La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet Passage Rencontre d’information de sensibilisation et de plaidoyer sur les droits en matière de santé sexuelle et de santé de la reproduction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet Passage Rencontre d’information de sensibilisation et de plaidoyer sur les droits en matière de santé sexuelle et de santé de la reproduction."— Transcription de la présentation:

1 Projet Passage Rencontre d’information de sensibilisation et de plaidoyer sur les droits en matière de santé sexuelle et de santé de la reproduction Passage Plaidoyer responsables administratifs et élus locaux Mme Kaboré

2 Objectif général Informer les personnes ciblées sur les droits en matière de santé sexuelle et de la reproduction dans la zone d’intervention du projet en vue de susciter chez eux une implication / participation aux actions de santé et un plaidoyer auprès des groupes cibles

3 Objectifs spécifiques
Faire une brève présentation du projet Passage Faire un rappel sur la SS /SR Décrire l’état des lieux le non respect des droits des femmes et des jeunes en SS /SR et leurs conséquences Décrire quelques droits du BF en matière de SR notamment la loi SR Discuter des droits des jeunes et adolescents en matière de SS /SR

4 Résultats attendus Le projet PASSAGE est connu des personnes ciblées
Les aspects clés de la SS/ SR sont connus des personnes rencontrées Un état des lieux sur les droits des femmes et des jeunes en SS /SR est fait Quelques droits du Burkina Faso en matière de SR notamment la loi SR sont communiqués et discutés Les droits des jeunes et adolescents en matière de SS /SR sont également communiqués et discutés

5 Généralités sur la santé de la reproduction

6 Introduction La santé en matière de sexualité et de reproduction est un droit tant pour les hommes que pour les femmes Aujourd’hui, du fait d’une part, des lacunes et des insuffisances des soins de santé en matière de reproduction, de l’inégalité traditionnelle entre les hommes et les femmes et d’autre part, des pressions exercées par la société et la famille, beaucoup de personnes de par le monde ne peuvent exercer leur droits en matière de sexualité et de reproduction

7 Historique

8 Bucarest 1974 Conférence mondiale sur la population
Il a été question de la croissance démographique, défi international . Les pays industrialisés recommandaient des programmes pour contrôler les taux de croissance démographique. Les pays en développement répondaient que le «développement était le meilleur contraceptif» et ils se sont opposés à l’ingérence des pays industrialisés. Malgré la controverse les délégués ont élaboré le premier document international de programmes et de politiques de population : le plan d’action mondial sur la population.

9 Mexico 1984 Conférence mondiale sur la population
Cette conférence a révisé et a élargi le plan d’action en se basant sur la recherche en cours et sur des données d’enquêtes ainsi qu’en étant guidée par l’expérience des gouvernements avec les programmes de planification familiale Dès 1984 l’opinion publique dans de nombreux pays avait changé en faveur des politiques de population des gouvernements

10 Niamey 1989 Conférence régionale pour les pays d’Afrique francophone au sud du Sahara Un appel fut lancé demandant à chaque pays d’élaborer un plan national de lutte contre la mortalité maternelle Naissance du concept S.R plus globalisant

11 Le Caire 1994 Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD) C’était la rencontre mondiale la plus complète en matière de population Adoption d’un programme d’action étalé sur vingt ans qui remplace celui de Bucarest et qui apporte un cadre de politique en matière de population pour le 21è siècle 180 pays ont reconnu que l’accès universel à l’information et aux services dans le domaine de la santé en matière de reproduction était un objectif à atteindre d’ici à 2015

12 Définition des concepts

13 Concept de santé sexuelle et reproductive (1)
Le concept de santé sexuelle et reproductive est venu englober tous les besoins des individus en matière de santé sexuelle et reproductive qui va au-delà de la planification familiale Cette nouvelle approche envisage la santé des femmes d’un point de vue plus large, plus complet aussi, et prend en compte l’ensemble de leur besoins en matière de sexualité et de reproduction tout au long de leur vie Mais elle prend également en compte les besoins des hommes et des jeunes

14 Concept de santé sexuelle et reproductive (2)
Elle rejette une approche quantitative de problèmes perçus comme isolés les uns des autres, en faveur d’une conception intégrée et qualitative Autre point d’importance, elle vise à ce que ceux-là mêmes qui connaissent des problèmes en matière de sexualité et de reproduction participent à la recherche des solutions L’objectif final est de faire en sorte que chacun puisse vivre sa sexualité sans crainte ni contrainte, et que la qualité des relations sexuelles soit améliorée. En d’autres termes, elle requiert un changement fondamental d’attitude de la part des prestataires

15 Santé reproductive (1) « Par santé reproductive, on entend le bien-être général, tant physique que mental et social, de la personne humaine, par tout ce qui concerne l’appareil génital, ses fonctions et son fonctionnement et non pas seulement l’absence de maladies ou d’infirmités » Cela suppose donc qu’une personne peut mener une vie sexuelle satisfaisante en toute sécurité, qu’elle est capable de procréer et libre de le faire aussi souvent ou aussi peu souvent qu’elle le désire

16 Santé reproductive (2) Cette dernière condition implique qu’hommes et femmes ont le droit d’être informés et d’utiliser la méthode de planification familiale de leur choix. Ces méthodes de régulation des naissances ne doivent pas être contraires à la loi, elles doivent êtres sûres, efficaces, abordables et acceptables Par ailleurs, le droit d’accéder à des services de santé qui permettent aux femmes de mener à bien grossesse et accouchement et donnent aux couples toutes les chances d’avoir un enfant en bonne santé, doit être également de mise.

