La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 BIEN-ÊTRE ET ADAPTATION DES IMMIGRANTS ÂGÉS PARRAINÉS Shireen Surood, Ph. D. Superviseure, Recherche et évaluation Services d'information et d'évaluation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 BIEN-ÊTRE ET ADAPTATION DES IMMIGRANTS ÂGÉS PARRAINÉS Shireen Surood, Ph. D. Superviseure, Recherche et évaluation Services d'information et d'évaluation."— Transcription de la présentation:

1 1 BIEN-ÊTRE ET ADAPTATION DES IMMIGRANTS ÂGÉS PARRAINÉS Shireen Surood, Ph. D. Superviseure, Recherche et évaluation Services d'information et d'évaluation Toxicomanie et santé mentale – Edmonton Services de santé de l'Alberta 1 Les immigrants et le vieillissement au Canada Le 14 octobre 2010 à Ottawa

2 2 Introduction Les recherches et les connaissances relatives aux immigrants âgés parrainés (catégorie du regroupement familial) sont très limitées. Le manque de connaissances sur ce groupe au Canada crée une perception erronée des besoins de la population âgée. Les études actuelles se concentrent principalement sur lincidence économique des immigrants âgés. L'objectif de la présente étude est de comprendre les besoins des immigrants âgés parrainés, au Canada, en matière de bien-être et dadaptation. 2

3 3 QUESTIONS DE RECHERCHE Quelles sont les caractéristiques des immigrants âgés parrainés? Les besoins en matière de bien-être et d'adaptation (sur les plans social, économique et sanitaire) des immigrants âgés parrainés ont-ils changé ou ont-ils été touchés depuis leur arrivée au Canada? Quels sont les facteurs associés au bien-être social, économique, psychologique et physique des immigrants âgés parrainés et à leur adaptation? 3

4 4 MÉTHODE DE RECHERCHE Analyse des données secondaires – Enquête longitudinale auprès des immigrants du Canada (ELIC) (vagues 1, 2 et 3) Une enquête menée longitudinalement par Statistique Canada et Citoyenneté et Immigration Canada Objet : façon dont les nouveaux immigrants s'adaptent graduellement à la vie au Canada Analyses à partir des données sur les participants qui avaient 55 ans ou plus lors de la première vague Taille de l'échantillon : 476 4

5 5 MESURES DES CONCEPTS Variables dépendantes Variables relatives au bien-être Bien-être sanitaire Auto-évaluation de létat de santé général (1 à 5) Bien-être social Fréquence des contacts avec les amis (1 à 5) Participation aux activités d'un groupe ou d'un organisme (oui = 1, non = 0) Bien-être économique Revenu rajusté du ménage (calculé en divisant le revenu annuel du ménage par la racine carrée de la taille du ménage) Variable relative à l'adaptation Expérience générale au Canada (1 à 5) 5

6 6 Variables démographiques Âge Sexe (masculin = 1, femme = 0) État matrimonial (marié ou conjoint de fait = 1, célibataire = 0) Instruction Statut de minorité visible (Chinois, Asiatique du Sud, autre minorité visible, Caucasien) Maîtrise dune langue officielle (oui = 1, non = 0) Dans cette étude, nous avons tenu compte des répondants qui avaient 55 ans ou plus lors de la première vague. 6

7 7 RÉSULTATS : PROFIL DÉMOGRAPHIQUE L'âge moyen des immigrants parrainés était de 64,3 ans. 59,5 % d'entre eux étaient des femmes. La majorité (72,3 %) d'entre eux étaient mariés ou conjoints de fait. 78,6 % des immigrants âgés parrainés étaient membres de minorités visibles. Le niveau dinstruction moyen était de 11,4 ans. 18,5 % des immigrants âgés maîtrisaient l'une des deux langues officielles (à savoir l'anglais ou le français). 7

8 8 RÉSULTATS : VARIABLES RELATIVES AU BIEN-ÊTRE ET À L'ADAPTATION (VAGUE 1) La majorité percevait son état de santé général comme étant positif. Le revenu moyen rajusté des ménages était de ,69 (41 631,49). Plus de 70,8 % ont déclaré voir leurs amis ou leur parler de quotidiennement à hebdomadairement. La plupart des immigrants âgés (77,2 %) ne participaient pas aux activités d'un groupe ou d'un organisme. Plus de la moitié des personnes âgées percevaient leur expérience générale du Canada comme étant « un peu mieux » ou « beaucoup mieux » que prévu. 8

