La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DIRECTION DE L A PROTECTION DES VEGETAUX CNEAGR NANISANA 23 juin 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DIRECTION DE L A PROTECTION DES VEGETAUX CNEAGR NANISANA 23 juin 2011."— Transcription de la présentation:

1 DIRECTION DE L A PROTECTION DES VEGETAUX CNEAGR NANISANA 23 juin 2011

2 INTRODUCTION Quel que soit la méthode dagriculture adoptée, la production découlant est sujette à lattaque des organismes nuisibles dont les dégâts occassionnés peuvent avoir des répercussions économiques assez important. Afin de limiter les pertes sur récoltes il est nécessaire dappliquer des méthodes de lutte adéquates

3 Les méthodes de lutte appliquées ont évoluées dans le temps, les pratiques paysannes ancestrales ont été remplacées par lapplication des traitements chimiques qui semblent être très facile. Actuellement, le coût de ces produits ne cessent daugmenter et leurs effets néfastes non seulement sur lenvironnement mais aussi sur la santé des paysans découragent ces derniers et les incitent à abandonner la méthode et de trouver des pratiques moins onéreux

4 Face à la situation, la Direction de la Protection des Végétaux a tenu à mettre en place une stratégie de lutte intégrée. Des essais ont été menés soit dans le cadre des travaux de routine soit en collaboration avec des projet tels que le PSDR, le PPRR et CRS à travers des formations dispensées à des groupements de paysans

5 Protection intégrée des cultures La protection integrée consiste en un ensemble de mesures de lutte culturale, genetique, biologique et chimique. Lapplication des produits chimiques est à considerer comme étant le dernier recours et est à reduire au maximum.

6 Protection intégrée des cultures Il ny a pas de recette fixe et permanente pour la lutte integree et sa pratique demande la consideration de la cculture de son etat phytosanitaire comme une entité incluant tous les aspects de la culture, à commencer par le choix du terrain et la préparation du sol jusquà la destruction des residus de recolte.

7 Protection Integrée des cultures Parmi les mesures adoptées il faut citer : Les méthodes culturales : rotation de culture, fertilisation, choix de la période, choix des variétés, choix des semences, destruction des résidus des récoltes ; Méthodes mécanique et physique : sarclage, ramassage manuel des insectes nuisibles ou des parties attaquées des plants, utilisation de pièges, utilisation de filet ou de tranchée ;

8 Protection Integrée des cultures Lutte biologique : utilisation de pathogènes, de parasitoïdes ou dentomophages ; Lutte avec des produits naturels : plantes insecticides, plantes rodenticides, bouse de vache ; Lutte chimique qui est à envisager en dernier recours.

9 Activités de protection intégrée des cultures : rotation de cultures La rotation ail – riz a permis de diminuer lattaque de poux de riz dans les rizières ; La rotation riz – solanées limite lincidence des maladies de la pomme de terre ;

10 Association des cultures lail est associé autres cultures pour la lutte contre les pucerons ; La bréde morelle est une plante insectifuge et permet la protection contre les insectes terricoles

11 Lutte mécanique La taille permet de diminuer lincidence de lalternariose sur agrumes

12 Utilisation des produits naturels Les extraits de piment pilo kely et de gingembre ont été testé contre les pucerons ; Lefficacité du neem contre le borer du maïs et du sorgho ainsi que contre les insectes terricoles a été positive ; Le purin des feuilles de dingadingana maceré pendant 1 mois et pulverisé sur un terrain préalablement labouré limite lattaque des insectes terricoles. Il en est de même pour les feuilles de melia azedarach ;

13 La poudre de bouse de vache sèche macéré pendant 15 jours et appliqué sur les solanées les protège contre lalternariose ; Les racines de babango (ou hofika) et celle du tavolo et le noyau de lavocat sont des rodenticides naturels ; Le champ peut être protégé contre les rats par une clôture de citronelle.

14 Fertilisation Utilisation des feuilles de Neem, de Melia azedarach ou de dingadingana comme elements verts du compost; Mélange de ces feuilles avec le fumier de ferme lors de la mise en terre des semences de pommes de terre.

15 MERCI POUR VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "DIRECTION DE L A PROTECTION DES VEGETAUX CNEAGR NANISANA 23 juin 2011."

Présentations similaires


Annonces Google