La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nouveaux programmes de géographie de 4 ème I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Thème 2 - « LES ECHANGES DE MARCHANDISES » Thème 1 - « LES ESPACES MAJEURS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nouveaux programmes de géographie de 4 ème I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Thème 2 - « LES ECHANGES DE MARCHANDISES » Thème 1 - « LES ESPACES MAJEURS."— Transcription de la présentation:

1 Nouveaux programmes de géographie de 4 ème I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Thème 2 - « LES ECHANGES DE MARCHANDISES » Thème 1 - « LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET DECHANGES »

2 La place des thèmes dans le programme APPROCHES DE LA MONDIALISATION I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE (12h) Thème 2 - Les échanges de marchandises (3h) Thème 3 - Les mobilités humaines (3h) II- LES TERRITOIRES DE LA MONDIALISATION (16h) III- QUESTIONS SUR LA MONDIALISATION (4h) Thème 4 - (au choix) Les lieux de commandement ou Les entreprises transnationales (3h) Thème 1 - Les espaces majeurs de production et déchanges (3h)

3 Bibliographie (1/3) B. Benoit et R. Saussac, La mondialisation, Bréal, Le monde en fiches, 2010 J. Varlet, P. Zembri, Atlas des transports. Les paradoxes de la mise en réseau du monde, Autrement, collection Atlas/monde, 2010 D. Ortolland, J.-P. Pirat, préface de J.-P. Lévy, Atlas géopolitique des espaces maritimes. Frontières, énergie, transports, piraterie, pêche et environnement, TECHNIP 2 nde édition, 2010 A. Louchet, La planète océane, précis de géographie maritime, Armand Colin, collection U, 2009 Conférences du Festival International de Géographie de Saint-Dié (2009) - Y. B OQUET, Les grands ports dAsie orientale. - A. F RÉMONT, Anvers, Rotterdam : les points chauds du transport maritime. - E. G OUVERNAL, La carte du monde redessinée par le transport de conteneurs. - F. L ASSERRE, Ouverture du passage du Nord-Ouest : quel développement de la navigation ? - A. L OUCHET, La révolution des transports maritimes. Le rôle de l'histoire ou révolution technique ? J. Guillaume (dir.), Les transports maritimes dans la mondialisation, LHarmattan, 2008 Collectif (Thalassa), Tour du monde en cargo, De conti, Collection Carnet de bord Thalassa, 2008 L. Carroué, Géographie de la mondialisation, Armand Colin, Collection U, 3 ème édition, 2007 La mondialisation en débat, La Documentation Photographique, dossier n°8037, La Documentation française, Paris, 2004.

4 Sitographie Site de lAmerican Association of Ports Authorities Site de la compagnie maritime française CMA-CGM ; nombreuses cartes et photos ; la CMA CGM est la compagnie qui a participé à lopération « Le tour du monde de Thalassa » :http://eduscol.education.fr/cid47477/le-tour-du-monde-de-thalassa.html Opération « Le tour du monde de Thalassa », les extraits sélectionnés, le dossier pédagogique et notamment un dossier sur la compagnie CMA-CGM A voir notamment 2 articles sur le détroit de Malacca dans le dossier « Mobilités, flux et transports »

5 Nouveaux programmes de géographie de 4 ème I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Durée : 3H00 Thème 1 - « LES ESPACES MAJEURS DE PRODUCTION ET DECHANGES »

6 Ce que dit le programme NOUVEAU THEME ! ??? cf. thème n°2 cf. carte de synthèse (2 ème partie) cf. carte de synthèse (1 ère partie) cf. carte de synthèse (1 ère partie)

7 Proposition de démarche I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam (2 heures) A- Un lieu de production et déchanges. B- La principale « gateway » de lEurope. C- Une ZIP de rang mondial et européen. II- Mise en perspective (1 heure) A- Les ports et les littoraux, lieux privilégiés de production et déchanges de marchandises B- Carte de synthèse : les principaux ports et façades maritimes (1 ère partie) NB : carte de synthèse commune aux 2 premiers thèmes !!!

