La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Elles ont régné sur la France... On l'oublie souvent mais des femmes ont gouverné la France. Paradoxalement, c'est sous l'Ancien Régime qu'elles ont.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Elles ont régné sur la France... On l'oublie souvent mais des femmes ont gouverné la France. Paradoxalement, c'est sous l'Ancien Régime qu'elles ont."— Transcription de la présentation:

1

2 Elles ont régné sur la France...

3 On l'oublie souvent mais des femmes ont gouverné la France. Paradoxalement, c'est sous l'Ancien Régime qu'elles ont eu le plus de pouvoir politique, et non sous la République. Et pour cause, les Françaises n'ont accédé au droit de vote qu'après la Seconde Guerre Mondiale. On l'oublie souvent mais des femmes ont gouverné la France. Paradoxalement, c'est sous l'Ancien Régime qu'elles ont eu le plus de pouvoir politique, et non sous la République. Et pour cause, les Françaises n'ont accédé au droit de vote qu'après la Seconde Guerre Mondiale.

4 En 1137, après la mort de son père, Guillaume X d'Aquitaine, le roi Louis VI la marie à son propre fils. Femme de pouvoir, elle révolutionne la cour, soustrayant son mari à l'influence de Bernard de Clairveaux et brisant l'ascendance de l'abbé Suger. En 1137, après la mort de son père, Guillaume X d'Aquitaine, le roi Louis VI la marie à son propre fils. Femme de pouvoir, elle révolutionne la cour, soustrayant son mari à l'influence de Bernard de Clairveaux et brisant l'ascendance de l'abbé Suger. Pour le meilleur et pour le pire... En 1152, le couple se sépare et le mariage est annulé. Aliénor épouse alors Henri Plantagenêt. En 1154, Henri devient roi d'Angleterre. A partir de 1170, elle gouverne l'Aquitaine : son fils, Richard, futur Richard Cœur de Lion, est proclamé duc en Aquitaine, mais c'est elle qui assure la régence. En 1152, le couple se sépare et le mariage est annulé. Aliénor épouse alors Henri Plantagenêt. En 1154, Henri devient roi d'Angleterre. A partir de 1170, elle gouverne l'Aquitaine : son fils, Richard, futur Richard Cœur de Lion, est proclamé duc en Aquitaine, mais c'est elle qui assure la régence.Henri PlantagenêtRichard Cœur de LionHenri PlantagenêtRichard Cœur de Lion Emprisonnée jusqu'en 1189 pour avoir fomenté un complot contre son mari infidèle, elle reprend le pouvoir à la montée de Richard sur le trône d'Angleterre, gouvernant le royaume pendant son absence (3e croisade) et résistant aux manœuvres de son autre fils, Jean sans Terre, qui veut usurper le trône. Après une fin de règne agitée, pendant laquelle elle fait tout pour sauver la monarchie anglo- normande, elle meurt à l'âge de 82 ans. Emprisonnée jusqu'en 1189 pour avoir fomenté un complot contre son mari infidèle, elle reprend le pouvoir à la montée de Richard sur le trône d'Angleterre, gouvernant le royaume pendant son absence (3e croisade) et résistant aux manœuvres de son autre fils, Jean sans Terre, qui veut usurper le trône. Après une fin de règne agitée, pendant laquelle elle fait tout pour sauver la monarchie anglo- normande, elle meurt à l'âge de 82 ans.Jean sans TerreJean sans Terre Aliénor d'Aquitaine Un mariage arrangé

