La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Climat des affaires : Principaux résultats de lenquête compétitivité 2012 République Tunisienne Ministère du développement régional et de la planification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Climat des affaires : Principaux résultats de lenquête compétitivité 2012 République Tunisienne Ministère du développement régional et de la planification."— Transcription de la présentation:

1 Climat des affaires : Principaux résultats de lenquête compétitivité 2012 République Tunisienne Ministère du développement régional et de la planification Institut Tunisien de la Compétitivité et des Etudes Quantitatives Octobre 2012 Direction Centrale de la Compétitivité

2 Fiche Technique de lenquête Période de lenquête Du 23 juin au 24 août 2012 Echantillon ciblé 1050 entreprises privées, réparties sur tout le territoire tunisien, opérant dans lindustrie et les services et employant six employés ou plus. Méthode du collecte Structure des répondants selon le poste occupé Collecte par interview direct 74% des répondants Taux de réponse 807 entreprises ont répondu au questionnaire soit un taux de réponses de 77%

3 Répartition des entreprises répondantes Taille Régime Régions Secteurs

4 Climat des affaires

5 Les facteurs retenus dans le climat des affaires Infrastructure Ressources Humaines Cadre macroéconomique et réglementaire Procédures administratives et système judiciaire Pratiques dans le marché Charges sociales Corruption Insécurité Financement bancaire

6 La perception du climat des affaires est très marquée par la corruption et linsécurité. A 2012 ICA Echantillon 807 B C A: En incorporant les facteurs « corruption » et « insécurité » B: Comparaison sur la base des facteurs retenus en 2010 C: Comparaison sur la base de léchantillon cylindré et des facteurs retenus en 2010 Indicateur du climat des affaires (ICA)

7 Indicateur synthétique du climat des affaires pour 2012 : (ICA=0.625 ) Linsécurité et la corruption sont les domaines les plus défavorablement perçus.

8 Linsécurité est la contrainte la plus dénoncée par les chefs dentreprise (41%). Elle est le facteur le plus fréquemment mentionné comme portant préjudice à la compétitivité (53%). 6.3 % ont dû suspendre leur activité au cours du premier semestre 2012 en raison de linsécurité. Linsécurité

9 34% des entreprises dénoncent la corruption comme contrainte majeure à leur développement. Corruption Vous trouvez-vous encore contraint à faire des versements non officiels? (en %)

10 Corruption Laccélération dun service est la principale raison qui pousse les entreprises à faire des versements non officiels.

11 Corruption La douane est le secteur institutionnel le plus touché par la corruption

12 Corruption douane La douane constitue une contrainte majeure pour 23% des entreprises et ce principalement au niveau des procédures douanières.

13 Corruption Vous a-t-on demandé un payement informel, et/ou "cadeaux" afin d'accélérer les procédures de dédouanement? (en %) Pour accélérer les procédures de dédouanement, les entreprises se trouvent contraintes à faire des payements informels.

14 Corruption Faites-vous confiance au système judiciaire pour faire respecter vos droits contractuels et vos droits de propriété dans les conflits commerciaux? (en %) Le système judiciaire se classe en 3éme position au niveau des secteurs institutionnels les plus touchés par la corruption et près de 30% des entreprises déclarent nayant pas confiance dans le système judiciaire pour faire respecter leurs droits dans les conflits commerciaux. Les délais de résolution des litiges deviennent de plus en plus longs (19 mois en 2012 contre 14 et 17 mois respectivement en 2005 et 2008).

15 Corruption Les agents de l'administration fiscale, Vous ont-ils demandé un payement informel, et/ou "cadeaux" ? (en %) Plus dune entreprise sur trois trouvent le système fiscal affecté voire même très affecté par la corruption.

16 Corruption Les fonctionnaires des différentes administrations auxquelles vous faites face dans le cadre de vos activités, interprètent-ils les lois et règlements de manière objective ? (en %) Le problème de la corruption persisterait tant que les entreprises pensent que les fonctionnaires des différentes administrations auxquelles ils font face dans le cadre de leur activités, ninterprètent pas les lois et les règlements de manière objective.

17 A côté de linsécurité et la corruption, certaines pratiques dans le marché continuent à nuire à la compétitivité des entreprises. Ces pratiques se sont aggravées après la révolution. Pratiques dans le marché Comment jugez-vous lévolution des pratiques suivantes après la révolution ? (en %)

18 Pratiques dans le marché Pour les entreprises ayant participé aux appels doffre et aux consultations lancés par le secteur public (327 entreprises), la rigidité des procédures administratives, le non respect des délais de payement et la règle du moins disant restent les principales contraintes évoquées. Quels sont les principaux problèmes liés aux marchés publics ? (en %) 53% des entreprises répondantes pensent que pour gagner un marché public, les entreprises de leur secteur sont prêtes à payer plus de 5% du montant du marché en versement informel.

