La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sylvain Fleury, Julien Guillemé (orateur), Éric Jamet, Laboratoire de psychologie expérimentale, CRPCC, Université Rennes-II Haute Bretagne, 1, place du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sylvain Fleury, Julien Guillemé (orateur), Éric Jamet, Laboratoire de psychologie expérimentale, CRPCC, Université Rennes-II Haute Bretagne, 1, place du."— Transcription de la présentation:

1 Sylvain Fleury, Julien Guillemé (orateur), Éric Jamet, Laboratoire de psychologie expérimentale, CRPCC, Université Rennes-II Haute Bretagne, 1, place du recteur Henri-Le-Moal, Rennes cedex, France

2 Ergonomie du document multimédia : Cadre général : grandement étudié Population sourde : Peu de travaux Enjeux de lapprentissage multimédia chez les personnes sourdes Compensation des difficultés de lecture Concurrence cognitive Surcharge de traitement

3 Texte + illustration Complémentarité des informations verbales et imagées Enrichissement de la représentation mentale Traitement actif des informations Construction dun modèle mental compréhension

4 Ajout déléments attrayants ou décoratifs Effet négatif sur lapprentissage Diminution de la cohérence du modèle mental Augmentation inutile de la quantité dinformations à traiter Perte de temps pour le traitement des informations centrales

5 Texte écrit + oral Redondance et niveau de lecture : (Montali & Lewandowski, 1996 ; Disseldorp & Chambers, 2002) : Bon lecteurs : Réduction de la performance Lecteurs Faibles : Amélioration de la performance Enrichissement de la trace mnésique (Moreno & Mayer, 2002) Augmentation de la charge cognitive Altération de la représentation mentale (Kalyuga, Chandler & Sweller, 1999) Réduction des difficultés liées à la reconnaissance des mots Libération de ressources cognitives Utilisation de ces ressources pour la construction des représentations mentales.

6 Difficultés de lecture : 80% des jeunes sourds de moins de 20 ans (Sander, Lelievre et Tallec, 2007) Niveau de lecture cohérent : 1% des jeunes de 16 ans. (Gaines, Mandler, & Bryant 1981) Contexte : Difficultés de lecture Faible intégration dans des structures spécialisées Environnement dominé par lécrit Difficultés de compréhension Recours important à la LSF (60% des moins de 20 ans)

7 Problématique : Dans quelle mesure le recours à des documents multimédia peut améliorer la compréhension? Hypothèses Ajout de LSF redondant amélioration de la compréhension Ajout dillustration réduction du niveau de compréhension Condition texte + LSF + Illustration : Diminution accrue de la compréhension

8 Participants : 27 sourds prélinguaux non implantés (11 filles – 6 garçons) 6 sourds sévères 21 sourds profonds Age moyen : 15 ans et 3 mois Principe : Deux diaporamas sur les risques de la conduite automobile : Lalcool au volant La vitesse Comparaisons : LSF : Avec vs Sans [intragroupe] Illustrations : Avec vs Sans [intergroupe]

9 Exemple de contenu du module de cours

10 Procédure : Niveau de LSF Question simples en LSF « Quelle est la capitale de la France ?» Niveau de Lecture Test daccès au lexique « La pipe et le rat ». Connaissances préalables Questionnaire à choix multiple « quel est le taux maximum dalcoolémie au volant? » Module de cours Diaporama avec ou sans LSF et avec ou sans Illustrations Mémorisation et Compréhension Questionnaire à choix multiple Questions de Rappel et dinférence

11 Pas deffet dinteraction entre la LSF et les illustrations Nombre moyen de bonnes réponses à lépreuve dinférence, en fonction de la présence de la LSF et des illustrations Illustrations : Effet négatif (rappel et inférences) LSF : Effet positif (uniquement sur les inférences)

12 Absence dinteraction entre LSF et illustrations Pas de surcharge du canal visuel Effet global des illustrations Traitement interférent Effet de la LSF Facilitation de la compréhension par un format complémentaire Nombre moyen de bonnes réponses à lépreuve dinférence, en fonction de la présence de la LSF et des illustrations

13 Limites de létude Nouvelle étude (en cours) Recrutement dun échantillon plus important Recours à lenregistrement des mouvements oculaires Intégration dillustrations explicatives Est-ce que ce profil de résultat serait identique avec des lecteurs plus performants ? Pas de distinction du niveau de lecture Est ce que les différents éléments sont réellement traités ? Quels sont les processus réellement engagés ? Évaluation du unique du produit de lapprentissage Est-ce que labsence dinteraction nest pas due à la fonction uniquement décorative des illustrations ? Fonction décorative des illustrations


Télécharger ppt "Sylvain Fleury, Julien Guillemé (orateur), Éric Jamet, Laboratoire de psychologie expérimentale, CRPCC, Université Rennes-II Haute Bretagne, 1, place du."

Présentations similaires


Annonces Google