La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES VOLCANS © BISIAU J-P (2005-2006) 2 èmes Générales. A. P. (Mons)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES VOLCANS © BISIAU J-P (2005-2006) 2 èmes Générales. A. P. (Mons)"— Transcription de la présentation:

1 LES VOLCANS © BISIAU J-P ( ) 2 èmes Générales. A. P. (Mons)

2 Pourquoi y a-t-il des volcans ? Nous navons pas conscience que 97 % du volume de notre planète a une température de plus de 1.000°C ! Nous vivons en effet sur une mince croûte solide de quelques dizaines de km dépaisseur, une véritable coquille dœuf en comparaison avec les km du rayon de la Terre. En dessous se trouve le magma.

3 Où trouve-t-on les volcans ? Cette croûte est fendue en de nombreux endroits: de profondes et longues fractures la sillonnent, surtout sous les océans, là où la croûte terrestre est plus mince: ce sont les dorsales. Par ces ouvertures, les roches fondues peuvent remonter vers la surface et construire des volcans. Sur la carte ci-contre, on voit bien la dorsale médio atlantique et lon comprend pourquoi lIslande est un pays volcanique.

4 Quest-ce quun volcan ? Un volcan se compose de 3 parties: un réservoir de magma une cheminée un édifice visible en surface: le cône volcanique, qui se construit / détruit à chaque éruption

5 Y a-t-il des volcans sous la mer ? En fait, lactivité volcanique est beaucoup plus importante sous les océans que sur la terre ferme. Chaque année, les volcans sous-marins produisent une quinzaine de km 3 de lave. En contact brutal avec leau, celle-ci se solidifie en forme de coussin ( pillow-lavas )

6 Que produit un volcan ? Lorsque le magma arrive en surface, il se dissocie en donnant naissance à plusieurs produits, de nature et de dimensions très variables:

7 1) La lave: Du latin labes, qui signifie « éboulement » Matière liquide, dune température comprise entre 800 et 1.200°C, émise par un volcan, et qui se refroidit pour former une roche.

8 2) Les gaz Les volcans vomissent surtout de la vapeur deau, du gaz carbonique, de lhydrogène et des gaz sulfureux. On voit ici Katia Krafft mesurer la température des gaz qui séchappent du volcan Usu, au Japon. Ceux-ci,très riches en soufre, sont toxiques, ce qui oblige le port du masque.

9 3) Les lapilli Du latin lapillus qui signifie petite pierre. Ce sont des fragments de lave de forme arrondie et de la taille dune noisette. Lorsque les lapilli renferment beaucoup de bulles de gaz, on parle alors de scories.

10 4) Les bombes volcaniques Ce sont des blocs de lave, projetés dans les airs, et qui se solidifient en partie durant leur vol. De forme arrondie, ou en fuseau, elles peuvent atteindre plusieurs tonnes !

11 5) Les fumerolles En période de sommeil, les volcans émettent moins de gaz. Ceux-ci sortent alors par des fissures, ouvertes çà et là dans les cratères, comme autant de fuites, appelées fumerolles.

12 6) Les cendres Avec les poussières, les cendres constituent les plus fines projections volcaniques. Cela nempêche pas que les dépôts de cendres soient dune épaisseur spectaculaire. Mêlées à de leau, ces poussières peuvent provoquer de redoutables coulées de boue.

13 Quest-ce quune « nuée ardente » ? Le 8 mai 1902, à la Martinique, la Montagne pelée entre en éruption: une énorme avalanche faite de blocs, de cendres incandescentes mélangées à des gaz chauds (plus de 500°C) dévale la pente du volcan à la vitesse de 150 km/h, rasant la ville de Saint-Pierre en à peine 2 minutes et faisant morts. Ce type davalanche a pris le nom de « nuée ardente »

14 Tous les volcans sont-ils pareils ? Pour rester simple, on peut distinguer les volcans effusifs (dits « rouges ») et les volcans explosifs (dits « gris »). Cest donc le comportement des volcans qui permet de les classer. On distingue 4 types principaux :

15 Lhawaïen Éruptions fréquentes mais peu violentes. Magma très fluide, donnant des coulées très étendues. Cône volcanique très aplati, aux pentes douces (4%).