5 Blanche de Castille Mariée à 12 ans Petite fille d'Aliénor d'Aquitaine, elle est mariée par sa grand-mère à Louis, futur roi et fils de Philippe Auguste, en 1200 : elle n'a alors que 12 ans. A la mort de Philippe Auguste, en 1223, le dauphin monte sur le trône sous le nom de Louis VIII. Il meurt trois ans plus tard, sur le chemin du retour de sa croisade, laissant le pouvoir à son fils, Louis IX, futur Saint Louis, et la régence à Blanche. Petite fille d'Aliénor d'Aquitaine, elle est mariée par sa grand-mère à Louis, futur roi et fils de Philippe Auguste, en 1200 : elle n'a alors que 12 ans. A la mort de Philippe Auguste, en 1223, le dauphin monte sur le trône sous le nom de Louis VIII. Il meurt trois ans plus tard, sur le chemin du retour de sa croisade, laissant le pouvoir à son fils, Louis IX, futur Saint Louis, et la régence à Blanche.Louis IXLouis IX Une tacticienne hors-pair Six mois plus tard, elle doit faire face à des soulèvements de seigneurs qu'elle n'aura de cesse de repousser, avec succès, jusqu'à la fin de sa régence. Grande tacticienne, elle parvient, en concluant plusieurs mariages, à adjoindre le Poitou et la Provence au Royaume de France. Lorsque Louis IX se croise en 1248 (7e croisade), elle tient fermement en main les rênes du pouvoir et parvient à rassembler une énorme rançon lorsqu'il est fait prisonnier. Après avoir fait face à une révolte de pastoureaux, elle s'éteint en 1252, à l'âge de 64 ans, sans avoir pu revoir son fils, alors en Syrie ou en Palestine. Six mois plus tard, elle doit faire face à des soulèvements de seigneurs qu'elle n'aura de cesse de repousser, avec succès, jusqu'à la fin de sa régence. Grande tacticienne, elle parvient, en concluant plusieurs mariages, à adjoindre le Poitou et la Provence au Royaume de France. Lorsque Louis IX se croise en 1248 (7e croisade), elle tient fermement en main les rênes du pouvoir et parvient à rassembler une énorme rançon lorsqu'il est fait prisonnier. Après avoir fait face à une révolte de pastoureaux, elle s'éteint en 1252, à l'âge de 64 ans, sans avoir pu revoir son fils, alors en Syrie ou en Palestine.Louis IXLouis IX

6 Jeanne de Bourbon Un couple très uni Fille de Pierre Ier de Bourbon et d'Isabelle de Valois, elle se marie à l'âge de 12 ans avec son cousin, Charles de Valois, futur Charles V. Au sein de ce couple très uni, Charles V demande très fréquemment son avis à son épouse, aussi bien en matière politique que dans les arts ou les lettres. Fille de Pierre Ier de Bourbon et d'Isabelle de Valois, elle se marie à l'âge de 12 ans avec son cousin, Charles de Valois, futur Charles V. Au sein de ce couple très uni, Charles V demande très fréquemment son avis à son épouse, aussi bien en matière politique que dans les arts ou les lettres.Charles VCharles VCharles VCharles V Associée au pouvoir Prenant très activement part au gouvernement, elle s'enquiert fréquemment des questions politiques auprès des ministres et des ambassadeurs. Ainsi aide- t-elle Charles V à relever le royaume. Appuyés sur de redoutables capitaines, tels que Du Guesclin ou l'amiral Jean de Vienne, ils parviennent à donner des coups décisifs à leurs adversaires, le roi de Navarre Charles le Mauvais ou encore, les Anglais, boutés hors du territoire. Correspondant beaucoup, envoyant des missives de très haute importance, la reine possédait un cachet personnel très respecté. Morte en couche, alors qu'elle donnait naissance à son neuvième enfant, elle fut extrêmement pleurée par Charles V, qui ne lui survécut que trois ans. Prenant très activement part au gouvernement, elle s'enquiert fréquemment des questions politiques auprès des ministres et des ambassadeurs. Ainsi aide- t-elle Charles V à relever le royaume. Appuyés sur de redoutables capitaines, tels que Du Guesclin ou l'amiral Jean de Vienne, ils parviennent à donner des coups décisifs à leurs adversaires, le roi de Navarre Charles le Mauvais ou encore, les Anglais, boutés hors du territoire. Correspondant beaucoup, envoyant des missives de très haute importance, la reine possédait un cachet personnel très respecté. Morte en couche, alors qu'elle donnait naissance à son neuvième enfant, elle fut extrêmement pleurée par Charles V, qui ne lui survécut que trois ans.Charles VDu GuesclinCharles VCharles VDu GuesclinCharles V

