La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CENTRE DE DOCUMENTATION

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CENTRE DE DOCUMENTATION"— Transcription de la présentation:

1 CENTRE DE DOCUMENTATION
TONGASOA EN FRANCE ! CENTRE DE DOCUMENTATION

2 SOMMAIRE Dossiers Introduction I. Préparer votre départ
II . L’arrivée à l’aéroport Partir avec des valises bien remplies III. Les formalités administratives auprès de l’OFII 10 conseils pour réussir sa première année à l'université IV. Les démarches à l’université SOMMAIRE V. Les conditions d’hébergement Se préparer au choc culturel VI. Les conditions de vie de l’étudiant étranger en France Le mal du pays VII. Le système de santé en France VIII. Travailler en France Sites web IX. Renouveler son titre de séjour Les liens utiles X. Le retour définitif à Madagascar Liste des associations

3 Chers étudiants, " Tongasoa" en France! ("Bienvenue" en France)
Sommaire Chers étudiants, " Tongasoa" en France! ("Bienvenue" en France) Vous avez obtenu un accord de pré-inscription au sein d'un établissement supérieur français. Ce dossier vous servira de guide tout au long des démarches et formalités administratives avant votre départ , mais aussi et surtout à votre arrivée, il regroupe également des informations utiles pendant votre séjour en France.

4 INTRODUCTION Sommaire
Vous avez choisi de partir étudier en France pour certaines raisons : la qualité et l'ouverture internationale de son enseignement supérieur, la culture française contemporaine, l'art de vivre en France, la dynamique de l'économie française, le rayonnement des "savoir-faire" français... Cependant, il faut vous préparer à votre arrivée en France, qui peut être une expérience à la fois déroutante mais également très exaltante pour chaque étudiant qui quitte son pays et vient pour la première fois y faire ses études. Le dépaysement est au rendez-vous car tout semble différent, nouveau .Vous aurez alors l’impression que les portes d'un autre monde s'ouvrent à vous : "Tongasoa en France!" . Pourtant, nombreux étudiants sont préoccupés par plusieurs questions toutes centrées sur ce qui les attend là bas, d’autres n’ont justement pas fait attention à ce détail qui pourtant est d’ordre majeur. Dans les deux cas, chaque étudiant est en droit d’être éclairé . C’est ce que nous allons vous proposer dans ce dossier pour vous préparer non seulement à l’arrivée en France ; mais également vous aider et vous donner d’ores et déjà quelques pistes pour que vous viviez tout le temps de vos études dans les meilleures conditions possibles.

5 i. Préparez votre départ
Sommaire i. Préparez votre départ Avant d’embarquer pour de nouvelles expériences dans un nouveau pays, une nouvelle culture, voici quelques pistes pour bien préparer son départ : Dès l’obtention d’une préinscription de la part d’un établissement supérieur français via l’ECF (Espace campusfrance), prenez rendez-vous avec le consulat : un seul numéro pour prendre rendez-vous : le Pour connaître quels sont les documents nécessaires à une demande de visa «LONG SEJOUR POUR ETUDES », rendez-vous au consulat et demandez le formulaire de demande de visa pour études ainsi que la liste des documents à fournir. Pour les adeptes d'internet, vous pouvez consulter, télécharger, imprimer ces documents sur le site de l’ambassade de France à Madagascar à la rubrique « visas » Infos pratiques : •Site web : ambassade de France « service des visas »: •Prise de rendez-vous pour le dépôt de dossier :

6 Sommaire Pense-bête de dernière minute, que prendre avec soi au départ ? Partir avec des valises bien remplies . 1 à 2 Valises : Des objets qui représentent votre pays d'origine ( photos, musique, vidéos, cartes postales, costumes, affiches, recettes ...); Un album photo ou quelques objets pour décorer votre chambre ou votre bureau; Des vêtements légers et chauds (pour ne pas être pris au dépourvu): vous arriverez en France à la fin de l'été, ou au début de l'automne; Affaires de toilette et un peu de linge de maison.

7 Sommaire 1 porte documents ou cartable contenant :
une trousse équipée de stylos... Le billet d'avion(+coupon sécurité à acheter à l'avance) Le passeport, l'attestation d'assurance, la CIN, l'acte de naissance, la fiche d'état civil ou extrait de naissante ...) L'attestation de préinscription, les photocopies des diplômes certifiés et originaux, les relevés de notes (pour la fac); Un carnet de santé avec les vaccins effectués (pour la visite médicale à l'OFII) Un carnet d'adresse de contacts : contacts personnels, contacts de l'universités ... Une liste de numéros d'urgence (tels ceux de votre consulat, l'ambassade etc.) Des moyens de paiement diversifiés Une carte de la ville où vous allez étudier avec l'indication de l'établissement. Des prescriptions pour médicaments, verres correcteurs … ) Permis de conduire international Une preuve de fonds suffisants 4 à 6 photos d'identité (format passeport) N.B : Ne pas oublier de régler votre montre (enlever une heure, ou deux selon la période)

8 II. L’arrivée à l’aéroport
Sommaire Ce sont vos premiers pas sur le sol français, et le changement est déjà de taille pour ceux qui arrivent en France pour la première fois. Tout change : le climat, l’environnement, le cadre, mais surtout la sensation de stress qui commence à vous envahir car vous n’avez pas le temps de lire les indications sur les cent mille panneaux accrochés un peu partout en l’air, par terre, sur les murs, etc. Pas de panique, la clé pour ne pas se perdre dans l’immensité de l’espace aéroportuaire parisien : Orly ou Roissy, c’est de « suivre les autres » car ils vont tous dans la même direction ,du moins pour récupérer leurs bagages et sortir de l'aéroport. C'est le moment de dire au revoir à votre timidité : demandez votre chemin, les "vazaha" ne mordent pas. Et vous remarquerez que chaque minute semble précieuse là bas, tout le monde avance d'un pas pressé: bienvenue à Paris et au revoir le pays du « moramora ».

