La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sciences de Gestion. Sciences de gestion Les sciences de gestion constituent un ensemble de concepts, doutils et démarches, qui permettent de décrire,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sciences de Gestion. Sciences de gestion Les sciences de gestion constituent un ensemble de concepts, doutils et démarches, qui permettent de décrire,"— Transcription de la présentation:

1 Sciences de Gestion

2 Sciences de gestion Les sciences de gestion constituent un ensemble de concepts, doutils et démarches, qui permettent de décrire, danalyser et de comprendre le fonctionnement des organisations à travers leur représentation en termes de structure et de processus organisationnels. Elles visent à orienter et coordonner leurs ressources vers la recherche de la performance et la régulation des tensions entre les enjeux collectifs et les aspirations individuelles qui les traversent

3 Les sciences de gestion visent lamélioration des performances des organisations et leur efficacité à atteindre leurs objectifs Elles sintéressent aux comportements et aux actions des acteurs au sein de ces organisations, à la signification des situations et des conduites que lon peut y observer

4 Management « Le management sintéresse principalement au pilotage des activités, au développement des structures et à la conduite des hommes en situation de travail. Il se différencie assez nettement de la gestion qui fait plutôt référence à la recherche de lallocation optimale des ressources rares. […] Il sagit de faire face aux défis de la maîtrise des coûts, de la qualité, du respect des délais, de la flexibilité mais aussi de linnovation et de la variété de loffre.» Management des organisations, théories, concepts, cas, Jean-Michel Plane Dunod, 2003

5 Management – sciences de gestion Un univers scientifique de référence : les sciences de gestion Des enseignements liés en interaction Des progressions à mettre en cohérence Distinction entre management et sciences de gestion : - Management : élève observateur extérieur à lobjet - Sciences de gestion : élève acteur impliqué dans des simulations

6 Objectif : Apporter aux élèves un socle commun de connaissances, de capacités et dattitudes leur permettant déclairer leur choix professionnel futur

7 Programme des sciences de gestion Un objet détude : les organisations Un ancrage scientifique fort Les références scientifiques sont transparentes pour les élèves mais elles font partie des fondements de la réflexion des enseignants nécessaire pour aborder les thèmes Organisation du programme, rôle des questions, des capacités, des notions Des transversalités : Entre les thèmes ; Avec les autres programmes.

8 5 thèmes - De lindividu à lacteur - Information et intelligence collective - Gestion et création de valeur - Évaluation et performance - Temps et risque Complémentarité et transversalité entre les différents thèmes

9 I ntroduction résumant la problématique générale du thème et un tableau en 3 colonnes : « Questions de gestion » : pour aborder les notions à partir de problèmes de gestion « Notions » : résumé des principales notions à construire. Patrimoine commun pré-requis pour chacun des enseignements de spécialité de terminale « Contexte et finalités de létude » : contexte didactique des notions et des objectifs dapprentissage. Quelques repères complémentaires dordre pédagogique peuvent être précisés en italique.

10 TICE et environnement numérique avec un recours renforcé : À lENT Espace Numérique de Travail Aux fonctionnalités dune plate-forme de travail collaboratif Silverpeas, Agora ou Google Apps À un Progiciel de Gestion Intégrée À lexploitation de jeux sérieux, de vidéos numériques… « Lenseignement par les technologies plutôt que lenseignement aux technologies » Bernard Decomps, ancien directeur ENSET

11 La démarche technologique donne loccasion daborder la complexité de problèmes réels, les phénomènes de contingence, de dépendance, au travers de situations concrètes, de scénarios différenciés dans lesquels lélève intervient dans un cadre individuel ou collectif. Elle lui permet de confronter principes et pratiques, possibilités et limites et danalyser les enjeux.

12 Observer – Analyser – Conceptualiser Le processus dapprentissage est fondé sur lObservation, l Analyse et la Conceptualisation

13 OBSERVATION Apprendre par les cas ou mises en situation Situations réelles ou simulées ANALYSE Développer des compétences, des capacités dobservation, danalyse et de synthèse Identification de problèmes et choix de solutions possibles répondant à des objectifs et respectant des contraintes CONCEPTUALISATION Passer de la pratique à la théorie Construction des notions

14 Des thèmes traduits en questionnements De lindividu à lacteur Évaluation et performance Temps et risque Gestion et création de valeur Information et intelligence collective Des questionnements qui appellent implicitement des références scientifiques Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Lactivité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour lorganisation ?

