La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Prof. Javaid Khan, FRCP (Edin) Directeur du département de médecine pulmonaire et intensive Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Prof. Javaid Khan, FRCP (Edin) Directeur du département de médecine pulmonaire et intensive Université"— Transcription de la présentation:

1 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Prof. Javaid Khan, FRCP (Edin) Directeur du département de médecine pulmonaire et intensive Université Aga Khan, Karachi, Pakistan Participation des professionnels de santé à la lutte antitabac

2 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Participation des professionnels de santé à la lutte antitabac Pourquoi impliquer les professionnels de santé dans la lutte antitabac ? Quels sont les obstacles à la participation des professionnels de santé à la lutte antitabac ? Quels exemples concrets de contribution des professionnels de santé à la lutte antitabac peut-on donner ? 2

3 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Quels professionnels de santé ? Étudiants en médecine, soins infirmiers, médecine dentaire et pharmacie Doyens, directeurs et professeurs des établissements denseignement Sages-femmes Employés des centres hospitaliers Employés des centres médicaux 3

4 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Les médecins et lindustrie du tabac Les médecins ont une très grande valeur marketing. Lindustrie du tabac sest servie des médecins pour promouvoir le tabac dans les années Source iconographique :

5 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Vidéo : Quelle marque de cigarettes fumez-vous, Docteur ? 5

6 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Vidéo : Quelle marque de cigarettes fumez-vous, Docteur ? 6

7 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Influence des médecins sur le comportement des patients Les médecins sont probablement les mieux placés au sein de la société pour promouvoir la réduction de la consommation de tabac et donc la morbi-mortalité liée au tabac. 7 Source : Simpson. (2000). Doctors and tobacco: Medicines big challenge.

8 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Le pouvoir daction des professionnels de santé Respectés au sein de la société Premiers concernés par la gestion des conséquences sanitaires de la consommation de tabac Opportunités uniques de donner des conseils aux patients Considérés comme des « experts » sur toutes les questions de santé Moyens de pression sur les décideurs 8

9 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Obstacles à la participation des professionnels de santé Obstacles à la participation des professionnels de santé à la lutte antitabac Emploi du temps extrêmement chargé dans leur pratique clinique Le tabagisme nest pas considéré comme un grave problème de santé publique dans le pays Proportion importante de fumeurs parmi les professionnels de santé Faible perception du risque au sein de la population La plupart des professionnels de santé ne reçoivent aucune formation sur la lutte antitabac/le sevrage tabagique dans les écoles de médecine De nombreux professionnels de santé ne sont pas conscients de limpact des politiques/de la législation sur leur capacité à aider les patients à arrêter de fumer Infrastructures de soins médiocres dans beaucoup de pays à revenu faible 9

10 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Les professionnels de santé et le tabac Le message antitabac perd sa crédibilité lorsque les professionnels de santé fument. En Chine, la prévalence actuelle du tabagisme chez les femmes médecins diffère fortement de celle observée chez les hommes médecins : Hommes : 26 à 61 % Femmes : 0 à 19 % Dans les pays ayant le taux de tabagisme le plus élevé, il y a plus de fumeurs parmi les médecins que dans le reste de la population, ce qui donne le mauvais exemple. 10 Source textuelle : Abdullah et al. (2011). Tob Control, 22(1): Source iconographique : Javaid Kahn.

11 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Étude pilote 2005 : enquêtes internationales menées auprès des professionnels de santé Enquêtes menées dans dix pays auprès détudiants de trente ans dans quatre disciplines : médecine dentaire, médecine, soins infirmiers et pharmacie Résultats : le taux de fumeurs de cigarettes au sein de cette population était supérieur à 20 % dans sept des dix pays sondés 87 à 99 % des étudiants pensaient avoir un rôle daccompagnement auprès des patients qui essaient darrêter de fumer Seuls 5 à 37 % des étudiants avaient effectivement reçu une véritable formation au traitement de la dépendance tabagique 11 Source : Centers for Disease Control and Prevention (2005). Tobacco use and cessation counselingGlobal health professionals survey pilot study, 10 countries, MMWR, 54(20):

12 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Les professionnels de santé ne doivent pas oublier les autres mesures La prévention des maladies liées au tabac dans la population exige plus que le simple sevrage tabagique. Interdiction totale de la publicité et de la promotion du tabac Campagne médiatique de grande envergure Avertissements sanitaires puissants Instauration et application de législations dinterdiction de fumer Hausse de la fiscalité sur le tabac Prévention de lexpérimentation des jeunes avec le tabac 12

13 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Raisons de labsence de dialogue sur le tabac entre médecins et patients Manque de temps Conseil inefficace Manque dassurance Discussions désagréables Connaissances insuffisantes Discuter du tabac ne fait pas partie des responsabilités professionnelles Atteinte à la vie privée du patient Discussions inappropriées 13 Source : Vogt. (2005). Addiction, 100(10):

14 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Comment les professionnels de santé peuvent-ils contribuer ? Donner lexemple en ne fumant pas ou en arrêtant de fumer Conseiller aux patients de ne pas fumer Prescrire un traitement de sevrage tabagique Parler aux médias et faire pression pour ladoption dun éventail complet de politiques publiques visant à lutter contre la consommation de tabac Utiliser les organisations professionnelles et les associations de santé comme groupes de pression pour lapplication de lois antitabac Mener des recherches sur la lutte antitabac dans le pays 14 Source : American Cancer Society. (2003). Engaging doctors in tobacco control: Volume 2 of tobacco control strategy planning, companion guide.