8 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges VOIR DOC : Les installations portuaires de Rotterdam Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : carte des différentes phases dextension du port et des différents types daménagements et dactivités et sa mise en relation avec lhinterland Intérêt du document : localiser le port + montrer son évolution + découvrir les différents espaces portuaires (terminaux, zones industrielles, réseaux de communication, …)

9 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges Intérêt du document : lecture de photo aérienne à mettre en relation avec la carte des installations portuaires + utilisation de Google Earth par les élèves/le professeur Source : Google Earth Le port de Rotterdam

10 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges Intérêt du document : lecture de paysages / photos à mettre en relation avec la carte des installations portuaires + utilisation de Google Earth (jeux déchelles, …) Source : captures décran Google Earth Le port de Rotterdam

11 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges Source : captures décran Google Earth Le port de Rotterdam Intérêt du document : lecture de paysages / photos à mettre en relation avec la carte des installations portuaires + utilisation de Google Earth (jeux déchelles, …)

12 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges Intérêt du document : lecture guidée dun paysage à mettre en relation avec la carte des installations portuaires VOIR DOC : Le port de Rotterdam dans le secteur du Botlek Source : manuel dhistoire-géographie Quatrième, HATIER, 2002 DESCRIPTION : photographie aérienne « numérotée » permettant une analyse guidée du paysage

13 2 ème plan Chargement/déchar- gement des navires I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges Intérêt du document : lecture dune photographie (analyse par plans) + découvrir des paysages et les aménagements portuaires dune ZIP Source : Le port de Rotterdam 1 er plan Aire de stockage des conteneurs 3 ème plan Zone maritime entre les terre-pleins 4 ème plan Stockage du pétrole

14 Intérêt des documents : découvrir les aménagements, les équipements portuaires dune ZIP I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges VOIR DOC : LEuropean Container Terminal à Rotterdam Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : 2 documents à mettre en relation : - un texte présentant lEuropean Container Terminal tout automatisé et moderne - une photographie cde ce même terminal.

15 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam A- Un lieu de production et déchanges Intérêt des documents : analyser des graphiques sur lévolution et les différents types déchanges dans le port de Rotterdam (TROUVER DES DOCS PLUS ACTUELS !!!) VOIR DOC : Le trafic du port de Rotterdam Source : manuel de géographie Terminales ES, L et S, Lespace mondial, MAGNARD, 2004 DESCRIPTION : un graphique sur lévolution du trafic total de 1964 à 2002) et 2 diagrammes semi-circulaires sur la structure du trafic (importations et exportations) à Rotterdam en 2002

16 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam B- La principale « gateway » de lEurope Intérêt des documents : comprendre la notion dhinterland / darrière-pays VOIR DOC : Rotterdam et son hinterlan européen Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : extrait dun article doctobre 2007 (tiré du site portofrotterdam.com) sur la description du port de Rotterdam et ses relations avec larrière pays. + VOIR DOC : Rotterdam et de son hinterland européen Source : manuel de géographie, Terminales ES, L et S, Lespace mondial, MAGNARD, 2004 DESCRIPTION : carte de larrière pays de Rotterdam, montrant les différents modes de communication depuis le port (voies terrestres, fluviales, …).

17 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam B- La principale « gateway » de lEurope Intérêt des documents : comprendre la notion dintermodalité / transport multimodal Source: Distri Rail, More information: Délais de livraison des marchandises depuis le port de Rotterdam Conteneurs sur rail

18 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam C- Une ZIP de rang mondial et européen Intérêt du document : classer Rotterdam parmi les grands ports mondiaux VOIR DOC : Rotterdam, troisième port du monde Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : 2 tableaux de classement des 7 premiers ports mondiaux en 2002 et 2006, selon le trafic annuel de marchandises (en millions de tonnes) et selon le trafic de conteneurs (en milliers dEVP, équivalent 20 pieds )

19 I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam C- Une ZIP de rang mondial et européen Intérêt du document : montrer que le port de Rotterdam sadapte à lévolution des transports mondiaux pour tenir son rang (concurrence des autres grands ports) VOIR DOC : Projet dextension du port de Rotterdam Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : un court texte associé à une carte sur le projet de plate- forme de Maasvlakte 2

20 Cf. docs vidéos : -VOIR DOC Reportage TF1 : Le port de Rotterdam (3min) - VOIR DOC Émission Cest Pas Sorcier : Le port de Rotterdam (rediffusée vendredi 29 avril 2001) I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam Autres docs possibles !!!