15 Individu : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement Communication interpersonnelle Interactions individu-groupe : caractéristiques des groupes, identité et statut dans les groupes, référence et appartenance aux groupes Interactions individu- organisation: cultures, normes, codes, rituels, attribution, représentations, stéréotypes Phénomènes relationnels : relations formelles et informelles, argumentation et influence, relation dautorité Lindividu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de lorganisation par les relations formelles et informelles quil établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant à la fois à affirmer son individualité tout en sinscrivant dans laction collective. Cest en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations À partir de scénarii, de vidéos, de jeux de rôles, de lobservation de situations de communication, de simulations orales, de lanalyse de pratiques technologiques, de lexploitation de récits, darticles ou de témoignages, lélève est en mesure : - de caractériser les comportements individuels au sein des groupes ; - de repérer ce qui, dans les relations, révèle la culture et les valeurs de lorganisation ; - de décrire, caractériser et analyser les situations de communication à partir de leurs composantes et des phénomènes relationnels quelles contribuent à développer. Acteur au sein dun collectif (groupe, organisation) Individu avec les caractéristiques de son comportement Sens de létude Acte social dans lequel le comportement de lindividu a une importance Condition dintégration de lindividu à une dynamique de groupe Lorganisation est un groupe avec ses propres caractéristiques Compréhension de lindividu

16 Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Individu : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement Communication interpersonnelle Interactions individu- groupe : caractéristiques des groupes, identité et statut dans les groupes, référence et appartenance aux groupes Interactions individu- organisation: cultures, normes, codes, rituels, attribution, représentations, stéréotypes Phénomènes relationnels : relations formelles et informelles, argumentation et influence, relation dautorité Lindividu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de lorganisation par les relations formelles et informelles quil établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant à la fois à affirmer son individualité tout en sinscrivant dans laction collective. Cest en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations À partir de scénarii, de vidéos, de jeux de rôles, de lobservation de situations de communication, de simulations orales, de lanalyse de pratiques technologiques, de lexploitation de récits, darticles ou de témoignages, lélève est en mesure : - de caractériser les comportements individuels au sein des groupes ; - de repérer ce qui, dans les relations, révèle la culture et les valeurs de lorganisation ; - de décrire, caractériser et analyser les situations de communication à partir de leurs composantes et des phénomènes relationnels quelles contribuent à développer. Acteur au sein dun collectif (groupe, organisation) Individu avec les caractéristiques de son comportement Contexte, situation pédagogique

17 Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Individu : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement Communication interpersonnelle Interactions individu-groupe : caractéristiques des groupes, identité et statut dans les groupes, référence et appartenance aux groupes Interactions individu- organisation: cultures, normes, codes, rituels, attribution, représentations, stéréotypes Phénomènes relationnels : relations formelles et informelles, argumentation et influence, relation dautorité Lindividu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de lorganisation par les relations formelles et informelles quil établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant à la fois à affirmer son individualité tout en sinscrivant dans laction collective. Cest en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations À partir de scénarii, de vidéos, de jeux de rôles, de lobservation de situations de communication, de simulations orales, de lanalyse de pratiques technologiques, de lexploitation de récits, darticles ou de témoignages, lélève est en mesure : - de caractériser les comportements individuels au sein des groupes ; - de repérer ce qui, dans les relations, révèle la culture et les valeurs de lorganisation ; - de décrire, caractériser et analyser les situations de communication à partir de leurs composantes et des phénomènes relationnels quelles contribuent à développer. Acteur au sein dun collectif (groupe, organisation) Individu avec les caractéristiques de son comportement Capacités

18 Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Individu : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement Communication interpersonnelle Interactions individu-groupe : caractéristiques des groupes, identité et statut dans les groupes, référence et appartenance aux groupes Interactions individu- organisation: cultures, normes, codes, rituels, attribution, représentations, stéréotypes Phénomènes relationnels : relations formelles et informelles, argumentation et influence, relation dautorité Lindividu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de lorganisation par les relations formelles et informelles quil établit dans son activité de travail. Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant à la fois à affirmer son individualité tout en sinscrivant dans laction collective. Cest en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations À partir de scénarii, de vidéos, de jeux de rôles, de lobservation de situations de communication, de simulations orales, de lanalyse de pratiques technologiques, de lexploitation de récits, darticles ou de témoignages, lélève est en mesure : - de caractériser les comportements individuels au sein des groupes ; - de repérer ce qui, dans les relations, révèle la culture et les valeurs de lorganisation ; - de décrire, caractériser et analyser les situations de communication à partir de leurs composantes et des phénomènes relationnels quelles contribuent à développer. Individu avec les caractéristiques de son comportement La réponse à la question est construite grâce à la mise en œuvre de situations mobilisant des capacités 4 - Appel aux notions 1 - Partir de la mise en situation 2 - Construire la question 3 –construire la capacité

