La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présenté par Thibaut Palmans La concentration La résolution de problèmes La capacité de mémorisation (+32 %) (+50 %) (+22 %) Etudes scientifiques portant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présenté par Thibaut Palmans La concentration La résolution de problèmes La capacité de mémorisation (+32 %) (+50 %) (+22 %) Etudes scientifiques portant."— Transcription de la présentation:

1

2 Présenté par Thibaut Palmans

3 La concentration La résolution de problèmes La capacité de mémorisation (+32 %) (+50 %) (+22 %) Etudes scientifiques portant sur plus de 200 élèves de CM1 de CM2 et de 1er cycle de collège. Il en ressort :Certaines habiletés étaient transférables à dautres domaines.

4 Résoudre le problème proposé : mener les anneaux de la tige de gauche à la tige de droite nécessite la mise en place d'une stratégie et d'opérer par but et sous but. Le score proposé prend en compte le nombre de coups pour arriver à la solution ainsi que le temps de réalisation. Les enfants joueurs obtiennent un score plus élevé.

5

6 Dans la tranche d'âge des ans les garçons sont souvent moins attentifs que les filles et ont du mal à se concentrer sur une tache et ce même pour un court laps de temps. Grâce à la méthode on observe que les garçons rappellent en moyenne 7,5 objets contre 5 seulement pour le groupe non joueurs et reviennent au niveau des filles

7

8 Apprendre à mémoriser un maximum d'objets c'est aussi apprendre à créer des sous ensembles pour pouvoir en retenir un plus grand nombre. Les joueurs, aidés par le regroupement qu'ils ont pris l'habitude de faire sur les structures classiques des positions échiquéennes, retiennent sur cet exercice 11 objets contre 9 en moyenne pour les non joueurs.

9

10 Les observations faites attestent que des enfants ayant bénéficié de deux années d'apprentissage du jeu d'échecs, ont un niveau de performance plus élevé que celui des enfants de même origine et de même milieu social n'en ayant pas bénéficié, dans les matières exigeant des compétences mettant en jeu logique, stratégie, mémoire et capacité dabstraction.

11 Le jeu déchecs permet de mieux observer les élèves et donc, de mieux les connaître. Le jeu déchecs permet dapprendre aux élèves des attitudes nobles: élégance dans la victoire comme dans la défaite, respect de ladversaire... Le jeu déchecs temporise lagressivité des élèves qui en ont trop (garçons), celle-ci étant canalisée par l'échiquier. Se battre sur léchiquier avec son cerveau plutôt que sur la cour ou dans la rue avec ses poings".

12 Le jeu déchecs développe lagressivité des élèves qui en manquent (filles). Le jeu déchecs valorise les élèves auprès de leurs parents pour qui le Roi des jeux a un certain prestige, notamment auprès des pères qui, une fois n'est pas coutume, manifestent quelque intérêt pour ce qui se passe à l'école primaire. Le jeu déchecs met en jeu lintelligence pure. Sa pratique nest entravée par aucune barrière linguistique, sociale ou psychologique et permet donc aux élèves qui ont des difficultés en français, des handicaps sociaux ou des problèmes relationnels de développer leurs facultés de raisonnement à égalité avec les autres.

13 Le jeu déchecs mesure lintelligence de lélève et bouleverse les hiérarchies scolaires habituelles (cas du mauvais élève excellent joueur déchecs et vice versa; cas de lécole située en zone difficile qui domine les écoles des zones favorisées). Le jeu déchecs étant lui-même une discipline intellectuelle valorise encore plus et mieux que ne le font les activités sportives, les élèves qui sont en échec dans les disciplines intellectuelles. Le jeu déchecs apprend aux élèves limportance de la réflexion avant la décision (importance de la règle "pièce touchée, pièce à jouer - pièce lâchée, pièce jouée) et développe ainsi leur sens de la responsabilité.

14 Le jeu déchecs développe la capacité dattention des élèves: ils natteignent en aucune autre matière une aussi intense et aussi longue concentration. Les élèves apprennent par la pratique du jeu déchecs quil est vain dentreprendre sans organisation, rigueur et persévérance. Le jeu déchecs permet de motiver létude de nombreuses notions mathématiques. Le jeu déchecs développe lesprit méthodique, la créativité et le sens esthétique des élèves.

15 En complément dune initiation au jeu (Echecs ou autre) en classe. Pour jouer avec dautres élèves Pour jouer seul Par tous les élèves intéressés. En classe (ateliers) ou à la maison.

16 Le site web est ouvert a tous et compte déjà des membres qui y jouent régulièrement. A côté de cette utilisation classique ouverte à tous, des espaces privés peuvent être créés pour des écoles, des clubs… Ce sont ces espaces privés (ou bulles) qui nous intéressent ici.

17 Tous peuvent jouer contre tous. -simples parties - tournois - matches en équipe --… Zone tout public Log in de lutilisateur Zone privée constituée de Bulles Ecole A : - Simples parties -Tournois Ecole B Ecole C Matches entre écoles organisés par les administrateurs des bulles

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29


Télécharger ppt "Présenté par Thibaut Palmans La concentration La résolution de problèmes La capacité de mémorisation (+32 %) (+50 %) (+22 %) Etudes scientifiques portant."

Présentations similaires


Annonces Google