La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hôpital Central de lArmée; Service Hématologie. Auteurs: F. MHammedi Bouzina, S.E.Belakehal, N.Ould Kablia.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hôpital Central de lArmée; Service Hématologie. Auteurs: F. MHammedi Bouzina, S.E.Belakehal, N.Ould Kablia."— Transcription de la présentation:

1 Hôpital Central de lArmée; Service Hématologie. Auteurs: F. MHammedi Bouzina, S.E.Belakehal, N.Ould Kablia.

2 La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est une hémopathie maligne caractérisée par une prolifération monoclonale de lymphocytes B matures CD 5 + et leur accumulation dans le sang, moelle et organes lymphoïdes. Ces lymphocytes, en grand nombre, ne sont pas fonctionnels. la LLC est de ce fait responsable dune déficience de limmunité humorale mais aussi cellulaire, à lorigine de complications infectieuses.

3 Facteurs de risque infectieux au cours de la LLC: Lhypogammaglobulinémie +++ Responsable dinfections bactériennes sévères. Sa fréquence et sa sévérité saccentue avec lévolution de la maladie: % des patients. les Corticoïdes et chimiothérapie majorent ce risque. Oropharyngées (ORL) et respiratoires. Déficit de limmunitaire cellulaire: (CD4) Peu prononcé au début, plus marqué en cours dévolution. Aggravé par les traitements: Analogues des purines, Ac monoclonaux. Infections opportunistes : virales (Herpès), fongiques(Candida), Pneumocystis. La neutropénie: le plus souvent induite par la chimiothérapie; favorise les infections bactériennes, justifiant lutilisation de G-CSF.

4 Traitement des Infections: Curatif : Siège et type dinfection; ATB empirique, puis adaptée en fonction du type de germe (Antibiogramme). Préventif : Vaccination ( anti pneumococcique+++): ATCDS dinfections pulmonaires. ATB (Cotrimoxazole) Analogues des purines. Antiviraux ( Acyclovir) Oracilline : Splénectomisés, infections pulmonaires. Ig polyvalentes: Hypoγ <5g/l, efficacité controversée.

5 Etude rétrospective: Janv.2000 – Déc patients suivis pour LLC: 72 Hommes et 28 Femmes; Sex Ratio H/F = 2,6; Age moyen: 67 ans (40- 98). Diagnostic: Hémogramme, Frottis sanguin, Médullogramme et Immunophénotypage (Score de Matutes). Classification: Stades de BINET; Complications infectieuses: Examen clinique, Radiologique (TLT), ECB des Urines systématiques, hémocultures et prélèvements selon signes dappel; Electrophorèse des protéines sériques à la recherche dune Hypoγ.

6 100 pts suivis pour LLC Durée moyenne de suivi :27,5M (1-124); 49 ont présenté des complications infectieuses (49%), Durée de suivi: 29,2M (1-124) 30 Hommes et 19 Femmes; Sex Ratio H/F =1,5 Age moyen : 66 ans (40 – 97); Infection = Mode de révélation de la LLC: 06 cas: Pneumopathie: 04 cas; Zona: 01cas; Varicelle: 01cas; Nombre dépisodes infectieux chez nos 49pts = 95, entre 01 et 06 épisodes/pts. Nombre dinfections documentées: 40/95, soit 42%.

7

8

9

10

11

12 Foyers infectieuxTypeNombre % Fièvre isolée 2 2% Pulmonaire Pneumopathies Abcès EPL Tuberculose % Cutanée Zona Varicelle Furonculose Erysipèle Gale Ecthyma gangrenosum Abcès Sepsis de paroi (appendicite) % Urinaire 15 16% ORLOtites Angines Sous mandibulite purulente % DigestivesDiarrhées Mucites Candidoses buccales Gingivites % Septicémies 3 4%

13

14 InfectionsGermesNbre %Nbre total % BactériennesGram(+) : Streptocoque Staphylocoque Gram(-): E.Coli Pseudomonas Klebssiela Non Précisé (BGN) Anaérobie: BK: % 4% 8% 27 67% Virales ( clinique)Herpès virus 718% FongiquesCandida Levures 2 410% ParasitairesBlastocystis hominis Sarcoptes scabei 1 25%

15 Hémogramme : Taux de PN = elts/mm3 ( elts/mm3)

16

17

18 ATB, à large spectre pour les infections sévères, adaptée selon les résultats microbiologiques. ATB prophylaxie : Cotrimoxazole - Acyclovir: 08 pts (s/Fludarabine) Ospen : Splénectomisés: 02pts (Hypersplénisme) Infections pulmonaires récidivantes: 02pts Vaccination (Pneumovax ): 08pts - Infections pulmonaires récidivantes : 06cas - Splénectomisés : 02cas.

19 Décès : 27/49 patients (55%); Causes: Choc septique: 03 cas; Détresse respiratoire (pneumopathie): 01 cas Choc hypovolémique: 01 cas; Sd de Richter: 01 cas; Non Précisés: 21cas. Perdus de vue: 10 pts (20%); Patients suivis: 12 pts (25%); Délais de suivis moyen: 55M (10-119).

20 Infections N=49 ( 95 épisodes) 40 documentées % Etude Travade N= 60 (159 épisodes) 111 documentées % Pulmonaires Urinaires ORL Digestives Herpès virus Septicémies Méningées Fièvre isolée % 16% 10% 11% 7% 3% 2% 33% 9% 15% 3% 9% 1% 8%

21 Germes N= 40 (95 épisodes) 40 documentées % Etude Travade.p N= 60 (159 épisodes) 111 documentées % Bactéries: Gram+ Gram- BK Anaérobies Virus Parasites Fongique % 44% 8% 4% 18% 5% 10% % 44% 55% 1% 17% 2% 10%

22 Lhypogammaglobulinémie est liée à un risque important dinfections pulmonaires; Les infections ont été retrouvées dans les stades B et C vs stade C dans létude de Travade P.

23 Linfection représente une complication relativement fréquente et grave dans la LLC pouvant révéler ou compliquer lévolution de la maladie, avec une nette prédominance des infections pulmonaires. Le risque infectieux est associé au déficit immunitaire lié à lhypogammaglobulinémie, ainsi quà limmunosuppression induite par la chimiothérapie. LAntibio-prophylaxie, ainsi que la vaccination représentent une bonne alternative dans la prévention des infections.


Télécharger ppt "Hôpital Central de lArmée; Service Hématologie. Auteurs: F. MHammedi Bouzina, S.E.Belakehal, N.Ould Kablia."

Présentations similaires


Annonces Google