21 II- Mise en perspective A- Les ports et les littoraux, lieux privilégiés de production et déchanges des marchandises … 90% des échanges mondiaux de marchandises sont assurés par voie maritime littoralisation des hommes et des activités. Quels sont les effets de lessor des échanges maritimes de marchandises dans les ports et sur les façades maritimes ? La mondialisation est liée à lessor des échanges internationaux, qui se font essentiellement par voie maritime … Les ports apparaissent comme des lieux privilégiés déchanges : ce sont les gateways (« portes dentrée ») desservant un hinterland (ou larrière-pays) plus ou moins vaste. Les ports apparaissent comme des lieux de production. Définir la ZIP (Zone Industrialo-portuaire) : zone aménagée dans un grand port accueillant des activités portuaires et industrielles.

22 II- Mise en perspective A- Les ports et les littoraux, lieux privilégiés de production et déchanges des marchandises Les plus grands ports mondiaux sont concentrés sur quelques grandes façades maritimes on remarque lémergence des ports asiatiques : 15 ports parmi les 20 premiers sont sur la façade asiatique ; dont 9 ports chinois !!! VOIR DOC : Les grands flux maritimes mondiaux Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, HATIER, 2008 DESCRIPTION : carte localisant les principaux ports mondiaux classés soit en fonction du trafic total (en millions de tonnes), soit en milliers dEVP – en 2004 ; les principales voies maritimes (la largeur étant proportionnelle au trafic) VOIR DOC : Les principaux ports mondiaux Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S Lespace mondial, HATIER, 2008 DESCRIPTION : 2 tableaux classant les 11 premiers ports mondiaux (2006) : - soit en fonction du trafic total (en millions de tonnes), - soit en milliers dEVP – en 2004 ; Le classement des ports nest pas aisé = plusieurs types de classements

23 I- Mise en perspective B- Carte de synthèse

24 AMERIQUE DU NORD AMERIQUE DU SUD AFRIQUE ASIE EUROPE OCEANIE OCÉAN GLACIAL ARCTIQUE OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE OCÉAN INDIEN OCÉAN ATLANTIQUE OCÉAN PACIFIQUE Los Angeles Long Beach Rotterdam Hambourg Anvers Dubai Baie de Tokyo Principaux ports Principales façades maritimes L ES GRANDES FAÇADES MARITIMES A- F AÇADE OUEST DES E TATS -U NIS B- F AÇADE E ST DES E TATS -U NIS C- F AÇADE NORD - OUEST DE L E UROPE D- F AÇADE ASIATIQUE A B C D Louisiane Sud New York/ New Jersey Singapour Hong Kong Ningbo Shanghai

25 Nouveaux programmes de géographie de 4 ème I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Durée : 3H00 Thème 2 - « LES ECHANGES MONDIAUX DE MARCHANDISES »

26 Ce que dit le programme NOUVEAU THEME ! cf. carte de synthèse (2 ème partie) cf. croquis réalisé lors de la mise en perspective

27 Proposition de démarche I- Étude de cas : La CMA-CGM (2 heures) A- Le trajet du CMA-CGM La Pérouse. B- Un groupe présent sur toutes les mers du globe et sur tous les continents. C- Un géant mondial en plein essor. II- Mise en perspective (1 heure) A- Les échanges mondiaux de marchandises B- Carte de synthèse : les principales routes maritimes et les points de passage stratégiques (2 ème partie) RAPPEL : carte de synthèse commune aux 2 premiers thèmes !!!

28 I- Étude de cas : La CMA-CGM A- Le trajet du CMA-CGM La Pérouse Intérêt du document : découvrir le transport par conteneurs + le gigantisme naval + travail sur les noms des porte-conteneurs français … + un exemple de route maritime Le Havre : Le CMA CGM La Pérouse à Port 2000 « Dernier-né des porte-conteneurs français, le CMA CGM Lapérouse est arrivé hier matin au Havre. Impressionnant, le géant, long de 365 mètres et capable de transporter EVP (Equivalent Vingt Pieds, taille standard du conteneur), s'est amarré au Terminal de France, à Port 2000, afin de débarquer ses boites provenant d'Asie. […] Le CMA CGM Lapérouse est le quatrième d'une série de 8 navires 1. Construit par les chantiers sud-coréens Daewoo Shipbuilding and Marine Engineering (DSME) et livré le 10 septembre, le porte-conteneurs est affecté, comme ses aînés, au service FAL5 2, reliant l'Asie à l'Europe[…]. 14/10/ Le CMA-CGM Christophe Colomb, le CMA-CGM Amerigo Vespucci, le CMA-CGM Corte Real et le CMA-CGM La Pérouse. 4 autres navires sont en commande les autres unités de cette série d'explorateurs porteront les noms de Marco Polo, Vasco de Gama et Zheng. 2 Le service FAL 5 est une ligne maritime desservant les ports de Ningbo, Shanghai, Yantian, Tanjung Pelepas, Port Kelang, Le Havre, Hambourg, Rotterdam, Zeebrugge, reviendra à Port Kelang, fera escale à Singapour et achèvera sa rotation à Ningbo.