9 Sommaire III. Les formalités administratives auprès de la préfecture et de l’OFII(Office française de l'immigration et de l'intégration) C'est une procédure importante à effectuer rapidement dès votre arrivée. Il vous faut adresser à l'OFII par lettre recommandée avec accusé de réception : - le formulaire de demande d'attestation OFII visé par l'autorité ayant délivré le visa et complété par le demandeur ; - la copie des pages du passeport où figurent les informations l'identité du titulaire et le cachet attestant de l'entrée en France ou dans l'Espace Schengen. La Direction Territoriale de l’OFII de votre département : 1.Vous adressera par courrier simple une attestation de réception de la demande de validation 2.Vous convoquera dans tous les cas pour la « validation du visa » pour accomplir une visite médicale. Cas particuliers : 1 - Les étudiants domiciliés à Paris doivent apporter ces documents à l'antenne OFII de la Cité Internationale Universitaire de Paris (entre septembre et novembre), ou, en dehors de cette période, directement au centre OFII de Paris. 2 - Certains établissements ont passé une convention avec l'OFII, les documents sont à remettre au bureau d'accueil des étudiants étrangers de l'établissement. Renseignez-vous à l'université.

10 Sommaire ATTENTION ! Préparez d'ores et déjà le paiement de la taxe de 58 euros, qui se règle au moyen d'un timbre fiscal mention "OMI". Ce timbre peut être acheté directement en ligne sur le site : dans certains bureaux de tabac, ou auprès des services des impôts. Site internet :

11 IV. Les démarches à l’Université
Sommaire 1. Les formalités administratives et pédagogiques Remarque 2. Intégration et accueil à l’université

12 1.Formalités administratives et pédagogiques :
Les démarches à l’université Sommaire 1.Formalités administratives et pédagogiques : Dès votre arrivée en France, et après votre installation, il est obligatoire d'accomplir son inscription administrative et pédagogique. Rendez-vous au « service scolarité » de la faculté où avez été accepté lors de vos procédures de préinscription, car tous les domaines d’études peuvent être éparpillés dans plusieurs quartiers de la ville. Vous devez alors finaliser votre inscription définitive en réglant les droits d’inscription, la sécurité sociale obligatoire, l’accès à la bibliothèque ... Vous devez présenter votre attestation de préinscription pour justifier votre admission, ce n’est qu’après l’obtention de votre certificat de scolarité et de votre carte d’étudiant que vous bénéficierez de plein droit de votre statut «d’étudiant ». Pour l'inscription pédagogique, il s'agit de choisir vos options au niveau de l'inscription dans l'enseignement et la validation des contrôles de connaissances.

13 Les démarches à l’université
Remarque : Sommaire D'autres établissements d'enseignement supérieur fixent librement leurs procédures d'inscription qu'ils communiquent aux étudiants concernés avant leur départ. Il faut alors être attentif aux pièces demandées, la présentation des originaux étant souvent exigée.

14 2.Intégration et accueil à l’université
Sommaire 2.Intégration et accueil à l’université L’étudiant étranger arrivant en France peut jouir d’une aide précieuse qu’il ne faut pas négliger. Il y a : Les bureaux d’accueil pour les étudiants étrangers : il s’agit d’associations d’étudiants de l’université qui se portent volontaires pour aider les nouveaux étudiants étrangers à s’adapter à leur nouvelle vie. Ces associations permettent aux tout nouveaux étudiants de s’intégrer facilement en leur faisant visiter l’université, la ville… Des forums organisés par l’université à chaque rentrée dédiés spécialement à l’accueil des étudiants étrangers : échanges entre les étudiants, rencontres avec les professeurs, des stands sur les jobs étudiants, la sécurité sociale, les activités artistiques, sportives … Le tutorat : il existe également un système de tutorat dans la majorité des universités où des étudiants de 2ème ou 3ème année se portent volontaires pour aider le nouveau étudiant en 1ère année dans ses cours, et également pour le renseigner du fonctionnement des études à l’université. « La maison des étudiants » : Dans chaque ville, il existe une « maison des étudiants » où les étudiants bénéficient d’un espace où sont regroupés les SIO (Service d’Insertion et d’orientation) et les SUIO (service universitaire d’information à l’orientation) , des assistants sociaux, des bureaux d’associations culturelles, des services de santé…

15 10 conseils pour réussir sa 1ère année à l'université
Sommaire 10 conseils pour réussir sa 1ère année à l'université Pour passer le cap de la première année à la fac, il faut s’accrocher. La sélection se fait de manière naturelle : beaucoup d’étudiants abandonnent en cours d’année parce qu’ils ne sont pas assez motivés. Eh oui ! Pas facile la fac en première année ! Cours en amphi, anonymat, nouvel environnement... Ne restez pas tout seul ! Afin d'éviter le décrochage, les universités ont pris des initiatives pour aider les étudiants. Utilisez ces dispositifs : 1. Commencez par bien vous repérer dans votre université Dédales de couloirs, salles de TD, amphis, bureau des élèves... Arriver seul à l’université est toujours angoissant. Les universités ont fait de réels efforts pour aider les nouveaux arrivants à trouver leurs marques. 2. Une période d’intégration et d’adaptation : Profitez de la vie étudiante pour vous intégrer. La réussite en licence passe aussi par une bonne intégration dans la vie étudiante. Sur le campus, grâce aux associations, aux fêtes, au sport, vous aurez de nombreuses opportunités de rencontrer des étudiants en dehors des cours. Profitez-en !

