La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Résumé des épisodes précédents: Ripley, Ron et lantipathique John sont en route à bord de lHéra, pour le Junon, après plusieurs jours de mission autour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Résumé des épisodes précédents: Ripley, Ron et lantipathique John sont en route à bord de lHéra, pour le Junon, après plusieurs jours de mission autour."— Transcription de la présentation:

1 Résumé des épisodes précédents: Ripley, Ron et lantipathique John sont en route à bord de lHéra, pour le Junon, après plusieurs jours de mission autour de la planète naine, Vesta. TP 7

2 1. Pluie de météores. La porte du sas souvre sans bruit sur le vide. Ripley active ses propulseurs à gaz et sélance dans la clarté ténue. Le soleil nest quun point perdu dans le sillage de lHéra. La voix de John Malcovich raisonne dans son casque. -- Ripley ? -- Je remonte la « colonne vertébrale » vers les moteurs. Les réservoirs 1 et 2 ont lair en bon état. Pas de traces dimpacts. Je continue vers les 3 et Cest pas curieux de placer les réservoirs deau à cet endroit, demande Ron ? -- Leau est notre meilleur bouclier contre les radiations électromagnétiques émises au cours des éruptions solaire. Cela évite à ton si beau visage de se ratatiner comme un vieux hamburger.

3 1. Pluie de météores. Ripley continue sa progression. -- Jy suis. Lordi avait raison. La baisse de pression vient bien de mini perforations. Pas de gros dégâts. Je vais pouvoir réparer avec de la résine synthétique. Oh, cest très curieux ! Lintérieur de la canalisation semble recouvert dune espèce de mousse gluante. Je fais un prélèvement. Nous vérifierons que les tubes ne se décomposent pas.

4 1. Pluie de météores. Ripley sextirpe de sa combinaison spatiale. Ron inspecte et range les différents éléments du scaphandre. -- Ca va, toi ? -- Sortir dans lespace est mon plus grand plaisir. Penser à la présence de John me fait hésiter à rentrer dans le vaisseau. Je crois que jaimerai me perdre dans le vide. -- Déconne pas. -- Ten fais pas, je sais que tu es là. Ron la prend dans ses bras. -- On a lair fin tous les deux. Moi une « louve », et toi un pithécanthrope sorti de la guerre du feu. A quoi Ripley fait-elle allusion à propos de Ron Perlman ?

5 1. Pluie de météores. -- Nous sommes la démonstration que lamour ne passe pas obligatoirement par des relations physiques. -- Tu me fais une déclaration, ma parole ! -- Prends-le comme tu veux. Mais si notre relation peut, à toi et à Eva, vous éviter des ennuis à notre retour, Tu veux que je te dise ? Je me contrefous de notre retour. Tu me fais du bien. Je nai jamais ressenti ça auparavant. Pour un homme, je veux dire ! -- Là, cest toi qui me fais une déclaration. Quest-ce quEva dirait si elle tentendait ? -- Tu nes pas un danger pour elle. Jespère quelle le comprendrait. Ron se met à grimacer en tenant son ventre. -- Tu ne te sens pas bien ? -- Cest rien, juste une crampe au niveau du ventre. -- Tu es blanc comme un linge ; Si on devait faire cette tête à chaque fois que nous avons nos règles !

6 -- Ne me fais pas rire, ça fait mal. Ron se met à tousser. Un jet écarlate jaillit de sa bouche et asperge Ripley. Lhabitacle se remplit de gouttelettes sanglantes. -- Merde, Ron quest-ce quil tarrive ? Ripley est saisit elle aussi par une série de crampes abdominales. Elle se laisse flotter jusquà la salle de pilotage. -- John ! Appelle le Junon ! Ron est malade... Elle aperçoit le bras du mécanicien qui flotte au-dessus de laccoudoir du fauteuil. Un nuage rouge recouvre les commandes. -- Merde ! Ripley se sangle au fauteuil. Elle pianote maladroitement sur les touches de la console de communication. -- Junon, ici Héra. Diagnostique différentiel. John est sans connaissance. Ron a des douleurs au ventre et vomit du sang. Je commence à présenter les mêmes symptômes. Je pense perdre connaissance dans une vingtaine de minutes. Impossible de manœuvrer le vaisseau. Adieu ! Un dernier message pour Eva. Quitte à mourir, il vaut mieux mourir en héros quen traitre. Mes dernières pensées sont pour toi. Je ne regrette rien. Puisse, un jour, les louves du monde entier vivre libres. Jaurais tellement aimé hurler encore une fois à la lune avec toi. Elle tousse. Les étoiles devant elle se couvrent de rouge. 1. Pluie de météores.

