La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Exposé présenté par : Nidhal Akermi Imen Mallek Année universitaire : 2010-2011 Les lois économiques sont ils des lois naturelles ou des lois historiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Exposé présenté par : Nidhal Akermi Imen Mallek Année universitaire : 2010-2011 Les lois économiques sont ils des lois naturelles ou des lois historiques."— Transcription de la présentation:

1 Exposé présenté par : Nidhal Akermi Imen Mallek Année universitaire : Les lois économiques sont ils des lois naturelles ou des lois historiques ?

2 Plan 2 1. Définir « loi économique » 2. Les lois économique selon Adam Smith 3. selon Marx 4. Selon Keynes 5. Selon Schumpeter 6. conclusion

3 Toute connaissance scientifique vise à énoncer des lois 3 Selon Montesquieu " les lois sont des rapports nécessaires qui dérivent de la nature des choses ". les lois économiques sont les résultats dune activité de déduction logique à partir de postulats dont la validité repose sur lévidence empirique ou sur lintrospection. Source : Alain Beitone, ya t-il des lois en économie ?, P 1-8.

4 4 la Loi de Greshamla Loi de Say la Loi de lOffre et de la Demande la Loi des Rendements décroissants la Loi de lUtilité marginale décroissante

5 Il existe en économie : 5 Des lois naturelles ? Des lois historiques ?

6 Adam Smith ( ) 6 Nationalité : anglaise École de pensée : libéral Les idées clés dAdam Smith sont Le libéralisme Le naturalisme Loptimisme Lindividualis- me

7 7 Selon Smith et ses disciplines, les lois économiques (par exemple la loi de loffre et de la demande) ne sont pas liés au contexte historique. pour Smith, il ya un comportement naturel de l'homme qui le pousse à chercher à améliorer son sort, c'est-à-dire qu'il y a chez lui une tendance fondamentalement égoïste, mais de cet égoïsme naturel va ressortir l'harmonie collective. Smith concevaient les lois économiques à limage des lois de la nature. « Cette division du travail, d'ou proviennent tant d'avantages... C'est la conséquence nécessaire quoique très lente et graduelle, d'une certaine propension de la nature qui n'a point en vue une utilité aussi considérable... » A. Smith, 1776.

8 8 Pour Smith il, existe des lois naturelles régissant l'économie, la société et l'univers (la main invisible), lois auxquelles on ne peut ni ne on ne doit s'opposer : c'est ce qui justifie le libéralisme (laisser-faire, laisser-passer) Chez Smith, l'économie de marché et le capitalisme sont donc naturels Source :http://books.google.com/books

9 Karl Marx ( ) 9 Philosophe, politique, écono- miste et révolutionnaire allemand, cofondateur avec Friedrich Engels du socialisme scientifique et, à ce titre, initiateur du mouvement ouvrier international. Il demeure l'un des penseurs qui a le plus fortement marqué le XXe siècle de son empreinte.

10 10 la contestation de toute " naturalisation " des comportements économiques. Pour Marx, les économistes classiques qui ont fait œuvre scientifique (Ricardo en particulier) ont commis lerreur de considérer que les résultats de leurs analyses économiques exprimaient la nature de lhomme, alors quil nexprimaient que la nature du mode de production capitaliste. Pour Marx, il est possible (et nécessaire) de formuler des lois économiques mais ses lois sont relatives à un mode de production particulier. chaque période historique a ses propres lois

11 11 les «lois économiques» énoncées par Marx possèdent deux caractéristiques remarquables: dune part, ce sont des lois nécessaires, déduites du mécanisme fondamental de la production, et non pas de simples modèles des variations des grandeurs économiques définies au niveau de la circulation des marchandises et des capitaux; dautre part, ce sont des lois tendancielles, dont les effets sont contrecarrés par suite des rapports de production mêmes dont elles dérivent, et qui conduisent ainsi à des contradictions. Source : pensee-economique/Karl%20MARX.pdf

12 12 Elles dépendent dans leur réalisation, du développement historique et de laccumulation capitaliste Source :

13 John Maynard Keynes ( ) 13 Un économiste britannique né à Cambridge Son livre clef : "Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie" (1936). Considéré comme l'un des plus influents théoriciens de l'économie du XX e siècle.

