La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sondage 2013 auprès des finissant(e)s en génie - Rapport sur le Québec Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Avril 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sondage 2013 auprès des finissant(e)s en génie - Rapport sur le Québec Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Avril 2013."— Transcription de la présentation:

1 Sondage 2013 auprès des finissant(e)s en génie - Rapport sur le Québec Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Avril 2013

2 QUÉBEC Table des matières Objectifs de recherche3 Méthodologie4 Résumé 5 Plans davenir9 Intention de faire une demande de permis18 Connaissance du permis dexercice29 Connaissance de lOrdre des ingénieurs du Québec 35 Connaissance de la Loi sur les ingénieurs du Québec38 Données démographiques41 Analyse supplémentaire : Impact sur lintention de faire carrière en génie et de faire une demande de permis Participation à des séminaires de lOIQ45 Connaissance de la Loi sur les ingénieurs48 Connaissance du permis dingénieur et des rôles51 Connaissance des responsabilités des organisations54 2

3 QUÉBEC Objectifs de recherche Cette recherche a pour objectif de comprendre les raisons qui motivent les diplômé(e)s des programmes de génie agréés des universités du Québec à faire une demande de permis ou non. Pour atteindre cet objectif, la recherche tente dobtenir les renseignements suivants : les plans de carrière et/ou de formation des finissant(e)s en génie; le pourcentage de finissant(e)s qui a lintention de faire carrière en génie et le pourcentage qui a lintention de faire une demande de permis; le niveau de connaissance des finissant(e)s en génie quant à la Loi sur les ingénieurs de leur province. 3

4 QUÉBEC Méthodologie Le sondage a été réalisé en ligne auprès de finissant(e)s en génie entre le 18 janvier et le 15 mars On a demandé à toutes les facultés de génie des universités qui offrent des programmes agréés par le Bureau dagrément de participer à létude et denvoyer le sondage en ligne à tous les finissant(e)s inscrit(e)s à leurs programmes de génie. Le lien vers le sondage en ligne a été envoyé aux universités de lOntario le 18 janvier et une deuxième série de liens a été envoyée aux autres établissements le 24 janvier Les universités ontariennes devaient envoyer le lien vers le sondage à tous les étudiant(e)s admissibles le 19 janvier 2013 et les autres établissements, le 25 janvier Le sondage a été offert en anglais et en français. Au total à léchelle nationale, 34 universités ont participé à la recherche et étudiants ont répondu au sondage. Au Québec, sept établissements ont participé à la recherche et 743 étudiants (n=743) ont répondu au sondage. La marge derreur pour cette étude (n=743) est de ± 3,6 %, 19 fois sur 20. 4

5 QUÉBEC Résumé Intentions futures : Poursuivre des études ou trouver un emploi Les trois quarts (76 %) des finissant(e)s en génie indiquent avoir lintention de trouver un emploi après avoir obtenu leur baccalauréat en génie. Deux étudiant(e)s sur dix (18 %) projettent de poursuivre leurs études. Dans ce groupe, sept étudiant(e)s sur dix ont lintention dobtenir un diplôme de cycle supérieur en génie (69 %), tandis que moins dun(e) sur dix prévoit faire une MBA (8 %) ou obtenir un autre diplôme professionnel (6 %). Parmi les étudiant(e)s qui prévoient poursuivre leurs études, la grande majorité a lintention détudier au Québec (82 %) et un(e) sur dix prévoit étudier à lextérieur du Canada (8 %). Intentions futures : Faire carrière en génie Presque tous les étudiant(e)s (97 %) indiquent quils ou elles feront probablement carrière en génie : sept sur dix le feront absolument (68 %), tandis que trois sur dix le feront probablement (29 %). Très peu détudiant(e)s (3 %) ne feront probablement pas carrière en génie, tandis quaucun(e) na indiqué quil ou elle ne le fera absolument pas. La principale raison est que ces étudiant(e)s avaient des attentes différentes par rapport à la pratique du génie. Près de neuf étudiant(e)s sur dix (88 %) indiquent quau début de leurs études, ils ou elles projetaient dexercer le génie. Six étudiant(e)s sur dix ont commencé leurs études avec lintention absolue dexercer le génie (62 %), tandis que le quart prévoyait probablement exercer le génie (26 %). 5

6 QUÉBEC Résumé (suite) Intentions futures : Faire carrière en génie (suite) Comme à léchelle nationale, neuf étudiant(e)s sur dix qui prévoient faire carrière en génie indiquent avoir absolument (63 %) ou probablement (25 %) lintention de faire carrière dans le domaine du génie après avoir obtenu leur diplôme. Environ un(e) sur dix (12 %) indique quil ou elle prévoyait au début de ses études faire carrière dans un autre domaine. En outre, parmi ceux et celles qui ne projettent pas de faire carrière dans le domaine du génie, les trois quarts indiquent quils ou elles avaient absolument (27 %) ou probablement (50 %) lintention de faire carrière en génie au début de leurs études. Le quart des étudiant(e)s (23 %) indique nen avoir jamais eu lintention. Intentions futures : Faire une demande de permis dexercice Près de six étudiant(e)s sur dix (59 %) indiquent avoir absolument lintention de faire une demande de permis dexercice, tandis que le quart (25 %) dit en avoir probablement lintention. Un(e) étudiant(e) sur dix na probablement/absolument pas lintention de faire une demande de permis (11 %), tandis quun peu moins est incertain(e) (5 %). Parmi ceux et celles qui prévoient faire carrière en génie, 61 % indiquent vouloir absolument faire une demande de permis et 25 %, probablement. Parmi ceux et celles qui nont pas lintention de faire leur demande de permis immédiatement, près de six sur dix indiquent avoir probablement ou absolument lintention den faire la demande un jour (56 %), tandis que le tiers nenvisage pas de le faire (33 %). Les raisons mentionnées le plus souvent pour ne pas vouloir faire de demande de permis sont le manque dintérêt pour une carrière en génie, le fait quil offre peu davancement de carrière ou lintention dune carrière en développement de logiciels. Parmi les étudiant(e)s qui nont pas lintention de faire une demande de permis, trois sur dix (31 %) ont changé didée (feront absolument/probablement une demande) après avoir appris quil était nécessaire de détenir un permis pour pouvoir exercer le génie. 6