7 La main gantée saisit le mécanisme douverture de secours. Le sas de lHéra souvre. Le scaphandre se glisse à lintérieur. Eva retire son casque. Elle se rend au poste de pilotage. 2. Retour au Junon. Elle trouve Ripley sanglée à son poste. Elle la prend dans ses bras. Elle sent son cœur battre contre son oreille. -- Ripley ! Nous hurlerons encore à la lune toutes les deux ! Son amie ouvre lentement un œil et sourit. Elle retombe dans linconscience.

8 Mélanie aide Eva à retirer son scaphandre spatiale tandis que Karrie installe Ripley dans la couchette de linfirmerie. Angie effectue les premiers prélèvements sur la cosmonaute inconsciente et file au labo, Eva sur ses talons. 2. Retour au Junon Intoxication. -- Eva, va te reposer. Il ne sert à rien de venir avec moi. -- Je ne me reposerai pas tant que je ne saurais pas si Ripley va vivre. -- Je te jure que je les sauverai tous les trois.

9 Angie se penche sur son microscope. Elle passe dune lame à lautre. -- Tu as découvert quelque chose ? -- Regarde les expectorations et compare avec le prélèvement de Ripley dans la canalisation abîmée. Regarde ! -- Il est difficile dêtre sûr car les grossissements ne sont pas les même, mais on dirait que ce sont les mêmes ! -- Tout à fait. Ils ont été intoxiqués par ces bactéries. Ce sont des Escherichia coli. -- Ce ne sont pas des germes pathogènes ! Enfin, pas dans des conditions normales. -- Justement, tout porte à croire quelles ne sont pas normales. Elles ont été exposées aux rayonnements solaires. Je suis prête à parier quelles ont subi des mutations. Si jen crois les symptômes, je pencherais pour un excès de déphosphorylation due à lingestion de phosphatase alcaline bactérienne. -- Alors ? -- Je vais ajouter à la perfusion de Ripley un cocktail dantibiotiques. Quant à nous, nous allons étudier de plus près cette enzyme.

10 -- Pourquoi la phosphatase alcaline ? -- Cest une enzyme présente dans de nombreux tissus comme le foie et les os. Elle est produite en excès dans certains cancers. Elle catalyse lhydrolyse des liaisons phosphate de nombreuses molécules. -- Cest un outil en biologie moléculaire et sert à déphosphoryler ADN ou ARN. -- La phosphatase alcaline de coli est un homodimère de 449 AA par sous unité. Les deux sites actifs contiennent deux ions de zinc (Zn 2+ ) et un ion magnésium (Mg 2+ ). Le phosphate est prie en charge (hydrolyse et transphosphorylation) par la Ser 102. Elle est peu spécifique du type de substrat. On la met en évidence grâce à son action sur le para-nitrophénolate phosphate (PNPP) en mesurant la libération de para-nitrophénolate (PNP) qui possède un pic dabsorbance à 410 nm.

11 -- Tu veux un café frappé, demande Eva ? -- Non merci, je suis en train de préparer lextraction le lenzyme. Ca te vient doù, cette manie des cafés frappés ? -- Du temps où je travaillais à linstitut polonais de motorisation cosmique. Lingénieur en chef avait toujours un mug de café sur son bureau. On la surnommait la « rouge ». -- Elle était communiste ? -- Non, elle était rousse. Et cétait plus facile que de prononcer son nom. Elle sappelait Wisniewskaïa ou quelque chose comme ça. Elle était championne de mikado. Elle mexpliquait quelle était capable de transformer mentalement une structure ordonnée en pur chaos. Cest comme ça quelle gagnait toujours. -- Tu las bien connue ? -- Tu veux dire si nous avons eu une liaison ? Aucun risque ! Je me suis toujours méfié des rousses. Ce nest pas pour rien quon les brûlait au moyen-âge. Je plaisante ! A lépoque jétais plus attirée par les femmes viriles. Genre cheveux courts et salopette. Elle était tout le contraire. Bon, on se la fait cette extraction ?