29 AMERIQUE DU NORD AMERIQUE DU SUD AFRIQUE ASIE EUROPE OCEANIE OCÉAN GLACIAL ARCTIQUE OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE OCÉAN INDIEN OCÉAN ATLANTIQUE OCÉAN PACIFIQUE Los Angeles Long Beach Rotterdam Hambourg Anvers Dubai Baie de Tokyo Principaux ports Principales façades maritimes L ES GRANDES FAÇADES MARITIMES A- F AÇADE OUEST DES E TATS -U NIS B- F AÇADE E ST DES E TATS -U NIS C- F AÇADE NORD - OUEST DE L E UROPE D- F AÇADE ASIATIQUE A B C D Louisiane Sud New York/ New Jersey Singapour Hong Kong Ningbo Shanghai Détroit de Gibraltar Canal de Suez Détroit dOrmuz Détroit de Malacca Intérêt du document : à mettre en relation avec le texte sur le porte-conteneur CMA-CGM La Pérouse + tracer la route maritime empruntée par ce cargo + canaux et détroits empruntés

30 Intérêt des documents : découvrir le transport par conteneurs + gigantisme naval + à mettre en relation avec les aménagements portuaires (cf. thème 1) Le porte-conteneurs CMA-CGM La Pérouse Source : I- Étude de cas : La CMA-CGM A- Le trajet du CMA-CGM La Pérouse

31 Intérêt des documents : montrer les types de marchandises transportées par conteneurs de la CMA CGM + étude dun document publicitaire Les types de produits transportés par conteneurs Source : crédits : CMA CGM 28/08/2007 Source : I- Étude de cas : La CMA-CGM A- Le trajet du CMA-CGM La Pérouse

32 I- Étude de cas : La CMA-CGM B- Un groupe présent sur toutes les mers … Intérêt du document : montrer la présence de la compagnie maritime CMA-CGM sur toutes les mers du globe et sur les grandes façades maritimes + agences dans quasiment tous les pays du monde … + routes maritimes majeures empruntées VOIR DOC : Les réseaux du groupe CMA CGM Source : J. Varlet, P. Zembri, Atlas des transports. Les paradoxes de la mise en réseau du monde, Autrement, collection Atlas/monde, 2010 DESCRIPTION : carte présentant les lignes commerciales empruntées par les cargos de la CMA CGM, le nombre dagences de la CMA CGM par pays et une proposition des principales façades maritimes du monde

33 I- Étude de cas : La CMA-CGM B- … et sur tous les continents Intérêt des documents : montrer la dimension « intermodale » du groupe CMA/CGM dont lactivité de transport ne se limite pas au transport maritime + transport terrestre CMA CGM se développe dans le transport ferroviaire (PHOTO : CMA CGM) River Shuttle Containers Ligne régulière de transport fluvial conteneurisé sur le Rhône et sur la Seine LTI France Transporteur routier français de tout type de conteneurs, y compris explosifs CMA Rail Une prestation "porte à porte" grâce au train Compagnie du Ponant Le numéro 1 de la croisière haut de gamme sous pavillon français Les filiales du groupe CMA-CGM Source :