9 9 RÉSULTATS : BIEN-ÊTRE ET ADAPTATION La santé générale était meilleure (moyenne = 3,55, ET = 0,91) à l'entrevue de la première vague que lors des deux vagues qui ont suivi (moyennes = 3,33 [ET = 0,97] et 3,10 [ET = 0,93]). Le revenu rajusté des ménages des immigrants âgés parrainés s'est amélioré de manière significative avec le temps (moyenne = ,36 à moyenne = ,9). Les immigrants âgés parrainés voyaient leurs amis ou leur parlaient davantage au cours de la deuxième année d'immigration que lors de la troisième vague (moyenne = 2,06 à moyenne = 1,91). La participation des immigrants parrainés aux activités d'un groupe ou d'un organisme a augmenté au fil du temps (moyenne = 0,23 [ET = 0,42] à moyenne = 0,33 [ET = 0,47]). Les résultats indiquent qu'il n'y avait pas de différence significative au fil du temps sur le plan de l'expérience générale des immigrants âgés parrainés au Canada. 9

10 10 RÉSULTATS : CORRÉLATS DU BIEN-ÊTRE ET DE L'ADAPTATION Santé générale Effet global du temps : important effet global du temps sur la santé générale des immigrants âgés parrainés [ 2 (2) = 29,77; p = 0,0000]. Effets individuels du temps : une détérioration de l'état de santé général par rapport à la vague 1. Corrélats Être Chinois – comparativement aux Caucasiens, la santé générale des immigrants chinois parrainés s'est détériorée de manière significative. Participer aux activités d'un groupe ou d'un organisme – ont déclaré une meilleure santé générale que ceux qui n'ont pas participé. Tous ces corrélats réunis sont des corrélats statistiquement significatifs de la santé générale [Wald 2 (13) = 70,19; p = 0,000]. 1010

11 11 Revenu rajusté des ménages Effet global du temps : important effet global du temps sur le revenu rajusté des ménages dimmigrants âgés parrainés [ 2 (2) = 21,25; p = 0,0000]. Effets individuels du temps : une augmentation du revenu rajusté des ménages par rapport à la première vague. Corrélats Instruction : ceux qui ont un niveau dinstruction supérieur ont déclaré un revenu ménager supérieur. Tous ces corrélats réunis sont des corrélats statistiquement significatifs du revenu rajusté du ménage [Wald 2 (13) = 107,08; p = 0,000]. 1111

12 12 Fréquence des contacts avec les amis Effet global du temps : aucun effet global du temps statistiquement significatif [ 2 (2) = 3,84; p = 0,1464] n'a été trouvé. Effets individuels du temps : aucun effet individuel n'a été observé dans les deuxième et troisième vagues par rapport à la première vague. Corrélats : du fait davoir des contacts moins fréquents avec les amis. Être plus âgé Être une femme Être marié Être Chinois Tous ces corrélats réunis sont des corrélats statistiquement significatifs de la fréquence des contacts avec les amis [Wald 2 (10) = 63,94; p = 0,000]. 1212

13 13 Participation aux activités d'un groupe ou d'un organisme Effet global du temps : un effet important du temps sur la prédiction de la probabilité de participation aux activités d'un groupe ou d'un organisme [ 2 (2) = 11,52; p = 0,0031]. Effets individuels du temps : une hausse de la participation aux activités d'un groupe ou d'un organisme par rapport à la première vague. Corrélats Être un Asiatique du Sud – ont moins participé aux activités d'un groupe ou d'un organisme par rapport aux Caucasiens. Maîtriser une langue officielle – ont fait état d'une plus grande probabilité d'une telle participation. Les dix variables de prédiction incluses dans le modèle de régression sont significatives [Wald 2 (10) = 46,34; p = 0,0000]. 1313