7 QUÉBEC Résumé (suite) Intentions futures : Faire une demande de permis dexercice (suite) Parmi ceux et celles qui ont lintention de faire une demande de permis, huit étudiant(e)s sur dix prévoient le faire dans lannée (81 %), dont six sur dix dans les six mois (63 %). Un(e) sur dix prévoit faire une demande après un an (8 %) ou est incertain(e)s (12 %). Parmi les étudiant(e)s qui prévoient attendre au moins un an avant de faire une demande de permis ou qui sont incertain(e)s, la raison mentionnée le plus souvent est le désir dacquérir une plus grande expérience de travail (72 %). Lorsque les étudiant(e)s apprennent quen déposant une demande de permis dans les six mois qui suivent lobtention de leur diplôme, ils ou elles peuvent être exemptés des frais de participation au programme de juniorat pour la première année, près de neuf étudiant(e)s sur dix (87 %) indiquent quils ou elles sont susceptibles de faire une demande dans les six mois. Connaissance de la profession dingénieur Pratiquement tous et toutes les étudiant(e)s (95 %) savent que le génie est réglementé par la loi. Seulement 2 % croient que la profession nest pas réglementée, tandis que 3 % sont incertain(e)s. Les étudiant(e)s ont une connaissance variée de la loi régissant les ingénieurs dans leur province. Près de quatre étudiant(e)s sur dix (36 %) la connaissent assez bien, tandis quun peu plus (44 %) indiquent la connaître un peu et seulement 3 %, la connaître très bien. Deux pour cent (2 %) disent nen avoir jamais entendu parler. Exactement neuf étudiant(e)s sur dix savent quun permis est nécessaire pour réaliser des travaux dingénierie de façon autonome (90 %) ou quun permis est nécessaire pour utiliser le titre « ingénieur » (90 %). Cependant, les avis sont partagés quant à la nécessité de détenir un permis pour exercer le génie sous la supervision dun ingénieur titulaire de permis : un peu plus de la moitié sait que ce nest pas nécessaire (55 %), tandis que le tiers croit que ce lest (33 %) et un(e) sur dix est incertain(e) (11 %). 7

8 QUÉBEC Résumé (suite) Connaissance de la profession dingénieur (suite) Plus de huit étudiant(e)s sur dix savent que lOIQ est lorganisme responsable de délivrer les permis dingénieur (85 %) et quil réglemente également lexercice du génie (79 %). Par ailleurs, les deux tiers des étudiant(e)s savent que le Bureau dagrément est lorganisme qui agrée les programmes de génie offerts par les universités (67 %). Cependant, les étudiant(e)s sont divisé(e)s en ce qui concerne lorganisme qui délivre les permis aux entreprises qui offrent des services dingénierie; la moitié croit que cest lOIQ (48 %), un peu moins de quatre sur dix croient que cest le Bureau dagrément (36 %) et le quart ne le sait pas (26 %). 8

9 Plans davenir 9

10 QUÉBEC Plans après lobtention du diplôme Q12. Lequel des énoncés suivants reflète le mieux vos projets immédiats? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743). Q13. Lequel des énoncés suivants décrit le mieux les études que vous désirez poursuivre? Base : Participants au Québec qui ont répondu « Poursuivre mes études » à la Q12, 2013 (n=130). Plans actuels après lobtention du diplômeIntentions détudes Les trois quarts des étudiant(e)s ont lintention dentrer sur le marché du travail après avoir obtenu leur diplôme, tandis que près de deux étudiant(e)s sur dix prévoient poursuivre leurs études. Parmi ceux et celles qui prévoient poursuivre leurs études, la vaste majorité prévoit faire des études de cycles supérieurs en génie, tandis que moins dun(e) étudiant(e) sur dix prévoit poursuivre des études de MBA ou des études de cycles supérieurs dans une autre discipline. Les trois quarts des étudiant(e)s ont lintention dentrer sur le marché du travail après avoir obtenu leur diplôme, tandis que près de deux étudiant(e)s sur dix prévoient poursuivre leurs études. Parmi ceux et celles qui prévoient poursuivre leurs études, la vaste majorité prévoit faire des études de cycles supérieurs en génie, tandis que moins dun(e) étudiant(e) sur dix prévoit poursuivre des études de MBA ou des études de cycles supérieurs dans une autre discipline. Entrer sur le marché du travail (n=562) Poursuivre des études (n=132) Ne sait pas / Incertain(e (n=35) Poursuivre des études supérieures en génie (n=90) Poursuivre des études de MBA (n=11) Poursuivre des études supérieures dans une autre discipline (n=8) Ne sait pas / incertain(e) (n=14) Les réponses totalisant moins de 5 % ne sont pas représentées.

