La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Distinguer le vieillissement pathologique du vieillissement normal Dr Denis LEFEBVRE Pôle de Gériatrie C.H. Le Quesnoy JEUDI 25 mars 2010 REPERAGE – Réseau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Distinguer le vieillissement pathologique du vieillissement normal Dr Denis LEFEBVRE Pôle de Gériatrie C.H. Le Quesnoy JEUDI 25 mars 2010 REPERAGE – Réseau."— Transcription de la présentation:

1 Distinguer le vieillissement pathologique du vieillissement normal Dr Denis LEFEBVRE Pôle de Gériatrie C.H. Le Quesnoy JEUDI 25 mars 2010 REPERAGE – Réseau de Santé Gériatrique EHPAD DOMAINE DU LAC - CONDE SUR ESCAUT

2 Plan Introduction Introduction Définitions Définitions Origine du vieillissement Origine du vieillissement Effets du vieillissement sur lorganisme Effets du vieillissement sur lorganisme Vieillissement pathologique Vieillissement pathologique Vieillissement réussi Vieillissement réussi Conclusion Conclusion

3 Introduction La physiologie et la physiopathologie du vieillissement La physiologie et la physiopathologie du vieillissement Jai dû faire un impair Jai dû faire un impair Je suis concerné : Je suis concerné : –Professionnellement, –Humainement.

4 1. Vieillissement : Définition Correspond à lensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de lorganisme à partir de lâge mur. Correspond à lensemble des processus physiologiques et psychologiques qui modifient la structure et les fonctions de lorganisme à partir de lâge mur. Résultante des effets intriqués de facteurs génétiques (vieillissement intrinsèque) et de facteurs environnementaux auxquels est soumis lorganisme tout au long de sa vie. Résultante des effets intriqués de facteurs génétiques (vieillissement intrinsèque) et de facteurs environnementaux auxquels est soumis lorganisme tout au long de sa vie.

5 1. Vieillissement : Définition Processus lent et progressif qui doit être distingué des effets des maladies. Processus lent et progressif qui doit être distingué des effets des maladies. Létat de santé dune PA résulte habituellement des effets du vieillissement et des effets additifs de maladies passées (séquelles), actuelles, chroniques ou aiguës. Létat de santé dune PA résulte habituellement des effets du vieillissement et des effets additifs de maladies passées (séquelles), actuelles, chroniques ou aiguës.

6 Physiologie/physiopathologie du vieillissement Le vieillissement nest pas une maladie Le vieillissement nest pas une maladie Processus naturel Processus naturel le terme « vieillissement pathologique » fait appel à la notion de pathologie le terme « vieillissement pathologique » fait appel à la notion de pathologie

7 Les effets du vieillissement sur lorganisme Les conséquences du vieillissement peuvent être très importantes chez certains sujets âgés et minimes voire absentes chez dautres individus du même âge (vieillissement réussi, vieillissement habituel, vieillissement avec maladie). Les conséquences du vieillissement peuvent être très importantes chez certains sujets âgés et minimes voire absentes chez dautres individus du même âge (vieillissement réussi, vieillissement habituel, vieillissement avec maladie).

8 Les types de vieillissement Le vieillissement réussi : - absence ou atteinte minime des fonctions physiologiques - absence de pathologie. - cest lun des objectifs principaux de la gérontologie préventive. - Ce modèle implique à la fois le fonctionnement physique, mental et psychosocial avec une dimension subjective importante incluant les notions de « bien être » et de « satisfaction de vie »

9 Les types de vieillissement Le vieillissement normal ou habituel : - atteintes considérées comme physiologiques de certaines fonctions, liées à lâge, - sans pathologie bien définie. - Certaines de ces personnes âgées peuvent être considérées comme « fragiles ». - Le terme de fragilité est un concept gériatrique récent qui suggère un état dinstabilité avec risque de perte fonctionnelle ou de majoration de la perte fonctionnelle existante.

