La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Dr Lucien Mias Domicile ou E.H.P.A.D. (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Objectif : indépendance et autonomie... Objectif.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Dr Lucien Mias Domicile ou E.H.P.A.D. (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Objectif : indépendance et autonomie... Objectif."— Transcription de la présentation:

1

2 1 Dr Lucien Mias Domicile ou E.H.P.A.D. (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Objectif : indépendance et autonomie... Objectif : indépendance et autonomie... Adulte âgé, dépendant d'autrui... Quel projet d'accompagnement ? Stratégie pour l'atteindre : - approche soin de maladies ? projet de soin des pathologies multiples - approche réadaptative ? projet de vie dans un lieu de soins courriel : site : 15/06/2005

3 2 Dr Lucien Mias I - Stratégie exclusive d'approche par pathologies PathologiesVieillissement Analyse des données et mise au point du projet de soins... Préventifs Palliatifs Mobilisation de moyens contre les pathologies Projet de soins Davantage d'indépendance Davantage d'indépendance Identification des facteurs en cause Curatifs Stabilisation, guérison de ou des maladies Accord de la PA Objectif médical : guérison des maladies Environnement Non utilisation des fonctions Évaluation Autonomie L'expérience a montré que cette approche seule chez une personne âgée présentant une fragilité multidimensionnelle (émotionnelle, cognitive, motrice, de posture, de continence urinaire) conduit à la grabatisation. En effet...

4 3 Dr Lucien Mias "Cercle vicieux" (causalité circulaire) Interventions non appropriée (alitement, contention, camisole chimique) Réaction d'agressivité verbale ou physique Augmentation des contraintes physiques Augmentation de la perte d'autonomie Diminution des capacités restantes par la non utilisation des fonctions Grabataire Surmédicalisation Épuisement professionnel Sentiment d'impuissance de tous les acteurs du soin. Gestes de routine - Désespérance - Stress Burn out (USA), Kalachi (Japon) EHPAD Pathologies chroniques et approche pathologies exclusive : la personne est l'objet de soins Dénutrition Sondes Perfusions Errance, troubles du comportement. Dépendance AVQ. Âge > 83 ans Handicapé > 60 ans

5 4 Dr Lucien Mias Dans les derniers stades de la maladie d'Alzheimer, l'approche relationnelle sous-tend le comportement des soignants. L'attention se focalise sur les manifestations affectives et émotionnelles et la diminution des sources de stimulation. Au terme de l'approche médicale : l'approche relationnelle… La "validation therapy" de Naomie Feil. Au terme de l'approche médicale : l'approche relationnelle… La "validation therapy" de Naomie Feil. Se concentrer sur la personne. Acquiescer à ce que la personne exprime ou ressent et le reformuler. (Orienter vers la réalité peut déclencher une "réaction catastrophique") Parler d'une voix claire et affectueuse, utiliser des mots apaisants et concrets. Approcher la personne de face afin de la rassurer. Maintenir un contact visuel souriant et proche. Toucher la personne en commençant par la main dominante. Identifier et utiliser son sens préféré (ouïe, odorat, vue, toucher, goût), afin de capter sa confiance et d'entrer dans son monde. Utiliser la musique : une personne qui a perdu la faculté de parler a souvent gardé la faculté de chantonner. Quelques modalités de la validation... Source : M-C Dauriac, CH du Gers, Auch,La validation, Revue Soins Gérontologie, n° 53, mai/juin 2005

6 5 Dr Lucien Mias Centre l'accompagnement sur une qualité relationnelle garante du respect de l'identité ; Compense les incapacités dues aux déficits ; Assure une qualité de vie optimale ; Dynamise les capacités restantes ; Soigne les pathologies, mais redoute les maladies iatrogènes ; Redonne du sens à la vie ; Valide les sentiments. II - Stratégie réadaptative : du soin de maladies au soin de santé L'approche SOINS DE SANTÉ est systémique Cette approche, gérontologique, "prend soin" et prodigue des soins. Sans oublier de soutenir les aidants familiaux et les soignants. l'individu est un être bio mécanique. L'approche SOINS de MALADIE est analytique la personne est un être bio psycho socio culturel. Cette approche s'intéresse à la personne qui vit sa maladie dans un environnement donné.