14 Sa pensée économique 14 Une approche macro-économique : les lois économiques d'une économie sont fort différentes de celles qui gouvernent le comportement des individus Une situation durable de sous-emploi peut exister : Cet équilibre est particulièrement insatisfaisant sur le plan social. Nécessité d'une intervention de l'Etat

15 15 On trouve chez Keynes, une approche comparable à propos de la loi psychologique fondamentale. Lorsque quil veut justifier cette loi (selon laquelle la propension à consommer diminue lorsque le revenu augmente), il invoque à la fois la nature humaine (argument aprioriste) et lexpérience (argument empiriste). Il à donner aux lois économiques une formalisation mathématique.

16 Schumpeter ( ) 16 Un autrichien Ecole de pensée : hétérodoxe l'un des économistes les plus connus du XXe siècle pour ses théories sur : - les fluctuations économiques; - la destruction créatrice ; - l'innovation.

17 17 L'économiste qu'il admirait le plus Léon Walras, mais son analyse dépasse largement le cadre néoclassique. Il fut également fortement influencé par les écrits du sociologue allemand Max Weber. Et, s'il a partagé certaines conclusions avec Karl Marx, son analyse était très éloignée du marxisme. Il estime que le fondement et le ressort de la dynamique de l'économie sont l'innovation et le progrès technique. L'histoire du capitalisme est une mue permanente. La technologie évolue, se transforme poussant des pans entiers de l'activité économique à s'étioler puis à disparaître après avoir été dominants. Le changement est structurel avant d'être quantitatif. Source :

18 Schumpeter VS Marx et Keynes 18 Dans son œuvre Capitalisme, socialisme et démocratie, Schumpeter semble rejoindre la conclusion de Karl Marx sur l'inévitabilité de l'effondrement du capitalisme. Schumpeter reste néanmoins convaincu des bienfaits du capitalisme et il regrette ca fin inévitable. Schumpeter estime que Marx et Keynes se rejoignent en ce que leurs théories expliquent que le capitalisme peut s'effondrer selon des causes qui sont endogènes, caractère commun qui permet d'offrir une justification rationnelle à l'anticapitalisme. Schumpeter rejette le matérialisme historique, pour lui la structure économique ne détermine pas entièrement la société et il ne pense pas que la viabilité du capitalisme soit intrinsèquement menacée par exemple par une baisse tendancielle du taux de profit Par-contre, pour Schumpeter comme pour Marx, le succès du capitalisme conduit inévitablement à la concentration du capital.

19 19 Selon Schumpeter, la science économique se caractérise par la maîtrise, dans le domaine économique, de l'histoire, de la statistique et de la théorie. Source : Histoire de lanalyse économique T2 lage classique, Editions Gallimard, 2004, P1-8 « Il serait illusoire, d'espérer que l'on comprendra quoi que ce soit aux phénomènes économiques [...] sans maîtriser suffisamment les données historiques. Il est de fait que les erreurs fondamentales qu'on commet aujourd'hui en analyse économique sont plus souvent dues à un manque d'expérience historique qu'à toute autre lacune dans la formation des économistes. » Schumpeter, 1954.

20 conclusion 20 La réflexion sur le concept de " loi " en économie présente un grand intérêt. Il faut souligner quau cours de lhistoire de lanalyse économique, les débats autour de ce concept ont été très fréquents. La science économique, soutenaient certains, ne peut pas formuler de loi parce quelle est une science sociale et non naturelle. Dautres affirmaient au contraire la nécessité de formuler des lois conformes à la nature des hommes et des phénomènes économiques. Source: M. Blaug, La méthodologie économique, Economica, 1982, p 136.

21 Merci pour votre attention 21


Télécharger ppt "Exposé présenté par : Nidhal Akermi Imen Mallek Année universitaire : 2010-2011 Les lois économiques sont ils des lois naturelles ou des lois historiques."

Présentations similaires


Annonces Google