La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ethiques concernant les enfants dans la recherche quantitative: quelques reflexions Anne Kielland Fafo.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ethiques concernant les enfants dans la recherche quantitative: quelques reflexions Anne Kielland Fafo."— Transcription de la présentation:

1 Ethiques concernant les enfants dans la recherche quantitative: quelques reflexions Anne Kielland Fafo

2 Thèmes Les enfants dans la recherche quantitative: lenquête auprès des ménages DHS, LSMS, MICS, SIMPOC, etc. Moyens: entretiens avec les adultes à propos des enfants … affectant les relations entre adultes et enfants, et de cette facon les enfants eux-mêmes

3 Thèmes 1.Objectiver les enfants: questions de lenquête 2.Classifier les enfants: catégories des réponses toutes faites 3.Attitudes de lenquêteur du sondage 4.Lenquêteur du sondage et lintervention directe 5.Que faire?

4 La conversion de ceci… …en cela Objectiver les enfants

5 Le chercheur: spectateur ou participant? Deux manières de se rapporter à une relation: 1.Comme étudiant dun objet (la déclaration, le parolier) 2.Par engagement personnel En sengageant, un thème est développé suivant un processus reflexif entre le chercheur et linformateur, peut-être vers une plus grande compréhension partagée, peut-être vers des résultats manipulés, et peut-être sans résultats utiles du tout. Ce dernier est souvent le cas avec les enfants. Ils ne suivent pas nos facons structurées de penser. Ils possèdent des connaisssances très intéressantes, mais lidée de cette connaissance est souvent fournie dune manière qui est rarement structurée et datée comme on s y attend souvent en recherche. En général, nous recevons des réponses aux questions que nous navions pas envisagées de poser. Pour mieux faire lapproche dengagement personnel il faut donc tenir compte du temps et desfois terminer soit avec des résultats non utiles du tout, soit avec des résultats manipulés découlant du pouvoir de relations déséquilibrées des chercheurs et des enfants, et limmense distance entre leur style repectif de raisonnement.

6 Objectification Linterview des enfants à travers leurs représentants adultes est à lopposé extrême de lapproche dengagement: Il sagit duneobjectification double. Lenfant devient un objet complet– quelquun à qui lintervieweur na pas besoin de se rapporter ou quil na même pas besoin de voir. En outre, la conception de lenquête objective leur représentant. Les enquêteurs sengagent rarement dans un dialogue avec linformateur: les questions sont lues. Les déclarations qui seront faites entre les deux seront insérées dans le questionnaire en italique. Par la participation strictement limitée des informateurs, les enquêteurs créent un casus rigid censé refléter lenfant.

7 La double face des enquêteurs Un entretien de recherche a le pouvoir de changer la perception de soit des gens et leur perception des relations sociales dans lesquelles ils sont impliqués. lethnographie institionnelle a ceci comme objectif explicite: rendre autonome les gens par un développement conjoint des expériences, et une cartographie conjointe des ensembles de relations qui ne sont pas tout à fait claires à linformateur. Objectif: rendre autonomes ceux qui ont été interrogés. Mais: si lentretien peut rendre autonome, il peut certainement faire le contraire en laissant derrière un sentiment de: désespoir De lacunes personnelles Une impression davoir été transformé en objet pourrait forcer les deux sentiments

8 2. Classifier les enfants Convertir ceci… …en cela...

9 La puissance du discours Nietzsche: la dénommination que vous donnez à quelque chose de plus important que ce quelle est Ian Hacking: Classifications interactives Le label de classification interagit avec le contexte : Eg: fat. Leffet de boucle: des classifications parlant en retour Michel Foucault: La classification est lexercice du pouvoir légitimé par la connaissance …forcer les indentités des gens… … même constituant une violence structurelle

10 La puissance du discours Les théories et le discours se développent reflexivement, et ensemble ils constituent la base nécessaire à la conception de lenquête. Le discours existe, mais il est souvent relativement indifférent aux gens. La particularité de la recherche quantitative est lenvoie de représentants de tels discours (accadémiques) dans les maisons et les relations personnelles dun grand nombre dindividus.

11 Expérience Lexpérience est mise à la disposition des gens à travers le discours (D. Smith, J.Scott, Mauthner et al.) Deux personnes créent le cadre dans lequel lexpérience est abordée et donc créée: lenquêteur et linformateur. Amener à la prise de conscience; Des choses que les gens connaissent mais auquelles ils ne pensent pas (de cette facon) Des choses auquelles les gens essayent de ne pas penser – je nai pas pensé à cela… Nous (nos représentants) contribuent à la production des expériences des personnes concernant leurs enfants dans une structure conceptuelle de notre discours. Nous laissons derrière ces nouvelles expériences (structurées) comme une empreinte de pied lorsque nous en allons.