10 Les types de vieillissement Le vieillissement pathologique : - pathologie sévère évolutive ou compliquée - handicap et grande dépendance - 50 % des sujets présentent une altération cognitive - parfois rejet social - besoin sanitaire élevé - coût économique élevé

11 2. Mécanismes à lorigine du vieillissement Tous les mécanismes du vieillissement ne sont pas élucidés. Tous les mécanismes du vieillissement ne sont pas élucidés. A priori, vieillissement est un phénomène complexe et multifactoriel qui nest pas la conséquence dun seul mécanisme. A priori, vieillissement est un phénomène complexe et multifactoriel qui nest pas la conséquence dun seul mécanisme.

12 2. Mécanismes à lorigine du vieillissement origine génétique Lhérédité : les jumeaux, les centenaires, les syndromes du vieillissement prématuré, Lhérédité : les jumeaux, les centenaires, les syndromes du vieillissement prématuré, Les altérations acquises du matériel DNA : délétion, mutation Les altérations acquises du matériel DNA : délétion, mutation –Facteurs extérieurs, irradiations :modification des gènes, de la synthèse des protéines, perturbation du cycle cellulaire –Facteurs intrinsèques, nombre de divisions cellulaires, travaux de Hayflick sur les lignées cellulaires : à chaque cycle de division, lextrémité du chromosome (télomère) perd un fragment de DNA Longueur du télomère = horloge moléculaire du vieillissement ?

13 2. Mécanismes à lorigine du vieillissement théorie oxydative La protection contre les radicaux libres et le stress oxydatif La protection contre les radicaux libres et le stress oxydatif - Oxygène responsable de la formation des radicaux libres - Les radicaux libres sont à lorigine de réactions délétères de la cellule - Il existe des mécanismes de défense contre les radicaux libres : * les mécanismes enzymatiques (péroxydase…) * les mécanismes non enzymatiques (vitamine E, C, cystéine) - Les lésions amènent une diminution des fonctions progressives - Dans quelques cas, ladministration dantioxydants chez les animaux de laboratoire a montré quelle permettait daugmenter la durée moyenne ou maximale de vie

14 2. Mécanismes à lorigine du vieillissement la théorie neuro-endocrinienne Souligne le rôle des deux grands systèmes de contrôle et dintégration que sont le cerveau et les glandes endocrines Souligne le rôle des deux grands systèmes de contrôle et dintégration que sont le cerveau et les glandes endocrines Le cerveau a un rôle dorgane endocrine, les neurones communiquent par neurotransmetteurs, stimulation ou inhibition de la sécrétion hormonale hypophysaire et au-delà la sécrétion hormonale de la plupart des autres glandes endocrines Le cerveau a un rôle dorgane endocrine, les neurones communiquent par neurotransmetteurs, stimulation ou inhibition de la sécrétion hormonale hypophysaire et au-delà la sécrétion hormonale de la plupart des autres glandes endocrines Certaines hormones hypophysaires sont libérées de façon rythmique ou pulsatile Certaines hormones hypophysaires sont libérées de façon rythmique ou pulsatile Ces rythmes pourraient être régulés par des horloges biologiques ou des synchroniseurs présents dans lhypothalamus ou dans dautres régions du cerveau Ces rythmes pourraient être régulés par des horloges biologiques ou des synchroniseurs présents dans lhypothalamus ou dans dautres régions du cerveau

15 2. Mécanismes à lorigine du vieillissement la théorie neuro-endocrinienne – exemples Lablation de la glande pituitaire chez des animaux de laboratoire semblerait retarder les signes du vieillissement et pourrait avoir des propriétés pour allonger la vie de certains animaux. Lablation de la glande pituitaire chez des animaux de laboratoire semblerait retarder les signes du vieillissement et pourrait avoir des propriétés pour allonger la vie de certains animaux. Des études suggèrent que la diminution de lactivité de lhormone de croissance due à lâge expliquerait plusieurs modifications associées au vieillissement normal Des études suggèrent que la diminution de lactivité de lhormone de croissance due à lâge expliquerait plusieurs modifications associées au vieillissement normal