16 Le strombolien Explosions fréquentes, régulières mais de faible puissance: la lave, plutôt pâteuse, a tendance à obstruer la cheminée. Les gaz sous pression brisent la croûte superficielle et projettent une grande quantité de bombes, lapilli et cendres. Les émissions de lave restent elles, réduites. Cône volcanique très pentu, formé des débris rejetés.

17 Le vulcanien Ses éruptions sont de type explosif et très violentes. La lave, acide et très visqueuse, a aussi tendance à obstruer la cheminée par un bouchon qui saute sous la pression des gaz. Il se distingue néanmoins du type strombolien par ses éruptions plus irrégulières. Le cône volcanique est élevé et pentu.

18 Le péléen Eruptions explosives au dernier degré. Le magma est si visqueux quil finit par former un énorme bouchon: les gaz sous pression cherchent donc à séchapper par des voies latérales. Il jaillit alors dénormes nuages de gaz ardents qui, mêlés à de la vapeur deau et à des cendres, dévalent ensuite à grande vitesse les pentes du volcan.

19 Quelle est la composition de la lave ? Si la lave contient moins de 50% de verre, elle est très fluide à haute température. On lui donne alors le nom de basalte, une roche noire et lourde, riche en fer. Si une lave est pauvre en silice, on dit quelle est basique.

20 Si elle renferme environ 60% de verre, elle coule déjà plus difficilement. Il sagit alors dandésite, de couleur grise.

21 Si enfin, elle contient plus de 65% de verre, elle devient très pâteuse. Cest de la rhyolite, de couleur blanche ou rose. On parle alors de lave acide.

22 Peut-on prédire une éruption ? On a observé quun volcan enfle avant dentrer en éruption. Cela est sans doute dû à la pression accumulée des gaz. Un inclinomètre permet de mesurer les variations de pente du cratère.

23 Peut-on descendre dans un cratère ? Les volcanologues descendent souvent dans les cratères pour les ausculter et y placer des instruments de mesure. On croit souvent que les cheminées, au fond du cratère, sont creuses et quelles permettent de senfoncer dans les profondeurs. Or, il nen est rien: elles sont le plus souvent bouchées par de la lave refroidie.

24 Et les volcans éteints ? Au centre de la France sélève un ensemble de volcans ( la chaîne des Puys): une succession de cônes couronnés de cratères, de dômes et de coulées de lave dont les plus jeunes ont à peine quelques milliers dannées. Voyez à lavant-plan les Puys de la Vache et de Lassolas, 2 cratères égueulés nés il y a ans.

25 Pourquoi vivre près dun volcan ? Difficile à croire mais pourtant vrai: les terrains dorigine volcanique sont fertiles. En Indonésie, on obtient jusquà 3 récoltes de riz par an car les cendres rejetées par les volcans sont riches en éléments fertilisants.

26 Les solfatares Solfatara est un mot italien qui signifie « mine de soufre ». Il désigne aujourdhui les zones volcaniques riches en soufre. Le soufre est utilisé dans la fabrication de lacide sulfurique.

27 Lac dacide ! Certains cratères renferment un lac dont le liquide est…de lacide sulfurique. Baignade interdite !!

28 Lobsidienne Lobsidienne est une roche vitreuse, riche en silice. Elle est issue dune lave refroidie si rapidement quelle na pas eu le temps de cristalliser. Les hommes préhistoriques lont utilisée pour réaliser des outils, tranchants comme des rasoirs.

29 Lolivine Lolivine est une roche semi-précieuse utilisée en joaillerie sous le nom de péridot. Son appellation est due à sa couleur vert olive.

30 La géothermie LIslande profite de la vapeur émise par ses volcans pour chauffer les habitations et produire de lélectricité.

31 La construction Même les pierres des volcans sont dune grande utilité: des villes entières du Mexique ou du Pérou sont bâties en blocs de lave. Des murs légers, isolants et insonorisés sont construits à laide dun mélange de lapilli et de ciment appelé pouzzolane.

32 F I N


Télécharger ppt "LES VOLCANS © BISIAU J-P (2005-2006) 2 èmes Générales. A. P. (Mons)"

Présentations similaires


Annonces Google