19 Lactivité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour lorganisation ? Activité de travail : conditions de travail, compétence et qualification Evaluation et rétribution de lactivité humaine dans les organisations : indicateurs dactivité et de productivité, rémunération et coût du travail Lindividu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour lorganisation. La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de lévaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance. À partir de données sociales et comptables simplifiées de curriculum vitae, de documentation professionnelle lélève est capable de : - distinguer lapproche par la qualification de lapproche par compétence ; - mesurer lactivité de travail à laide dindicateurs pertinents ; - évaluer le coût du travail ; - établir un lien entre les conditions de travail et le comportement des membres de lorganisation. Acteur au sein dun collectif (groupe, organisation) Individu avec les caractéristiques de son comportement

20 Thème 1 – Question 1 Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? 1. Partir dune mise en situation La visite de latelier « pour caractériser les comportements individuels au sein des groupes, et, repérer ce qui des les relations, relève de la culture et des valeurs » Exploitation du jeu sérieux : « Secret Cam » « Jouer un entretien dans lentreprise DONDISSE SARL » « pour décrire, caractériser et analyser les situations de communication à partir de leurs composantes et des phénomènes relationnels quelles contribuent à développer »

21 2. Construire les questions Poser des questions pour construire les notions Formuler des réponses plurielles à partir des mises en situation et des capacités porteuses denjeux et prétexte à la controverse, au regard critique La construction intellectuelle passe par le parcours de questionnement 3. Construire les capacités Pour permettre à lélève dêtre acteur en mobilisant des capacités 4. Construire les notions À partir des questions

22 Évaluation et performance Temps et risque Gestion et création de valeur Information et intelligence collective De lindividu à lacteur En quoi les technologies transforment-elles linformation en ressource ? Comment le partage de linformation contribue-t-il à lémergence dune « intelligence collective » ? Les systèmes dinformation façonnent-ils lorganisation du travail au sein des organisations ou s'y adaptent-ils?

23 En quoi les technologies transforment-elles linformation en ressource ? Donnée, information et connaissance Rôles, accessibilité et valeur de linformation Information et communication interne et externe Système dinformation (SI) dans lorganisation : acteurs et rôles, SI des métiers (ressources humaines, comptabilité, marketing), applications et services Dans les activités de gestion, linformation est à la fois source et résultante de laction individuelle et collective. Les systèmes dinformation (SI) concourent à en faire une ressource stratégique pour toute organisation. À partir de lutilisation effective dun environnement numérique, en particulier dans le cadre de létude des thèmes du programme, lélève est capable de : - repérer lorigine dune information et les étapes de sa transformation (de la donnée à linformation, de linformation à la connaissance et à sa transmission) ; - de mesurer le rapport information /communication dans le contenu dun message ; - décrire les services rendus par le SI aux divers métiers de lorganisation ; - comparer les fonctionnalités des outils et services disponibles ; - situer le rôle des acteurs et des applications du SI dans un processus de gestion donné. Rôle des technologies Des données…. …aux ressources stratégiques La réponse à la question est construite grâce à la mise en œuvre de situations mobilisant des capacités

24 Comment le partage de linformation contribue-t-il à lémergence dune « intelligence collective » ? Applications et usages des TIC dans les organisations : e-communication, partage de linformation, collaboration, communautés en ligne et réseaux sociaux À léchelle de lorganisation, comme à celle de la société, les TIC offrent de nouvelles formes de collaboration et de coopération. La maîtrise des conditions délaboration et dutilisation de linformation collective est un enjeu pour les organisations. Dans le cadre dactivités au sein dune organisation, réelle ou simulée, et à partir de lutilisation effective dun environnement de travail collaboratif, lélève est capable de : - se situer dans un environnement numérique (rôles, droits, responsabilités) ; - appréhender la variété des usages et des impacts ; - évaluer sa contribution personnelle à la construction de linformation collective. Les TIC offrent de nouvelles formes de collaboration et de coopération

