Où trouver linformation? O Les méthodes classiques: O Les ouvrages et revues spécialisées O Les banques de données O La consultation dexperts O Les méthodes liées à Internet: O La recherche ponctuelle O La veille (Méthodes PUSH & PULL) O L'exploitation des réseaux sociaux (c) Fabienne ROUX

8 Mettre en place une veille O Les méthodes de la veille: O Le PULL O Le PUSH O Le pull et le push nécessitent d'avoir recherché dans un premier temps les sources sur lesquelles sera exercée cette veille (Sourcing) Deux méthodes complémentaires (c) Fabienne ROUX

9 La méthode PULL (c) Fabienne ROUX

10 La méthode PULL O Représente la méthode classique dutilisation du Web O Principes de fonctionnement : Lutilisateur se rend directement et régulièrement sur Internet, il refait périodiquement les mêmes recherches dans les mêmes sources pour en « tirer » les informations les plus récentes dans un domaine particulier. (c) Fabienne ROUX

11 Pour une veille PULL efficace O Relancer manuellement la recherche: La méthode pull exige que l'on relance manuellement la recherche. Elle est donc généralement utilisée pour les bases de données ou les sources Internet qui n'offrent pas de services de signalement rapide de l'information. O Relancer régulièrement la recherche: Le chercheur devra régulièrement relancer la recherche ou consulter les sites qui l'intéressent s'il désire rester avisé des nouvelles publications dans son domaine. (c) Fabienne ROUX

12 Outils à utiliser O Moteurs, méta-moteurs et annuaires de recherche, portails, banques de données, opérateurs de recherche de Google… opérateurs de recherche O Bien organiser ses signets de pages web, régulièrement les exporter pour les sauvegarder O Exploiter les sites communautaires de partage de signets (social bookmarking) : delicious.com O Sauvegarder ses stratégies de recherche avec un traitement de texte, dans un tableau avec liens hypertextes (c) Fabienne ROUX

13 Avantages et limites de la méthode PULL O Avantages: O Information recueillie plus pertinente O Aucun abonnement requis, pas dinscription, pas denregistrement O Limites: O Nécessite plus de temps O Risque de veille irrégulière O Relance « manuelle » faite par lutilisateur (c) Fabienne ROUX

14 La méthode PUSH (c) Fabienne ROUX

15 Principes de fonctionnement O Linformation est « poussée » de manière directe et automatique vers lutilisateur, en fonction de préférences et de critères quil a choisis. O Lusager neffectue plus de recherche et son rôle consiste maintenant à évaluer linformation récupérée. O Réception des informations par courrier électronique, dans un agrégateur (fils RSS), dans un PDA, dans un téléphone portable, etc. (c) Fabienne ROUX

16 Avantages de la méthode Push O Économie de temps: Les résultats de recherche sont envoyés directement dans la boîte de courriel ou l'agrégateur du chercheur. O Recherche automatique: Cette méthode permet, via le service de signalement rapide, de relancer automatiquement la recherche à des moments prédéterminés. O Régularité dans la recherche: La recherche seffectue de façon périodique et régulière ce qui assure une veille documentaire continue. (c) Fabienne ROUX

17 Limites de la méthode Push O Newsletters, services dalertes et listes de diffusion nécessitent une inscription, par lenregistrement dun profil ou dune adresse mail. Il est conseillé dutiliser une adresse anonyme. O Disponibilité des services de signalement rapide: ce ne sont pas toutes les bases de données qui offrent le service de signalement rapide. Cette méthode ne peut donc pas être utilisée systématiquement. O Résultats de recherche volumineux: comme les résultats de recherche sont directement envoyés dans la boîte de courriel du chercheur, ce dernier doit créer des stratégies de recherche efficaces afin déviter dobtenir un flot dinformation trop volumineux. (c) Fabienne ROUX

18 Les outils de la méthode PUSH O Les listes de diffusion O Les lettres d'information O Les services d'alertes O Les fils RSS et agrégateurs de flux O Les agents intelligents (logiciels de surveillance, progiciels de veille) (c) Fabienne ROUX

