La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Voilà… Nous avons réussi à trouver un équilibre, un compromis, entre nos problèmes (de santé, ou de famille) et ce que nous désirons vivre. Oui !

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Voilà… Nous avons réussi à trouver un équilibre, un compromis, entre nos problèmes (de santé, ou de famille) et ce que nous désirons vivre. Oui !"— Transcription de la présentation:

1

2

3

4 Voilà… Nous avons réussi à trouver un équilibre, un compromis, entre nos problèmes (de santé, ou de famille) et ce que nous désirons vivre. Oui ! Il ny a plus quà prendre les précautions dusage, à éviter tel travail, tels gestes, pour que les douleurs naugmentent pas, ou tels sujets de conversations pour que les frictions ne reprennent de plus belle. Ou ne pas trop sortir de notre fauteuil. Ou… la routine, quoi ! Nous avons appris à vivre avec notre maladie, ou notre solitude, ou… Et la vie nous apporte son lot de joies et de peines, de menus plaisirs ou de désagréments. Tout va aussi bien que possible.

5

6 Et tout à coup, tout bascule. Une autre maladie vient se greffer, le conjoint a une affection invalidante, le bulletin de santé de lun ou lautre est alarmant, le fils se retrouve au chômage, la fille divorce… Une de ces nouvelles qui bouleversent notre vie. Lorsque lon nous dit : « Tu sais, une telle vient de perdre son fils dans un accident, un tel a le cancer », nous répondons : « Oh ! les malheureux ! Comme cest triste ! Ah ! Tu sais, à propos (mais ce nest pas « à propos » du tout !) cet été je pense aller aux Baléares en vacances ! » On se souviendra peut-être, au moment de notre prière, lorsque nous présenterons à Dieu les personnes rencontrées dans la journée, de faire une oraison pour eux… Mais cest tout.

7

8 Seulement, maintenant, cest chez nous que ça frappe ! Cest tout notre équilibre, toute notre vie qui est remise en question. Cest un poids de tous les instants, qui vient peut-être sajouter à un poids déjà parfois lourd à porter. Et nous ne savons plus ce qui nous arrive, nous ne savons plus à quoi ou à qui nous raccrocher. Mais pourquoi Dieu peut permettre… Nous allons laisser la responsabilité de Dieu en dehors de notre réflexion pour ce jour. Nous savons bien que Dieu ne tire pas les ficelles, ne nous envoie pas le mal ou le malheur. De ce côté, nous en resterons là.

9

10 Mais nous, nous, vous, moi, comment réagissons-nous devant cette situation de longue durée qui remet en cause un équilibre si chèrement acquis ? Devant une relation qui a pourri soudainement et devient si difficile à vivre au jour le jour ? Devant… Bien sûr, en règle générale, plus ou moins rapidement, la plupart dentre nous se tournent vers Dieu. Nous savons bien quil nest pas responsable, quil souffre avec nous. Et nous lui demandons très fort son aide. Mais comment qualifier notre réaction ? Résignation ou acceptation ?

11

12 Il faut bien reconnaître que nous commençons par nous poser des questions, par en poser à Dieu ! Pourquoi ??? Cela peut aller jusquà un début de révolte. Cest normal. Les psaumes nous présentent beaucoup de cris de révolte, et le Christ lui- même en a cité un sur la croix : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi mas-tu abandonné ? » (Ps 21 (22)) Oui, la douleur et les aléas de la vie font partie de la nature humaine, même si nous ne comprenons pas pourquoi. Et Dieu lui-même, en son fils Jésus, a subi affronts et tortures. Et il nous a avertis : « le serviteur nest pas plus grand que son maître » (Jn 15, 20). Il a connu le mal et la souffrance, nous connaissons aussi…

13

14 Puis, nous nous résignons… Nous portons ce nouveau poids, nous le traînons comme un boulet, et ressassant notre incompréhension et notre angoisse de lavenir. Cela détruit en nous toute flamme, tout élan damour envers Dieu, mais aussi souvent envers notre entourage et notre prochain. Nous nous replions sur nous-mêmes. Nous avons bien assez avec nos propres problèmes ! Nous devenons aigris, irritables : nen avions-nous pas assez à porter ?

15

16 Nous nen voulons pas à Dieu, non, non… mais nous sommes écrasés, et traînons une vie sans intérêt. Nous ne savons même pas par quel bout la prendre, parfois ! Nous sommes apathiques, uniquement concentrés sur notre douleur ou nos problèmes. Pas de révolte, pas de lutte. Une résignation qui risque de nous faire glisser vers la neurasthénie. Et il arrive que certaines personnes ne dépassent pas ce stade, que leur vie – et celle de leurs proches – est empoisonnée.

17

18 Mais heureusement, avec laide de Dieu, vient le temps de lacceptation. Cette situation est là, nous ny pouvons rien. Et bien, nous allons laménager, comme nous avions aménagé la précédente. Nous allons réagir. La vie est toujours là, le soleil brille toujours. Haut les coeurs ! Réagissons ! Il arrive souvent que cette nouvelle épreuve nous rende plus attentifs, plus compréhensifs à légard des épreuves des personnes autour de nous. Nous nous épaulons les uns les autres… Partager nos expériences nous rapproche, mais aussi rend notre malheur plus léger…

19

20 Tu as permis, Seigneur, que je vive encore cette épreuve. Alors, je veux la vivre ma main dans la tienne. Tu juges bon de ne pas intervenir dun coup de baguette magique. Oui, je sais ! La baguette magique, tu naimes pas ! Alors, avec ton aide, je passerai encore ceci. À tous les deux, toi et moi, nous nous en sortirons. Car je sais que tu me donneras la force nécessaire. Je sais que, sil le faut, tu menverras une présence secourable qui maidera à porter mon fardeau.

21

22 Je sais que je dois avancer un pas à la fois, un jour à la fois, sans te quitter des yeux. Jaccepte sans rechigner cette nouvelle situation pénible, car je sais que tu maideras à la porter. Je te le demande, au lieu de geindre et de rechigner. La vie est là, avec toutes ses merveilles. Elle est devenue plus dure, plus pénible, mais cela en rend les éclaircies encore plus douces. Car il y a encore de bons moments à vivre. Il y a encore de lamitié à savourer, autour de moi et par lintermédiaire de cet outil merveilleux que tu as permis aux hommes de créer. Mes amies, mes amis sont là pour moi, de lautre côté de mon écran…

23

24 Seigneur, tu vas maider. Ce nest pas pour rien que Jésus nous a dit de tappeler « Père » ! Et, avec toi, jy arriverai !

25 Photos libres de droits. Texte : Jacky. Musique : Carlos Nunez – Marche de Entrelazo de Allariz Diaporama de Jacky Questel, ambassadrice de la Paix

26


Télécharger ppt "Voilà… Nous avons réussi à trouver un équilibre, un compromis, entre nos problèmes (de santé, ou de famille) et ce que nous désirons vivre. Oui !"

Présentations similaires


Annonces Google