16 Sommaire 3. Les personnes rencontrées, les services contactés :Trouver l’information, le bon interlocuteur Tout d'abord, ouvrez grand vos yeux et vos oreilles ! Dès les premiers jours, des étudiants vous feront visiter la fac et vous donneront de nombreux conseils pour vous y retrouver. Regardez aussi les affiches dans le hall, allez sur le site internet ou sur le forum de la fac, renseignez-vous auprès du secrétariat pédagogique afin de connaître toutes les actions proposées par la fac pour vous soutenir. Si vous vous sentez vraiment perdu, n'hésitez pas à solliciter le Service d'information et d'orientation. 4.Assister à tous les cours et TD, travailler régulièrement sans attendre les premiers partiels. Et faire preuve de curiosité, par exemple en ne se contentant pas du cours mais en faisant des lectures supplémentaires. Devenir autonome est la grande difficulté des études universitaires mais c’est aussi ce qui en fait la richesse. Apprendre à s’organiser et à planifier son travail sont des qualités indispensables pour réussir son insertion professionnelle aujourd’hui. Finalement, on demande au jeune d’être extrêmement adulte.

17 Sommaire 5.Profitez des programmes de soutien, tutorats et cours de rattrapage mis en place par votre université. Les tuteurs sont des étudiants de quatrième ou cinquième année, formés et salariés par l’université, qui aident les nouveaux venus à trouver leurs marques. Lors de séances en petits groupes, ils les initient aux méthodes de travail (comment prendre des notes, préparer un exposé, s’exprimer à l’oral…). Travaillez sur le contenu de cours, la rapidité, les abréviations et symboles, le plan des cours… Entrainez-vous à synthétiser les cours à l’aide des notes, restituer le contenu des cours. 6. À l’université, l’absence de contrôle de présence aux cours constitue le principal piège. Et le faible nombre d’heures de cours (une vingtaine par semaine) peut donner une fausse impression de facilité. Pour ne pas perdre pied, il est impératif de se tenir à quelques règles : s’obliger à assister aux cours, à prendre systématiquement des notes, à préparer les TD, à faire des lectures personnelles…

18 7.Maîtriser la méthodologie.
Sommaire 7.Maîtriser la méthodologie. Les étudiants s’imaginent qu’il suffit d’apprendre par cœur alors qu’on leur demande aussi de réfléchir à une problématique, et d’adopter une démarche presque scientifique. 8.Vous ratez souvent des cours ? Faites-vous aider Les cours ne vous plaisent pas ? Vous sentez que vous commencez à décrocher ? Ne tardez pas ! Votre université a certainement mis en place un dispositif pour vous aider à vous réorienter ou à raccrocher.

19 10. La préparation aux examens . Planning, fiches au jour le jour
Sommaire 9. Le complément aux cours pour mieux comprendre ou approfondir : seul ou en groupe, Internet, BU… Des enseignements obligatoires en méthodologie universitaire préparent à acquérir de nouveaux réflexes. Il est aussi fortement recommandé d’approfondir les cours par des lectures et de fréquenter les BU (bibliothèques universitaires). Périodiques, livres, cédéroms, thèse ...Leurs fonds documentaires constituent d’excellentes alternatives aux achats de livres, très vite ruineux. Et lorsqu’on a du mal à se concentrer chez soi, la BU est en outre un endroit parfait pour travailler en silence. 10. La préparation aux examens . Planning, fiches au jour le jour Vous n’êtes pas un pro de la prise de notes et vos cours ressemblent à de vrais brouillons ? Demandez à l’un de vos camarades d’amphi s’il ne peut pas vous prêter ses cours. Rien ne vaut des notes propres pour bien entamer ses révisions ! En échange, aidez-le dans une matière où vous avez des facilités et lui des difficultés en aidant l'autre vous révisez vos cours. La 2nde étape consiste à les apprendre. Mais attention, pas n’importe comment et surtout pas au dernier moment ! Le secret pour réussir est de plonger la tête dans vos cours assez régulièrement tout au long du semestre, afin d’éviter toute mauvaise surprise du genre : « Je ne me souviens plus de ce cours ! Est-ce qu’il a d’ailleurs déjà vraiment eu lieu ? », le tout la veille de l’examen.

20 Se préparer au choc culturel
Sommaire Se préparer au choc culturel Il est normal de subir un choc culturel mais une fois ce choc passé, vous vivrez généralement une expérience très positive et gratifiante. Le choc culturel se déroule en quatre phases qui peuvent se répéter à mesure de l’immersion progressive dans la culture d’accueil : 1. Exaltation et enthousiasme. Le voyage dans un pays inconnu, faire et voir des choses nouvelles, rencontrer de nouvelles personnes provoquera un sentiment de joie intense. 2. Irritabilité. Cela se produira lorsque l’exaltation initiale s’émoussera et que les véritables différences culturelles deviendront évidentes. Quel que soit le degré de compréhension et d’ouverture dont vous pourrez faire preuve, il vous semblera par moments que les sentiments négatifs ne vous quitteront plus. 3.Adaptation. À ce stade, vous accepterez de devoir vous adapter afin de vivre un séjour réussi dans la culture d’accueil , vous vous efforcerez de vous acclimater aux us et coutumes locaux. 4.Biculturalisme. Vous vous apercevez que vous comprenez désormais la culture d’accueil et que vous êtes capable d’adopter une vision du monde et un comportement qui s’appuient sur un point de vue différent.