19 Les listes de diffusion ou mailing-list O Abonnement à des groupes thématiques qui communiquent par messages électroniques. O Une information modérée, pertinente et expérimentée O Outil de veille notamment sur les débats, mais redondance des sujets O Bien choisir les options de réception (un récapitulatif, plutôt qu'en temps réel) O A trouver par le biais dannuaires de listes: google groupes, yahoo groupes… (c) Fabienne ROUX

20 Les lettres dinformations ou newsletters O Certains sites web proposent un abonnement à leur lettre périodique, envoyée par mail, pour être régulièrement informé de lévolution de leur site. O Linscription se fait très rapidement sur le site source, en donnant son adresse mail. O Il sagit souvent de "produits dérivés" dun site. Elles permettent dêtre informé régulièrement sur lactualité du domaine couvert par ce site. O Envoyée quelle que soit linformation. Parfois « commerciale ». (c) Fabienne ROUX

21 Les services dalertes Service qui permet d'être averti automatiquement par mail lorsque que des documents ou des informations publiés en ligne correspondent à un sujet ou aux termes indiqués par l'utilisateur: O Services d'alertes des moteurs de recherche (Google alertes ou Alertes Yahoo) O Services davis de publications ou prépublications (bases de données, forums) (c) Fabienne ROUX

22 Les services dalertes des moteurs de recherche (c) Fabienne ROUX

23 La technologie RSS (c) Fabienne ROUX

24 Quest-ce quun fil RSS O La technologie RSS (Really Simple Syndication) permet de signaler les nouveautés dune page Web à un lecteur, sans que celui-ci ait à consulter la page en question. O Que permet un fil RSS ? O Suivre lactualité dun site O Moyen efficace de se tenir informé O Actuellement un fil RSS peut donner de l'information textuelle ou audiovisuelle O Il faut utiliser un agrégateur de flux pour exploiter les fils RSS. (c) Fabienne ROUX

25 Où repérer les fils RSS O Ces symboles permettent de les repérer: O Les navigateurs récents indiquent les fils RSS par une icône dans la barre dadresse: (c) Fabienne ROUX

26 Les agrégateurs de flux O Permettent de sabonner aux fils O Vérifient automatiquement et régulièrement les fils afin de signaler les nouveautés O Cela évite de se rendre tous les jours sur un site ou de sy rendre inutilement sil ny a pas de nouveautés! O Permettent de recevoir, en un seul et unique endroit, tous les fils RSS auxquels lutilisateur est abonné. (c) Fabienne ROUX

27 Les agrégateurs de flux O Lagrégateur peut être: O Un logiciel indépendant installé sur l'ordinateur : Net News, Feedreader, RSS Reader, Outlook. O Il peut être intégré au navigateur : les marques-pages dynamiques de Firefox, les flux d'Internet Explorer. O Il peut être accessible en ligne : Netvibes, Google reader, Symbaloo, Bloglines. (c) Fabienne ROUX

28 Les agrégateurs en ligne (c) Fabienne ROUX

29 Les agrégateurs intégrés aux navigateurs (c) Fabienne ROUX

30 Les agents intelligents Outils, téléchargeables ou en ligne, combinant tout ou partie des fonctionnalités : O de métamoteurs, O de recherche sur le web invisible, O daspirateur de sites O dalerteur O peuvent aussi mettre à jour les requêtes, automatiquement ou à la demande O Quelques outils de surveillance de sites ou de pages Web: Vigilus, Watchthatpage, Update scanner (extension Firefox)… O Progiciels de veille: Copernic, Digimind… (c) Fabienne ROUX

31

32 Avantages des agents intelligents O Gestion des problèmes liés à la grande quantité dinformation reçue par le veilleur. O Accroissement de lexhaustivité et de la pertinence. O Élimination des doublons, création des résumés à la volée. O Gestion des informations résultats par constitution de bases de données thématiques consultables off line. O Surveillance des mises à jours des sites avec une périodicité au choix. O Diffusion des résultats sous différentes formes (mail, fenêtres volantes, économiseur décran, etc.) (c) Fabienne ROUX