25 Les systèmes dinformation façonnent-ils lorganisation du travail au sein des organisations ou s'y adaptent- ils? la question est construite Processus : nature et représentation Progiciels de gestion dans les métiers de lorganisation : approche fonctionnelle, gestion de processus et flux de travail (workflow) e-commerce Travail à distance Par leur rôle structurant, les systèmes dinformation contribuent à modeler lorganisation et peuvent déterminer des modes de fonctionnement rigides et contraignants. À partir dexemples réels et à partir dune mise en situation qui exploite un outil logiciel, lélève est capable de : - identifier les différentes étapes dun processus de gestion et den schématiser lenchaînement ; effets de lautomatisation des activités de gestion sur la circulation de linformation - repérer les effets de lautomatisation des activités de gestion sur la circulation de linformation, lorganisation du travail et le rôle des acte Les SI structurent-ils ou sadaptent-ils à lorganisation ? Comment décrire lorganisation avec/par son SI ? La réponse à grâce à la mise en œuvre de situations mobilisant des capacités

26 Évaluation et performance Temps et risque Gestion et création de valeur Information et intelligence collective De lindividu à lacteur Une association, une organisation publique, une entreprise peuvent-elles être gérées de façon identique ? Comment la gestion dune organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ?

27 Une association, une organisation publique, une entreprise peuvent- elles être gérées de façon identique ? Objet social Environnement Production de lorganisation : biens, services, services associés Marchés, échanges marchands et non marchands Processus de gestion : acteurs internes et externes, activités, flux, stocks Mobilisation et allocation des ressources Clients, usagers Fournisseurs, prescripteurs Chaque organisation se caractérise par un objet social et un environnement que la gestion appréhende à travers des processus. Certains sont communs aux différents types dorganisation alors que dautres nécessitent dêtre adaptés. À partir de létude de situations dorganisations concrètes et variées, lélève est capable de : - représenter lactivité dune organisation à laide dun schéma simple caractérisant les acteurs, leur activité et les flux ; - distinguer les types de ressources et leurs emplois dans lorganisation ; - mettre en relation des choix de gestion dune organisation (sociaux, commerciaux ou financiers) au regard des caractéristiques de son environnement et de son objet social. Comment représenter une organisation ? Comment les ressources sont-elles organisées ?

28 Comment la gestion dune organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? Valeur sociale : création et répartition de la valeur ajoutée, taxe sur la valeur ajoutée Valeur financière : - fondée sur le revenu (à partir du compte de résultat) - fondée sur le patrimoine (à partir du bilan financier) Valeur perçue : image de marque, notoriété, satisfaction, qualité Les processus de gestion concourent à la création de différentes formes de valeur : valeur fondée sur le revenu (approche en termes de flux), valeur fondée sur un patrimoine (approche en termes de stocks), valeur perçue, valeur sociale. À partir de létude comparative de différentes situations dorganisations concrètes, lélève est capable de : - caractériser les différents types de valeur et de les mettre en relation avec les attentes dacteurs ; - utiliser un bilan et un compte de résultat pour repérer la valeur financière produite par une organisation (principalement une entreprise) ; - utiliser des indicateurs simples pour repérer la valeur perçue produite par lorganisation ; - repérer (à partir de la notion de valeur ajoutée) les compromis réalisés pour répondre aux attentes des acteurs, du fait des contraintes de ressources et de création de valeur (valeur ajoutée) ; - décrire le mécanisme de la taxe sur la valeur ajoutée pour une organisation donnée. A quoi sert (la gestion d) une organisation ? Comment mesure-t-on sa contribution ? La réponse à la question est construite grâce à la mise en œuvre de situations mobilisant des capacités

29 Évaluation et performance Temps et risque Gestion et création de valeur Information et intelligence collective De lindividu à lacteur Quest-ce quune organisation performante ? Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ?

30 Quest-ce quune organisation performante ? Performance organisationnelle : efficacité et efficience Performance commerciale : fidélité, chiffre daffaires, part de marché Performance financière : rentabilité, profitabilité, dividendes, autofinancement Performance sociale : bilan social Lanalyse de la performance de lorganisation doit être envisagée dans ses diverses composantes, cest-à-dire en établissant un lien entre les résultats obtenus et les aspirations des différents acteurs. Il sagit denvisager comment ces aspirations sont traduites en termes dindicateurs et comment la performance de lorganisation se situe par rapport à dautres ou comment elle évolue dans le temps. À partir de lobservation de situations dorganisation concrètes et dinformations qualitatives et quantitatives données, extraites notamment dun tableau de bord, lélève est capable : - didentifier les principaux indicateurs pertinents pour apprécier la performance de lorganisation ; - deffectuer des comparaisons dans le temps et dans lespace pour situer la performance dune organisation ; - de repérer, dans une organisation, en quoi les aspirations des différents acteurs peuvent constituer des contraintes et/ou des opportunités dans la recherche de la performance. Comment les organisations répondent-elles aux aspirations des acteurs ? La réponse à la question est construite grâce à la mise en œuvre de situations mobilisant des capacités