11 QUÉBEC Lieu des études supérieures prévues 11 Q13B. Où projetez-vous de poursuivre ces études? Base : Poursuivre mes études après lobtention de mon diplôme - Québec 2013 (n=130) Lieu des études projetées Parmi les finissant(e)s qui projettent de poursuivre leurs études, plus de huit sur dix ont lintention détudier au Québec et moins dun(e) sur dix pense étudier à lextérieur du Canada. Québec (n=106) À lextérieur du Canada (n=11) Ontario (n=4) Ne sait pas / incertain(e) (n=9)

12 QUÉBEC Intention de faire carrière en génie 12 Q14. Une fois que vous aurez terminé vos études, prévoyez-vous faire carrière dans le domaine du génie? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Oui (2 cotes supérieures) Non (2 cotes inférieures) Prévoyez-vous faire carrière dans le domaine du génie? Presque tou(te)s les étudiant(e)s ont lintention de faire carrière dans le domaine du génie après leurs études. 97 % (n=717) 3 % (n=23) Oui, absolument (n=505) Oui, probablement (n=212) Non, probablement pas (n=23) Non, absolument pas (n=0)

13 QUÉBEC Raisons de ne pas faire carrière en génie 13 Q16. Quelle est la principale raison expliquant votre choix de ne pas faire carrière en génie? Base : Participants au Québec qui ont répondu Non (absolument pas / probablement pas) à la Q14, 2013 (n=26) Raisons de ne pas faire carrière en génie La principale raison expliquant le choix de ne pas faire carrière en génie est que leurs attentes étaient différentes par rapport à la pratique du génie. En raison de nombre limité de répondants pour cette question (n=26), les autres réponses sont négligeables. Javais des attentes différentes par rapport à la pratique du génie (n=11) Meilleures possibilités demploi dans une autre discipline (n=4) Meilleure rémunération dans une autre discipline (n=3) Ça na jamais été mon intention (n=2) Pour acquérir dautres compétences / être multidisciplinaire (n=2) Ne sait pas / incertain(e ) (n=1)

14 QUÉBEC Carrière envisagée dans un autre domaine que le génie Parmi ceux et celles qui nont pas lintention de faire carrière en génie, les principaux choix de carrières sont la consultation, la médecine et la recherche. En raison du nombre limité de répondants pour cette question (n=26), les résultats devraient être interprétés avec prudence. 14 Q17. Quel genre de carrière envisagez-vous de mener? Base : Participants au Québec qui ont répondu Non (absolument pas / probablement pas) à la Q14, 2013 (n=26) Carrière envisagée dans un autre domaine (Ne prévoit pas faire carrière en génie) Comme les répondants pouvaient donner plus dune réponse, le total peut représenter plus de 100 %. Consultation (n=6) Médecine (n=4) Recherche (n=3) Démarrer ma propre entreprise (n=2) Gestion de projets (n=1) Marketing (n=1) Secteur des affaires (n=1) Autre (n=6) Ne sait pas / incertain(e) (n=2)

15 QUÉBEC Plans de carrière au début des études La vaste majorité des étudiant(e)s, soit près de neuf sur dix, ont dit quau début de leurs études, leur objectif était dexercer le génie. 15 Q18. Est-ce que vous projetiez dexercer le génie lorsque vous avez commencé vos études? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Est-ce que vous projetiez dexercer le génie lorsque vous avez commencé vos études? 88 % (n=652) Oui (2 cotes supérieures) 12 % (n=91) Non (2 cotes inférieures) Oui, absolument (n=462) Oui, probablement (n=190) Non, probablement pas (n=64) Non, absolument pas (n=27)

16 QUÉBEC Intentions de carrière actuelles et antérieures (parmi les étudiant(e)s qui ont lintention de faire carrière en génie) Comme à léchelle nationale, près de neuf étudiant(e)s sur dix qui ont commencé leurs études avec lintention de faire carrière en génie indiquent quils ou elles en allaient probablement ou absolument faire carrière en génie. 16 Q18. Est-ce que vous projetiez dexercer le génie lorsque vous avez commencé vos études? Base : Étudiant(e)s au Québec qui ont commencé leurs études avec lintention de faire carrière en génie, 2013 (n=717) Non (2 cotes inférieures) Oui (2 cotes supérieures) 12 % (n=85) 88 % (n=632) Oui, absolument (n=455) Oui, probablement (n=177) Non, probablement pas (n=58) Non, absolument pas (n=27)

17 QUÉBEC Intentions de carrière actuelles et antérieures (parmi les étudiant(e)s qui nont pas lintention de faire carrière en génie) Parmi ceux et celles qui ne projetaient pas de faire carrière dans le domaine du génie au moment de commencer leurs études, les trois quarts indiquent vouloir probablement ou absolument faire carrière en génie, tandis que le quart nen a pas lintention. 17 Q18. Est-ce que vous projetiez dexercer le génie lorsque vous avez commencé vos études? Base : Étudiant(e)s au Québec qui ne projetaient pas de faire carrière en génie au début de leurs études, 2013 (n=26) Non (2 cotes inférieures) Oui (2 cotes supérieures) 77 % (n=20) % (n=6) 23 Oui, absolument (n=7) Oui, probablement (n=13) Non, probablement pas (n=6) Non, absolument pas (n=0)

18 Intention quant à la demande de permis dexercice 18

19 QUÉBEC Intention de faire une demande de permis Six étudiant(e)s sur dix (59 %) indiquent quils ou elles feront absolument une demande de permis, tandis que le quart (25 %) dit quil le fera probablement. Un(e) étudiant(e) sur dix nen fera probablement/absolument pas la demande (11 %), tandis que 5 % ne le savent pas. 19 Q21. Allez-vous faire une demande de permis dexercice (ing.)? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Allez-vous faire une demande de permis dexercice? Non (2 cotes inférieures) Oui (2 cotes supérieures) 84 % (n=626) 11 % (n=80) Oui, absolument (n=442) Oui, probablement (n=184) Non, probablement pas (n=54) Non, absolument pas (n=26) Ne sait pas / incertain(e) (n=37)