19 Charges sociales Les charges sociales sont moins contraignantes en 2012 quauparavant.

20 Quen est-il de linvestissement dans un tel climat ? Le rétablissement de la stabilité politique, économique et sociale est considéré actuellement comme le principal déterminant de linvestissement. Quels sont les principaux déterminants de vos investissements ? (en %)

21 Quen est-il de linvestissement dans un tel climat ? 59% des entreprises nont pas réalisé des investissements en 2012 et ce en raison essentiellement dun climat social non adéquat Veuillez indiquer les raisons pour lesquelles vous navez pas réalisé des investissements en 2012? (en %)

22 Quen est-il de linvestissement dans un tel climat ? Les grèves représentent la principale raison de suspension de lactivité de lentreprise au cours du premier semestre de Quelles sont les raisons de suspension de votre activité au cours du 1 er semestre 2012? (en %)

23 Quen est-il de linvestissement dans un tel climat ? Parmi les entreprises nayant pas investi en 2012, 31% évoquent le manque de moyens de financement comme raison. Le financement bancaire continue à être considéré comme contrainte majeure par une part non négligeable des chefs dentreprise (27%). Les difficultés apparaissent surtout au niveau des coûts du financement et des garanties exigées.

24 Quels sont les critères retenus dans le choix du lieu dimplantation dun nouveau projet dinvestissement? Linfrastructure de base est le facteur le plus déterminant dans le choix du lieu dimplantation dun projet (67%).

25 Quels sont les critères retenus dans le choix du lieu dimplantation dun nouveau projet dinvestissement? Les problèmes soulevés par les chefs dentreprise concernant linfrastructure portent sur: l'infrastructure du transport (27%) et ce surtout au niveau de la qualité. L'électricité (25%) notamment en ce qui concerne les coûts. Les coûts pour le téléphone, et la qualité pour linternet qui sont les principales faiblesses déclarées au sujet des services des télécommunications. La disponibilité limitée des terrains industriels aménagés et des locaux et bâtiments en ce qui concerne laccès au foncier. Infrastructure

26 Quels sont les critères retenus dans le choix du lieu dimplantation dun nouveau projet dinvestissement? Ressources humaines La disponibilité et le coût de la main dœuvre est le 2 ème principal déterminant du choix du lieu dimplantation dun nouveau projet. Malgré le relâchement de la contrainte liée à la formation et qualification des employés (16% en 2012 contre 26% en 2010), labsence de profil adéquat est soulevée comme contrainte par une proportion non négligeable des entreprises enquêtées. Quels types de difficultés rencontrez-vous en matière dembauche? (en %)

27 Quels sont les critères retenus dans le choix du lieu dimplantation dun nouveau projet dinvestissement? Ressources humaines Si les centres de formation sont favorablement perçus en matière de compétence des formateurs, le coût et la disponibilité des centres dans les régions constituent encore une faiblesse. Quelle appréciation portez-vous sur les centres de formation? (en %)

28 Comment a évolué lactivité des entreprises dans un tel climat? Comment ont évolué les indicateurs dactivité de votre entreprise durant le 1 er semestre 2012/2 ème semestre 2011? (en %) Des indices de reprise de lactivité au 1 er semestre 2012 par rapport au 2 ème semestre 2011

29 Comment a évolué lactivité des entreprises dans un tel climat? 25% des entreprises industrielles ont dû suspendre leur production au cours du 1 er semestre 2012 pour une période moyenne de 31 jours engendrant des pertes. Ces pertes ont dépassé 20% du chiffre daffaires pour 40% des entreprises concernées. A côté de linsécurité et des grèves, les problèmes dapprovisionnement ont été aussi à lorigine de la suspension de la production. Une part non négligeable des entreprises trouve que ces problèmes se sont accentués en 2012 par rapport à Comment ont évolué les conditions dapprovisionnement en 2012/2011? (en %)

30 Quen est-il des perspectives dévolution de lactivité? Les entreprises narrivent plus à faire des pronostics dans un environnement caractérisé par une instabilité politique, économique et sociale. Comment voyez-vous les perspectives dévolution de votre activité? (en %) 2 ème semestre 2012En 2013

31 Toutes les catégoriesDiplômés du supérieur En matière demploi Quen est-il des perspectives dévolution de lactivité? Quelles sont vos perspectives demploi à moyen et long termes? (en %)

32 En 2013M.L.T En matière dinvestissement Quen est-il des perspectives dévolution de lactivité? Projetez-vous de réaliser des investissements? (en %)

33 Le code à linvestissement est-il suffisamment incitatif ? 53% des entreprises ne sont pas suffisamment averties du contenu du code dincitation à linvestissement actuellement en vigueur. Parmi les entreprises qui en sont bien averties, 28% ne sont pas satisfaites de ce code. Etes-vous suffisamment averti du contenu du code dinvestissement actuellement en vigueur? Quel en est votre degré de satisfaction?

34 Le code à linvestissement est-il suffisamment incitatif ? Les entreprises non satisfaites du code évoquent les problèmes de la complexité du texte et de linsuffisance des incitations. Si vous êtes peu ou pas satisfait, veuillez indiquer ses principales limites? (en %)

35 Propositions des chefs dentreprise Pour aider les entreprises à développer leurs activités dans leur région : Instauration et/ou amélioration de linfrastructure de base. Développement des services administratifs et structures dappui. Révision et suivi du dispositif dincitations accordées par les pouvoirs publics. Mise en valeur des richesses de chaque région. Pour une meilleure efficacité des programmes dappui mis en place par lEtat: Amélioration des compétences qui gèrent les programmes. Révision des conditions déligibilité. Réduction des chevauchements entre les différents programmes. Réduction le nombre dintervenants dans chaque programme.

36 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Climat des affaires : Principaux résultats de lenquête compétitivité 2012 République Tunisienne Ministère du développement régional et de la planification."

Présentations similaires


Annonces Google