21 Sommaire Le mal du pays La plupart des jeunes éprouvent le mal du pays, surtout au début du séjour. Il arrive qu’ils soient envahis par un sentiment de solitude et de dépassement face aux problèmes quotidiens accompagnant la transition vers une nouvelle culture. Le meilleur remède contre un mal du pays aigu est de s’impliquer dans des activités. Il peut aussi être réconfortant de parler à une personne dans sa langue natale ou qui, du moins, comprend ce que vous traversez. Il est important de comprendre que des périodes de creux pendant le séjour à l’étranger sont un phénomène naturel et acceptable, et que d’éprouver un choc culturel ainsi que le mal du pays est normal.

22 V. Les conditions d’hébergement
Sommaire Avant de commencer votre recherche, il est nécessaire de déterminer en fonction de vos moyens financiers et de la durée de votre séjour et du type d'études choisi, vers quel type d'hébergement vous souhaitez vous orienter. En effet, le coût d'un logement est très variable, mais les étudiants étrangers bénéficient en France d'aides au logement au même titre que les étudiants français. 1.En cités ou résidences universitaires 5. Les foyers malgaches 6. Les autres types de logement 2.En appartements ou en studios indépendants 7. L’hébergement de courte durée 3.Dans votre famille 4. Dans une famille d’accueil

23 1.En cités ou résidences universitaires : La chambre en cité U :
Une petite pièce de 9 à 15 m2 qui peut comprendre ou non une kitchenette équipée d’une plaque électrique et d’un mini frigo, lorsqu’il n’y en a pas, il existe souvent une cuisine commune à l’étage équipée de frigo, de réchaud à gaz et de four micro-ondes. Il y a également des chambres en colocation dans les cités U où vous pouvez partager votre chambre avec un autre étudiant, le loyer se verra diminué. Les studios en résidences universitaires : Dans les logements en résidence universitaire, on peut parler de studio car la majorité dispose déjà d’une kitchenette semi-équipée, d’une salle d’eau indépendante, et les chambres sont plus grandes qu’en "cité" U. Les prix de location peuvent aller jusqu’à 450 euros par mois. Sites internet : , , Les logements universitaires se situent généralement à proximité des universités. Pour pouvoir faire une demande de logement en cité U ou en résidence universitaire, il faut constituer un DSE (dossier social étudiant) dès le mois de janvier précédant. Connectez vous sur le site internet du CROUS CNOUS Les conditions d’hébergement Sommaire Quelques remarques concernant ce type de logement : Loyer : 120 à 350 euros Caution : un mois de loyer Garantie solidaire : garant obligatoire résidant dans l'Union européenne Hébergement temporaire ou de courte durée : impossible, le contrat de location obligatoire est de 9 mois pour une chambre et 12 mois pour un studio sauf pendant l'été. Aide au logement étudiant : possible ALE ou APL

24 2.En appartements ou en studios indépendants :
Les conditions d’hébergement Sommaire 2.En appartements ou en studios indépendants : L’autre choix qui est offert aux étudiants qui en ont les moyens est de louer un appartement ou un studio qu’il soit meublé, semi meublé ou vide. Les loyers varient entre 300 euros en fonction de la ville et du confort, jusqu’à 700 euros sur Paris par exemple. Certains étudiants optent pour la colocation : ils louent un appartement à 2 ou 3 et se partagent le loyer. Il existe plusieurs sites consacrés à la recherche de studio ou d’appartement, et dans toutes les villes il y a aussi des agences immobilières. Sites internet :

25 4.Dans une famille d’accueil
Les conditions d’hébergement 3.Dans votre famille Si vous avez de la famille qui peut vous accueillir, c’est très bien, car vous aurez d’office le guide idéal, les membres de votre famille vous aideront à vous intégrer plus facilement . Et comme il s’agit de votre famille, vous ne serez pas trop gêné pour demander des services ou poser toutes les questions qui vous tracassent. Et d'un point de vue culturel, vous ne serez pas trop perdu car les familles malgaches qui se sont ancrés en France depuis des années ne perdent jamais vraiment leurs habitudes (du riz au moins une fois par jour ). 4.Dans une famille d’accueil Le meilleur moyen d’être dans le bain de la culture française dès le départ, c’est d’intégrer une famille d’accueil, une famille française. Vous allez découvrir la culture de votre pays d’accueil qu’est la France : de nouvelles habitudes alimentaires seront au rendez-vous (il ne se passe pas un déjeuner ou un dîner typiquement français sans vin ni pain, et sans formage par exemple), la routine courante de la journée typique en France (c’est le fameux "métro-boulot- dodo") Site internet: Sommaire

26 Les conditions d’hébergement
5.Les foyers malgaches : Sommaire Il existe deux foyers universitaires malgaches à Cachan et à Arago qui se trouvent en région parisienne. Ces derniers offrent des chambres à louer à bas prix aux étudiants malgaches venant poursuivre leurs études supérieures en France. Cependant, les places sont limitées et là encore il faut s’y prendre des mois à l’avance pour suivre les procédures de demande de chambre. Il faut alors s’adresser à l’association FUM (foyers universitaires malgaches à Arago et à Cachan). Site internet :

27 6.Les autres types d’hébergements :
Les conditions d’hébergement 6.Les autres types d’hébergements : Sommaire Le logement contre services : D’autres types d’hébergement comme le logement contre services existent en France. Le principe, c’est comme son nom l’indique, l’étudiant profite d’une chambre chez l’habitant gratuitement, et en échange, vous lui rendrez des services en faisant par exemples : du babysitting, un peu de ménage, du repassage, l’aide aux devoirs des enfants ou autres. Le logement intergénérationnel : Certaines associations proposent de mettre en contact des personnes âgées qui disposent d'une chambre libre avec des étudiants en quête d'un logement. La personne âgée, propriétaire ou locataire doit disposer d'une pièce libre convenable, meublée ou non, avec libre accès aux espaces communs (cuisine, sanitaire et salon). L'étudiant s'engage à respecter les relations de bon voisinage, à faciliter la vie quotidienne de la personne âgée avec participation aux charges (eau, électricité, entretien ...) Sites internet:

28 7. L’hébergement de courte durée :
Sommaire 7. L’hébergement de courte durée : Parmi les formules d’hébergement temporaire, celle du logement en famille d’accueil offre une excellente opportunité. Les résidences universitaires CROUS disposent parfois de chambres disponibles pendant les mois d’été : vous pouvez vous renseigner auprès du CROUS de la ville de votre destination. De même, les résidences étudiantes privées permettent les courts séjours. Enfin, si vous avez l’intention de suivre des cours de français avant de commencer l’année universitaire, notez que presque tous les centres de formation en français langue étrangère disposent d’un service d’hébergement qui sera en mesure de vous proposer différentes formules de logement pendant cette période.

29 VI. Les conditions de vie de l’étudiant étranger en France
Sommaire VI. Les conditions de vie de l’étudiant étranger en France En France, comme dans 15 autres pays de l’Union européenne, les étudiants internationaux peuvent ouvrir un compte bancaire de "non-résident" (en Euro ou dans une autre devise) ou de "résident" (également en euro ou dans une autre devise) si la durée du séjour le justifie. Le RIB (Relevé d’Identité Bancaire), fourni à votre demande par la banque, est souvent nécessaire pour tout paiement ou retrait extérieur sur votre compte bancaire (versement de salaire, autorisation de prélèvement direct de vos factures…). Les principales cartes bancaires (Visa et Mastercard) sont acceptées par la plupart des commerçants français, souvent à partir de 15 euros. On trouve partout des distributeurs de billets de banque. Les paiements en argent liquide s'effectuent en euros exclusivement. 1. Le coût de la vie 2. Les moyens de transport Budget mensuel Coût réel des études 3. Se divertir 4. Les avantages pour les étudiants

30 Les conditions de vie de l’étudiant étranger
Sommaire 1.Le coût de la vie : Bon nombre d’entre vous se pose la question du budget (réel) mensuel d’un étudiant étranger en France, mais au final, ce budget n’est que fictif car tout dépend vraiment de la façon de vivre de chaque étudiant. Habituellement, les étudiants étrangers sont beaucoup plus économes que les français. Ci-après un petit aperçu du budget mensuel de l’étudiant étranger en France. La loi française exige qu'un étudiant étranger justifie qu’il dispose en France de moyens suffisants d’existence pour suivre ses études sans travailler, soit un minimum mensuel de 615 euros (7 318 € par an). Un budget mensuel de 615 € est un minimum.

31 Les conditions de vie de l’étudiant étranger
Sommaire Budget mensuel indicatif non compris les frais d’études. •Loyers (charges comprises) : 300 € environ •Restauration : 230 € •Transports : 35 € •Fournitures universitaires : 50 € •Culture : 45 € •Loisirs : 30 € •Entretien : 35 € Pour votre premier mois en France,il vous faudra prévoir un budget de près de € : •loyer : 400 € (200 € en cité U) •assurance annuelle du logement : 50 € •frais d’inscription : de 177 à 372 € •affiliation à la Sécurité sociale : 203 €

32 Coût réel des études : En France, dans les établissements publics, c’est l’Etat qui prend en charge l’essentiel du coût des formations (soit en moyenne Euros par étudiant et par an). Les droits de scolarité annuels pour l'ensemble des établissements publics ont été fixés pour l'année universitaire à : 181 euros pour les étudiants en Licence 250 euros pour les étudiants en Master 380 euros pour les étudiants en Doctorat 596 euros pour les étudiants en Ecoles d’ingénieurs À ces montants peuvent être ajoutés des frais supplémentaires pour des prestations spécifiques notamment la sécurité sociale étudiante qui s'élève à 208 euros environ en 2013. Le coût des inscriptions dans les établissements privés, notamment les écoles de commerce, (en général de à euros par an). Sommaire

33 Combien çà coûte ? Repas et nourriture
Sommaire Combien çà coûte ? Repas et nourriture Une baguette de pain : 0.80 euro 1 café : 1 à 2 euros 1 camembert : 2 euros 1 croissant : 1 euro 1kg de pâtes : 1 euro 1kg de pommes de terre : euros 1kg de riz : 1.90 euros 1 litre de lait : 1.20 euros 6 oeufs : 1.50 euros 1 repas au restaurant universitaire (RU) : 3.50 euros 1 repas au fast-food : 7 euros 1 repas au restaurant du quartier : 10 à 20 euros 1 sandwich : 3 à 5 euros

34 Consultations médicales :
Sommaire Santé Consultations médicales : Généraliste : à partir de 23 euros (14 euros remboursés) avec la sécurité sociale étudiante. Psychiatre, neuropsychiatrie, neurologue, psychologue : à partir de 37 euros (24 euros remboursés) Gynécologues, ophtalmologues : à partir de 28 euros (19 euros remboursés) Dentiste : au moins 30 euros

35 1 entrée au musée : 5 à 10 euros
Sommaire Culture et loisirs 1 abonnement internet : entre 20 et 50 euros par mois selon les formules ( internet, tv, téléphone, illimité…) 1 abonnement téléphone portable : à partir de 30 euros mensuel, ou des forfaits prépayés à partir de 5 euros dans les bureaux de tabac 1 entrée au cinéma tarif étudiant : environ euros (cartes abonnement mensuel à partir de 30 euros) 1 entrée au musée : 5 à 10 euros 1 entrée à la piscine tarif étudiant : 1.70 euros 1 journal : 1.20 euros 1 lecteur mp3 : 20 à 150 euros 1 place de théâtre ou concert : 10 à 50 euros