31 Les décisions de gestion rendent- elles toujours une organisation plus performante ? Prix, coût, marge Qualité (biens et services) Les décisions de gestion peuvent être orientées vers lamélioration de la performance de lorganisation. Cependant, dans un contexte de ressources limitées, lamélioration de certains indicateurs pourra induire que dautres se dégradent. Les décisions prises illustrent la nécessité de réaliser des arbitrages. En sappuyant principalement sur des outils de simulation, lélève est capable : - danalyser la relation entre le coût et le prix dun produit ou dun service ; - danalyser la relation entre le prix, le coût et le niveau de qualité dun produit ou dun service ; - danalyser comment en privilégiant certains indicateurs de performance (ex. chiffre daffaires) dautres indicateurs peuvent être dégradés (ex. rentabilité). Les décisions prises sont-elles toujours compatibles ?

32 Évaluation et performance Temps et risque Gestion et création de valeur Information et intelligence collective De lindividu à lacteur La prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? La recherche de lamélioration de la performance comporte-t-elle des risques ?

33 Horizon et période Actualité et pérennité de linformation, veille informationnelle Prospective en matière dactivités : enquête, budget, seuil de rentabilité Actualisation des flux financiers Outils de planification et de gestion du temps Lhorizon de lorganisation est ordonné en termes échelonnés : court, moyen et long terme avec des niveaux décisionnels différents (de lopérationnel au stratégique) et des degrés variables quant à la valeur de linformation disponible. Par ailleurs, le découpage du temps en périodes au sein dune organisation est lié à différentes contraintes : institutionnelles (durée du travail, publication des résultats…), sectorielles (fluctuations saisonnières, longueur du cycle de production, ouverture des marchés…), technologiques. Pour mieux faire face aux contraintes temporelles, lorganisation peut utiliser des outils et méthodes daide à la prévision et à lhomogénéisation de la valeur par rapport au temps. À partir de létude de situations dorganisations concrètes et variées et doutils de simulation, de résultats denquête, lélève est capable : - dexpliquer en quoi le temps est source dincertitude ; - didentifier, en lien avec le contexte proposé, les temps caractéristiques de lorganisation ; - de repérer limportance de la valeur de linformation pour prendre des décisions pertinentes ; - de repérer, dans une organisation, en quoi des décisions prises à un instant peuvent affecter sa performance dans le futur ; - dutiliser des données prospectives pour repérer lincidence dune évolution de lactivité dune organisation sur son résultat (seuil de rentabilité) ; - dutiliser des données prospectives pour repérer lincidence dune évolution de lactivité dune organisation sur sa trésorerie (démarche budgétaire). Les moyens dintégrer le temps dans la prise de décision Le temps et lorganisation Les conséquences du temps dans lorganisation

34 La recherche de lamélioration de la performance comporte- t-elle des risques ? Facteurs externes : évolution de la demande, cycle de vie obsolescence, rupture technologique, approvisionnement Facteurs internes de risque, liés aux décisions de lorganisation La recherche de lamélioration de la performance peut saccompagner voire générer des risques pour lorganisation. Leur prise en compte nécessite den identifier les origines : celles liées aux aléas et celles liées aux temps. Les organisations sadaptent en mettant en place des modalités de gestion des risques permettant den limiter les conséquences. En sappuyant sur des informations concrètes (témoignages de dirigeants dorganisation, récits dentreprise…) et des outils de simulation, lélève est capable : - de repérer les risques externes auxquels les organisations sont confrontées ; - repérer les risques induits par une décision dans un contexte organisationnel donné ; - dapprécier lincidence du risque sur la performance de lorganisation, notamment en utilisant des données probabilisées appliquées à une situation de gestion. Quels sont les risques auxquels les organisations sont soumises ? La réponse à la question est construite grâce à la mise en œuvre de situations mobilisant des capacités

35 La cohérence interne du programme Organisation De lindividu à lacteur Information et intelligence collective Gestion et création de valeur Evaluation et performance Temps et risque Activité de travail/travail à distance Communication/e-communication Gestion de processus/ Processus de gestion Valeur de linformation/ création de valeur Performance sociale Acteurs Activité de lacteur/activité de lorganisation Pérennité de linformation

36 Chaque thème représente 1/5 de lannée Les thèmes ne sont pas traités les uns après les autres mais en relation les uns avec les autres. Le processus dapprentissage est donc progressif et itératif. Létude dune même notion à différents moments de lannée et dans des contextes variés donne la possibilité de construire et maitriser progressivement les notions. Les notions se construisent autour dun objectif : répondre à une question identifiée.

