La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Texto: Patxi Larrainzar. Presentación: Asun Gutiérrez Cabriada. Música: Mahler. Sinfonía nº 5. Adagietto.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Texto: Patxi Larrainzar. Presentación: Asun Gutiérrez Cabriada. Música: Mahler. Sinfonía nº 5. Adagietto."— Transcription de la présentation:

1

2 Texto: Patxi Larrainzar. Presentación: Asun Gutiérrez Cabriada. Música: Mahler. Sinfonía nº 5. Adagietto.

3 Je crois en toi, Seigneur Jésus, parce que tu nes pas un maître spécial ni dominant, et ton Dieu nest pas un Dieu bizarre, qui ne châtie pas et qui nest pas lointain de lhomme. Je crois en toi, Seigneur Jésus, parce que tu nes pas un maître spécial ni dominant, et ton Dieu nest pas un Dieu bizarre, qui ne châtie pas et qui nest pas lointain de lhomme.

4 Je crois en toi parce que ma convaincu ta vie de travailleur normal et commun, et ton habitude de côtoyer les marginaux et les pauvres; parce que tu aimes cette vie passionnément et tu fais quelle soit respectée par tous. Jai été convaincu, Seigneur, par ta façon de regarder les personnes et les traiter toutes pareillement; si jamais tu arrives à préférer quelquun, il sagit toujours des enfants et des faibles. Toi, tu chéris les veuves, les ouvriers, les pauvres...

5 Jai été surpris par ton courage daller auprès des richards et de pas mâcher tes mots et par ta décision dexiger aux pauvres de renoncer à devenir des riches, quils ne deviennent des empileurs de richesse ou dargent. Jaime, Jésus de Nazareth, la façon que tu as de fréquenter les pécheurs, sans colère et calmement, simplement, en attendant toujours leur retour et en faisant confiance à leur cœur insoumis.

6 Je suis aussi emballé par ta liberté; si facilement dessaisi que tu es de tes gens, de ta propre famille; si loin que tu es de toute jalousie si affranchi que tu vis sans presque pas argent, libéré de lesclavage des choses et des caprices.

7 Il est beau de te voir lors des fêtes et des banquets de voir que tu sais profiter des bonnes choses de la vie, et de te voir sur le rivage manger du poisson avec tes amis pêcheurs, ou partager ton pauvre plat avec un miséreux. Il est beau de te suivre dans des obsèques où tu encourages les veuves et les attristés et tu les invites tous à réfléchir sur le sérieux de la vie; et il est beau aussi de te suivre sur la montagne et voir comment tu sais te recueillir de temps en temps, car tu as aussi besoin dun temps de solitude avec le Père. car tu as aussi besoin dun temps de solitude avec le Père.

8 Jaime savoir que tu as peur de lennemi, mais jaime davantage te voir surmonter la peur, parce que tu ne te laisses en rien impressionner par les puissants, et tu sais quà la fin ils seront vaincus.

9 Je suis désolé en me rendant souvent compte combien je te connais mal et que tinterprète pire encore; mais aussi, que beaucoup de gens décentes se sont écartées de toi parce quelles ont cru que tu nes pas un Dieu digne de lêtre humain. Je suis bouleversé de voir comment les riches se sont servis de toi à leur profit.

10 Je ne saurais pas trop te dire pourquoi je te suis ni pourquoi tu me convaincs: si cest parce que tu es si faible et si fort, si cest parce que tu aimes tant la justice et que tu détestes lhypocrisie, si cest parce que tu partages ton pain avec les affamés, ou parce que fais face avec énergie au brute et au cacique; je ne saurais pas trop dire si tu es plus attirant lorsque tu caresses les enfants ou lorsque tu meurs sur la croix en tidentifiant au peuple exploité.

11 Je crois, Seigneur, que tu es vivant, que le Père ta ressuscité pour toujours. Cest à cause de cela que tu me convaincs, Jésus de Nazareth, parce que tu es parmi nous pour en faire des hommes libres, parce que tu attaques la saleté et la corruption du monde, pour en faire un autre bien plus propre : parce que tu dis aux croyants : aimez-vous comme des frères, et celle-ci est la loi suprême. Je taime et je veux te suivre, en fin de compte, perce que es le meilleur, lunique, le premier.

12 En ce jour je mengage à nouveau à te suivre de plus près et à taimer davantage, parce que tu es mon Dieu, mon vrai homme.