34 Intérêt des documents : le nombre de bateaux de la CMA-CGM et les volumes transportés montrent lessor du commerce mondial de marchandises + présentation des concurrents encore plus importants que la CMA-CGM !!! Le groupe CMA-CGM, un leader du transport maritime mondial « Pour la première fois de son histoire, le groupe maritime français a franchi le cap des 400 navires exploités. Lundi, lors de l'inauguration du terminal conteneurs de Dunkerque, CMA CGM faisait état d'une flotte de 401 bateaux, […]. La compagnie est donc dans une nouvelle grande phase d'essor, venant même talonner de plus en plus près le groupe suisse Mediterranean Shipping Company. Numéro 2 mondial du transport maritime conteneurisé derrière le Danois Maersk Line (qui a plus de 500 unités en flotte), MSC alignait 423 navires à fin septembre. […] » article du 15/10/2010 I- Étude de cas : La CMA-CGM C- Un géant mondial en plein essor Le groupe CMA CGM c'est aujourd'hui (en 2011): - près de 400 navires sur 170 grandes routes maritimes - 7,9 millions d'evp (= équivalent vingt pieds) transportés (en 2009) - 10,5 millions de dollars de chiffre daffaire ports d'escales dans 150 pays agences et bureaux à travers le monde dont 63 en Chine collaborateurs dans le Monde dont 4150 en France Daprès Source : cgm.fr/AboutUs/Presentation/Default.aspxwww.cma-cgm.frhttp://www.cma- cgm.fr/AboutUs/Presentation/Default.aspx

35 Cf. docs vidéos : -VOIR DOC Reportage TF1 : A bord dun gros porte- conteneur (1min30) -VOIR DOC Reportage TF1 : Xiao Yangshan, le nouveau port de Shanghai (3min30) I- Étude de cas : La ZIP de Rotterdam Autres docs possibles !!!

36 II- Mise en perspective A- Les échanges mondiaux de marchandises Spectaculaire essor du commerce mondial de marchandises depuis 50 ans... VOIR DOC : Evolution des exportations mondiales Source : J. Varlet, P. Zembri, Atlas des transports. Les paradoxes de la mise en réseau du monde, Autrement, collection Atlas/monde, 2010 DESCRIPTION : graphique et courbe simples montrant laugmentations des exportations mondiales depuis 1950 VOIR DOC : Les échanges maritimes Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : graphqiue (histogramme) simple montrant laugmentation des échanges maritimes mondiaux de 1960 à 2005 (sources du CNUCED, 2007)

37 II- Mise en perspective A- Les échanges mondiaux de marchandises Comment les flux se répartissent--ils à la surface de la Terre ? Les flux de marchandises concernent surtout les pays de la « Triade » et des pays asiatiques. Nombreux espaces en « marge » (Afrique, …). VOIR DOC : Le commerce mondial de marchandises en 2008 Source : J. Varlet, P. Zembri, Atlas des transports. Les paradoxes de la mise en réseau du monde, Autrement, collection Atlas/monde, 2010 DESCRIPTION : carte/croquis des pôles et flux du commerce mondial de marchandises sur une carte en projection polaire

38 Les 3 pôles majeurs du commerce mondial Principaux flux des échanges mondiaux de marchandises P ÔLES ET FLUX MAJEURS DES ÉCHANGES MONDIAUX BRESIL CHINE Amérique du Nord Nord-Ouest de lEurope Asie Pacifique INDE Flux secondaires des échanges mondiaux de marchandises Tokyo MALI ETATS-UNIS New York

39 II- Mise en perspective A- Les échanges mondiaux de marchandises Aujourdhui, 90% des échanges mondiaux de marchandises se font par voie maritime entre les espaces de production et de consommation. VOIR DOC : Les grands flux maritimes mondiaux Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, HATIER, 2008 DESCRIPTION : carte localisant les principaux ports mondiaux classés soit en fonction du trafic total (en millions de tonnes), soit en milliers dEVP – en 2004 ; les principales voies maritimes (la largeur étant proportionnelle au trafic) Les grandes compagnies de transport empruntent les grandes routes maritimes et traversent les points de passage stratégiques (canaux et détroits) VOIR DOC : Le canal de Suez / Le canal de Panama DESCRIPTION : trouver des photographies montrant un transport (de conteneurs, par exemple) sur le canal de Suez ; une « entrée » du canal éclusé de Panama ; …

40 II- Mise en perspective A- Les échanges mondiaux de marchandises Avec le réchauffement climatique, locéan Arctique pourrait être ouvert à la navigation plus longtemps : VOIR DOC : De nouveaux passages maritimes Source : manuel de géographie, Seconde, Sociétés et développement durable, NATHAN, 2010 DESCRIPTION : planisphère centré sur le pôle nord montrant les nouvelles routes maritimes du Nord-Est (au large des côtes sibériennes) et du Nord-Ouest (au large des côtes Canadiennes) en les comparant aux routes traversant les canaux de Suez et de Panama. VOIR DOC : Quand les itinéraires maritimes dépendent des gabarits Source : J. Varlet, P. Zembri, Atlas des transports. Les paradoxes de la mise en réseau du monde, Autrement, collection Atlas/monde, 2010 DESCRIPTION : carte des routes maritimes « traditionnelles » au XX ème siècle (via les canaux de Suez et de Panama) et des nouvelles routes « circum-africaines » et « circum-sudaméricaines »

