La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

NIVEAU II COURS DE PLONGEE n°4 LES TABLES DE PLONGEES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "NIVEAU II COURS DE PLONGEE n°4 LES TABLES DE PLONGEES."— Transcription de la présentation:

1

2 NIVEAU II COURS DE PLONGEE n°4 LES TABLES DE PLONGEES

3 LES TABLES DE PLONGEE MN90 Rappel : La décompression, la courbe de sécurité Présentation des tables I - Plongée simple II - Remontées anormales II - Plongées consécutives III - Plongées successives IV - les tableaux de calculs

4 RAPPEL : LA DECOMPRESSION 1 Lors de la descente La pression augmente et le plongeur se CHARGE en azote d autant plus que la profondeur est grande. 2 A profondeur constante la durée de la plongée augmente la CHARGE d azote. 3 lors de la remontée la pression diminue et le plongeur se DECHARGE de son azote. La vitesse de la DECHARGE est plus lente que la vitesse de CHARGE. Cette différence peut entraîner l exécution d un PALIER DE DECOMPRESSION. 4 Une remontée trop rapide ou le non-respect d un palier peut entraîner un ACCIDENT DE DECOMPRESSION

5 RAPPEL : COURBE DE SECURITE Pour éviter les paliers la plongée doit être faite dans la courbe de sécurité. Cette plage de profondeur concerne les plongeurs de niveaux II et plus.

6 PRESENTATION Les tables MN90 déterminent la profondeur et la durée des paliers pour les plongées nécessitant l exécution d un ou plusieurs paliers. Ces tables ont été établies de façon empirique et affinées par statistiques. Elles sont les descendantes des tables GERS issues des tables de plongée américaines. Elles sont éditées par la marine nationale française et régulièrement remisent en question. La dernière refonte publiée date de 1990 ( MN90). Ces tables sont celles à utiliser dans la plongée sportive et la plongée loisir. Il existe d autres tables réservées aux travailleurs de la mer (COMEXPRO). Pratiquement elles sont sous forme de petit livret contenant les règles d utilisation et les tableaux de paramètres. On les trouve aussi sous forme de plaquettes immergeables pour les utiliser sous l eau.

7 PLONGEE SIMPLE UTILISATION DE LA TABLE Définition Présentation Recherche des paramètres

8 Plongée simple : définition Dans la réalité une plongée simple aurait le plus souvent un profil comme celui-ci. Le temps de plongée est relevé quand on décide de remonter. La vitesse de remontée doit être comprise entre 15 et 17 mètres par minute jusquau premier palier, puis de 6 mètres par minute entre palier et jusquà la surface.

9 PRESENTATION DES TABLES DE PLONGEES SIMPLES

10 PRESENTATION : Tables de résolutions plongées simples Chaque grande colonne est divisée horizontalement en compartiments qui contiennent les paramètres de calcul pour profondeur indiquée. On recherchera d abord la profondeur atteinte, puis la durée de la plongée effectuée Puis on lira les paramètres indiqués dans la ligne Les tables se composent de plusieurs colonnes. Chaque colonne est sous-divisée verticalement en plusieurs petites colonnes qui indiquent, pour les profondeurs atteintes et la durée de la plongée, la profondeur du ou des paliers à exécuter, et sa durée, la DTR (ou durée total de remontée), et le GPS (ou groupe de plongées successives).

11 Plongée simple utilisation de la table : recherche des paramètres Pour utiliser les tables nous devons considérer que la plongée aurait plutôt le profil ci-dessus appelé : PROFIL CARRE. Pour déterminer si un palier existe pour ce type de plongée, il faut rechercher la profondeur la plus proche par excès dans la table, soit 20m, puis la durée la plus proche par excès dans la table, soit 50mn, Et enfin, lire les paramètres indiqués sur la ligne Pour 46 min à 19m nous devons faire un palier de 4 mn à 3m la durée totale de la remontée palier compris sera de 6 min et le GPS est I

12 CAS PARTICULIERS DES REMONTEES ANORMALES I - Remontée rapide ( à + de m/mn) II - Remontée lente ( à - de m/mn) III - Palier interrompu

13 REMONTEES RAPIDES Dans le cas d une remontée rapide, il faut dans un délai inférieur à 3mn : Replonger à la demi profondeur de la profondeur maximale atteinte lors de cette plongée, Faire 5 mn de palier à cette profondeur, Comptabiliser le temps total depuis limmersion jusquau moment ou lon décide de remonter en surface pour la deuxième fois. Le calcul du palier se fera avec la somme des temps passés sous leau + le temps en surface ( maxi 3 mn). On appelle remontée rapide, une remontée faite avec une vitesse supérieur à 15-17m/mn

14 DEFINITION: remontée lente Cest une remontée à une vitesse jusquà léventuel palier strictement inférieure à 15 à 17 mètres par minute Il faut dans ce cas majorer la durée de la plongée de la durée de remontée jusquau premier palier pour calculer léventuel palier

15 PALIER INTERROMPU Définition : non exécution ou mauvaise exécution d un palier Ce quil faut faire : seulement si la réimmersion est possible en moins de 3 mn, Replonger au palier interrompu et le refaire entièrement. Le calcul de palier donne 4 mn à 3m

16 USAGES PARTICULIERS DES TABLES Il existe encore des cas particuliers d utilisation des tables, comme : Les plongées en altitude, L inhalation d O² entre deux plongées, Les paliers à l oxygène pur, Les plongées au mélange enrichi à l oxygène pur. Ces cas particuliers seront vu dans les cours de niveaux 3 et 4.