13 *Je crois en toi, Seigneur Jésus, parce que tu nes pas un maître spécial ni dominant, et ton Dieu nest pas un Dieu bizarre, un Dieu qui ne châtie pas et qui nest pas lointain de lhomme. *Je crois en toi, Seigneur Jésus, parce que tu nes pas un maître spécial ni dominant, et ton Dieu nest pas un Dieu bizarre, un Dieu qui ne châtie pas et qui nest pas lointain de lhomme. *Je crois en toi parce que ma convaincu ta vie de travailleur normal et commun, et ton habi- tude de côtoyer les marginaux et les pauvres ; parce que tu aimes cette vie passionnément et tu fais quelle soit respectée par tous. Jai été convaincu, Seigneur, par ta façon de regarder les personnes et les traiter toutes pareillement; si jamais tu arrives à préférer quelquun, il sagit toujours des enfants et des faibles. Toi, tu chéris les veuves, les ouvriers, les pauvres... *Je crois en toi parce que ma convaincu ta vie de travailleur normal et commun, et ton habitu- de de côtoyer les marginaux et les pauvres ; parce que tu aimes cette vie passionnément et tu fais quelle soit respectée par tous. Jai été convaincu, Seigneur, par ta façon de regarder les personnes et les traiter toutes pareillement; si jamais tu arrives à préférer quelquun, il sagit toujours des enfants et des faibles. Toi, tu chéris les veuves, les ouvriers, les pauvres... *Je suis aussi emballé par ta liberté ; si facilement dessaisi que tu es de tes gens, de ta propre famille ; si loin que tu es de toute jalousie si affranchi que tu vis sans presque pas argent, libéré de lesclavage des choses et des caprices. *Il est beau de te voir lors des fêtes et des banquets de voir que tu sais profiter des bonnes choses de la vie, et de te voir sur le rivage manger du poisson avec tes amis pêcheurs, ou partager ton pauvre plat avec un miséreux. Il est beau de te suivre dans des obsèques où tu encourages les veuves et les attristés et tu les invites tous à réfléchir sur le sérieux de la vie; et il est beau aussi de te suivre sur la montagne et voir comment tu sais te recueillir de temps en temps, car tu as aussi besoin dun temps de solitude avec le Père..../...

14 *Jaime savoir que tu as peur de lennemi, mais jaime davantage te voir surmonter la peur, parce que tu ne te laisses en rien impressionner par les puissants, et tu sais quà la fin ils seront vaincus. *Je suis désolé en me rendant souvent compte combien je te connais mal et que tinterprète pire encore; mais aussi, que beaucoup de gens décentes se sont écartées de toi parce quelles ont cru que tu nes pas un Dieu digne de lêtre humain. Je suis bouleversé de voir comment les riches se sont servis de toi à leur profit. *Je suis désolé en me rendant souvent compte combien je te connais mal et que tinterprète pire encore; mais aussi, que beaucoup de gens décentes se sont écartées de toi parce quelles ont cru que tu nes pas un Dieu digne de lêtre humain. Je suis bouleversé de voir comment les riches se sont servis de toi à leur profit. *Je ne saurais pas trop te dire pourquoi je te suis ni pourquoi tu me convaincs : si cest parce que tu es si faible et si fort, si cest parce que tu aimes tant la justice et que tu détestes lhypocrisie, si cest parce que tu partages ton pain avec les affamés, ou parce que fais face avec énergie au brute et au cacique ; je ne saurais pas trop dire si tu es plus attirant lorsque tu caresses les enfants ou lorsque tu meurs sur la croix en tidentifiant au peuple exploité. *Je ne saurais pas trop te dire pourquoi je te suis ni pourquoi tu me convaincs : si cest parce que tu es si faible et si fort, si cest parce que tu aimes tant la justice et que tu détestes lhypocrisie, si cest parce que tu partages ton pain avec les affamés, ou parce que fais face avec énergie au brute et au cacique ; je ne saurais pas trop dire si tu es plus attirant lorsque tu caresses les enfants ou lorsque tu meurs sur la croix en tidentifiant au peuple exploité. En ce jour je mengage à nouveau à te suivre de plus près et à taimer davantage, parce que tu es mon Dieu, mon vrai homme. Patxi Larrainzar


Télécharger ppt "Texto: Patxi Larrainzar. Presentación: Asun Gutiérrez Cabriada. Música: Mahler. Sinfonía nº 5. Adagietto."

Présentations similaires


Annonces Google