41 II- Mise en perspective A- Les échanges mondiaux de marchandises Révolution des transports maritimes (gigantisme naval) C ARGAISONS LIQUIDES Les « cargos polyvalents » Les porte- conteneurs Les vraquiers Les rouliers (ou Ro-Ro) Les navires frigorifiques ou « reefers » Les pétroliers (tankers ou supertankers) Les gaziers ou méthaniers Les chimiquiers C ARGAISONS SÈCHES Les navires-citernes : Source : photographies (meretmarine.com/ les types de navires)

42 II- Mise en perspective A- Les échanges mondiaux de marchandises Prééminence du transport des hydrocarbures et de produits manufacturés VOIR DOC : Evolution des échanges de marchandises Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 DESCRIPTION : deux diagrammes circulaires montrant la structure des échanges de marchandises en 1970 et en 2005 (sources GATT/OMC 2007) Doù lessor du transport des marchandises par conteneurs. VOIR DOC : Le conteneur, instrument de la mondialisation Source : manuel de géographie, Terminales L, ES, S, Lespace mondial, NATHAN, 2008 Tiré de D. Buffier, « Mondialisation du commerce. La révolution du conteneur », Le Monde, 22 novembre 2006 DESCRIPTION : texte présentant les volumes des « boîtes » et des types de marchandises transportées par conteneur La généralisation du trafic par conteneur a entrainé le développement du transport multimodal (rail, route, fluvial, …) vers les lieux de consommation – arrière-pays)

43 I- Mise en perspective B- Carte de synthèse

44 AMERIQUE DU NORD AMERIQUE DU SUD AFRIQUE ASIE EUROPE OCEANIE OCÉAN GLACIAL ARCTIQUE OCÉAN GLACIAL ANTARCTIQUE OCÉAN INDIEN OCÉAN ATLANTIQUE OCÉAN PACIFIQUE Los Angeles Long Beach Rotterdam Hambourg Anvers Dubai Baie de Tokyo L ES PRINCIPALES ROUTES ET FAÇADES MARITIMES Principaux ports Principales façades maritimes Routes principales Routes secondaires La route maritime du Nord : une nouvelle route ? Canaux inter-océaniques Principaux détroits L ES GRANDES FAÇADES MARITIMES L ES GRANDES ROUTES MARITIMES L ES POINTS DE PASSAGE STRATÉGIQUES A- F AÇADE OUEST DES E TATS -U NIS B- F AÇADE E ST DES E TATS -U NIS C- F AÇADE NORD - OUEST DE L E UROPE D- F AÇADE ASIATIQUE Détroit de Magellan Canal du Mozambique Canal de Panama Détroit de Gibraltar Détroit dOrmuz Détroit de Bab-el-Mandeb Détroit de Malacca Détroit de Béring A B C D Canal de Suez Louisiane Sud New York/ New Jersey Singapour Hong Kong Ningbo Shanghai