36 Transport 1 aller-retour Paris Barcelone en avion : 100 à 150 euros
Sommaire Transport 1 aller-retour Paris Barcelone en avion : 100 à 150 euros 1 aller-retour Paris-Bruxelles-Amsterdam en Thalys : 100 à 120 euros 1 aller-retour Paris Londres en Eurostar : 100 à 150 euros 1 aller retour Paris-Nice en TGV : 140 euros si réservé suffisamment à l'avance le prix peut descendre à 50 euros 1 carte mensuelle de transport à Paris : de 60 à paris intramuros à 123 euros 1 Litre d'essence : 1.40 euros 1 vélo municipal : 1 euro par jour

37 Sommaire 2.Les moyens de transport: Il est vraiment facile de se déplacer en France... En train En avion En covoiturage En transport en commun En voiture

38 Les moyens de transport
Sommaire En train La France dispose d'un des réseaux ferroviaires les plus performants au monde et confortables, grâce notamment aux trains à grande vitesse (TGV). Il est donc facile de se déplacer d'une ville à l'autre, même sur de longues distances : 4 heures de train seulement séparent Marseille, à l'extrême sud, de Lille, à l'extrême nord du pays (environ km). Grâce au TGV, Paris est à une heure de Lille ou d'Orléans, deux heures de Lyon, de Nantes, de Poitiers, de Rennes ou de Dijon, trois heures de Marseille, de Montpellier ou de La Rochelle. Site internet :

39 Les moyens de transport
Sommaire Par avion De nombreuses lignes aériennes internationales ou intérieures au départ de chaque grande ville française permettent de rejoindre dans de bonnes conditions n'importe quel endroit du globe. Le covoiturage Le covoiturage est un moyen très prisé de nos jours par les étudiants pour voyager d’une ville à l’autre. Les prix sont presque réduits de moitié par rapport à un voyage en train. Et en prime vous avez des compagnons de voyages plutôt sympas (ou pas). Site internet :

40 Les moyens de transport
Transports en commun urbains La plupart des villes ont installé un système de réseau de vélos en libre service, facile d’accès et bon marché. Dans la plupart des villes de province, les transports en commun sont assurés par les autobus ou par le tramway. Les villes de Marseille, Lyon, Lille, Toulouse et Paris notamment ont un métro. Le métro parisien, très développé, reste le moyen de transport privilégié dans la capitale. Prolongé par le Réseau Express Régional (RER), il dessert Paris et ses banlieues (jusqu’à 30 km). Site internet : (réseau transport parisien) : Sommaire

41 Les conditions de vie de l’étudiant étranger
Sommaire En voiture Les infrastructures routières et autoroutières sont également d'excellente qualité, avec un réseau de routes secondaires pittoresques qui permettent de découvrir le charme d’une France rurale, plus naturelle. Vous pourrez utiliser en France votre permis de conduire national. La vitesse est limitée à 30, 40 ou 50 km/h dans les villes, à 90 km/h sur route et à 130 km/h sur autoroute. Tout véhicule à moteur doit être assuré.

42 3.Se divertir Tous les lieux culturels pratiquent une réduction pour les étudiants et proposent des formules d’abonnement. 5 000 salles de cinéma, représentations par an (théâtres nationaux, centres dramatiques nationaux, scènes nationales, théâtres privés), musées, sans oublier les festivals, chaque année, en été particulièrement, sont organisés partout en France de très nombreux festivals, que ce soit pour les musiques actuelles (Vieilles Charrues, Francofolies, Jazz in Marciac, Eurockéennes) ou classiques (Opéra à Aix en Provence, Piano à La Roque d'Anthéron), pour le théâtre (Avignon) ou la photographie (Arles). , les concerts et toutes les manifestations diverses couvrant tous les domaines : aussi bien à Paris qu'en province. Tout est là pour vous distraire et pour vous cultiver. Les universités sont souvent au cœur des cités, à proximité immédiate de la vie culturelle et sociale des villes françaises : musées, librairies, cinéma, théâtres ou cafés ne sont jamais très loin. Le statut d’étudiant facilite également la pratique des sports : il donne un accès privilégié aux installations sportives et les associations sportives sont très actives dans les écoles et les universités. Les conditions de vie de l’étudiant étranger Sommaire

43 4. Les avantages pour les étudiants :
Sommaire 4. Les avantages pour les étudiants : Partout en France, il y a des tarifs réduits pour les étudiants. Pour en bénéficier, il suffit de justifier que vous êtes étudiant avec votre "carte d'étudiant". Ces différents tarifs s'appliquent au niveau : Des transports en commun : n'oubliez pas de demander le tarif étudiant quand vous irez soumettre votre abonnement, vous avez droit à une réduction non négligeable et ce serait dommage de ne pas en profiter. Du logement : Les étudiants de toutes nationalités bénéficient d'une aide spécifique de l'état pour se loger. La France est le seul pays d'Europe à offrir un tel dispositif. Cette aide est calculée en fonction du montant du loyer et des ressources de l'étudiant : son attribution n'est donc pas automatique et son montant est calculé au cas par cas. Pour plus d'informations : rendez- vous sur le site de la CAF (Caisse d'allocations familiales) : Des activités culturelles : les bibliothèques, les places de cinéma, de concert, de spectacle, les entrées aux musées, et visites aux châteaux, les accès aux piscines publiques... Autant d'activités aussi intéressantes les unes que les autres. Des activités sportives : pour les sportifs de haut niveau, amateurs ou juste fans de sport, sachez que la plupart des universités ont un service dédié à l'activité sportive : le SUAPS (Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives). Vous pouvez profiter de celles-ci comme vous ne l'avez jamais fait auparavant à des prix défiant toute concurrence et vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer avec la panoplie de sports qui existent : l'aviron, le golf, l'escalade, la danse, la boxe Thaï, la boxe française, l'aérobic, le basket, le foot en salle, le badminton ...