7 6 Dr Lucien Mias Stratégie gérontologique d'accompagnement des personnes âgées Mobilisation des moyens de l'environnement Accord de la PA Soins Curatifs Cultiver lexercice des capacités restantes sensorielles motrices cognitives etc. Satisfaire les besoins Identification des besoins Choix de la PA Capacités restantes Analyse des données et mise au point du projet de vie centré sur l'autonomie Identifier les réseaux naturels et prof. Préventifs Palliatifs Prendre soin des besoins de la personne Identifier les secteurs inadaptés Environnement Matériel Humain Évaluation de la personne âgée à domicile ou en EHPAD Source d'inspitration : une diapo du Dr A. Gary, Hôpital de Cimiez, C.H.R. Nice Objectif des soignants : l'autonomie de la personne La gériatrie est une composante de l'item "soins" A.V.Q. : lutter contre la dépendance fonctionnelle

8 7 Dr Lucien Mias ValoriserPréserverReconquérir Les couloirs = Passage. Information. Rencontre La chambre = Relation. Repère. Chez soi Espaces collectifs = Rencontre. Relation. Repère. Convivialité Projet de vie dans un lieu de soins Lieu de vie à... Les choix de la personne sont ils respectés ? Son environnement est-il adapté ? Ses besoins sont-ils satisfaits ? Source Monique Zambon : Canevas pour un projet de soins

9 8 Dr Lucien Mias ? Besoin dactualisation Culturel (tous les arts) Spirituel Compréhension cognitive Besoin de sécurité Sécurité Propriété Violence Difficultés financières Logement. Besoins physiologiques Maintien de la vie (faim, soif, élimination, évitement de la douleur, sexualité, etc.) Besoin d'estime Estime de soi (statut, réussite) Estime des autres (réputation). Besoin d'appartenance Affection et reconnaissance par les relations intimes, les amis Hiérarchie des besoins de Maslow Dignité Respect Identité Humanisme Intimité Propriété Information PRENDRE SOIN SOIGNER PROJET de VIE et satisfaction des BESOINS AIDER à faire et non "faire à la place" VIVRE debout ACTIVITÉS d'éveil Liberté Participation ANIMER

10 9 Dr Lucien Mias Les étapes sont gravies une à une, en commençant obligatoirement par l'étape de base, celle de survie : besoins physiologiques. Les aléas de la vie verront parfois la personne... jouer au yo-yo entre deux niveaux, ou régresser de 2 étages, ou être obligé de recommencer en bas pour gravir à nouveau les échelons de sa vie. Détaillons les étapes Propos sur la hiérarchie des besoins...

11 10 Dr Lucien Mias Au plus bas, respirer, boire et manger sont les besoins indispensables à satisfaire en premier. Il faudra également éliminer les déchets, se protéger des intempéries, etc. La seconde étape à atteindre, est celle de la sécurité : se reposer sans le risque de se faire dévorer à son tour. L'individu attend de l'environnement la sécurité, celle qu'on trouve dans la force d'un groupe. La troisième étape st celle de la reconnaissance par le groupe. L'individu cherche par la crainte ou par l'amour, une preuve de sa propre existence dans le regard des autres. La peur de la solitude apparaît ici. On s'y marie, on fait partie d'un club... on a sa place. La quatrième étape sera parfois franchie. On est estimé de l'autre pour sa force, ses compétences. C'est le stade du statut, de la gloire, mais aussi de la dignité et réputation. Le cinquième et dernier niveau est abordé lorsque l'individu a pleinement dépassé ses objectifs ou n'a tout simplement plus les mêmes motivations. Il a besoin de maîtriser mais pas forcément d'aboutir. Se dépasser devient son credo. Moins sensible à la pression sociale, il fait preuve de créativité. Quel âge on a alors…?

12 11 Dr Lucien Mias Adulte Réalisation de soi Besoin dépanouissement, créativité et exploitation du potentiel ansSurvie Besoins physiologiques (air, eau, nourriture, etc.) ansSécurité Début de la capacité de faire des projets, basée sur lévitement de la douleur ans Appartenance et amour Besoin dappartenir et dêtre accepté : fondement de la socialisation adulte Adolescence Estime Besoin destime de soi et du respect dautrui. É MERGENCE DES BESOINS AU COURS DE LA CROISSANCE Mishara B.L,.Riedel R. G., Le vieillissement, PUF, Paris, 1985, 268 p, (p 24).

13 12 Dr Lucien Mias La première étape qui concerne la survie de l'organisme, est le domaine privilégié de tout ce qui touche à la santé Les besoins définis par Maslow, besoins universels, sont forcément schématiques. Chacun les décline en fonction des spécificités de son activité dans des domaines aussi différents que la santé, le management, la publicité, lindustrie, etc 10 items sur 14 explorent les besoins physiologiques... Certains se contenteront d'un niveau à la hauteur de ce qu'ils jugent nécessaire et suffisant dans leur environnement (us et coutumes). D'autres changeront certaines définitions. C'est le cas pour certaines cultures. Virginia Henderson dans le domaine des soins infirmiers à décliné cette étape en 14 besoins fondamentaux à évaluer pour avoir une vision globale de la personne souffrante.

