La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sommaire TDS Lobjectif du travail du sol en viticulture La motricité, la prépondérance. Gonflage des pneumatiques Réglages à lexploitation Repère de palonnier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sommaire TDS Lobjectif du travail du sol en viticulture La motricité, la prépondérance. Gonflage des pneumatiques Réglages à lexploitation Repère de palonnier."— Transcription de la présentation:

1 Sommaire TDS Lobjectif du travail du sol en viticulture La motricité, la prépondérance. Gonflage des pneumatiques Réglages à lexploitation Repère de palonnier Repère de laxe du tracteur Course du porte outils Pose des charrues Réglage de la largeur de travail Repère du zéro piquage de la charrue (aplomb de lâge) Réglage de la longueur des étançons Repère du zéro profondeur de travail Repère du zéro devers Réglages à la parcelle La largeur de travail dans le rang. La profondeur de travail Le piquage La dureté de déclenchement des interceps Le devers (selon le besoin) La vitesse davancement.

2 Le travail du sol en viticulture En viticulture, on parle plutôt dentretien raisonné des sols; lobjectif général restant sensiblement le même : la maitrise des herbes concurrentes de la vigne en limitant ou en supprimant lusage de desherbants. Plusieurs techniques sont disponibles, certaines sont complémentaires. Elles dépendent surtout de la finalité souhaitée, et surtout des contraintes de lexploitation; la réflexion se doit dêtre à la parcelle. Beaucoup de critères doivent-être pris en compte : -La texture des sols -Linclinaison de la parcelle -Les herbes déjà en place -Le personnel de lexploitation ( ex: Taille, chariot) -Les moyens techniques et humains disponibles Quelques techniques : - Les couverts hivernaux - Les couverts permanents - L enherbement naturel maitrisé (ENM) - Le travail du sol.

3 Le travail du sol en viticulture Peu importe la technique employée, le travail du sol dans linter rang reste simple à mettre en œuvre. La complexité vient du dessous de rang. La plupart des parcelles aujourdhui ont été plantées sur la technique du desherbage, apportant aujourdhui quelques contraintes: - Espace entre plants - Espace entre piquets et plants Ne permettant pas à linterceps de réaliser le travail souhaité. Toutefois un bon réglage du matériel et une vitesse davancement adaptée permettent de réaliser un travail tout à fait satisfaisant. Travail du sol agri/viti : Le travail du sol en viticulture nest pas comparable à lagricole; lagriculteur prépare un lit de semence, le viticulteur limite la pousse des herbes concurrentes.

4 La nature a horreur du vide Le sol regorge de graines diverses qui attendent patiemment leur tour, leur développement dépend: -Déventuels résidus de desherbants -La présence dautres herbes concurrentes -Lencombrement à la surface. (Ecorces, végétation) La technique qui consiste à mettre le sol à nu, favorise le développement rapide dautres herbes parfois mal venue ( chiendents…). Le travail des interceps consiste plutôt à scalper une bande de quatre à cinq centimêtres maxi afin de limiter la pousse de cette herbe tout en interdisant la venue dindésirables.

5 L équilibre du Tracteur La répartition des masses Le poids du tracteur va dépendre des travaux que lon prévoit, lautonomie pour les traitements... Quoi quil en soit léquilibre initiale dun tracteur 4 roues motrice est - 60 % sur les roues arrières - 40 % sur les roues avants En fonction de la charge le tractoriste doit sefforcer de préserver cet équilibre par report de masses. La prépondérance La prépondérance est un élément essentiel de la motricité, cest laction des roues avant sur les roues arrières. Ex: une prépondérance à 0, signifie que les roues avant tournent rigoureusement à la même vitesse que les roues arrières. La prépondérance sexprime en % -Prépondérance positive de 0 à 5 %, les roues avant entrainent le tracteur. -Prépondérance négative de 0 à – 5%, les roues avant retiennent le tracteur. Le réglage de la prépondérance seffectue à laide de la molette à lintérieur de la cabine. Elle devrait permettre de modifier le comportement du tracteur selon la configuration du terrain. 40 % 60 % -5%+ 5% 0

6 Léquilibre du tracteur LES PNEUMATIQUES Le choix des pneumatiques et leurs gonflages sont des facteurs essentiels de léquilibre dun tracteur. Rôles des pneumatiques: -Supportent la charge -Assurent la liaison avec le sol -Assurent ladhérence et la portance -Ils sont les seuls amortisseurs -Transmettent la motricité Le gonflage des pneumatiques fait parti de linstallation et du réglage dun équipement de machinisme sur un tracteur. Le tableau du fabricant nous aide, la pression en bars correspond à la charge que supporte ce pneumatique. 1,2 bars Pour info, le bon gonflage dun pneumatique permet la transmission de la motricité sur 3 crampons Ex: Pneumatique Michelin 12,4 R 28, poids du tracteur 4000kg x 60 % sur les roues arrières = 2400 kg/2 = 1200 kg. Je regarde le tableau du constructeur = 1,2 bars

7 Léquilibre du tracteur -Réglage du palonnier Pour régler le palonnier, disposer le tracteur sur une surface plane et de niveau. Mettre un niveau à bulles sur le chassis et vérifier que le repère de palonnier correspond à cette position. Ce repère est essentiel, il permet au chauffeur de revenir à la position initiale dés que nécessaire. Repère de palonnier

8 Léquilibre du tracteur Laxe du tracteur Déterminer et identifier laxe dun tracteur est très important pour le réglage des outils. Ceci permet également de vérifier lalignement du siège et du volant.

9 Léquilibre du tracteur La course du porte outils Le dégagement de loutil pour le passage des chevets est un facteur très important. Aussi identifier la course du porte outils est essentiel pour le réglage de la longueur des étançons.

10 Equilibre Tracteur/Outils La pose des charrues La mise en axes des charrues doit seffectuer du centre du tracteur.

11 Léquilibre outil Réglage de laplomb des charrues Pour régler laplomb de la charrue, on utilise la barre de poussée (3eme point) Quand laplomb est trouvé il est important didentifier un repère qui permet de revenir à la position initiale. Réglage de la longueur des étançons Il est important de mettre tous les étançons à zéro. Ne pas oublier la profondeur de travail ( 4 à 5 cm) position basse déterminer par la chaine de terrage(ce réglage se fera à la parcelle), et le dégagement de loutil pour le passage des chevets: position haute du vérin de relevage. Barre de poussée Etançons


Télécharger ppt "Sommaire TDS Lobjectif du travail du sol en viticulture La motricité, la prépondérance. Gonflage des pneumatiques Réglages à lexploitation Repère de palonnier."

Présentations similaires


Annonces Google