20 QUÉBEC Intention de faire une demande de permis Faire carrière en génie Parmi les étudiant(e)s qui projettent de faire carrière en génie, six sur dix (61 %) indiquent quils ou elles feront absolument une demande de permis et le quart (25 %), probablement. Moins dun(e) étudiant(e) sur dix nen fera absolument ou probablement pas la demande (9 %) ou ne le sait pas (5 %). 20 Q21. Allez-vous faire une demande de permis dexercice (ing.)? Base : Répondants qui envisagent de faire carrière dans le domaine du génie, 2013 (n=717) Allez-vous faire une demande de permis dexercice? Non (2 cotes inférieures) Oui (2 cotes supérieures) 86 % (n=617) 9 % (n=66) Oui, absolument (n=440) Oui, probablement (n=177) Non, absolument pas (n=42) Non, probablement pas (n=24) Ne sait pas / incertain(e) (n=34)

21 QUÉBEC Intention de faire un jour une demande de permis 21 Q22. Envisagez-vous un jour de faire une demande de permis dexercice (ing.)? Base : Participants au Québec qui ont répondu Non à la Q21, 2013 (n=80) Envisagez-vous un jour de faire une demande de permis dexercice? Parmi les étudiant(e)s qui nenvisagent pas de faire une demande de permis ou sont incertain(e)s, près de six sur dix (56 %) indiquent quils en feront probablement ou absolument la demande un jour, tandis que le tiers (33 %) nenvisage pas de faire de demande un jour et quun(e) sur dix est incertain(e) (11 %). Non (2 cotes inférieures) Oui (2 cotes supérieures) 56 % (n=45) 33 % (n=26) Oui, absolument (n=24) Oui, probablement (n=21) Non, probablement pas (n=21) Non, absolument pas (n=5) Ne sait pas / incertain(e) (n=9)

22 QUÉBEC Raisons de ne pas faire une demande de permis Parmi le groupe détudiant(e)s qui ne prévoient pas faire une demande de permis ou sont incertain(e)s, les raisons mentionnées le plus souvent pour expliquer leur choix de ne jamais vouloir faire de demande de permis est le manque dintérêt pour une carrière en génie, le fait que le permis soit peu avantageux pour lavancement de leur carrière ou lintention de faire carrière en développement de logiciels. En raison du nombre limité de répondants pour cette question, les résultats devraient être interprétés avec prudence. 22 Q23. Envisagez-vous un jour de faire une demande de permis dexercice (ing.)? Base : Participants au Québec qui ont répondu Non à la Q21, 2013 (n=26). Pourquoi nenvisagez-vous pas de faire une demande de permis dexercice ? Aucun intérêt (pour une carrière en génie) (n=10) Ne fera pas avancer ma carrière / peu davantages à le faire (n=8) Pour faire carrière en informatique (ingénieur / développeur) (n=7) Inutile (pour mes plans/objectifs de carrière) (n=4) En raison du coût / des frais (n=3) Je travaillerai à létranger (n=3) Strict / difficile (n=2) Ne sait pas / incertain(e) (n=1)

23 QUÉBEC Intérêt après avoir appris quil faut un permis (ing.) pour pouvoir exercer le génie 23 Q24. Étant donné quil faut détenir un permis dexercice pour pouvoir se déclarer légalement ingénieur ou exercer comme ingénieur, prévoyez-vous faire une demande de permis dexercice (ing.)? Base : Répondants au Québec qui ne prévoient pas faire une demande de permis ou qui sont incertain(e)s, 2013 (n=72) Étant donné quil faut détenir un permis pour pouvoir exercer le génie, prévoyez-vous en faire la demande? Une fois quon leur a dit quil fallait détenir un permis pour pouvoir utiliser légalement le titre dingénieur et exercer la profession, trois étudiant(e)s sur dix (31 %) qui ne projetaient pas de faire de demande ou étaient incertain(e)s de leurs intentions au départ indiquent maintenant quils ou elles vont absolument ou probablement faire une demande de permis. Quatre étudiant(e)s sur dix (39 %) indiquent quand même ne pas envisager de faire une demande de permis tandis que trois sur dix (31 %) sont incertain(e)s. Non (2 cotes inférieures) Oui (2 cotes supérieures) 31 % (n=22) 39 % (n=28) Oui, absolument (n=8) Oui, probablement (n=14) Non, probablement pas (n=20) Non, absolument pas (n=8) Ne sait pas / incertain(e) (n=22)

24 QUÉBEC Délais quant à la demande de permis 24 Dans les douze mois (2 cotes supérieures) Quand prévoyez-vous faire une demande de permis dexercice? Q27.. Quand prévoyez-vous faire une demande de permis dexercice? Base : Répondants au Québec qui prévoient faire une demande de permis, 2013 (n=693) Plus de huit étudiant(e)s sur dix qui ont lintention de faire une demande de permis prévoient le faire dans les douze mois (81 %), dont six sur dix dans les six mois suivant lobtention de leur diplôme (63 %). Un(e) sur dix prévoit le faire après un an (8 %) ou est incertain(e) (12 %). 81 % (n=561) Dans les six mois qui suivent lobtention de mon diplôme (n=439) Dans les douze mois qui suivent lobtention de mon diplôme (n=122) Plus dun an après lobtention de mon diplôme (n=52) Ne sait pas / incertain(e) (n=80)

25 QUÉBEC Raisons de lattente avant de faire une demande de permis 25 Q28. Pourquoi désirez-vous attendre plus dun an avant de faire votre demande de permis dexercice? Base : Participants au Québec qui ont répondu plus dun an ou ne sait pas / incertain(e) à la Q27, 2013 (n=132) Les réponses totalisant moins de 3 % ne sont par présentées. Pourquoi désirez-vous attendre plus dun an avant de faire votre demande de permis dexercice? Parmi les étudiant(e)s qui prévoient attendre au moins un an avant de faire une demande de permis ou sont incertain(e)s, la vaste majorité indique comme raison le désir dacquérir lexpérience de travail nécessaire. Je veux acquérir lexpérience nécessaire avant de faire ma demande (n=95) Je veux obtenir un diplôme détudes supérieures (n=9) Je ne suis pas certain(e) que ce soit nécessaire (dans le domaine de travail que jai choisi) (n=9) Je veux poursuivre dautres études / parfaire ma formation (n=5) Jai besoin de plus dinformation sur le programme / la demande de permis (n=4)