16 2. Mécanismes à lorigine du vieillissement la théorie neuro-endocrinienne Une diminution ou une augmentation du fonctionnement de laxe cortico-hypothalamo- hypophysaire ont toutes deux été proposées comme facteurs à lorigine du vieillissement Une diminution ou une augmentation du fonctionnement de laxe cortico-hypothalamo- hypophysaire ont toutes deux été proposées comme facteurs à lorigine du vieillissement La glycation non enzymatique des protéines : La glycation non enzymatique des protéines : – modification des protéines à demi-vie longue, – renouvellement, –interférence avec le collagène, –modifications cellulaires (ex. : diabète, cataracte).

17 3. Les effets du vieillissement sur lorganisme Diminution des capacités fonctionnelles de lorganisme Diminution des capacités fonctionnelles de lorganisme Cette diminution induit une réduction de la capacité de lorganisme à sadapter aux situations dagression. Cette diminution induit une réduction de la capacité de lorganisme à sadapter aux situations dagression. Cette réduction fonctionnelle liée au vieillissement est très variable dun organe à lautre. De plus à âge égal, laltération dune fonction donnée varie fortement dun individu âgé à lautre Cette réduction fonctionnelle liée au vieillissement est très variable dun organe à lautre. De plus à âge égal, laltération dune fonction donnée varie fortement dun individu âgé à lautre

18 3. Effets du vieillissement sur le métabolisme Composition corporelle de lorganisme se modifie au cours du vieillissement, saccompagne dune réduction de la masse maigre et dune majoration proportionnelle de la masse grasse (viscérale). Composition corporelle de lorganisme se modifie au cours du vieillissement, saccompagne dune réduction de la masse maigre et dune majoration proportionnelle de la masse grasse (viscérale). Besoins alimentaires (qualitatifs et quantitatifs) sont sensiblement identiques à ceux dadultes plus jeunes ayant le même niveau dactivité physique. Besoins alimentaires (qualitatifs et quantitatifs) sont sensiblement identiques à ceux dadultes plus jeunes ayant le même niveau dactivité physique. Le métabolisme des glucides se modifie. Le métabolisme des glucides se modifie. La tolérance à une charge en glucose est réduite. La tolérance à une charge en glucose est réduite.

19 3. Effets du vieillissement sur le système nerveux Diminution du nombre de neurones corticaux Diminution du nombre de neurones corticaux Raréfaction de la substance blanche et la diminution de certains neurotransmetteurs intra-cérébraux (en particulier lacéthylcholine). Raréfaction de la substance blanche et la diminution de certains neurotransmetteurs intra-cérébraux (en particulier lacéthylcholine). Augmentation du temps de réaction des fonctions motrices et sensitives. Augmentation du temps de réaction des fonctions motrices et sensitives.

20 3. Effets du vieillissement sur le système nerveux Réduction modérée des performances mnésiques notamment lacquisition des informations nouvelles. Réduction modérée des performances mnésiques notamment lacquisition des informations nouvelles. Réduction et déstructuration du sommeil Réduction et déstructuration du sommeil Réduction de la sensibilité des récepteurs de la soif Réduction de la sensibilité des récepteurs de la soif Augmentation des temps de conduction des nerfs périphériques à lorigine dune diminution de la sensibilité proprioceptive qui favorise linstabilité posturale. Augmentation des temps de conduction des nerfs périphériques à lorigine dune diminution de la sensibilité proprioceptive qui favorise linstabilité posturale. Modification du système nerveux autonome Modification du système nerveux autonome