12 -- Je te signale que moi je suis prête. Nous allons suivre le protocole classique. - Prendre 1 mL de culture et mélanger à 1 mL de tampon Tris pH 8,8 (saccharose 0,1 mol.L -1 ) - Ajouter 300 µL dEDTA pH 8 (0,1 mol.L -1 ) -Ajouter 3 mL de lysozyme à 5 mg.L -1. Attendre 5 mn. -- Centrifuger 10 mn à tr.mn > Cest au cours de cette étape que se forment les sphéroplastes > Le surnageant contient lextrait brut.

13 -- Avant tout dosage dactivité, nous allons doser la quantité de protéines purifiées. - Préparer une solution étalon de BSA à 0,15 g.L -1 à partir de la solution étalon à 8 g.L Préparer la gamme étalon en suivant les instructions du tableau. - Homogénéiser. - Laisser incuber 15 min à l'obscurité. - Mesurer labsorbance des solutions à 595 nm. - Tracer la droite d'étalonnage Abs = f (C massique ). -Préparer les échantillons et le témoin (C = 6 g.L -1 ) selon le protocole résumé dans le tableau suivant -----> La coloration est stable plusieurs heures. tubes vol sérumalbumine (µL) Tampon (µL) Réactif (bleu de Coomassie) 1 mL tubesTSgt vol sérumalbumine (µL) Tampon (µL) Réactif (bleu de Coomassie) 1 mL ----->diluer si nécessaire.:

14 Angie réveille doucement Eva. -- Ripley a repris connaissance. Nous pouvons aller la voir à linfirmerie. Ripley rayonne ne voyant son amie. -- Heureuse de vous retrouver, les filles ! Eva se blottit contre elle. -- Tu mas foutu une sacrée trouille. La prochaine fois, jure moi que tu memmèneras avec toi ! -- Je pense que ta demande est purement rhétorique car tu sais que nous avons peu de prise sur ce genre de décision. Comment va Ron ? -- Il est soigné dans le secteur mâle. Je crois que ça va. -- Ron est un mec génial ! Il est ma principale découverte au cours de cette mission. -- Mais cest un homme, intervient Eva choquée ! -- Cest un être humain, comme nous. La société nous enferme dans un ghetto, ne faisons pas comme elle. Quimporte son sexe, sa couleur ou sa religion. Quil soit beau ou quil soit laid. Quil soit homo ou hétéro. Cest quelquun que lon peut aimer. Angie siffle entre ses dents. -- Ripley philosophe et humaniste ! Si on mavait dit à « Antartica » que la rude Ripley, la baroudeuse, lhomo militante, se laisserait fondre pour un mâle Cest un mâle pour un bien, sans doute. -- Je vais vous laisser toutes les deux ! Je nen ai pas fini avec ta pensionnaire commensale. Je vais débrancher la caméra de surveillance pour que vos retrouvailles ne soient pas diffusées en directe sur toutes les chaînes terriennes.

15 Angie referme le sas derrière elles. Elle rejoint son labo. La fine cloison atténue à peine les bruits provenant de linfirmerie. Mélanie et Karrie entrent. Elles collent leur oreille à la paroi. -- Cest la fête à côtés, dit Karrie. -- Ce nest pas le moment de les déranger, ajoute Mélanie en sinstallant aux commandes des moniteurs. Angie se concentre sur sa manipulation. -- Je vais commencer par une cinétique en continue pour chacun des deux échantillons, lextrait brut et la PAL humaine qui sert de témoin. volume PNPP ( mol.L -1 )2 mL H2OH2O0,5 mL Tp Gly/NaOH2,30 mL PAL200 µL incubation37° ou 18° -----> Tracer [PNP] = f ( t ) avec = L.mol -1.cm -1 Inutile de chercher, aucun temps dincubation ne figure dans ce protocole !

16 -- Mais quest-ce que tu fais ? -- Jai reconnecté la caméra. Les filles, ça vous dit une petite séance télé-réalité ? -- Arrête ça ! Ca ne se fait pas ! Elle déconnecte le système vidéo et lécran devient gris. -- Je suis sûre quelles trouveraient ça drôle, dit Mélanie. -- Par forcément le jour où elles se retrouvent. -- Justement aujourdhui ! Nous avons fait le serment des Amazones. On partage tout ! -- Et puis, souviens-toi, elles ne se gênaient pas dans le dortoir de la base dAntarctique. -- Les vraies louves nont que faire du regard des autres. -- Tu as peut-être raison. Angie reconnecte le système. Elles observent lécran un moment. Au bout dun moment, lassées du spectacle, elles abandonnent lécran. -- Ce nest pas tout ça, mais jai du travail. Je vais continuer létude de cette enzyme. -- Noublie pas que le créneau horaire pour la douche est dans 53 minutes. -- Je vous y rejoindrais si jai fini. -- Je vois, tu as peur de faire PAL- figure ! -- Oh, la blague à deux euro-dollars ! Si vous me donnez un coup de main, on pourra y aller ensemble, comme au bon vieux temps ! -- Comme hier, tu veux dire ?