26 QUÉBEC Impact de lexemption des frais de cotisation à titre dingénieur junior sur la possibilité de faire une demande de permis dans les six mois 26 Q29. Si vous saviez quen déposant une demande de permis dans les six mois qui suivent lobtention de votre diplôme, vous pourriez être exempté des frais douverture de dossier et de la cotisation pour la première année à titre dingénieur stagiaire, dans quelle mesure serait-il probable que vous fassiez une demande de permis dans ce délai de six mois? Base : Répondants au Québec qui ne savent pas ou qui prévoient faire une demande de permis plus de six mois après lobtention de leur permis, 2013 (n=254) Probable (2 cotes supérieures) Improbable (2 cotes inférieures) (n=81) Feriez-vous une demande de permis dans les 6 mois si vous pouviez être exempté(e) des frais de cotisation à titre dingénieur junior la première année? Lorsquils ou elles apprennent quil est possible dêtre exempté des frais de cotisation pour la première année à titre dingénieur junior exactement la moitié (50 %) des étudiant(e)s qui prévoient faire une demande de permis plus dun an après lobtention de leur diplôme disent quil est très probable quils ou elles fassent une demande dans les six mois. Près de quatre étudiant(e)s sur dix (38 %) indiquent que cela est assez probable, tandis que moins dun sur dix (7 %) indique quil est improbable quil fasse une demande dans les six mois ou est incertain(e) (6 %). 87 % (n=222) x 7 % (n=18) x Très probable (n=126) Assez probable (n=96) Assez improbable (n=12) Très improbable (n=6) Ne sait pas / incertain(e) (n=14)

27 QUÉBEC Pays envisagé pour la demande de permis 27 Q25. Dans quel pays ou quelle région prévoyez-vous faire une demande de permis dexercice? Base : Répondants au Québec qui prévoient faire une demande de permis dexercice, 2013 (n=693) À létranger Dans quel pays ou quelle région prévoyez-vous faire une demande de permis dexercice? Comme les répondant(e)s peuvent donner plus quune réponse, il est possible que le total dépasse 100 %. Pratiquement tou(te)s les finissant(e)s en génie (99 %) qui prévoient faire une demande de permis dexercice prévoient le faire au Canada. Moins de deux sur dix (15 %) envisagent également de faire une demande aux États- Unis ou à létranger (16 %). 16 % (n=109) Canada (n=686) États-Unis (n=107) Europe (n=75) Asie (n=34) Autre (n=22)

28 QUÉBEC Province envisagée pour la demande de permis 28 Q26. Dans quelles provinces ou quels territoires prévoyez-vous faire une demande de permis dexercice? Base : Répondants au Québec qui prévoient faire une demande de permis au Canada, 2013(n=686) Parmi les étudiant(e)s qui prévoient faire une demande de permis dexercice, plus de neuf sur dix prévoient le faire au Québec (94 %), deux sur dix en Ontario (20 %), et un(e) sur dix en Colombie-Britannique (11 %) ou en Alberta (10 %). Québec (n=643) Ontario (n=139) Colombie-Britannique (n=74) Alberta (n=69) Ne sait pas / incertain(e) (n=16) Les réponses totalisant moins de 3 % ne sont pas représentées.

29 Connaissance du permis dexercice 29

30 QUÉBEC Réglementation du génie 30 Q5. Daprès vous, est-ce que la pratique professionnelle du génie est encadrée par des lois et des règlements? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) La pratique professionnelle du génie est-elle encadrée par des lois et des règlements? Pratiquement tou(te)s les étudiant(e)s (95 %) savent que le génie est réglementé par des lois et des règlements. Seulement 2 % croient que la profession nest pas réglementée et 3 % sont incertain(e)s. Oui (n=709) Non (n=14) Ne sait pas / incertain(e) (n=20)

31 QUÉBEC Nécessité du permis au sein de la profession Exactement neuf étudiant(e)s sur dix savent quun permis est nécessaire pour réaliser des travaux dingénierie de façon autonome (90 %) ou quil est nécessaire pour utiliser le titre « ingénieur » (90 %). Cependant, les avis sont partagés quant à la nécessité dun permis pour réaliser des travaux dingénierie sous la direction dun ingénieur titulaire de permis : un peu plus de la moitié sait que ce nest pas nécessaire (55 %), tandis que le tiers croit que ce lest (33 %) et un(e) sur dix est incertain(e) (11 %). 31 Q8. Daprès vous, est-il nécessaire de détenir un permis dingénieur pour pouvoir, au Québec, … Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Est-il nécessaire de détenir un permis pour pouvoir :

32 QUÉBEC Connaissance du permis dingénieur et des rôles 32 Q8. Daprès vous, est-il nécessaire de détenir un permis dingénieur pour pouvoir, au Québec? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 n=(743) Définition des niveaux de connaissance Élevé : Tous exacts (3) à la Q8 Moyen : 2 exacts à la Q8 Limité : 1 exact à la Q8 Nul : Zéro (0) exact à la Q8 Niveau de connaissance des fonctions ou des actes nécessitant un permis Élevé / moyen (2 cotes supérieures) Limité / nul (2 cotes inférieures) La vaste majorité des finissant(e)s en génie a un niveau de connaissance moyen (49 %) ou élevé (44 %) des rôles pour lesquels il est nécessaire de détenir un permis pour pouvoir exécuter légalement des fonctions ou des actes au sein de la profession. Par ailleurs, moins dun(e) étudiant(e) sur dix a un niveau de connaissance limité (6 %) ou na aucune connaissance (1 %) sur le sujet. 93 % (n=689) x 7 % (n=54) x Élevé (n=328) Moyen (n=361) Limité (n=43) Nul (n=11)