7 Anne de Bretagne Une épouse effacée Héritière du duché de Bretagne, elle épouse en premier mariage et par procuration Maximilien Ier, futur empereur romain germanique, avant d'être mariée de force à Charles VIII en En effet, ce dernier a fait le siège de Rennes, dans l'unique but de s'emparer de la Bretagne. Jusqu'à la mort de Charles VIII, elle n'a aucun rôle politique, doit résider où on l'y oblige et accepter d'être séparée de ses enfants en bas âge. Héritière du duché de Bretagne, elle épouse en premier mariage et par procuration Maximilien Ier, futur empereur romain germanique, avant d'être mariée de force à Charles VIII en En effet, ce dernier a fait le siège de Rennes, dans l'unique but de s'emparer de la Bretagne. Jusqu'à la mort de Charles VIII, elle n'a aucun rôle politique, doit résider où on l'y oblige et accepter d'être séparée de ses enfants en bas âge.Charles VIIICharles VIII Une souveraine puissante Devenue veuve en 1498, elle épouse Louis XII, qui a succédé à son époux à la tête du royaume. Pendant qu'il fait annuler son précédent mariage pour pouvoir l'épouser, elle rentre en Bretagne administrer son duché, où elle impose à la fois un gouvernement et une armée. Elle devient alors l'héroïne d'un peuple. Pendant son mariage, elle domine radicalement son époux. Reine douairière, duchesse souveraine, elle dirige le royaume pendant l'absence de son mari, parti guerroyer en Italie. Elle meurt à 35 ans, alors que le pays, en pleine débâcle italienne, est attaqué de toute part. Devenue veuve en 1498, elle épouse Louis XII, qui a succédé à son époux à la tête du royaume. Pendant qu'il fait annuler son précédent mariage pour pouvoir l'épouser, elle rentre en Bretagne administrer son duché, où elle impose à la fois un gouvernement et une armée. Elle devient alors l'héroïne d'un peuple. Pendant son mariage, elle domine radicalement son époux. Reine douairière, duchesse souveraine, elle dirige le royaume pendant l'absence de son mari, parti guerroyer en Italie. Elle meurt à 35 ans, alors que le pays, en pleine débâcle italienne, est attaqué de toute part.Louis XIILouis XII

8 Louise de Savoie Une mère dévouée Fille de Philippe, duc de Savoie et de Marguerite de Bourbon, elle épouse le comte Charles d'Angoulême alors qu'elle n'a que 12 ans. Mère de Marguerite de Navarre et de François Ier, elle se consacre à l'éducation de ses enfants, surtout celle de François, qui est destiné au trône. Elle devient veuve très jeune, à l'âge de 19 ans. Fille de Philippe, duc de Savoie et de Marguerite de Bourbon, elle épouse le comte Charles d'Angoulême alors qu'elle n'a que 12 ans. Mère de Marguerite de Navarre et de François Ier, elle se consacre à l'éducation de ses enfants, surtout celle de François, qui est destiné au trône. Elle devient veuve très jeune, à l'âge de 19 ans.François IerFrançois Ier Une régente féroce Après l'accession de son fils au trône, elle régente le royaume pendant que ce dernier part pour la première conquête de l'Italie. Femme féroce, elle punit tous ceux qui lui résistent. Par exemple, Charles de Montpensier, qui l'a éconduite, et qu'elle dépouille de ses biens. Lors de la seconde campagne d'Italie, à nouveau régente, elle impose sa loi au Parlement et parvient à rapatrier les débris de l'armée en déroute. Avec l'aide de son amie, Marguerite d'Autriche, elle négocie la "Paix des Dames" qui permet de réconcilier Charles Quint et François Ier. En 1531, elle meurt de la peste, sans que son fils, dont elle a pourtant souvent rattrapé les erreurs, ne se dérange pour assister à sa fin. Après l'accession de son fils au trône, elle régente le royaume pendant que ce dernier part pour la première conquête de l'Italie. Femme féroce, elle punit tous ceux qui lui résistent. Par exemple, Charles de Montpensier, qui l'a éconduite, et qu'elle dépouille de ses biens. Lors de la seconde campagne d'Italie, à nouveau régente, elle impose sa loi au Parlement et parvient à rapatrier les débris de l'armée en déroute. Avec l'aide de son amie, Marguerite d'Autriche, elle négocie la "Paix des Dames" qui permet de réconcilier Charles Quint et François Ier. En 1531, elle meurt de la peste, sans que son fils, dont elle a pourtant souvent rattrapé les erreurs, ne se dérange pour assister à sa fin. Charles QuintFrançois Ier Charles QuintFrançois Ier