17 -- Cest du très classique : on mesure Vm et Km pour déterminer si leur mécanisme catalytique est le même. -- Cest à dire, demande Mélanie ? -- Le centre réactionnel de la PAL fait intervenir 7 acides aminés auxiliaires, 3 atomes métalliques et 1 acide aminé intervenant directement dans la réaction de phosphoryltransfert, la Ser 102.

18 Enzyme libre Enzyme fixe le substrat Hydrolyse de la liaison phosphate (formation dun intermédiaire covalent). Hydrolyse de lintermédiaire (complexe enzyme/substrat) Libération du phosphate.

19 Ripley ouvre les yeux. Une violente douleur comprime sa poitrine. Elle se redresse. Eva se réveille à son tour. Elle sert son amie dans ses bras tandis que la douleur sestompe peu à peu. Eva appelle sur lintercom. -- Angie, on a besoin de toi.

20 -- Les antibiotiques ont tué les bactéries, mais il reste encore de la PAL. Je vais tester leffet de deux inhibiteurs, le phosphate et la phénylalanine, sur lactivité de lextrait > Proposer le mécanisme daction de ces deux molécules. -- Jutilise une gamme de substrat pour chaque inhibiteur. V (en mL) =x0,050,100,250,500,751,001,251,502,00 Vol en mL sans inhibiteur phénylalaninePhosphate PNPP x phénylalanine C = 1 mmol.L -1 -0,5- Phosphate C = 1 mmol.L ,5 H 2 O distillée (mL) 2 - x Tp Gly (mL) 2,3 Pré-incubation Extrait brut (mL) 0,2 incubation 2 mn NaOH (mL) > Confirmer le type dinhibition.

21 -- Qui nous dit que la bactérie qui est apparue sur lHéra ne peut pas se développer dans les canalisations du Junon ? -- Cest une possibilité que lon ne peut pas exclure à priori. En vertu du principe de précaution, je vais mettre au point une technique de décontamination chimique par dénaturation thermique. Pour cela, je vais déterminer la « sensibilité » de lenzyme à la chaleur. Je vais soumettre l'extrait brut à des incubations de durées croissantes à 60°C.

22 n°blc Tp Gly (mL)2,52,3 Extrait brut (mL)-0,2 Incubation 60°C (mn) 001,01,52,02,53,03,54,05,0 Pré-incubation PNPP (mL)2,5 incubation2 mn à 37°C NaOH (mL) > Calculer l'activité résiduelle de l'enzyme dans les différents tubes. Choisir une grandeur pertinente! -----> Tracer les graphes: activité = f ( t ) Ln ( act / act 0 ) = f ( t ) -----> Déterminer la demi-vie de la PAL à 60°C

23 Eva se penche sur sa compagne endormie. -- Ripley chérie, réveille-toi, lui chuchote-t-elle à loreille. Tu as de la visite. Ripley ouvre les yeux. Ron est debout au pied de son lit. -- Ron ! Je suis si heureuse de te voir. -- Moi aussi, ma grande. Jai une surprise pour toi ! Habille-toi, je vous emmène. Intriguée, Ripley enfile un vêtement. Ron guide les deux amies dans les coursives. Ils entrent dans le cockpit. Jupiter occupe la moitié du champ visuel. -- Cest toi qui va commander les manœuvres de mise en orbite. -- Je ne suis pas commandant ! -- Jai raconté à la presse notre aventure à bord du Héra. Lopinion publique réclame quune place plus importante soit donnée aux femmes de lexpédition. Une façon comme une autre de réagir aux mesures moralistes du nouveau gouvernement. Tu es une héroïne maintenant ! Ripley sassoit aux commandes.


Télécharger ppt "Résumé des épisodes précédents: Ripley, Ron et lantipathique John sont en route à bord de lHéra, pour le Junon, après plusieurs jours de mission autour."

Présentations similaires


Annonces Google