21 3. Effets du vieillissement sur le système cardiovasculaire Augmentation de la masse cardiaque et de lépaisseur pariétale du ventricule gauche. Augmentation de la masse cardiaque et de lépaisseur pariétale du ventricule gauche. Diminution du remplissage du ventricule gauche par défaut de relaxation ventriculaire. Diminution du remplissage du ventricule gauche par défaut de relaxation ventriculaire. Modifications de la paroi artérielle, rigidification du collagène, altération de la vasomotricité artérielle ayant pour conséquence une augmentation des valeurs de la pression artérielle systolique. Modifications de la paroi artérielle, rigidification du collagène, altération de la vasomotricité artérielle ayant pour conséquence une augmentation des valeurs de la pression artérielle systolique.

22 3. Effets du vieillissement sur lappareil respiratoire compliance pulmonaire, thoracique, compliance pulmonaire, thoracique, Réduction volume muscles respiratoires Réduction volume muscles respiratoires Réduction de la capacité ventilatoire Réduction de la capacité ventilatoire Réduction du calibre des bronches distales Réduction du calibre des bronches distales Augmentation du volume aérien non mobilisable (diminution des débits respiratoires). Augmentation du volume aérien non mobilisable (diminution des débits respiratoires). Par ailleurs, la capacité de diffusion de loxygène et la pression partielle en oxygène du sang artériel (PaO2) diminuent progressivement avec lâge. Par ailleurs, la capacité de diffusion de loxygène et la pression partielle en oxygène du sang artériel (PaO2) diminuent progressivement avec lâge.

23 3. Effets du vieillissement sur lappareil digestif Modifications de lappareil bucco- dentaire, Modifications de lappareil bucco- dentaire, flux salivaire, sécrétion acide des cellules pariétales gastriques responsable dune hypochlorhydrie gastrique. flux salivaire, sécrétion acide des cellules pariétales gastriques responsable dune hypochlorhydrie gastrique. Temps de transit intestinal ralenti par du péristaltisme Temps de transit intestinal ralenti par du péristaltisme de la masse et du débit hépatique de la masse et du débit hépatique

24 3. Effets du vieillissement sur lappareil locomoteur Vieillissement du muscle squelettique : Vieillissement du muscle squelettique : de la densité en fibres musculaires, de la masse musculaire (sarcopénie) et de la force musculaire. de la densité en fibres musculaires, de la masse musculaire (sarcopénie) et de la force musculaire. Vieillissement osseux : densité minérale osseuse et ostéopénie (+++ chez la femme sous leffet de la privation oestrogénique de la ménopause) et par de la résistance mécanique de los. Vieillissement osseux : densité minérale osseuse et ostéopénie (+++ chez la femme sous leffet de la privation oestrogénique de la ménopause) et par de la résistance mécanique de los.

25 3. Vieillissement sur lappareil locomoteur Vieillissement du cartilage articulaire : de son contenu en eau, réduction du nombre de chondrocytes et modification de sa composition en glycosaminoglycannes Vieillissement du cartilage articulaire : de son contenu en eau, réduction du nombre de chondrocytes et modification de sa composition en glycosaminoglycannes génèrent amincissement du cartilage et altération des propriétés mécaniques à lorigine dune fragilité. génèrent amincissement du cartilage et altération des propriétés mécaniques à lorigine dune fragilité.

26 3. Vieillissement sur lappareil urinaire Perte du nombre de néphrons fonctionnels (variable dun individu à lautre) induisant une réduction de la filtration glomérulaire et des capacités délimination du rein Perte du nombre de néphrons fonctionnels (variable dun individu à lautre) induisant une réduction de la filtration glomérulaire et des capacités délimination du rein Clairance de la créatinine des PA de 80 ans : environ la moitié de celle de sujets de 20 ans ayant le même poids Clairance de la créatinine des PA de 80 ans : environ la moitié de celle de sujets de 20 ans ayant le même poids Fonction tubulaire modifiée. Fonction tubulaire modifiée. Capacités de concentration et de dilution des urines diminuent progressivement. Capacités de concentration et de dilution des urines diminuent progressivement.