9 Catherine de Médicis La "gouvernante du royaume" Très effacée pendant le début du règne d'Henri II, en raison de la toute puissance de la maîtresse de ce dernier, Diane de Poitiers, elle reprend du pouvoir à partir de 1544, en donnant naissance aux enfants royaux. Plusieurs fois régente pendant les campagnes militaires d'Henri II, elle devient réellement la "gouvernante du royaume" en 1559, après la mort du roi et en raison du jeune âge de son fils aîné, François II. Elle prône une politique équilibrée, préservant la paix civile en accordant, par exemple, la liberté de culte aux protestants par l'Edit de Romorantin. Très effacée pendant le début du règne d'Henri II, en raison de la toute puissance de la maîtresse de ce dernier, Diane de Poitiers, elle reprend du pouvoir à partir de 1544, en donnant naissance aux enfants royaux. Plusieurs fois régente pendant les campagnes militaires d'Henri II, elle devient réellement la "gouvernante du royaume" en 1559, après la mort du roi et en raison du jeune âge de son fils aîné, François II. Elle prône une politique équilibrée, préservant la paix civile en accordant, par exemple, la liberté de culte aux protestants par l'Edit de Romorantin.Henri IIFrançois IIHenri IIFrançois II Le mythe de la veuve noire Après la mort de François II, en 1560, c'est son frère, Charles IX qui monte sur le trône. Le roi, âgé de 11 ans, est dominé par sa mère. Cette dernière consacre tous ses efforts à garantir la paix religieuse : elle montre ainsi sa bonne volonté en mariant sa fille, Marguerite de Valois au protestant Henri de Navarre. Mais le mariage entraîne la pire des tueries : le 24 août 1572, le massacre de la Saint-Barthélémy tue des milliers de protestants. De cet événement naît l'image d'une reine noire, un mythe qui perdure encore aujourd'hui. Ecartée du pouvoir par Henri III, elle meurt d'une pneumonie en Après la mort de François II, en 1560, c'est son frère, Charles IX qui monte sur le trône. Le roi, âgé de 11 ans, est dominé par sa mère. Cette dernière consacre tous ses efforts à garantir la paix religieuse : elle montre ainsi sa bonne volonté en mariant sa fille, Marguerite de Valois au protestant Henri de Navarre. Mais le mariage entraîne la pire des tueries : le 24 août 1572, le massacre de la Saint-Barthélémy tue des milliers de protestants. De cet événement naît l'image d'une reine noire, un mythe qui perdure encore aujourd'hui. Ecartée du pouvoir par Henri III, elle meurt d'une pneumonie en Charles IX Marguerite de ValoisHenri de NavarreHenri III Charles IX Marguerite de ValoisHenri de NavarreHenri III