33 QUÉBEC Responsabilités des organisations Plus de huit étudiant(e)s sur dix savent que cest lOIQ qui est responsable de délivrer les permis dexercice (85 %) et de réglementer lexercice du génie (79 %). Par ailleurs, les deux tiers des étudiant(e)s savent que le Bureau dagrément est lorganisation qui agrée les programmes universitaires de formation en génie (67 %). Cependant, les étudiant(e)s sont divisé(e)s quant à lorganisation qui délivre les permis aux entreprises offrant des services dingénierie : la moitié croit que lOIQ en est responsable (48 %), tandis quun peu moins de quatre sur dix croient que cest le Bureau dagrément (36 %) et le quart ne le sait pas (26 %) – Quelle organisation est responsable de chacune des activités suivantes? Q9. Veuillez choisir lorganisation ou les organisations qui sont responsables des différentes activités ou procédures énumérées ci-dessous. Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743)

34 QUÉBEC Connaissance des responsabilités des organisations 34 Niveau de connaissance des responsabilités des organisations au sein de la profession dingénieur Q9. Veuillez choisir lorganisation ou les organisations qui sont responsables des différentes activités ou procédures énumérées ci-dessous. Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Élevé / moyen (2 cotes supérieures) Limité / nul (2 cotes inférieures) Près de neuf étudiant(e) sur dix ont un niveau de connaissance élevé (30 %) ou moyen (57 %) de ce que sont les responsabilités des organisations en termes dactivités ou de procédures liées à la profession dingénieur. Un peu plus dun(e) étudiant(e) sur dix a un niveau de connaissance limité (9 %) ou aucune connaissance (5 %) sur le sujet. 87 % (n=644) x 14 % (n=99) x Définition des niveaux de connaissance Élevé : Tous exacts à la Q9 (4) Moyen : 2 ou 3 exacts à la Q9 Limité : 1 exact à la Q9 Nul : Tous inexacts (0) à la Q9 Élevé (n=226) Moyen (n=418) Limité (n=65) Nul (n=34)

35 Participation à des séminaires de lOIQ et connaissance de la Section étudiante de lOrdre 35

36 QUÉBEC Participation à un séminaire de lOIQ 36 Q11. Avez-vous déjà assisté à un atelier, un séminaire ou un exposé donné par un représentant de lOIQ? Base : Tous les répondants, 2013 (n=743) Avez-vous déjà assisté à un séminaire de lOIQ? Trois étudiant(e)s sur dix (32 %) indiquent avoir déjà assisté à un séminaire ou un atelier donné par un représentant de lOIQ. Oui (n=236) Non (n=488) Ne sait pas / incertain(e) (n=19)

37 QUÉBEC Connaissance de la Section étudiante de lOIQ 37 Q32. Lequel des énoncés suivants décrit le mieux dans quelle mesure vous connaissez le programme de membre étudiant de lOIQ? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Connaissance (3 cotes supérieures) Huit étudiant(e)s sur dix (78 %) connaissent la Section étudiante de lOIQ. Parmi ce groupe, la moitié en est actuellement membre (50 %) et deux sur dix en ont entendu parler et sont intéressé(e)s à en devenir membres (20 %). Un(e) étudiant(e) sur dix a entendu parler de la Section mais nest pas intéressé(e) à devenir membre (9 %), tandis que deux sur dix nen ont jamais entendu parler (22 %). 78 % (n=579) Je suis actuellement membre (n=370) Jen ai entendu parler et je suis intéressé(e) à devenir membre (n=142) Jen ai entendu parler, mais je ne suis pas intéressé(e) à devenir membre (n=67) Je nen ai jamais entendu parler (n=164)

38 Loi sur les ingénieurs du Québec 38

39 QUÉBEC Loi sur les ingénieurs du Québec 39 Q6. La pratique du génie est réglementée par la Loi sur les ingénieurs du Québec. Lequel des énoncés suivants décrit le mieux dans quelle mesure vous connaissez cette loi? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743) Connaissance (3 cotes supérieures) Dans quelle mesure connaissez-vous la Loi sur les ingénieurs du Québec? Plus de huit étudiant(e)s sur dix indiquent connaître la Loi sur les ingénieurs du Québec. Près de quatre sur dix (36 %) indiquent connaître assez bien la Loi sur les ingénieurs, tandis quun peu plus détudiant(e)s (44 %) disent la connaître un peu. Très peu détudiant(e)s la connaissent très bien (3 %), tandis que 2 % disent nen avoir jamais entendu parler. 84 % (n=625) x Très bien (n=26) Assez bien (n=269) Un peu (n=330) En a entendu parler, mais ne connaît rien à son sujet (n=102) Nen a jamais entendu parler (n=16)

40 QUÉBEC Loi sur les ingénieurs du Québec 40 Q7. Comment avez-vous entendu parler de la Loi sur les ingénieurs du Québec pour la première fois? Base : Répondants au Québec qui connaissent la Loi, 2013 (n=625) Comment avez-vous entendu parler de la Loi sur les ingénieurs du Québec? Les réponses totalisant moins de 5 % ne sont pas représentées. 77 % (n=480) Par un professeur ou dans un cours à luniversité Près de huit étudiant(e)s sur dix ont entendu parler de la Loi sur les ingénieurs dans un cours sur le droit et léthique à luniversité (55 %) ou par un professeur ou un autre membre du personnel de luniversité (22 %). Dans un cours sur le droit et léthique à luniversité (n=342) Par un professeur ou un autre membre du personnel de luniversité (n=138) Par un ingénieur (n=50) Par un représentant de lOIQ (n=38) Par un parent ou un ami (n=32)