27 3. Effets du vieillissement sur les organes des sens Le vieillissement oculaire : Le vieillissement oculaire : –Réduction de laccommodation (presbytie) –Opacification progressive du cristallin (+ tardif) retentissant sur la vision (cataracte)

28 3. Effets du vieillissement sur les organes des sens Le vieillissement de lappareil cochléovestibulaire : Le vieillissement de lappareil cochléovestibulaire : –Perte progressive de laudition (principalement sons aigus) à lorigine dune presbyacousie

29 3. Effets du vieillissement sur les organes des sens Effets du vieillissement sur les organes sexuels : Effets du vieillissement sur les organes sexuels : –Chez la femme, ménopause : arrêt de la sécrétion ovarienne doestrogènes, disparition des cycles menstruels, involution de lutérus et des glandes mammaires. –Chez lhomme : progressive de la sécrétion de testostérone, volume de la prostate.

30 3. Effets du vieillissement sur la peau et les phanères Vieillissement cutané intrinsèque est caractérisé par une altération du tissu élastique, un épaississement fibreux du derme, un aplanissement de la jonction dermo-épidermique et une du nombre de mélanocytes. Modifications plus prononcées sur les zones découvertes exposées aux rayonnements UV Vieillissement cutané intrinsèque est caractérisé par une altération du tissu élastique, un épaississement fibreux du derme, un aplanissement de la jonction dermo-épidermique et une du nombre de mélanocytes. Modifications plus prononcées sur les zones découvertes exposées aux rayonnements UV Peau prend un aspect plus pâle, marquée par des rides et des ridules, Peau prend un aspect plus pâle, marquée par des rides et des ridules,

31 3. Effets du vieillissement sur la peau et les phanères Vitesse de croissance des cheveux et des ongles Vitesse de croissance des cheveux et des ongles Réduction du nombre de mélanocytes contribue au grisonnement des cheveux. Réduction du nombre de mélanocytes contribue au grisonnement des cheveux. Activité des glandes sébacées, sudoripares, apocrines (sécheresse cutanée). Activité des glandes sébacées, sudoripares, apocrines (sécheresse cutanée).

32 3. Effets du vieillissement sur le système immunitaire Réponse immunitaire humorale globalement préservée chez les PA Réponse immunitaire humorale globalement préservée chez les PA Réponses immunitaires à médiation cellulaire (notamment celles impliquant les lymphocytes T). Réponses immunitaires à médiation cellulaire (notamment celles impliquant les lymphocytes T).

33 4. Le vieillissement pathologique

34 4. Vieillissement pathologique : frontière entre non pathologique et pathologique La vieillesse nest pas une maladie La vieillesse nest pas une maladie La vieillesse est un facteur favorisant des maladies, dont les effets se surajoutent au vieillissement normal La vieillesse est un facteur favorisant des maladies, dont les effets se surajoutent au vieillissement normal Le vieillissement pathologique : Le vieillissement pathologique : –vieillissement réussi et pathologies –vieillissement normal et pathologies –vieillissement normal et pathologies Qualitativement, la frontière nest pas toujours nette entre le normal et le pathologique (ex. : arthrose). Qualitativement, la frontière nest pas toujours nette entre le normal et le pathologique (ex. : arthrose).