45 Lexique 1/3 Armateur : personne privée ou société qui exploite un navire pour la navigation commerciale. Arrière-pays (ou Hinterland) : espace terrestre où un port diffuse et collecte les marchandises ou ses voyageurs. Cabotage : (vient de Jean Cabot) navigation maritime marchande ou de plaisance, le long des côtes. Canal : voie deau artificielle. Cargo : navire de commerce transportant diverses formes de marchandises. Les « cargos polyvalents » ou « cargos de divers » transportent des marchandises diverses, emballées ou on, en sacs, en caisse, en palette, en vrac, en conteneurs, des voitures, des produits manufacturés, … Les « cargos mixtes » peuvent également transporter des passagers. Chimiquier : navire-citerne destiné au transport de produits chimiques (dérivés du pétrole, mélasse, huile de poisson, …) CMA/CGM : Compagnie Maritime dAffrètement/Compagnie Générale Maritime. Conteneur : caisse métallique réutilisable pouvant passer dun mode de transport à lautre par une manutention relativement simple. Selon la norme ISO, un conteneur mesure 20 ou 40 pieds de long (6,06 m ou 12,12 m), sur 8 pieds de large (2,44 m) et 8,5 de haut (2,59 m), soit une capacité denviron 30 m 3. Détroit : bras de mer resserré entre deux terres. Ecluse : ouvrage dart hydraulique permettant aux bateaux de franchir des dénivellations dans un canal ou un cours deau. EVP (Equivalent vingt pieds) : TEU (en anglais « twenty-foot equivalent unit ») : mesure de capacité des navires porte-conteneurs, calculée en nombre de conteneurs de 20 pieds de longueur. Selon la norme ISO, Un conteneur mesure 20 ou 40 pieds de long (6,06 m ou 12,12 m), sur 8 pieds de large (2,44 m) et 8,5 de haut (2,59 m), soit une capacité denviron 30 m 3. Un conteneur de 20 pieds = 1 EVP, un conteneur de 40 pieds = 2 EVP ! Façade maritime : ensemble de ports situés sur le même linéaire de côtes et potentiellement concurrents ou complémentaires.

46 Lexique 2/3 Feeder : ligne secondaire alimentant une ligne principale. Ferroutage : transport de marchandises associant le rail et la route dans un même transport. Gateway : « porte dentrée » ou « de sortie » dun territoire (port, aéroport, gare, …). Gazier (ou méthanier) : navire-citerne servant à transporter du gaz naturel liquéfié. Intermodalité (transport intermodal ou combiné) : transport de marchandises associant plusieurs modes de transport (ferroviaire, maritime et fluvial), et fondé sur lusage des conteneurs. ISO (Organisation Internationale de Normalisation) : organisation créée en1947 qui a pour but de produire des normes internationales dans les domaines industriels et commerciaux appelées normes ISO. Isthme : étroite bande de terre séparant deux mers. Malaccamax : qualifie un navire qui a une taille lui permettant de franchir le détroit de Malacca : 20 m de tirant deau (à cause des hauts-fonds à 25 m), tpl ou evp (pour les porte- conteneurs). Nœud (en anglais « knot ») : unité de mesure de vitesse équivalent à 1mille/heure soit m/h ou 1,852 km/h. OMI: Organisation Maritime Internationale, sous légide des Nations Unies (siège à Londres). Panamax : qualifie un navire qui a une taille lui permettant de franchir les écluses du canal de Panama : 12 m de tirant deau, env. 300 m de long, 32 m de large, tpl. (mais 15 m de tirant deau, 336 m de long et 49 m de large après travaux). Pavillon : pays dimmatriculation dun navire. Pétroliers (tanker ou supertanker): navires-citernes transportant du pétrole brut (plus grands) ou de produits raffinés (plus petits). Pied (en anglais « foot/feet ») : unité de longueur ancienne correspondant à la longueur dun pied humain, cest-à-dire approximativement trente centimètres. Depuis 1959, un compromis des pays anglo-saxons a fixé le « pied technique international » à 30,48 cm soit 0,3048 m. Pont terrestre (en anglais « land bridge ») : parcours permettant la traversée terrestre dun continent entre deux ports.

47 Lexique 3/3 Porte-conteneurs : navire spécialisé pour le transport de conteneurs. Portique (en anglais « bridge crane ») : grue spécialisée dans le chargement et le déchargement des conteneurs. Pouce : unité de longueur. Il y a 12 pouces dans un pied. Depuis 1959, un compromis des pays anglo-saxons a fixé le « pouce technique international » à 25,4 mm soit 2,54 cm. Range ou rangée : suite de ports rapprochés les uns des autres. La Northern Range ou Rangée du Nord-Ouest est la suite de ports depuis Le Havre jusquà Hambourg. Reefer : conteneur ou navire transportant des marchandises sous température contrôlée. Roulier : navire utilisé et équipé pour transporter des véhicules. On les appelle aussi Ro-Ro (de langlais « Roll-On, Roll-Off » signifiant littéralement « roule dedans, roule dehors »). Suezmax : qualifie un navire qui a une taille lui permettant de franchir le canal de Suez : 20 m de tirant deau, 77 m de large, tpl. Terminal : installation aménagée pour la réception des marchandises, des voyageurs, … TPL (tonnes de port en lourd) ou DWT (en anglais « deadweight tons ») : désigne la capacité maximum de charge dun navire. Le port en lourd inclut le personnel (marins et passagers ainsi que leurs affaires) et les marchandises transportées. Par exemple, on parle dun naivre de « tpl » ou dun navire de « tonnes ». ULLC : (de langlais « Ultra Large crude carrier » qui signifie littéralement «pétrolier transporteur de brut ultra grand ») : pétrolier géant de plus de tonnes de port en lourd (TPL) VLLC : (de langlais « Very Large crude carrier ») qui signifie littéralement «très grand pétrolier transporteur de brut») : pétrolier géant dont le port en lourd est compris entre et tonnes de port en lourd (TPL) Vraquier: navire transportant des marchandises solides en vrac (granulats, céréales, charbon, minerais…) dans dimmenses cales. Certains sont plus spécialisés (minéraliers, céréaliers, grumiers, cimentiers, phosphatiers, …) Z.I.P. (Zone Industrialo-Portuaire): zone aménagée dans un grand port accueillant des activités portuaires et industrielles.