41 Données démographiques 41

42 QUÉBEC Incitation à faire des études en génie 42 Q33B. Daprès vous, y a-t-il une personne ou un modèle de rôle en particulier qui vous a incité à faire des études en génie? Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743). Q33C. Quel était votre lien avec cette personne (ou ces personnes)? Base : Répondants au Québec qui ont été incités par quelquun à faire des études en génie, 2013 (n=301). Q33D. Veuillez indiquer le sexe de chacune des personnes indiquées. Base : Répondants au Québec qui ont été incités par quelquun à faire des études en génie. Quatre étudiant(e)s sur dix indiquent quune personne en particulier les a incités(e) à faire des études en génie. Parmi ces étudiant(e)s, près de la moitié indiquent avoir été encouragé(e)s par un parent, tandis que trois sur dix mentionnent un autre membre de la famille, le quart, un ami ou une connaissance et deux sur dix, un professeur. La vaste majorité des étudiant(e)s indiquent avoir été incité(e)s par un homme à faire ce choix détudes. (n=301) (n=442) Parent (n=141) Autre membre de la famille (n=92) Ami ou connaissance (n=72) Professeur (n=60) Conseiller en orientation (n=10) Collègue (n=5)

43 QUÉBEC Résidence permanente 43 Q34. Nous désirons connaître votre lieu de résidence à des fins statistiques seulement. Veuillez sélectionner lénoncé qui correspond le mieux à votre statut actuel : Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743); Q35. Vous étudiez dans une université du Québec, mais votre lieu de résidence principale est situé dans une autre province ou un autre territoire. Veuillez sélectionner votre province ou territoire de résidence. Base : Répondants au Québec qui ne résident pas en permanence au Québec (n=31). Près de neuf étudiant(e)es sur dix résident en permanence au Québec (89 %). Parmi ceux et celles qui étudient au Québec, mais dont la résidence est située dans une autre province ou un autre territoire, la majorité vient de lOntario, suivi de la Colombie-Britannique et de lAlberta. Résident(e) dune autre province ou dun autre territoire : Québec (n=661) Résident(e) dune autre province ou dun autre territoire (n=31) Étudiant(e) étranger(ère) (n=51) Ontario (n=19) Colombie-Britannique (n=8) Alberta (n=3) Saskatchewan (n=1)

44 QUÉBEC Disciplines du génie 44 Q3/Q3B. Veuillez indiquer la discipline de votre programme détudes en génie en sélectionnant lune des options ci-dessous. Base : Tous les répondants au Québec, 2013 (n=743). Comme les répondants pouvaient donner plus dune réponse, le total peut représenter plus de 100 %. Les réponses totalisant moins de 3 % (en 2012) ne sont pas représentées. Les disciplines les plus populaires sont le génie mécanique (26 %), suivi du génie électrique (15 %), du génie civil (11 %) et du génie du bâtiment (10 %). Génie mécanique (n=196) Génie électrique (n=110) Génie civil (n=79) Génie du bâtiment (n=78) Génie logiciel (n=53) Génie chimique (n=42) Génie céramique (n=36) Génie informatique (n=30) Génie industriel (n=25)

45 Impact de la participation à un atelier ou un séminaire donné par lOIQ 45

46 QUÉBEC Participation à un atelier ou un séminaire de lOIQ et intention de faire carrière en génie Les intentions de faire carrière dans le domaine du génie sont les mêmes, quun(e) étudiant(e) ait assisté ou non à un atelier ou un séminaire donné par lOIQ. 46 A ASSISTÉ À UN ATELIER/SÉMINAIRE DE lIOQ NA ASSISTÉ À AUCUN ATELIER/SÉMINAIRE DE lOIQ AB n=236n=488 Oui, absolument 72 %67 % Oui, probablement 26 %29 % Non, probablement pas 2 %4 % 419 Non, absolument pas 1 %0 % 21 Oui (2 cotes supérieures) 98 %96 % Non (2 cotes inférieures) 3 %4 % 620 Intention de faire carrière dans le domaine du génie

47 QUÉBEC Participation à un atelier ou un séminaire de lOIQ et intention de faire une demande de permis dexercice Les étudiant(e)s qui disent avoir assisté à un atelier ou un séminaire donné par un représentant de lOIQ sont beaucoup plus nombreux à indiquer quils ont absolument lintention de faire une demande de permis dexercice. 47 A ASSISTÉ À UN ATELIER/SÉMINAIRE DE lIOQ NA ASSISTÉ À AUCUN ATELIER/SÉMINAIRE DE lOIQ AB (n=236)(n=488) Oui, absolument 71 % B55 % Oui, probablement 16 %28 % A Non, probablement pas 7 %8 % 1638 Non, absolument pas 2 %5 % 422 Ne sais pas / incertain(e) 5 % 1222 Oui (2 cotes supérieures) 86 %83 % Non (2 cotes inférieures) 8 %12 % 2060 Intention de faire une demande de permis dexercice

48 Impact de la connaissance de la Loi sur les ingénieurs du Québec 48

49 QUÉBEC TRÈS BIEN / ASSEZ BIEN UN PEU RIEN / NEN A JAMAIS ENTENDU PARLER CDE (n=295)(n=330)(n=118) Oui, absolument 74 % DE66 %59 % Oui, probablement 24 %30 %34 % Non, probablement pas 2 %3 %7 % C 5108 Non, absolument pas -1 %- 030 Oui (2 cotes supérieures) 98 %96 % 93 % Non (2 cotes inférieures) 2 %4 % 7 % Intention de faire carrière dans le domaine du génie Bien quil ny ait pas une grande différence dans lensemble, les étudiant(e)s qui connaissent très bien et assez bien la Loi sur les ingénieurs sont beaucoup plus susceptibles dindiquer quils ont lintention de faire carrière en génie. Connaissance de la Loi sur les ingénieurs du Québec et intention de faire carrière en génie