35 4. Vieillissement pathologique Polypathologie Polypathologie Maladies chroniques Maladies chroniques En moyenne : En moyenne : –À domicile : 3-6 maladies chroniques qui aggravent maladies aiguës, surtout infectieuses très fréquentes –En institution : 7 à 10 maladies Pathologies : parfois connues, parfois inconnues Pathologies : parfois connues, parfois inconnues

36 4. Vieillissement pathologique : La place des soignants, les enjeux idées fausses attitudes inadaptées : idées fausses attitudes inadaptées : Tout vieux = un malade surmédicalisation : Tout vieux = un malade surmédicalisation : tous les vieux ne sont pas des malades Vieux malade = dabord vieux sous- médicalisation les vieux malades ne sont pas des vieux normaux Vieux malade = dabord vieux sous- médicalisation les vieux malades ne sont pas des vieux normaux les vieux malades sont malades avant dêtre vieux Vieux malade = jeune malade mauvaises pratiques : les vieux malades ne sont pas des malades ordinaires les vieux malades sont des malades particuliers Vieux malade = jeune malade mauvaises pratiques : les vieux malades ne sont pas des malades ordinaires les vieux malades sont des malades particuliers

37 4. Modèle théorique de défaillance Shéma de Jean-Pierre Bouchon

38 4. Vieillissement pathologique le diagnostic Interrogatoire difficile : Interrogatoire difficile : Surdité : rarement (bien) appareillée Surdité : rarement (bien) appareillée Troubles vue : maculopathie, cataracte, glaucome Troubles vue : maculopathie, cataracte, glaucome Troubles langage : état bucco-dentaire, dysarthrie, aphasie Troubles langage : état bucco-dentaire, dysarthrie, aphasie Troubles mémoire : oublis bénins, détérioration intellectuelles Troubles mémoire : oublis bénins, détérioration intellectuelles Modifications psychiques : pudeur, méfiance, fatalisme, dépression, indifférence Modifications psychiques : pudeur, méfiance, fatalisme, dépression, indifférence

39 4. Vieillissement pathologique difficulté du diagnostic Sémiologie clinique atypique : Sémiologie clinique atypique : Discrète voire absence : phlébite, infarctus, ventre aigu, infections Discrète voire absence : phlébite, infarctus, ventre aigu, infections Trompeuse : Trompeuse : –Infections sous masques très divers : AEG non fébrile, fièvre isolée, confusion, déshydratation –Confusion symptôme nombreuses pathologies : AVC, anxiété, infection, déshydratation, médicaments

40 4. Vieillissement pathologique difficulté du diagnostic Examens complémentaires : Examens complémentaires : Invasifs, réalisation difficile, iatrogénie augmentée Invasifs, réalisation difficile, iatrogénie augmentée Non invasifs, rentabilité diminuée (radios, écho cœur) souvent nécessaires au choix thérapeutique Non invasifs, rentabilité diminuée (radios, écho cœur) souvent nécessaires au choix thérapeutique

41 4. Prise en charge du vieillissement pathologique : lévaluation gériatrique standardisée Évaluation autonomie/dépendance (ADL/IADL) Évaluation autonomie/dépendance (ADL/IADL) Évaluation cognitive (MMS) Évaluation cognitive (MMS) Dépression (GDS) Dépression (GDS) Évaluation visuelle et auditive Évaluation visuelle et auditive Troubles de léquilibre et risque de chute (Tinetti, get up and go test) Troubles de léquilibre et risque de chute (Tinetti, get up and go test) Évaluation nutritionnelle (MNA) Évaluation nutritionnelle (MNA)

42 4. Prise en charge du vieillissement pathologique : lévaluation gériatrique standardisée Principaux objectifs : Principaux objectifs : –Améliorer la performance diagnostique –Optimiser la prise en charge thérapeutique –Améliorer la capacité fonctionnelle –Améliorer la qualité de vie –Optimiser les orientations de lieu de vie –Réduire le recours inutile aux services de soins –Structurer la prise en charge à long terme –Dépister les personnes âgées fragiles –Prévenir et devancer les complications

43 4. Prise en charge du vieillissement : démarches thérapeutiques Prise en charge pathologies chroniques Prise en charge pathologies chroniques Prise en charge pathologies intercurrentes Prise en charge pathologies intercurrentes Prise en charge pluridisciplinaire : kiné, ergo, infirmière, aide-soignant, psychologue, assistante sociale, auxiliaire de vie, orthophoniste, dentiste, médecin… Prise en charge pluridisciplinaire : kiné, ergo, infirmière, aide-soignant, psychologue, assistante sociale, auxiliaire de vie, orthophoniste, dentiste, médecin…

