La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La recherche ANRS COMTEST sur le dépistage communautaire (janvier 2009-décembre 2010) Étudier la faisabilité dun dépistage rapide du VIH effectué par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La recherche ANRS COMTEST sur le dépistage communautaire (janvier 2009-décembre 2010) Étudier la faisabilité dun dépistage rapide du VIH effectué par."— Transcription de la présentation:

1 1 La recherche ANRS COMTEST sur le dépistage communautaire (janvier 2009-décembre 2010) Étudier la faisabilité dun dépistage rapide du VIH effectué par des acteurs communautaires non médicaux auprès des HSH en utilisant les TDR et le counselling motivationnel Étudier lacceptabilité parmi la population cible Investigateur : Professeur Yazdan Yazdanpanah Responsable scientifique : Jean-Marie Le Gall Chef de projet : Karen Champenois

2 2 2 Lessai ANRS-ComTest : une construction sur un modèle de recherche communautaire P roposition de définition (Institut de recherche en santé du Canada): « Une recherche guidée par les besoins et les intérêts dune communauté, répondant à des problèmes rencontrées ou identifiées sur le terrain par des acteurs communautaires, sappuyant sur des méthodes de recherches scientifiquement éprouvées mais effectuées dans laction avec des principes de participation et de collaboration communautaire […] son objectif est de combiner les connaissances et la pratique pour aboutir à une transformation sociale qui permettra daméliorer la santé des personnes » un partenariat entre chercheurs et acteurs associatifs (ANRS & AIDES) : confiance, respect mutuel, équité, démarche qualité, renforcement de compétences des communautés impliquées, croisement des regards, soulève la question de la représentativité des acteurs et aboutit à une transformation des savoirs en action, …

3 3 « Design » de lessai

4 4 Organisation du dépistage 4 centres : 4 DD Aides

5 5 Accueil, Information, Pré-inclusion Prévention Recherche Inclusion dans le protocole de recherche Notice dinfo Formulaire de consentement éclairé N° dAnonymat Questionnaire pré-test Questionnaire de non inclusion / de refus TPE info orientation dépistage « classique »

6 6 Prévention Recherche Counselling pré-test Réalisation du test Grille de concordance N° de lot Perception des risques / pratiques sexuelles modes de transmission VIH / IST anticipation résultats…

7 7 Réalisation du test de dépistage 1- Echantillon 3- Lecture Negative Positive 30 min 2- Déposer : le sang (75µl) + 1 goutte de tampon JM

8 8 Bilan des inclusions (31/12/2010) Fréquentation 595 HSH 672 dépistages –participations répétées : 10,6% (63 personnes) Résultat du dépistage Positif 17 (2,9%) Négatif 578 (97,1%)

9 9 Résultats 1 ère analyse / données jusquau 30/06/ centres 532 HSH 592 dépistages –participations répétées : 9% (49 personnes) ?Caractéristiques de la population atteinte Qualité du dépistage et du counseling Satisfaction immédiates des participants

10 10 Satisfaction des participants 514 questionnaires analysés (504 – et 10 +) Satisfaction globale –Négatif92% très satisfait; 7% plutôt satisfait; 1% peu ou pas satisfait –Positif70% très satisfait; 10% plutôt satisfait; 10% peu ou pas satisfait Principales causes dinsatisfaction chez les « non-très satisfaits » –Durée du dépistage (temps médian : 2H 1,7-2,3] dont 45 minutes consacrées à létude) –Horaires douverture du dépistage Dépistage communautaire pour un futur dépistage Pour eux mêmeConseil à un ami –Oui, sûrement54%78% –Oui, probablement34%19% –Non12% 3% 1% ne retentera pas le dépistage communautaire, même sans recherche

11 11 Satisfaction des participants 82 % déclarent être très satisfaits par les entretiens de counseling et la façon dont ils ont pu aborder leurs prises de risques sexuels Dépistage communautaire vs dépistage conventionnel (questions non comparatives) –Moins stressant55% –Aussi stressant40% –Plus stressant 5% Lieu non médicalisé vs médicalisé –Limite le stress84% (52% t-à-f; 32% plutôt daccord) –Offre un meilleur confort88% (64% t-à-f; 24% plutôt daccord) <1% (n=5) ne se sont pas sentis à laise lors des entretiens 0 ne sest senti jugé

12 12 Caractéristiques des personnes rejointes Age médian : 31 ans (min. 18 ans, 71 ans) Orientation sexuelle déclarée : –Homosexuel (81%), hétérosexuel (2%), bisexuel (12%), ne se définissent pas (5%) Habitudes de dépistage du VIH –30% non testé dans les 2 années qui précédent Délai depuis le dernier test46 mois [34-62] –70% testé dans les 2 années qui précédent Délai médian depuis le dernier test8 mois [4-14] –Parmi les 49 personnes testées >1 fois / COMTEST Testé dans les 2 années qui précédent 94% (p<0,0001) Délai médian depuis le dernier test4 mois [2-7]

13 13 Caractéristiques des personnes rejointes Pratiques sexuelles / 6 mois qui précédent –96% déclarent des P sexuels; 92% des P occasionnels –Parmi les 30% non testés /2 ans 83% ont des PONb de PO11 [5-20] 77% ont des PO à risque* Nb PO à risque* 8 [3-13] 31% PANP avec PO à risque* –Parmi les 70% testés /2 ans 90% ont des PONb de PO14 [6-13] 83% ont des PO à risque* Nb PO à risque*10 [4-20] 27% PANP avec PO à risque* –57 % déclarent des P stables 11% PANP avec PS à risque* * P à risque = partenaire positif ou de statut inconnu pour le VIH