50 QUÉBEC 50 TRÈS BIEN / ASSEZ BIENUN PEU RIEN / NEN A JAMAIS ENTENDU PARLER CDE n=295n=330n=118 Oui, absolument 67 % DE58 % E47 % Oui, probablement 23 %25 %28 % Non, probablement pas 3 %8 % C15 % CD Non, absolument pas 3 % 6 % 9107 Ne sait pas / incertain(e) 4 %6 %4 % Oui (2 cotes supérieures) 89 % DE83 % E75 % Non (2 cotes inférieures) 6 %11 % C21 % CD Intention de faire une demande de permis dexercice Connaissance de la Loi sur les ingénieurs du Québec et intention de faire une demande de permis dexercice Les étudiant(e)s qui connaissent très bien, assez bien et un peu la Loi sur les ingénieurs du Québec sont beaucoup plus susceptibles davoir lintention de faire une demande de permis (absolument ou probablement).

51 Impact de la connaissance du permis dingénieur et des rôles 51

52 QUÉBEC Connaissance du permis dingénieur et des rôles et intention de faire carrière en génie Dans lensemble, la connaissance des rôles dans lexercice de la profession et des exigences en matière de permis ninfluence pas lintention de faire carrière dans le domaine du génie. Cependant, les étudiant(e)s ayant un niveau de connaissance élevé ou moyen de cet aspect sont beaucoup plus susceptibles de vouloir absolument faire carrière en génie que ceux et celles dont le niveau de connaissances est limité ou qui nen ont aucune connaissance. 52 CONNAISSANCE ÉLEVÉE CONNAISSANCE MOYENNE CONNAISSANCE LIMITÉE AUCUNE CONNAISSANCE PQRS n=328n=361n=43*n=11 Oui, absolument 67 % S71 % S58 %36 % Oui, probablement 29 %25 %40 %64 % PQ Non, probablement pas 4 %2 % Non, absolument pas -1 % Oui (2 cotes supérieures) 96 % 98 %100 % Non (2 cotes inférieures) 4 %3 %2 %0 % Intention de faire carrière dans le domaine du génie

53 QUÉBEC Connaissance du permis dingénieur et des rôles et intention de faire une demande de permis dexercice Les étudiant(e)s qui ont un niveau de connaissance élevé ou moyen des rôles dans lexercice de la profession et des exigences en matière de permis sont beaucoup plus susceptibles davoir absolument lintention de faire une demande de permis que ceux et celles dont le niveau de connaissances est limité ou qui nen ont aucune connaissance. 53 Intention de faire une demande de permis dexercice CONNAISSANCE ÉLEVÉE CONNAISSANCE MOYENNE CONNAISSANCE LIMITÉE AUCUNE CONNAISSANCE PQRS (n=328)(n=361)(n=)* Oui, absolument 60 % S62 % RS44 %18 % Oui, probablement 26 %22 %33 %55 % PQ Non, probablement pas 6 %8 %12 % Non, absolument pas 4 %3 %2 % Oui (2 cotes supérieures) 85 %84 %77 %73 % Non (2 cotes inférieures) 10 %11 %14 %

54 Impact de la connaissance des responsabilités des organisations 54

55 QUÉBEC Connaissance des responsabilités des organisations et intention de faire carrière en génie Dans lensemble, la connaissance des responsabilités des organisations na pas beaucoup dimpact sur lintention de faire carrière en génie. Cependant, les étudiant(e)s qui ont un niveau de connaissance élevé ou moyen de cet aspect sont plus susceptibles de vouloir absolument faire carrière en génie. 55 Intention de faire carrière dans le domaine du génie CONNAISSANCE ÉLEVÉE CONNAISSANCE MOYENNE CONNAISSANCE LIMITÉE AUCUNE CONNAISSANCE FGHI (n=226)(n=418)(n=65)*(n=34)* Oui, absolument 69 % I 66 %50 % Oui, probablement 28 %27 %32 %38 % Non, probablement pas 2 %3 %2 %9 % F Non, absolument pas 0 % -3 % G 1101 Oui (2 cotes supérieures) 97 %96 %98 %88 % Non (2 cotes inférieures) 2 %3 %2 %12 % 61514

56 QUÉBEC Connaissance des responsabilités des organisations et intention de faire une demande de permis dexercice Les étudiant(e)s qui ont une connaissance élevée, moyenne ou limitée des responsabilités respectives des organisations sont beaucoup plus susceptibles davoir lintention de faire une demande de permis dexercice que ceux et celles qui nen ont aucune connaissance. 56 Intention de faire une demande de permis dexercice CONNAISSANCE ÉLEVÉE CONNAISSANCE MOYENNE CONNAISSANCE LIMITÉE AUCUNE CONNAISSANCE FGHI (n=226)(n=418)(n=65)*(n=34)* Oui, absolument 61 % I60 % I69 % I21 % Oui, probablement 23 %24 %28 %41 % FG Non, probablement pas 8 % H7 % H-15 % H Non, absolument pas 3 %4 %-6 % Oui (2 cotes supérieures) 85 % I84 % I97 % FGI62 % Non (2 cotes inférieures) 12 % H11 % H-21 % H

57 Avril 2013 Ipsos Reid Public Affairs 160 Bloor Street East, Suite 300 Toronto (Ontario) Canada M4W 1B9 Sandra Guiry, vice-présidente Téléphone : Courriel : Michael Howell, gestionnaire principal de la recherche Téléphone : Courriel :


Télécharger ppt "Sondage 2013 auprès des finissant(e)s en génie - Rapport sur le Québec Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Avril 2013."

Présentations similaires


Annonces Google