10 Marie de Médicis Une régente autoritaire Mariée sans amour à Henri IV, elle devient régente au nom de Louis XIII, après la mort de son mari, assassiné par Ravaillac en Après avoir renvoyé les ministres de son époux, elle dirige fermement le pays, secondée par Concini, qui est unanimement détesté, en raison de sa provocante ascension. Menant une politique de rapprochement avec l'Espagne, la régente marie Louis XIII à Anne d'Autriche (la fille du roi d'Espagne, Philippe III) et sa fille Elisabeth au futur Philippe IV. Mariée sans amour à Henri IV, elle devient régente au nom de Louis XIII, après la mort de son mari, assassiné par Ravaillac en Après avoir renvoyé les ministres de son époux, elle dirige fermement le pays, secondée par Concini, qui est unanimement détesté, en raison de sa provocante ascension. Menant une politique de rapprochement avec l'Espagne, la régente marie Louis XIII à Anne d'Autriche (la fille du roi d'Espagne, Philippe III) et sa fille Elisabeth au futur Philippe IV.Henri IVLouis XIIILouis XIIIAnne d'AutricheHenri IVLouis XIIILouis XIIIAnne d'Autriche La déchéance A sa majorité, Louis XIII, supportant mal cette double tutelle, fait exécuter Concini ainsi que sa femme. Il assigne sa mère à résidence, à Blois, et rappelle les ministres de son père. En 1620, ne pouvant supporter la perte du pouvoir, Marie de Médicis tente un coup de force : c'est la fameuse "drôlerie des Ponts-de-Cé". Retrouvant sa place au conseil grâce à Richelieu, elle se fait finalement évincer par ce dernier. Après une fin de vie en exil, en Hollande, en Angleterre, en Toscane, elle meurt en 1642, sans avoir revu, ni son fils, ni la France. A sa majorité, Louis XIII, supportant mal cette double tutelle, fait exécuter Concini ainsi que sa femme. Il assigne sa mère à résidence, à Blois, et rappelle les ministres de son père. En 1620, ne pouvant supporter la perte du pouvoir, Marie de Médicis tente un coup de force : c'est la fameuse "drôlerie des Ponts-de-Cé". Retrouvant sa place au conseil grâce à Richelieu, elle se fait finalement évincer par ce dernier. Après une fin de vie en exil, en Hollande, en Angleterre, en Toscane, elle meurt en 1642, sans avoir revu, ni son fils, ni la France.Louis XIILouis XII

11 Anne d'Autriche Une épouse peu aimée Sœur du roi Philippe IV d'Espagne, Anne d'Autriche est longtemps peu aimée de son époux, Louis XIII, qui éprouve de la méfiance envers elle. En effet, alors que la France vient d'entrer en conflit avec l'Espagne (Guerre de trente ans), elle soutient les intérêts de son pays natal. Mais après la naissance de Louis XIV, en 1638, après 23 ans de mariage, elle se voit pleinement réhabilitée. Sœur du roi Philippe IV d'Espagne, Anne d'Autriche est longtemps peu aimée de son époux, Louis XIII, qui éprouve de la méfiance envers elle. En effet, alors que la France vient d'entrer en conflit avec l'Espagne (Guerre de trente ans), elle soutient les intérêts de son pays natal. Mais après la naissance de Louis XIV, en 1638, après 23 ans de mariage, elle se voit pleinement réhabilitée.Louis XIIILouis XIVLouis XIIILouis XIV Une main de fer A la mort de Louis XIII, elle n'accepte aucune limite à son pouvoir de régente et surmonte deux épreuves : la guerre avec l'Espagne et la Fronde, révolte des nobles qui entendent bien profiter de la régence pour imposer leurs vues. De cet épisode, elle retient des principes qu'elle enseigne à son fils : elle incite ainsi Louis XIV à domestiquer la noblesse et à donner une grande majesté à son règne. Elle s'éteint en 1666, après avoir été longuement veillée par son fils, qui la qualifie, à sa mort, de "plus grand de nos rois". A la mort de Louis XIII, elle n'accepte aucune limite à son pouvoir de régente et surmonte deux épreuves : la guerre avec l'Espagne et la Fronde, révolte des nobles qui entendent bien profiter de la régence pour imposer leurs vues. De cet épisode, elle retient des principes qu'elle enseigne à son fils : elle incite ainsi Louis XIV à domestiquer la noblesse et à donner une grande majesté à son règne. Elle s'éteint en 1666, après avoir été longuement veillée par son fils, qui la qualifie, à sa mort, de "plus grand de nos rois".Louis XIIIFrondeLouis XIVLouis XIIIFrondeLouis XIV