33 Limites des agents intelligents O Lenteur de fonctionnement, notamment pour une recherche complexe O La quantité de bruit est parfois impressionnante. O Problème des liens payants, moins identifiables sur les métamoteurs que sur les outils d'origines, risque de survalorisation des liens payants par la sélection des premiers résultats de chaque moteur. O Si la recherche est ponctuelle ou urgente, il vaut mieux utiliser les outils classiques. (c) Fabienne ROUX

34 Conclusion (c) Fabienne ROUX

35 PULL ou PUSH ? O Actuellement, il faut utiliser les deux techniques : O certaines bases de données noffrent pas de services de signalement O certains services de signalement sont si peu efficaces ou si peu conviviaux que la méthode Pull est plus intéressante © Fabienne ROUX

36 TRAVAUX PRATIQUES !!! (c) Fabienne ROUX

37 Sourcing 1. Recherchez 4 sites où lexpression « développement durable » figure dans le titre. Enregistrez-les dans un dossier « Dév. Durable » dans les signets. 2. Créez un sous-dossier climat et enregistrez-y 3 sites dont ladresse comprend le mot « climat » mais dont l'extension n'est pas.com 3. Trouvez des documents sur l'éducation nutritionnelle (ou terme approchant) dans les sites institutionnels.gouv (c) Fabienne ROUX

38 Solutions 1. Utiliser lopérateur de recherche dans les titres intitle: et lopérateur dexpression « » 2. Utiliser lopérateur de recherche dans les adresses inurl: et lopérateur dexclusion – 3. Utiliser lopérateur dapproximation ~ et inurl: © Fabienne ROUX

39 Flux RSS O Inscrivez-vous sur un agrégateur de flux en ligne (Google reader, Netvibes, …) O Abonnez-vous au fil RSS de la page culture de Libération et au fil RSS du journal Le Monde (c) Fabienne ROUX

40 Partage de signets O Découvrez le site de partage de signets delicious.com O Créez un compte O Exportez tous vos signets pour les sauvegarder O Exportez votre fichier de signets créé précédemment dans delicious (c) Fabienne ROUX

41 Automatiser une veille informationnelle sur Internet Vous êtes assistant dans une entreprise qui a investi récemment dans du matériel informatique plus performant. Pour protéger les ordinateurs, l'entreprise a opté pour un anti·virus, mais vous constatez que les technologies en matière de sécurité de l'information évoluent très vite. Vous décidez donc de mettre en place une veille sur Internet pour obtenir l'information en temps réel et à jour. O Recherchez et sélectionnez des sites sur Internet (méthode pull). O Automatisez votre veille (méthode push) : O en vous abonnant à des newsletters et des flux RSS O en formulant une alerte à l'aide d'un moteur de recherche. O Présentez le résultat de votre travail de manière synthétique. © Fabienne ROUX

42 Proposition de corrigé MéthodeOutilContenuPériodicité PULL Recherche et sélection de sites sur Internet (sourcing) Mensuelle PUSH Alertes Google Termes : « sécurité informatique » Hebdomadaire Fils RSS informatique.gouv.fr/gp_page_backend.rss Quotidienne Newsletters Journal du Net – Sécurité Secuser.com Mensuelle Hebdomadaire © Fabienne ROUX

43 Réaliser une veille informationnelle Un disquaire indépendant de Toulouse s'intéresse aux dispositifs existants pour protéger les droits d'auteur (DRM -Digital Rights Management). O Proposez une méthode de veille à mettre en place sur l'évolution des DRM. O Présentez le résultat de votre veille sous forme synthétique. © Fabienne ROUX


Télécharger ppt "La veille informationnelle © Fabienne ROUX - 2012."

Présentations similaires


Annonces Google