12 Comment cela pourrait affecter les enfants? Sil encadre et contribue aux formulations des expériences qui demeurent chez les parents… …donc limpact porte premièrement sur la relation entre le représentant adulte et lenfant, …ainsi deuxièment, un changement de la perception de ladulte pourrait affecter lenfant plus directement. Ceci peut être utilisé pour toujours, et est souvent délibérément utilisé ainsi dans la recherche qualitative ( pratique discutable de la philosophie de la science). En recherche quantitative la voile de lobjectivité typique pour la perception de la recherche positiviste déraille la prise de conscience et donne un apercu de tels effets.

13 Un exemple tiré de la recherche féministe: - Je voudrais maintenant vous poser quelques questions à propos des responsabilités dans le foyer. A votre avis qui est-ce qui endosse la principale responsabilité par rapport aux tâches suivantes (1=moi, 2=lui): (Imaginez que seules les questions en noir sont posées. Comment se sentirait-elle par rapport à léquilibre dans sa relation? Alors imaginez que les questions en rouge ont été également incluses – Comment cela changerait-il limpression quelle est laissée à sa relation?) préparation des repas Vaisselle lessive repassage pliage de vêtements époussetage passage de laspirateur nettoyage du sol épicerie préparation des vêtements des enfants le matin préparation de la nourriture que les enfants doivent manger à lécole … - Comment présenteriez vous léquilibre de la relation avec votre mari? (…Après avoir répondu à cette question il est demandé à la femme…) jardinage fixer des choses qui sont brisées entretien de la maison/appartement nettoyage de la voiturre achat de matériel négocier nos assurances suivre les plaintes de consommateurs chercher les enfants chez des amis ou après des loisirs …

14 Maintenant… parlez moi de vos enfants…

15 Un cas denfant rapporté - Comment envisageriez vous la santé globale de vos enfants? (Dabord imaginez que seules les questions en noir sont posées. Comment la perception que la mère a de son enfant pourrait-elle changer si les maladies rares en rouge sont aussi incluses, alors elle devrait seulement dire oui pour certains des cas?) Est ce que lenfant a une fois souffert de ARI/IRA Diarrhée Paludisme Vers intestinaux ou parasites Reflexions possibles si seules les questions en noir (maladies communes) sont posées: Classifient ils mon enfant comme maladif? Est-il maladif (relativement parlant), et pas lenfant robuste pour qui je le prenait ? Les parasites pourraient être stimatisant dun point de vue social: Pensent-ils que nous ne sommes pas propres, et nous regardent-ils den haut? Devrais-je avoir honte lorsque mon enfant a des parasites? Rougeole Tuberculose Variole Poliomyélite

16 EC1. C OMBIEN DE LIVRES POUR ENFANT OU DE LIVRES D IMAGES AVEZ VOUS ( NOM )? Aucun00 Nombre de livres pour enfant0 __ Dix ou plus de livres 10 EC2. JE M INTERESSE À CONNAITRE DES CHOSES ( NOM ) AVEC LESQUELLES IL / ELLE JOUE LORSQU IL / ELLE EST À LA MAISON. J OUE T - IL / ELLE AVEC : [A] DES JOUETS FAITS MAISON ( COMME LES POUPÉES, VOITURES, OU D AUTRES JOUETS FAITS À LA MAISON )? [B] JOUETS PROVENANT D UNE BOUTIQUE OU JOUETS FABRIQUÉS ? [C]O BJETS DU MÉNAGE ( TELS QUE LES BOLS OU LES POTS ) OU OBJETS TROUVÉS À L EXTERIEUR ( TELS QUE LES BATONS, LES PIERRES, DES COQUILLES D ANIMAUX OU DES FEUILLES )? Y Jouets faits maison1 2 8 Jouets provenant dune boutique1 2 8 Objets du ménage Objets provenant de lexterieur1 2 8 EC3. P ARFOIS, LES ADULTES QUI PRENNENT SOIN DES ENFANTS DOIVENT QUITTER LA MAISON POUR ALLER FAIRE DES COURSES, LAVER LES VÊTEMENTS, OU POUR D AUTRES RAISONS ET DOIVENT LAISSER DE JEUNES ENFANTS. P ENDANT COMBIEN DE JOURS DE LA SEMAINE DERNIÈRE ( NOM ): [A] L AISSÉ SEUL PENDANT PLUS D UNE HEURE ? [B] LAISSÉ À LA GARDE D UN AUTRE ENFANT, QUI EST, QUELQU UN DE MOINS DE 10 ANS, POUR PLUS D UNE HEURE + Nombre de jours où il a été laissé seul pour plus dune heure__ Nombre de jours où il a été laissé seul avec dautres enfants pour plus dune heure __ Exemples denquêtes réelles des réflexions….