44 VII. Le système de santé en France
Sommaire VII. Le système de santé en France Il existe en France des services médicaux pour étudiants, notamment en matière de médecine préventive. La sécurité sociale étudiante et les mutuelles : La protection médicale française, assurée par la Sécurité sociale, est de très bonne qualité : elle permet d'obtenir le remboursement d'une partie des frais médicaux pour une cotisation étudiante de base de 207 euros en Cette adhésion se fait dans l’établissement d’enseignement au moment de l’inscription administrative définitive. Elle est obligatoire pour les étudiants non européens. La Sécurité sociale rembourse en moyenne 60% des dépenses de maladie. A côté de ce système obligatoire, des mutuelles étudiantes permettent, à partir de 110 euros, de compléter cette couverture jusqu'à la gratuité complète des soins. Un exemple de mutuelle étudiante : la LMDE : La Mutuelle Des Etudiants. Site internet : Infos pratiques : En cas d'urgence: composez le 18 (pompiers) ou le 15 (SAMU) à partir de n'importe téléphone fixe. A partir d'un téléphone portable, composez le 112 Chaque hôpital dispose d'un service spécifique de médecine d'urgence, ouvert en permanence.

45 VIII. Travailler en France
Sommaire VIII. Travailler en France Pendant ses études Attention ! Après ses études

46 Travailler en France Sommaire 1. Pendant ses études : Chaque étudiant étranger a le droit de travailler pendant ses études en France dès lors qu'il est inscrit dans un établissement ouvrant droit au régime étudiant de la Sécurité Sociale (et qu'il dispose d'un titre de séjour s'il n'est pas ressortissant de l'Union Européenne). Ce droit concerne tous les étudiants, y compris ceux arrivant en France pour la première fois ou inscrits en première année ou inscrits à temps plein dans une école de langue. La législation autorise les étudiants étrangers à travailler 964 heures au plus dans l'année. Travailler à mi-temps ne permet pas de couvrir la totalité de ses dépenses, il ne peut s'agir que d'un salaire d'appoint. Le "SMIC" (Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance) s'élève à 9,40 Euros bruts par heure de travail effectif depuis le 1er juillet 2012.

47 Travailler en France Sommaire Mais attention ! Jongler entre ses études et son "job étudiant" est souvent le principal facteur d'échec pour l'étudiant étranger. Sachez donc limiter vos temps de travail et de préférence, ne prenez un "job-étudiant" que pendant vos vacances. C'est le meilleur moyen pour vous garantir la réussite dans vos études tout en récoltant un peu d'argent de poche. Sites internet : , ,

48 2.Après ses études Etudiants étrangers titulaires d'un diplôme au moins équivalent du Master : Dès lors que vous aurez obtenu un diplôme au moins équivalent au Master, vous pourrez demander le bénéfice d'une autorisation provisoire de séjour valable 6 mois et non renouvelable, à l'issue de la validité de votre carte de séjour "étudiant" . Cette autorisation va vous permettre d'occuper l'emploi salarié de votre choix dans la limite de 60 % de la durée légale du travail. Enfin, si vous concluez un contrat en relation avec votre formation, assorti d'une rémunération au moins égale à une fois et demie le SMIC, vous pourrez alors travailler à plein temps et déposer une demande de changement de statut (d'étudiant à salarié) en préfecture. Autres étudiants : A l'issue de leurs études, les autres catégories d'étudiants peuvent également être recrutées par une entreprise. Il faut alors également opérer un changement de statut (d'étudiant à salarié) et suivre une procédure particulière. Il faut notamment présenter un contrat de travail ou une proposition d'embauche émanant d'une entreprise française. Pour apprécier cette demande, l'administration prendra en considération un certain nombre de critères, comme la motivation de l'entreprise, le profil du demandeur ou la durée des études effectuées. Sommaire

49 IX . Renouveler son titre de séjour
Sommaire IX . Renouveler son titre de séjour A l'échéance du premier titre de séjour (le visa de long séjour valant titre de séjour – VLS-TS), les étudiants et scientifiques doivent en obtenir le renouvellement auprès de la préfecture de leur domicile (ou de la préfecture de police pour ceux habitant Paris). En pratique, ce nouveau titre de séjour prend la forme d'une carte plastifiée indépendante du passeport. Le renouvellement est assujetti d'une taxe versée à l'OFII. Site internet : 1.Où déposer sa demande ? Quand déposer sa demande ? Quels documents produire? Que va faire la préfecture? Quel diplôme pour bénéficier du titre de séjour pluriannuel?

50 1.Où déposer sa demande de titre de séjour ?
Renouveler son titre de séjour Sommaire 1.Où déposer sa demande de titre de séjour ? La demande de titre de séjour s'effectue en général à la préfecture ou à la sous préfecture dont relève le domicile de l'étudiant concerné. Dans certains départements, les préfectures ont mis en place des antennes spécifiquement réservées à ce public. Pour les étudiants domiciliés à Paris, il est impératif de prendre un rendez-vous en ligne sur le site de la préfecture de police entre deux et trois mois avant l'expiration de leur titre de séjour. site internet :www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr

51 2. Quand déposer la demande de titre de séjour ?
Renouveler son titre de séjour Sommaire 2. Quand déposer la demande de titre de séjour ? La demande doit être présentée à la Préfecture dans les deux mois précédant l'expiration du titre de séjour en cours. Il est prudent de prendre contact avec la préfecture avant ce délai de 2 mois pour connaître les modalités de la procédure à venir. Lors du dépôt du dossier de l'étudiant, un récépissé lui est délivré. Ce récépissé vaut titre de séjour jusqu'à ce que la préfecture fasse connaître sa décision définitive. Attention : ce récépissé n'est accordé qu'aux dossiers absolument complets ! Si les préfectures sont tenues d'examiner les demandes de titres de séjour présentées hors délais, Il est très vivement recommandé aux étudiants de s'en tenir strictement aux dates et délais qu'elles prescrivent.