48 COMPETENCE 5 : A VOIR DES REPÈRES GÉOGRAPHIQUES : situer et connaître les grands ensembles physiques : localiser les repères terrestres fondamentaux (cf. carte de synthèse : océans, continents, …) situer et connaître les grands types daménagements : situer dans le monde, en Europe, les grands types de paysages étudiés (cf. étude de cas : la ZIP de Rotterdam), identifier et décrire les grands types daménagements industriels, commerciaux et de transports ; identifier les acteurs et leur rôle (cf. étude de cas : la ZIP de Rotterdam) ; L IRE ET UTILISER DIFFÉRENTS LANGAGES : images, cartes, textes, graphiques : connaître la fonction dune légende et les éléments du langage cartographique (figurés et codes couleurs) ; construire une carte pour localiser les faits étudiés ; apprendre à différencier et à croiser les échelles géographiques ; identifier la nature et les types de documents, les replacer dans leur contexte, apprendre à prélever et à croiser les informations, à confronter les documents ; lire et comprendre un document (carte ou croquis, texte, image, graphique) en prélevant des informations pour répondre à des questions, en résumant les idées principales dans un texte court, en mettant en relation le document avec les connaissances (cf. documents de létude de cas et carte de synthèse) C OMPRENDRE L UNITÉ ET LA COMPLEXITÉ DU MONDE : avoir des éléments de culture économique : décrire et expliquer lorganisation de la production et lévolution des échanges et leurs conséquences économiques … (cf. mise en perspective) Le thème 1 et le socle commun de compétences

49 Le thème 2 et le socle commun de compétences COMPETENCE 5 : A VOIR DES REPÈRES GÉOGRAPHIQUES : situer et connaître les grands ensembles physiques : localiser les repères terrestres fondamentaux (cf. carte de synthèse : océans, continents, …) situer et connaître les grands types daménagements : situer dans le monde, en Europe, les grands types de paysages étudiés (cf. étude de cas : la CMA-CGM), identifier et décrire les grands types daménagements industriels, commerciaux et de transports ; identifier les acteurs et leur rôle (cf. étude de cas : la CMA-CGM) ; L IRE ET UTILISER DIFFÉRENTS LANGAGES : images, cartes, croquis, textes, graphiques : connaître la fonction dune légende et les éléments du langage cartographique (figurés et codes couleurs) ; construire une carte pour localiser les faits étudiés ; apprendre à différencier et à croiser les échelles géographiques ; lire et faire des croquis ; identifier la nature et les types de documents, les replacer dans leur contexte, apprendre à prélever et à croiser les informations, à confronter les documents ; lire et comprendre un document (carte ou croquis, texte, image, graphique) en prélevant des informations pour répondre à des questions, en résumant les idées principales dans un texte court, en mettant en relation le document avec les connaissances (cf. documents de létude de cas et carte de synthèse) C OMPRENDRE L UNITÉ ET LA COMPLEXITÉ DU MONDE : avoir des éléments de culture économique : décrire et expliquer lorganisation de la production et lévolution des échanges et leurs conséquences économiques … (cf. mise en perspective)


Télécharger ppt "Nouveaux programmes de géographie de 4 ème I- DES ECHANGES A LA DIMENSION DU MONDE Thème 2 - « LES ECHANGES DE MARCHANDISES » Thème 1 - « LES ESPACES MAJEURS."

Présentations similaires


Annonces Google