12 Madame de Maintenon Venue de rien Née Françoise d'Aubigné, Madame de Maintenon connaît la pauvreté dans sa jeunesse. Mariée à Scarron, poète génial mais difforme, elle fait alors la connaissance des plus grands esprits de son temps. Veuve en 1160, elle se lie à Madame de Montespan qui lui confie la garde des bâtards royaux : ces derniers reçoivent souvent la visite de leur père, Louis XIV. Après la disgrâce de Madame de Montespan, elle devient la maîtresse du roi. Née Françoise d'Aubigné, Madame de Maintenon connaît la pauvreté dans sa jeunesse. Mariée à Scarron, poète génial mais difforme, elle fait alors la connaissance des plus grands esprits de son temps. Veuve en 1160, elle se lie à Madame de Montespan qui lui confie la garde des bâtards royaux : ces derniers reçoivent souvent la visite de leur père, Louis XIV. Après la disgrâce de Madame de Montespan, elle devient la maîtresse du roi.Louis XIVLouis XIV Femme influente et épouse de roi En 1683, après la mort de Marie-Thérèse, Louis XIV l'épouse secrètement. Très austère, elle fait régner la morale et la religion sur Versailles, louant Colbert pour sa grande piété. Bien que son influence sur le roi ait certainement été non négligeable, on a souvent exagéré son rôle : elle n'a pas poussé à la révocation de l'Edit de Nantes comme beaucoup l'affirment. Après avoir fondé l'internat pour jeunes filles de Saint- Cyr, elle s'éteint en 1719, quatre ans après la mort de Louis XIV. En 1683, après la mort de Marie-Thérèse, Louis XIV l'épouse secrètement. Très austère, elle fait régner la morale et la religion sur Versailles, louant Colbert pour sa grande piété. Bien que son influence sur le roi ait certainement été non négligeable, on a souvent exagéré son rôle : elle n'a pas poussé à la révocation de l'Edit de Nantes comme beaucoup l'affirment. Après avoir fondé l'internat pour jeunes filles de Saint- Cyr, elle s'éteint en 1719, quatre ans après la mort de Louis XIV. Louis XIVColbertLouis XIV Louis XIVColbertLouis XIV