52 3.Quels documents produire ?
Renouveler son titre de séjour Sommaire 3.Quels documents produire ? L'étudiant devra fournir la preuve qu'il va bien poursuivre les études entamées au moyen d'un certificat d'inscription dans l'établissement d'enseignement supérieur concerné ainsi que des relevés de note et de tout autre document attestant du succès et de l'assiduité à la formation reçue. L'étudiant doit également fournir la preuve - par tous moyens utiles - de ressources financières suffisantes, soit 615 euros par mois au moins (CESEDA, nouvel article R313-7). Si l'étudiant a travaillé en France, les ressources provenant de son activité salariée sont prises en compte.

53 Sommaire 4.Que va faire la préfecture ? La préfecture ne délivre pas automatiquement le titre de séjour : elle doit vérifier le caractère réel et sérieux des études. Des redoublements répétés, un changement radical d'orientation ou de niveau d'étude, des absences nombreuses non justifiées par des circonstances personnelles ou familiales graves peuvent constituer un motif de refus. La préfecture est également chargée du contrôle des moyens d'existence en France. 5.Quel diplôme pour bénéficier du titre de séjour pluriannuel ? Les étudiants poursuivant des études de niveau Master au moins, au sein d'un établissement habilité au niveau national, peuvent demander la délivrance d'un titre de séjour couvrant la totalité des études à venir, jusqu'à quatre ans. La liste des cursus et diplômes ouvrant droit à ce renouvellement pluriannuel est fixée par arrêté ministériel (actuellement en vigueur : arrêté du 12 mai 2011). L'étudiant bénéficiaire du renouvellement pluriannuel de son titre de séjour doit transmettre chaque année à l'autorité administrative concernée, au moyen d'une lettre recommandée avec avis de réception, l'attestation de réussite à l'examen ou d'admission à l'année supérieure.

54 X. Le retour définitif à Madagascar :
Sommaire X. Le retour définitif à Madagascar : Vous avez fait le vœu de rentrer au pays lors de votre départ. Néanmoins, l'Etat français vous accorde une attestation provisoire de 6 mois pour pouvoir rester et chercher un travail en cohésion avec votre diplôme et également avec la demande du marché de l'emploi en France. Par ailleurs, vous devez aviser la préfecture de votre région et également prendre des renseignements 6 mois avant votre départ à l'ambassade de Madagascar à Paris pour pouvoir bénéficier de plein droit d'une franchise totale. En d'autres termes, si vous avez acquis des biens personnels (meubles, voitures ...) pendant votre séjour en France, vous pouvez bénéficier de certains privilèges dans vos conditions de retour et ne paierez pas de droits de douanes à l'arrivée de vos affaires personnelles dans votre pays.

55 Liens utiles Logement : Logement étudiant, réseaux et associations :
Sommaire Liens utiles Logement : Résidences étudiantes privées : ANIL - CAF - Caisse d'allocations familiales Cap'etudes : Fac-Habitat : CIDJ - petites annonces de logements de particuliers : Les Estudines : ICADE : Lamy Résidences :www.lamyresidences.com CNOUS : Site d'information sur la législation française : t.htlm Logement étudiant en île de France : La colocation : INFOLOGEMENT - Informations sur le logement étudiant : ; ; Logement étudiant, réseaux et associations : Le logement en famille et intergénérationnel : CEP ENTRAIDE ETUDIANTS : pour les étudiants de 18 à 26 ans, logement à Paris région parisienne. ; cosi.com

56 Sommaire Culture : Fédération française des festivals internationaux de musique : Centre des monuments nationaux: Centre Pompidou : Liste des musées nationaux : Cité de la musique : Univers Sciences : Le portail des sciences et des technologies. Travail : Le portail de l'administration française : Santé : Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM) : La Mutuelle Des Etudiants : LMDE Smerep, La mutuelle étudiante: Emevia :

57 Sommaire LISTE DES ASSOCIATIONS OEUVRANT POUR LES ETUDIANTS MALGACHES ET ETRANGERS : 1. POUR SCIENCES PO MADAGASCAR POL e-Teach 2.Solidarité Entraide Madagascar 3.E&D - Étudiants et Développement 4.Ancien étudiants du Collège Saint Michel Amparibe 5.Foyer Universitaire Malgache (FUM) 6.Act For Malagasy 7. Exécutif National - Rencontre Sportive Nationale 8.Association des étudiants et jeunes malgaches de Nantes 9.TERA, Association des Anciens élèves du LFT 10.Association des étudiants d'origine malgache (A.E.O.M) Toulouse 11. Pro-Actif :

58 CHERS ETUDIANTS , Toute l'équipe Campusfrance Madagascar vous souhaite un bon vent pour cette nouvelle expérience et surtout la réussite dans vos études ! Sommaire L'agence nationale pour la promotion de l'enseignement supérieur français à l'étranger ESPACE CAMPUSFRANCE MADAGASCAR 13 Avenue de l'Indépendance - 1er étage Analakely BP Tél : (261 20) E- Mail : Site web :


Télécharger ppt "CENTRE DE DOCUMENTATION"

Présentations similaires


Annonces Google