14 14 Expérience générale au Canada Effet global du temps : aucun effet global significatif du temps n'a été trouvé [ 2 (2) = 5,35; p = 0,0688]. Effets individuels du temps : l'expérience générale au Canada est passée d'une expérience positive à une expérience moins positive (deuxième vague) par rapport aux attentes initiales (première vague). Corrélats Instruction – ceux dont le niveau dinstruction est faible ont fait état d'une expérience plus positive au Canada. Être dans le groupe des « autres » minorités visibles – comparativement aux Caucasiens, les « autres » minorités visibles ont décrit leur expérience au Canada comme étant plus favorable. Fréquence des contacts avec les amis – ceux qui ont déclaré voir des amis ou leur parler souvent ont également décrit leur expérience au Canada de façon plus positive. Tous les corrélats inclus dans le modèle de régression, réunis, étaient significatifs [Wald 2 (13) = 78,54; p = 0,0000]. 1414

15 15 ANALYSE Peu de grandes tendances peuvent être observées Bien-être sanitaire Conforme à l'hypothèse de « l'effet de l'immigrant en bonne santé », selon laquelle plus les immigrants résident dans le pays hôte, plus leur santé risque de se détériorer (Chen et coll., 1999; Gee et coll., 2004). Les défis et les obstacles que doivent surmonter les immigrants récents et le manque de réseaux de soutien social peuvent être quelques-unes des raisons du désavantage sur le plan de la santé générale. Bien-être économique Ceux qui ont un haut niveau dinstruction pourraient gagner plus et avoir une pension de retraite ou des économies personnelles plus élevées. La relation entre linstruction et la rémunération a été bien établie (Lazear, 2000). Une deuxième interprétation serait que les enfants dont les parents ont un haut niveau dinstruction pourraient avoir l'avantage d'être élevés dans un environnement économique sûr et ainsi avoir accès à des ressources qui pourraient faciliter leur apprentissage (Jonsson et Gahler, 1997; McLanahan et Sandefur, 1994). 1515

16 16 Bien-être social La fréquence des contacts avec les amis a diminué. La participation aux activités d'un groupe ou d'un organisme a augmenté. Les minorités visibles ont été identifiées comme étant un groupe vulnérable. Parmi les autres groupes défavorisés, notons : les femmes, les personnes âgées, les personnes mariées, et celles qui ont une faible maîtrise dune langue officielle. Les personnes âgées ont souvent un petit réseau social, qui se compose généralement de membres de la famille. Les facteurs culturels ou structurels, comme des infrastructures de transport inadéquates, les rôles traditionnels des hommes et des femmes, les barrières linguistiques, la dépendance à l'égard d'autres membres de la famille, l'emploi, et le manque de temps dû aux responsabilités familiales et professionnelles, pourraient également contribuer à cette tendance. 1616

17 17 Adaptation Expérience générale au Canada Les sentiments positifs des immigrants parrainés semblaient moins intenses au moment de la deuxième entrevue. Cela pourrait s'expliquer par « l'effet lune de miel », c'est-à-dire que les choses semblent très bien au début, mais au fur et à mesure que la nouveauté commence à s'estomper, cet optimisme change aussi. 1717

18 18 CONCLUSION On doit prendre des mesures pour élaborer des programmes et des politiques qui mettent l'accent sur la prévention des maladies, la promotion de la santé et le bien-être des immigrants âgés parrainés. L'importance des programmes et des activités qui facilitent la création de réseaux de soutien social pour les immigrants âgés parrainés est révélée. Les politiques et les programmes qui prévoient une prise de contact avec les immigrants âgés parrainés afin qu'ils soient conscients des possibilités de créer leurs propres réseaux sociaux sont cruciaux. On doit établir des stratégies efficaces pour faciliter la participation des immigrants âgés parrainés aux activités civiques et sociales, ce qui les aide à développer un sentiment d'appartenance au Canada. Il est nécessaire de se concentrer sur la mise en œuvre d'un cadre qui pourrait éclairer les politiques, les programmes et les services en vue de fournir un meilleur soutien aux immigrants âgés au Canada, y compris à ceux qui sont parrainés. 1818


Télécharger ppt "1 BIEN-ÊTRE ET ADAPTATION DES IMMIGRANTS ÂGÉS PARRAINÉS Shireen Surood, Ph. D. Superviseure, Recherche et évaluation Services d'information et d'évaluation."

Présentations similaires


Annonces Google