15 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Que peuvent faire les médecins ? Ne pas fumer ni consommer toute autre forme de tabac Évaluer le statut tabagique de chaque patient Donner des conseils fermes aux patients sur larrêt du tabac Se former pour amener les patients à larrêt du tabac Informer la population sur les risques du tabagisme actif et passif 15

16 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Futurs professionnels Les étudiants en médecine, soins infirmiers, pharmacie et médecine dentaire doivent recevoir une formation sur la lutte antitabac et le sevrage tabagique. Les taux de tabagisme chez les étudiants en professions de santé sont très élevés dans un grand nombre de pays. Lenseignement en matière de lutte antitabac et de sevrage tabagique comporte des lacunes. 16 Source textuelle : Richmond. (1999). Thorax, 54(1): ; source iconographique : Javaid Kahn.

17 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Les conseils des médecins encouragent-ils le sevrage tabagique ? Les conseils des médecins aident les fumeurs à arrêter le tabac. Même un conseil minimal de 2 à 3 minutes est efficace. Les taux darrêt augmentent légèrement si les séances de conseil sont plus intensives. En relais des conseils, le suivi peut accroître davantage les taux darrêt. 17 Source : Stead et al. (2008). Cochrane Database of Syst Rev (2): CD

18 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Les 5 fondamentaux du sevrage tabagique Ask : interroger les patients sur leur consommation de tabac Advise : conseiller à tous les fumeurs darrêter le tabac Assess : évaluer leur volonté dessayer darrêter Assist : les aider dans leurs efforts pour arrêter Arrange : organiser le suivi 18

19 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Professionnels de santé engagés dans la lutte antitabac 19 Source iconographique : Javaid Khan.

20 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Faites campagnes pour instaurer une interdiction de fumer dans les établissements de soins 20 Source iconographique : Javaid Khan.

21 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Bannissez le tabac chez vous 21 Source iconographique : Javaid Khan.

22 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health 22 Faites entendre votre voix à propos de labsence dinterdiction de fumer

23 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Informer la population en publiant dans la presse écrite 23 Source iconographique :

24 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Informer la population en publiant dans la presse écrite 24 Source iconographique :

25 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Envoyez des courriers aux journaux et donnez des interviews 25 Sources iconographiques : (photo de gauche) Javaid Kahn, (photo de droite) avec laimable autorisation de la chaîne Health TV Pakistan.

26 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Conférence de presse avec des responsables politiques 26 Source iconographique : Javaid Khan.

27 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Rôle des associations de professionnels de santé Former leurs membres pour quils deviennent des défenseurs de la lutte antitabac Inscrire le tabac à lordre du jour des conférences Exercer une pression sur les décideurs pour ladoption de mesures de lutte antitabac à léchelle nationale Faire respecter linterdiction de fumer à toutes les conférences Sensibiliser le public aux tactiques de lindustrie du tabac 27

28 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Rôle des associations de professionnels de santé Publier des brochures et formuler des recommandations sur le sevrage tabagique Organiser des ateliers sur la lutte antitabac et le sevrage tabagique à lintention des médecins Participer à lorganisation démissions-débats sur lépidémie du tabac Encourager les professionnels de santé en vue à rédiger des courriers et des articles de presse 28

29 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Recherches à léchelle locale Les professionnels de santé doivent mener des recherches localement pour attirer lattention des populations concernées. 29

30 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Au niveau universitaire Introduire la lutte antitabac et le sevrage tabagique dans le cursus détude Les professeurs peuvent tirer parti de leur statut pour communiquer limportance de la lutte antitabac Mener des recherches sur la lutte antitabac Soulever la question du tabac lors de la Journée Mondiale sans tabac, de la Journée Mondiale contre le cancer, etc. Lancer des campagnes pour des écoles de médecine et des médecins non fumeurs 30

31 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Formation des futurs professionnels de santé 31

32 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Arrêtez de fumer ! 32

33 2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Merci ! 33


Télécharger ppt "2012 Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health Prof. Javaid Khan, FRCP (Edin) Directeur du département de médecine pulmonaire et intensive Université"

Présentations similaires


Annonces Google