17 PLONGEES CONSECUTIVES Définition Principe de calcul des paliers

18 PLONGEE CONSECUTIVES : définition On appelle PLONGEES CONSECUTIVES deux plongées exécutées dans un intervalle de temps strictement inférieur à 15 minutes. Si l intervalle passée entre deux plongées est strictement inférieur à 15 mn, on considère quil s agit d une seule et même plongée. La profondeur retenue pour les calculs des éventuels paliers est la profondeur la plus grande des deux plongées et la durée de la plongée est la somme des durées des deux plongées.

19 PLONGEE CONSECUTIVE principe de calcul des paliers La profondeur maximale atteinte aux cours des deux plongées est celle qui sera utilisée pour le calcul de palier. La durée de la plongée est la somme des durées des deux plongées : = 51 mn Le calcul se fera comme une plongée simple de 51 mn à 19 m

20 PLONGEES SUCCESSIVES Définition Courbe de décharge de l azote Principe de calcul de la charge d azote Calcul de la majoration

21 PLONGEE SUCCESSIVE : définition On appelle plongées successives deux plongées qui ont comme intervalle de temps une durée supérieure à 1/4 d heure et inférieure à 12h00. Part définition, il ne peut y avoir que 2 plongées successives par jour; soit 2 plongées de jour, ou une plongée de jour et une de nuit. Les tables ne sont pas prévues pour plus de 2 plongées par jour et les ordinateurs vous donnerons des informations imprécises.

22 Plongée successive : courbe de décharge d azote Dés notre remontée et retour en surface nous nous déchargeons de l azote excédentaire. La quantité de gaz déchargé suit une courbe hyperbole représentée ci-dessous. Il faut remarquer quaprès 12h00 de décompression la pression partielle de l azote ou taux d azote, est de 0,81 très proche de la pression partielle normal d avant la plongée (1bar x 80% = 0,8). On considère que la décompression est terminée. Si nous effectuons une plongée avant les 12h00 de décharge, il faut rajouter l excédent de pression partielle d azote résiduelle de la plongée précédente à la charge de la 2° plongée. Sa valeur varie en fonction de l écart de temps entre les deux plongées,. Exemple : après 2 heures en surface l excédent d azote est de 0,2 (1-0,8)

23 Plongée successive : principe de calcul de la charge d azote

24 UTILISATION DES TABLEAUX DE CALCULS Le tableau I :évolution de l azote résiduel entre deux plongées. Le tableau II : détermination de la majoration. Le tableau III : diminution de l azote par inhalation d O² en surface (non traité dans ce cours). Le tableau IV durée de remontée jusquau premier palier + temps inter-paliers.

25 UTILISATION tableau I Le tableau 1 des tables de plongées a deux entrées : - Les valeurs des GPS (première colonne) - Et les intervalles de surface (première ligne). Le croisement des deux paramètres indique le coefficient de saturation après l intervalle de surface.

26 UTILISATION tableau 2 Le tableau 2 qui sert à déterminer la majoration a deux entrées : - Le taux d azote résiduel (première colonne) - La profondeur estimée de la 2° plongée (première ligne) Le croisement des deux paramètres indique la majoration en minute.

27 UTILISATION tableau IV Le tableau IV donne la durée de la remontée jusquau premier palier augmenté du temps de passage d un palier à l autre, et/ou du palier à la surface. La DTR est la somme du temps de palier et du résultat du tableau IV. Par principe dans un calcul une minute commencée compte comme entière. Exemple : pour 28 m de profondeur avec un palier à 3m la durée total est de 3 mn. La DTR dans la table indique pour le premier palier noté à 28 m de profondeur une valeur de 4 mn, soit un palier de 1 mn + 3 mn de la table ci-dessus.

28 PRATIQUE DES TABLEAUX POUR LE CALCUL DE LA MAJORATION

29 Calcul de la majoration Puis dans le tableau 1 on cherche le coefficient d azote résiduelle dans la colonne ou lintervalle de surface est immédiatement inférieur On recherche d abord dans la table, le GPS de la plongée précédente Dans le tableau 2, on recherche le coefficient le plus proche par excès On choisi la colonne avec la profondeur prévue pour la deuxième plongée On lit la majoration à rajouter au temps réel de la 2° plongée Temps fictif = temps réel de la 2° plongée (40mn) + la majoration trouvée (19mn) soit 59 mn On repère dans la table le temps immédiatement supérieur et on lit le palier à exécuter Palier à exécuter 5mn à 3 mètres

30 MERCI DE VOTRE ATTENTION Rédacteur Jean Claude HAESINGER MF1 n° 14905


Télécharger ppt "NIVEAU II COURS DE PLONGEE n°4 LES TABLES DE PLONGEES."

Présentations similaires


Annonces Google