17 Services de santé reproductive
Il faut donc entendre par service de santé reproductive l’ensemble des méthodes, techniques et services qui contribuent à la santé et au bien être en matière de procréation, en prévenant et en résolvant les problèmes qui peuvent se poser dans ce domaine On entend également par cette expression la santé en matière de sexualité qui vise à améliorer la qualité de la vie et des relations interpersonnelles, et non à se borner à mettre à disposition des conseils et des soins relatifs à la procréation et aux maladies sexuellement transmissibles

18 Volets et composantes de la santé de la reproduction

19 Volets de la SR Ces volets comprennent Santé de la femme
Santé de l’enfant Santé des jeunes ( 10 – 24 ans) et des adolescents Santé des hommes Santé des personnes âgées (Burkina Faso)

20 Composantes de la SR Composantes spécifiques Composantes communes
Composantes d’appui Composantes connexes

21 Les droits en matière de sexualité et de reproduction

22 Les droits en SR (1) Les accords internationaux relatifs aux droits en matière de sexualité et de reproduction se sont multipliés au cours des 30 dernières années. Les droits essentiels dans ce domaine sont Le droit à la santé en matière de sexualité et de reproduction Le droit de prendre des décisions en matière de reproduction Le droit à l’égalité et à l’équité pour les hommes et pour les femmes Le droit à la sécurité en matière de sexualité et de reproduction

23 Les droits en SR (2) Ces droits se rattachent à d’autres droits : sociaux, économiques et culturels à travers un réseau complexe d’accords internationaux, nationaux et locaux énonçant les obligations réciproques des particuliers, des familles, des collectivités et de l’Etat

24 Les conséquences du non respect des droits en SR (1)
Ce que coûte le déni des droits en matière de sexualité et de reproduction Les statistiques ci-après sont des estimations ; elles proviennent toutes de sources fiables, mais les données sont incomplètes, ce qui montre bien le peu de cas que l’on faisait dans le passé de la santé en matière de sexualité et de reproduction

25 Les conséquences du non respect des droits en SR (2)
Chaque année Femmes – une par minute – meurent des suites d’une grossesse Presque toutes ces femmes vivent dans les pays en développement Bien plus grand encore est le nombre de celles qui souffrent d’une invalidité temporaire ou permanente consécutive à un accouchement La plupart de ces vies et de ces souffrances pourraient être épargnées moyennant des améliorations relativement peu coûteuses des soins de santé en matière de reproduction, par exemple grâce à de meilleurs soins et à un meilleur suivi pendant la grossesse, à des systèmes d’aiguillage et de transport en cas d’urgence et à l’administration de soins après l’accouchement

26 Les conséquences du non respect des droits en SR (3)
Chaque année Le manque de services contraceptifs ou leur inadéquation est à l’origine de près de décès maternels Entre 120 et 150 millions de femmes souhaitent limiter le nombre de leurs grossesses ou espacer celles ci, mais n’ont toujours pas le moyen de le faire. Au total, 350 millions de couples ne disposent pas d’information sur la contraception et n’ont pas accès à une série de services contraceptifs Il y a 200 millions de grossesses. On estime que 83 millions d’entre elles ne sont pas voulues, il en résulte 50 millions d’avortements et 33 millions de naissances vivantes

27 Les conséquences du non respect des droits en SR (4)
Chaque année Plus de neuf naissances sur dix surviennent chez des femmes pauvres vivant dans les communautés pauvres des pays industrialisés et en développement. On estime à le nombre des enfants mort-nés femmes meurent des suites d’un avortement pratiqué dans de mauvaises conditions de sécurité. On ne connaît pas avec précision le nombre des femmes qui souffrent d’une infection ou d’autres maux à la suite d’un tel avortement. Un grand nombre des 25 millions d’avortements pratiques dans de mauvaises conditions de sécurité (estimation) pourraient être évités, si des moyens contraceptifs surs et efficaces étaient librement accessibles

28 Les conséquences du non respect des droits en SR (5)
Chaque année Un million de personnes meurent d’une affection de l’appareil génital, y compris les maladies sexuellement transmissibles (IST). Chez les femmes âgées de 15 à 44 ans dans les pays en développement, les IST viennent immédiatement après la morbidité et la mortalité maternelle et représente près de 15% des atteintes à la santé dans ce groupe d’âge. On estime qu’il y a chaque année 333 millions de nouveaux cas d’IST Plus de 3 millions de personnes sont contaminées, à raison de six par minute, par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) qui provoque le SIDA. On estime que 50 à 60% de tous les nouveaux cas de IST, y compris les contaminations par le VIH, surviennent chez les jeunes âgés de moins de 20 ans

29 Les conséquences du non respect des droits en SR (6)
Chaque année Deux millions de femmes courent le risque de subir une mutilation de l’appareil génital, sans parler du risque d’attraper le VIH/SIDA. Les conséquences pour la santé en matière de reproduction sont graves et durables 2 millions de fillettes âgées de 5 à 15 ans sont livrées aux marchands du sexe

30 Compte tenu de cet état de fait, des actions concertées doivent être menées en vue de contribuer à la réduction de ces inégalités Voilà pourquoi le projet Passage dans la mise en œuvre de ses activités met à contribution les responsables administratifs et les élus locaux

31 Attentes du projet Passage vis-à-vis des responsables administratifs et les élus locaux
Implication dans le processus de mise en œuvre du projet Participation aux actions du projet Plaidoyer et soutien politique et social auprès des groupes cibles Prise en compte des aspects de droits SS /SR dans les différents projets au niveau des différentes communes et arrondissements


Télécharger ppt "Projet Passage Rencontre d’information de sensibilisation et de plaidoyer sur les droits en matière de santé sexuelle et de santé de la reproduction."

Présentations similaires


Annonces Google