17 EC15. E ST - CE QU IL / ELLE S ENTEND BIEN AVEC LES AUTRES ENFANTS ? Oui1 Non2 DK8 EC16. E ST - CE QU IL / ELLE DONNE DES COUPS DE PIED, MORD OU FRAPPE LES AUTRES ENFANTS OU ADULTES ? Oui1 Non2 DK8 EC17. E ST - CE QU IL / ELLE EST FACILEMENT DISTRAIT ? Oui1 Non2 DK8 Exemples denquêtes réelles des réflexions CTD….

18 FG17. M AINTENANT JE VOUDRAIS VOUS DEMANDER CE QUI ÉTAIT FAIT AUX ( NOM ) À CETTE ÉPOQUE. E ST - CE QUE QUELQUE CHOSE A ÉTÉ ENLEVÉ DE SA PARTIE GÉNITALE ? Oui1 FG19 Non2 DK8 FG18. E ST - CE QUE SES PARTIES GÉNITALES ONT JUSTE ÉTÉ ENTAILLÉES SANS QUE RIEN NE SOIT ENLEVÉ ? Oui1 Non2 DK8 FG19. E ST - CE QUE SA PARTIE GÉNITALE A ÉTÉ COUSUE ET FERMÉE ? S I NÉCESSAIRE, LA SONDE : É TAIT - ELLE SCELLÉE ? Oui1 Non2 DK8 Exemples denquêtes réelles des réflexions CTD….

19 3. Lattitude de lenquêteur – Quest-ce quil pense de moi?

20 Le représentant Quels types de condamnations morales sont transmises ou sont sensées être transmises par les entrevues denquêtes? Citadins/ étrangers/intellectuels qui ne comprennent pas nos façons délever les enfants? …qui en sait plus que nous, et jugera de notre ignorance? …qui ne comprennent pas les difficultés de la vie conformément aux normes de nos conditions de vie actuelles?

21 Avez vous entendu parler de la convention pour les droits de lenfant? Avez vous entendu parler de la convention ILO 182? Préjugés couverts? (Lenquête suppose déjà que la pauvreté ou les écoles démunies soient les seules explications au fait que les enfants travaillent, donc elle ne fournit aucune catégorie de réponse possible à léventualité que lenfant préfère travailler, et serait triste si il/elle ne pouvait pas)

22 Préjugés ouverts Les enquêtes sur le travail des enfants dans les secteurs du cacao en Côte dIvoire et au Ghana: Lenquête a été initiée par la mise en place des tentes sur la place du village, et les enquêteurs se sont mis à sensibiliser sur les dangers et limmoralité du travail des enfants- avant que les renseignements naient été recuellis.

23 4. Interventions directes (Quand) est-ce que les enquêteurs devraient intervenir pour les enfants? Nous avons recueilli le consentement du prère et de son marabout afin de pouvoir utiliser limage de cet enfant-Lui même ne savait pas trop quoi dire. Est-ce à dire que nous sommes moralement en droit de le faire? Et en le laissant dans la misère?

24 Les limites de lobjectification– Quand est-ce que les enquêteurs doivent intervenir? Que doit faire lenquêteur lorsquil y a des raisons de soupçonner des abus graves, des risques de blessures permanentes ou la mort dun enfant trouvé au cours dune enquête? Option 1: souligne la non-intervention/lesprit de désinteressement de la recherche. Les chercheurs comme personne. Option 2: rapport des cas suspects détectés lors de lenquête à la police locale, dans les bureaux sociaux ou les organisations oeuvrant pour les droit de lenfant. Parallèlles: Comme les médecins et les psychologues il devrait y avoir des limites à la confidentialité des chercheurs. Comme pour les avocats et les journalistes il devrait y avoir des limites à la protection des sources. Là où ce ce nest pas claire. Pour les autres professions, la question principale est dempêcher une personne de tuer ou de causer un dommage sérieux à lui même ou à dautres êtres humains. Où devraient sarrêter les enquêteurs en ce qui concerne les enfants?

25 5. Que faire? Quitter larpentage sur les enfants? - Nous ne devons pas jeter le bébé avec leau du bain. -Nous avons besoin denquêtes sur lenfance. La prise de conscience peut réduire les dommages. Lélaboration du questionnaire Formation du personnel de terrain Que pensez-vous?


Télécharger ppt "Ethiques concernant les enfants dans la recherche quantitative: quelques reflexions Anne Kielland Fafo."

Présentations similaires


Annonces Google