14 13 Dr Lucien Mias Les besoins fondamentaux de la personne selon Virginia Henderson 1. Respirer. 2. Boire et manger. 3. Éliminer. 4. Se mouvoir et maintenir une bonne posture. 5. Dormir et se reposer. 6. Se vêtir et se dévêtir. 7. Maintenir la température du corps dans les limites normales. 8. Être propre, soigné et protéger ses vêtements. 9. Éviter les dangers. 10. Communiquer. 11. Agir selon ses croyances et ses valeurs. 12. Soccuper en vue de se réaliser. 13. Se divertir. 14. Apprendre. Importance accordée à chaque besoin en fonction de l'environnement

15 14 Dr Lucien Mias Importance accordée à chaque besoin en fonction de l'environnement 5 - actualisation 4 - estime de soi et des autres 3 - appartenance, amour 2 - sécurité 1 - bio physiologie Référence à Maslow Environnement pauvreté Environnement intellectuelEnvironnement adolescence Environnement industriel

16 15 Dr Lucien Mias Selon lenvironnement, un propos en bas de la pyramide sera banalisé, et celui situé au-dessus valorisé. L'artiste sautera volontiers certains niveaux par esprit de rébellion, ou pour satisfaire des aspirations qualifiées par d'autres d'irrationnelles. Seule la première étape (respirer, boire, manger, survivre...) reste incontournable. On se souvient moins bien du menu d'avant-hier (niveau 1) que de son augmentation de salaire ou de sa promotion sociale (niveau 3). Une grève de la faim frappe plus douloureusement l'esprit qu'une grève du travail. C'était l'hiver, il faisait froid... il était face à une double contrainte : Satisfaire ses besoins de chaleur ou Satisfaire son désir de trouver ? Ce besoin de se réaliser est parfois si fort qu'il devient prioritaire, prenant le pas sur des éléments situés plus bas dans la pyramide. Ce fut le cas de Bernard Palissy en Il brûla ses meubles pour découvrir le secret de la fabrication de la porcelaine émaillée.

17 16 Dr Lucien Mias Aspirations Considération Réalisation de soi Primaires Manques Satisfaction vitale Plutôt matériels et rationnels Désirs Secondaires Plaisir essentiel Plutôt immatériels et irrationnels Survie Sécurité Besoins Deux niveaux interactifs Une vision dynamique : la boucle récursive Niveaux 1 à 3 Niveaux 4 et 5 Maslow La double contrainte… nous la vivons au quotidien… sauf Crésus ! Ex : Comment vais-je payer le loyer si j'emprunte pour la voiture ?

18 17 Dr Lucien Mias Annexes - Hiérarchie des besoins et raisonnement face à un résident dénutri Conséquences de la satisfaction ou non des besoins. - Le management des équipes soignantes en fonction des projets... I - Dans un projet médical de soins on peut opter pour un… management hiérarchique pour la réalisation de diagnostics et de soins - Choix dune théorie de soins pour bâtir un projet - Pour un final explosif… Évolution des besoins liés au grand âge. (Adapté d'un diaporama de Agevillage) II - Dans un projet gérontologique du prendre soin on doit choisir un... management participatif pour aider le résident à rester autonome Sommaire

19 18 Dr Lucien Mias ReconnusNon Reconnus Face à un résident dénutri... BESOINS et GOÛTS Satisfaits Ouverture et participation au projet de vie Plaisir Image de soi positive Motivation Acceptation de linstitution et de son état Envie de consommer Maintien de l'autonomie Évolution naturelle du vieillissement Enfermement Tristesse Image négative Frustration Refoulement Refus de salimenter Régression psychomotrice Mort Besoin physiologique Quantité et Qualité - Équilibre des apports hydriques - Élimination des déchets Besoin de sécurité Horaires des repas à heures fixes Rappel pour ceux qui oublient... Besoin de propriété Chambre personnalisée - Place à table - Goûts, etc. Besoin d'appartenance Convivialité - Fêtes - Anniversaire, etc. Besoin d'estime des autres Tolérance à table - Handicap, etc. Besoin destime de soi Être valorisé - Reconnaissance de ses goûts, de ses besoins, de ses envies, de ses oui de ses non Besoin de se réaliser Apprendre - Être au travers des activités déveil et animations (jeux, culture, ateliers) Insatisfaits Source d'inspitration : La prise en charge des personnes âgées dénutries et à risque de dénutrition, équipe USLD dUzés., G et G, n° 70, 2001