44 4. Prise en charge du vieillissement : démarches thérapeutiques réseau Reperâge

45 5. Le vieillissement réussi Attention au jeunisme « Quand les vieillards sont sommés de « se grimer en jeunes » pour ne pas disparaître, cest toute une civilisation qui risque de perdre la mémoire… » (extrait « Qui a peur des vieux ? » R. Debray) La nécessité de sadapter « La vieillesse est un naufrage. Pour que rien ne nous fût épargné, la vieillesse du maréchal Pétain allait sidentifier avec le naufrage de la France ». Charles de Gaulle (âgé de 64 ans)

46 5. Le concept de vieillissement réussi La combinaison de trois éléments : La combinaison de trois éléments : –la survie (longévité) –la bonne santé (absence dinfirmité) –et le bonheur

47 5. Le concept de vieillissement réussi La bonne vie selon Lawton est lassociation de 4 dimensions indépendantes : La bonne vie selon Lawton est lassociation de 4 dimensions indépendantes : –des possibilités comportementales (santé, perception, comportement moteur et cognition), –le bien être psychologique (bonheur, optimisme, conformité, réalisation), –la qualité de vie perçue par le sujet (évaluation subjective, relation familiale, amicale, activités), –lenvironnement réel (logement, voisinage, revenus, activités).

48 5. Le concept de vieillissement réussi Le vieillissement réussi peut se différencier du vieillissement « habituel ». Le vieillissement réussi peut se différencier du vieillissement « habituel ». Vieillissement habituel résulterait de leffet des facteurs extrinsèques sur le processus du vieillissement intrinsèque (une maladie, des conséquences, une résignation…) Vieillissement habituel résulterait de leffet des facteurs extrinsèques sur le processus du vieillissement intrinsèque (une maladie, des conséquences, une résignation…) Pour le vieillissement réussi, leffet des facteurs extrinsèques serait neutraliser dans le vieillissement réussi aboutissant dans ce modèle quà une perte fonctionnelle minime (une maladie, des conséquences, une résilience, des projets…) Pour le vieillissement réussi, leffet des facteurs extrinsèques serait neutraliser dans le vieillissement réussi aboutissant dans ce modèle quà une perte fonctionnelle minime (une maladie, des conséquences, une résilience, des projets…)

49 5. Le concept de vieillissement réussi Les facteurs clés du vieillissement « réussi » : une optimisation sélective avec compensation. Les facteurs clés du vieillissement « réussi » : une optimisation sélective avec compensation. Le vieillissement réussi en terme despérance de vie : une longévité accrue et associée au sexe féminin, à lactivité physique, à labsence de tabagisme, un fonctionnement cognitif satisfaisant, un niveau socio-économique élevé, à des activités de groupe, sy associe le fait davoir été heureux, satisfait dans son travail, dans la vie ainsi que dans lactivité sexuelle. Le vieillissement réussi en terme despérance de vie : une longévité accrue et associée au sexe féminin, à lactivité physique, à labsence de tabagisme, un fonctionnement cognitif satisfaisant, un niveau socio-économique élevé, à des activités de groupe, sy associe le fait davoir été heureux, satisfait dans son travail, dans la vie ainsi que dans lactivité sexuelle.