14 14 Résultats intermédiaires fin Prévalence = 3% de tests réactifs positifs (n= 532) : aucun faux positif (tous les tests confirmés par méthode conventionnelle) 80 % des résultats positifs suivis dune 1 ère consultation médicale Niveau de CD4 plus élevé au diagnostic 534/mm3 (vs. 376/mm3 base de données hospitalière FHDH ANRS CO4) 57 % de ces S+ navaient pas fait de test dans les 2 années précédentes

15 15 Conclusions et perspectives (1) ANRS - COMTEST : 1 ère évaluation scientifique en Europe dun dépistage communautaire exclusivement non médicalisé Dépistage communautaire atteint des HSH –Sexuellement à risque dacquérir le VIH –1/3 non dépistés récemment et pour qui le dépistage communautaire augmente laccès aux dépistage –1/3 dépistés régulièrement et pour qui le dépistage communautaire augmente la fréquence de dépistage Le dépistage communautaire permet un diagnostic précoce de la maladie Les acteurs communautaires / paires ont montré leur capacité à réaliser le dépistage du VIH dans une démarche globale de prévention Le dépistage communautaire complète loffre de dépistage existante

16 16 Conclusions et perspectives (2) Arrêté ministériel du 9 novembre 2010 autorisant le dépistage communautaire (habilitation / ARS) 2 abstracts à IAS 2010, Vienne – Description Community-based HIV testing in a non-medical setting for men who have sex with men (MSM), intermediate results of a pilot project: ANRS–COMTEST – Peer prevention and HIV testing : The ANRS-COMTEST project, France. Training AIDESs non-medical community actors (CA) to do rapid HIV testing and strengthen HIV prevention intervention with men who have sex with men (MSM). 1 article soumis à revue scientifique internationale Poursuite de lanalyse des données –Impact du dépistage communautaire sur les pratiques préventives à court et moyen terme –Plus-value dun dépistage non médicalisé / intervenants communautaires –…

17 17 Conclusions et perspectives (3) Emergence dun nouvel acteur pour un « trépied » stable Offre de DC au carrefour de la prévention primaire (97% de résultats -) et secondaire (dans une approche en PDS) Enrichissement de la qualité du counseling préventif mené par les acteurs de terrain Contribution à étendre la mobilisation locale sur les enjeux de la prévention combinée Assises/expertises acquises dans la construction de laprès RBM Base dune modélisation pour intégrer ce nouvel outil de rdr dans les actions de terrain : le déploiement => illustrations

18 18 Les TROD intégrés aux actions de rdr ? Définition des objectifs Objectif principal : Permettre aux personnes et aux groupes le plus exposées au VIH et IST de mieux intégrer leurs démarches de dépistage dans une stratégie globale de réduction de leurs risques d'exposition en s'appuyant sur une offre de dépistage communautaire et sur un accompagnement vers le système de santé. OBJECTIFSCRITERES D é velopper des connaissances des personnes rencontr é es dans les actions de AIDES sur les modes de transmission du VIH, IST, h é patites, des moyens de pr é vention- r é duction des risques et sur les ressources mobilisables en terme de sant é sexuelle. Favoriser chez les personnes l'identification de leurs expositions aux risques, la connaissance renouvel é e de leur statut s é rologique et l'adaptation des comportements et des strat é gies pr é ventives. Favoriser un acc è s plus pr é coce aux soins pour les personnes ayant un r é sultat positif. Participer à la cr é ation des conditions favorables à une meilleure sant é sexuelle dans les communaut é s et dans les territoires d action de AIDES. Connaissance des modes de transmission du VIH, IST et des h é patites, des moyens de pr é vention- r é duction des risques et des ressources mobilisables en termes de sant é sexuelle. Identification par les personnes de leurs expositions aux risques. Orientation vers les d é pistages. Connaissance du statut s é rologique. Identification-construction-adoption des strat é gies personnelles de r é duction des risques en fonction de son statut et de son contexte de vie (social, affectif, sexuel). Acc è s pr é coce aux soins des personnes ayant un r é sultat positif. Identification des difficult é s pour prendre soin de sa sant é sexuelle. Mobilisation des personnes rencontr é es sur l action, des intervenants et des partenaires pour la construction des r é ponses aux difficult é s rencontr é es.

19 19 Stratégies dinterventions Negative Positive

20 20 Les suites Les enjeux de la recherche communautaire : mobiliser la communauté des HSH => iPERGAY/ consultation communautaire TRT-5 [ Considérations éthiques relatives aux essais de méthodes biomédicales de prévention du VIH (ONUSIDA, OMS), Guide des bonnes pratiques de participations aux essais de méthodes biomédicales de prévention du VIH (ONUSIDA, AVAC)] Quelle communication sur la prévention combinée ? Expérimenter de nouvelles offres de dépistage : autest supervisé, TROD VHC, VHB, syphilis, TROD 4 ème génération De nouvelles normes de nouveaux enjeux éthiques (Test and treat sans le treat) CROI 2011 : CV communautaire et lien entre CV lapproche en PDS

21 21 ANRS Pr. Yazdan Yazdanpanah DGS CHU de Montpellier, Lille, … COREVIH GRSP DRASS DDASS CDAG Conseil Général 34 CRES BIOMERIEUX Remercie : Pour leur soutien et leur partenariat Associations LGBT ( COMUNE EXCEPTION, DIALOGAI, ANGEL, … )


Télécharger ppt "1 La recherche ANRS COMTEST sur le dépistage communautaire (janvier 2009-décembre 2010) Étudier la faisabilité dun dépistage rapide du VIH effectué par."

Présentations similaires


Annonces Google