20 19 Dr Lucien Mias Choix dune théorie de soins pour bâtir un projet A-t-on besoin d'une théorie pour bien soigner ? OUI, pour relier de mémoire entre eux, les événements observés. La théorie des besoins (V. Henderson) Exemple : en prenant en compte le besoin d'apprendre du patient on débouche directement sur la nécessité d'informer le patient sur les différents aspects de sa maladie. La théorie en soins infirmiers est "un ensemble d'idées, de concepts, de principes ou de connaissances aidant à la compréhension des situations de soins et guidant la pratique soignante." (Terminologie des Soins Infirmiers). Il existe environ 23 théories de soins... Elles se répartissent en 6 grandes écoles dont voici la liste : École des besoins (Henderson, Orem) - de l'interaction (Peplau, King) - des effets souhaités (Calista Roy, Neuman) - de la promotion de la santé (M. Allen et le modèle McGill) - de l'être humain unitaire (Martha Rogers, Parse) - du caring (Leninger, Watson) Une théorie ça sert à quoi ? La théorie de Virginia Henderson a été choisie comme théorie de référence en France. Ce choix, orienté soins médico-chirurgicaux, mérite en gérontologie d'être modulé grâce aux travaux de Collière, Berger-Mailloux et relooké Walter Hesbeen. En géronto-psychiatrie la théorie de Peplau serait-elle plus pertinente ? Laquelle choisir ?

21 20 Dr Lucien Mias Le management de léquipe soignante… et le projet Dans un projet gérontologique qui veut prendre soin, on doit choisir un … management participatif pour que chacun pense à l'autonomie du résident. Les soins à la personne s'occupent du "corps qu'elle est", corps-sujet, pour l'aider. Le soignant est co-auteur du projet de "prendre soin" de l'équipe. Il situe son action dans une démarche réflexive de concertation en équipe. Dans un projet médical de soins, on peut opter pour un… management hiérarchique pour l'exécution d'actes de diagnostic et de soin. La prise en soins de la personne est celle du "corps qu'elle a", corps objet, pour la satisfaction des soignants (la dynamique du "sauveur" idéalise la pratique du soignant). Pré-requis : le soignant ne peut promouvoir l'autonomie des résidents... que si on lui permet d'exercer de façon autonome.

22 21 Dr Lucien Mias Préalables à instaurer Le projet de soins établi en commun par l'équipe est la référence. Les audits informels par un tiers instruit de gérontologie sont réguliers pour vérifier s'il y a cohérence entre le projet et les pratiques. La définition de l'organisation du travail pour atteindre l'objectif est laissée en première analyse, à ceux qui sont en première ligne sur le front de l'action. Chacun se doit dessayer de ne rien dire quil ne puisse faire et de ne rien faire quil ne puisse dire. L'erreur précoce, non considérée comme une faute, est acceptée. La compétence doit être doublé desprit dobservation, de bon sens et dimagination laquelle permet la découverte et la création. Toute contribution nest jamais inutile, ni dérisoire, ni négligeable. Aucun choix nest immuable : la vérité ne peut se trouver que dans la vie et non dans des concepts.

23 22 Dr Lucien Mias "La vision systémique fait une large place au savoir-faire et aux apprentissages" LES 3 INSTRUMENTS POUR DIRIGER 1) Apporter une vision inspiratrice. 2) Diriger par l'exemple. 3) Pratiquer un management transparent et visible. LA DÉLÉGATION 1) Écouter de toutes ses oreilles. 2) En référer à ceux qui réalisent l'action. 3) Déléguer. 4) Instaurer un management horizontal. LES FONDEMENTS DE LA PERFORMANCE : la passion du changement. 1) Évaluer chacun sur sa passion du changement. 2) Créer un climat de challenge. 3) Favoriser les initiatives des champions de l'innovation. Manager

24 23 Dr Lucien Mias Familles Organismes publics Médicaux et para-médicaux Commerces Associations Logement Services de proximité Assurances, banques, mutuelles Notaires, obsèques Établissements dAccueil Déplacements Les personnes de plus de 60 ans, qui étaient 12,5 millions en 2000, seront 17 millions en 2020 et près de 21,5 millions en 2040, soit près du tiers de la population globale. Les plus de 80 ans, seront 7 millions en 2040, trois fois plus qu'en Adapté d'une diapo de "Agevillage" Rapport de la Cour des Comptes

25 24 Dr Lucien Mias Merci de votre attention !


Télécharger ppt "1 Dr Lucien Mias Domicile ou E.H.P.A.D. (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Objectif : indépendance et autonomie... Objectif."

Présentations similaires


Annonces Google