37 Transversalités entre les programmes de management et de sciences de gestion Organisation De lindividu à lacteur Information et intelligence collective Gestion et création de valeur Evaluation et performance Temps et risque 3.3 Veille stratégique 3.4. Qualité du SI 4.3. Modes de coordination 1.1. Action collective 2.1 La finalité de lentreprise se limite-t-elle à la réalisation dun profit ? 1.1 finalités 1.2.facteurs de contingence 2.Les critères de différenciation des organisations 3.3 Un contrôle stratégique simpose-t-il ? 3.2 Processus de décision 3.4. SI et aide à la décision

38 Transversalités avec le management Sciences de gestionManagement Thème 1 : de lindividu à lacteur 1.1 Quest-ce quun organisation ? 2.1 La finalité de lentreprise se limite-t-elle à la réalisation dun profit ? 2.3 Quel rôle pour les associations ? 3.3 Un contrôle stratégique simpose-t-il ? 5.1 Le management peut-il tenir compte de lintérêt de tous les acteurs de lorganisation ? 5.2 Comment orienter le management des emplois et des compétences selon les besoins de lorganisation ? 5.3 Peut-on entretenir durablement la motivation des hommes par la seule rémunération ? Thème 2 : information et intelligence collective 3.4 Le système dinformation contribue-t-il à lefficacité de la prise de décision ? 4.2 Une organisation du travail souple ou rigide ? 6.1 Comment émergent les grandes orientations stratégique Thème 3 : gestion et création de valeur 2.2 Quelles finalités pour les organisations publiques ? 2.3 Quel rôle pour les associations ? 3.1 Quels objectifs stratégiques ? 3.2 Sur quoi portent les décisions et comment sont-elles prises ? 3.3 Un contrôle stratégique simpose-t-il ? 4.1 Quel mode de production choisir ? 6.2 Quelles sont les composantes du diagnostic stratégique ?

39 Transversalités avec le management Sciences de gestionManagement Thème 4 : évaluation et performance 1.1 Quest-ce quun organisation ? 2.1 La finalité de lentreprise se limite-t-elle à la réalisation dun profit ? 2.3 Quel rôle pour les associations ? 4.1 Quel mode de production choisir ? 4.3 Comment assurer la cohérence de lensemble des tâches ? 5.2 Comment orienter le management des emplois et des compétences selon les besoins de lorganisation ? 5.3 Peut-on entretenir durablement la motivation des hommes par la seule rémunération ? Thème 5 : temps et risque 1.2 Quapporte le management à la gestion des organisations ? 3.1 Quels objectifs stratégiques ? 3.2 Sur quoi portent les décisions et comment sont-elles prises ? 3.4 Le système dinformation contribue-t-il à lefficacité de la prise de décision ? 6.1 Comment émergent les grandes orientations stratégiques ? 6.2 Quelles sont les composantes du diagnostic stratégique ?

40 Transversalités entre les programmes déconomie et de sciences de gestion Organisation De lindividu à lacteur Information et intelligence collective Gestion et création de valeur Evaluation et performance Temps et risque 2.2 La productivité et les gains de productivité 1.1 La production, Les formes de la répartition 2.1 Les facteurs de production 2.2 La valeur ajoutée, 2.3 Le partage de la valeur ajoutée La spécialisation, léchange, le prix. 2.3 Le pouvoir dachat. - Les coefficients budgétaires. -La structure de la consommation 4.1 Lautofinancement 4.2 Le financement direct et le marché financier 5.1 Les marchés concurrentiels 5.1 les marchés concurrentiels 5.2 Innovation

41 Transversalités entre les programmes de droit et de sciences de gestion Organisation De lindividu à lacteur Information et intelligence collective Gestion et création de valeur Evaluation et performance Temps et risque 7. Comment le droit encadre-t-il le travail salarié ? La liberté du commerce et de l'industrie La loyauté de la concurrence

42 FIN


Télécharger ppt "Sciences de Gestion. Sciences de gestion Les sciences de gestion constituent un ensemble de concepts, doutils et démarches, qui permettent de décrire,"

Présentations similaires


Annonces Google