13 Madame de Pompadour Une favorite venue de loin... Présentée à Louis XV en 1745, Madame de Pompadour, née Jeanne-Antoinette Poisson, devient rapidement sa maîtresse. Roturière et décriée par certains, elle est soutenue par le puissant clan des financiers et notamment par les frères Pâris. Favorite du roi, elle sait le distraire : elle organise des fêtes et dirige même sa vie amoureuse, en le fournissant en demoiselles de petite vertu. Ayant obtenu le marquisat de Pompadour, elle mène un grand train de vie, aménageant de nombreuses résidences (l'hôtel d'Evreux, actuel Palais de l'Elysée, le château de Crécy,…) et devenant la mécène des plus grands artistes de son temps (Boucher, La Tour…). Présentée à Louis XV en 1745, Madame de Pompadour, née Jeanne-Antoinette Poisson, devient rapidement sa maîtresse. Roturière et décriée par certains, elle est soutenue par le puissant clan des financiers et notamment par les frères Pâris. Favorite du roi, elle sait le distraire : elle organise des fêtes et dirige même sa vie amoureuse, en le fournissant en demoiselles de petite vertu. Ayant obtenu le marquisat de Pompadour, elle mène un grand train de vie, aménageant de nombreuses résidences (l'hôtel d'Evreux, actuel Palais de l'Elysée, le château de Crécy,…) et devenant la mécène des plus grands artistes de son temps (Boucher, La Tour…). Louis XV Louis XV Une femme politique Femme de pouvoir, elle intervient beaucoup dans les affaires politiques, en particulier dans les nominations et le renvoi des ministres. En politique étrangère, elle pousse le roi à se rapprocher de l'Autriche. Elle meurt en 1764, à la suite d'une longue pneumonie. Louis XV la pleure beaucoup et bien qu'il ne puisse assister aux obsèques, en raison de son rang, lui organise des obsèques ducales. Femme de pouvoir, elle intervient beaucoup dans les affaires politiques, en particulier dans les nominations et le renvoi des ministres. En politique étrangère, elle pousse le roi à se rapprocher de l'Autriche. Elle meurt en 1764, à la suite d'une longue pneumonie. Louis XV la pleure beaucoup et bien qu'il ne puisse assister aux obsèques, en raison de son rang, lui organise des obsèques ducales.Louis XVLouis XV

14 Dans "Elles ont fait la France", Philippe Valode brosse un large panorama des Françaises dont le "destin compose le portrait d'une nation". De Sainte Clotilde, épouse de Clovis et première souveraine chrétienne, jusqu'à Simone Veil, en passant par Jeanne d'Arc et Marie Curie, l'auteur évoque des domaines aussi divers que les arts, les lettres, les sciences ou encore la politique. Rendant leur place à des femmes que l'Histoire a parfois oubliées, Philippe Valode nous permet d'avoir un regard différent sur les siècles passés. Un ouvrage riche et pédagogique. Dans "Elles ont fait la France", Philippe Valode brosse un large panorama des Françaises dont le "destin compose le portrait d'une nation". De Sainte Clotilde, épouse de Clovis et première souveraine chrétienne, jusqu'à Simone Veil, en passant par Jeanne d'Arc et Marie Curie, l'auteur évoque des domaines aussi divers que les arts, les lettres, les sciences ou encore la politique. Rendant leur place à des femmes que l'Histoire a parfois oubliées, Philippe Valode nous permet d'avoir un regard différent sur les siècles passés. Un ouvrage riche et pédagogique. Ecrivain, éditeur, Philippe Valode est diplômé de l'Institut de Sciences Politiques de Pans, Docteur en Droit, et titulaire d'une maîtrise en Histoire. Directeur d'une revue historique, "Actualités de l'Histoire", il est l'auteur de nombreux ouvrages dont "Rois, reines et courtisanes de France", "L'Egypte des pharaons", "Les maîtres du Kremlin"... Ecrivain, éditeur, Philippe Valode est diplômé de l'Institut de Sciences Politiques de Pans, Docteur en Droit, et titulaire d'une maîtrise en Histoire. Directeur d'une revue historique, "Actualités de l'Histoire", il est l'auteur de nombreux ouvrages dont "Rois, reines et courtisanes de France", "L'Egypte des pharaons", "Les maîtres du Kremlin"...

15 "Elles ont fait la France" Par Philippe Valode 220 pages, Editions de l'Archipel

16 A navigat pentru Dvs. Adelina Damian-Fekete

17 Vu sur Diaporamapps.com Voir aussi Voyagepps.com


Télécharger ppt "Elles ont régné sur la France... On l'oublie souvent mais des femmes ont gouverné la France. Paradoxalement, c'est sous l'Ancien Régime qu'elles ont."

Présentations similaires


Annonces Google