50 5. A la recherche dun vieillissement réussi : la place des soignants Cette prévention impose une nécessaire prise en compte globale des problèmes médico- psycho-cognitifs et sociaux Cette prévention impose une nécessaire prise en compte globale des problèmes médico- psycho-cognitifs et sociaux Prévention somatique : contrôle des facteurs de risque cardiovasculaires, équilibration du traitement anti-hypertenseur en évitant lhypotension, lutte contre le tabagisme, traitement des hypercholestérolémies, équilibration du diabète, favoriser lactivité physique, lutter contre la sédentarité Prévention somatique : contrôle des facteurs de risque cardiovasculaires, équilibration du traitement anti-hypertenseur en évitant lhypotension, lutte contre le tabagisme, traitement des hypercholestérolémies, équilibration du diabète, favoriser lactivité physique, lutter contre la sédentarité

51 5. A la recherche dun vieillissement réussi : la place des soignants Prévention de la dénutrition : vérifier laccès à une nourriture équilibrée, apports éventuels de suppléments nutritionnels hyper-protidiques ou hyper- caloriques, surveillance du poids, maintien du capital bucco-dentaire, maintien des fonctions digestives, lutte contre la constipation Prévention de la dénutrition : vérifier laccès à une nourriture équilibrée, apports éventuels de suppléments nutritionnels hyper-protidiques ou hyper- caloriques, surveillance du poids, maintien du capital bucco-dentaire, maintien des fonctions digestives, lutte contre la constipation Prévention neuro-sensorielle : dépistage et appareillage des déficits, intervention sur cataracte… Prévention neuro-sensorielle : dépistage et appareillage des déficits, intervention sur cataracte… Prévention des infections : vaccination anti- grippale, anti-pneumococcique, insuffisants cardiaques, bronchopathes. Prévention des infections : vaccination anti- grippale, anti-pneumococcique, insuffisants cardiaques, bronchopathes.

52 5. A la recherche dun vieillissement réussi : la place des soignants Prévention psychique : lutte contre lisolement, favoriser le maintien des relations sociales et des activités collectives, intellectuelles et de stimulation, diagnostic dune éventuelle dépression avec instauration dun traitement adapté Prévention psychique : lutte contre lisolement, favoriser le maintien des relations sociales et des activités collectives, intellectuelles et de stimulation, diagnostic dune éventuelle dépression avec instauration dun traitement adapté Prévention environnementale : aménagement de lhabitat, maintien des activités pouvant être réalisées par la personne âgée en évitant le maternage, en réalisant létayage, en suppléant si besoin. Prévention environnementale : aménagement de lhabitat, maintien des activités pouvant être réalisées par la personne âgée en évitant le maternage, en réalisant létayage, en suppléant si besoin.

53 5. A la recherche dun vieillissement réussi La promotion de lactivité physique : La promotion de lactivité physique : –à débuter à tout âge –en cas dhandicap ou de maladies chroniques –lentretien et pas la performance –pratique en groupe stimulante –effet bénéfique sur la fonction cardiovasculaire, respiratoire, musculaire, métabolique et humeur

54 5. A la recherche dun vieillissement réussi La promotion de lalimentation La promotion de lalimentation –Stimulation au quotidien –Activités multiples (courses, conversations, préparation…) –Convivialité –Partage –Souvenirs

55 CONCLUSION Quelle est la cause du phénomène de vieillissement ? Quelle est la cause du phénomène de vieillissement ? Cette question considérée comme le but fondamental de la gérontologie (!) équivaut à demander « quelle est la cause du développement ? » Cette question considérée comme le but fondamental de la gérontologie (!) équivaut à demander « quelle est la cause du développement ? » De même la question fréquemment posée : comment le vieillissement peut-il être arrêté ou ralenti ? Revient à se demander comment le développement peut-il être arrêté ou ralenti ? De même la question fréquemment posée : comment le vieillissement peut-il être arrêté ou ralenti ? Revient à se demander comment le développement peut-il être arrêté ou ralenti ?


Télécharger ppt "Distinguer le vieillissement pathologique du vieillissement normal Dr Denis LEFEBVRE Pôle de Gériatrie C.H. Le Quesnoy JEUDI 25 mars 2010 REPERAGE – Réseau."

Présentations similaires


Annonces Google