La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE PROJET DE TRANSITION ÉCOLE/VIE ACTIVE (TÉVA) EN MAURICIE ET AU CENTRE-DU-QUÉBEC par Johanne Savoie, personne ressource régionale TÉVA Nathalie Cauchon,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE PROJET DE TRANSITION ÉCOLE/VIE ACTIVE (TÉVA) EN MAURICIE ET AU CENTRE-DU-QUÉBEC par Johanne Savoie, personne ressource régionale TÉVA Nathalie Cauchon,"— Transcription de la présentation:

1 LE PROJET DE TRANSITION ÉCOLE/VIE ACTIVE (TÉVA) EN MAURICIE ET AU CENTRE-DU-QUÉBEC par Johanne Savoie, personne ressource régionale TÉVA Nathalie Cauchon, responsable régionale de ladaptation scolaire et des services complémentaires à la direction régionale du MELS, région Mauricie/Centre du Québec

2 Historique du projet CENTRE-DU-QUÉBEC b 3 comités TÉVA mis sur pied par lOPHQ depuis 1999 dans 3 CS de la région b Expérimentation de la TÉVA dans 3 écoles (d.i.) MAURICIE b Création dune table de concertation TÉVA en 2003 b Sélection délèves pour un projet pilote b Coordination du projet ??? Création dun comité de coordination (MELS – OPHQ (04-17) – CRDI) (2004)

3 Proposition dun projet régional b Sadresse aux 5 CS des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. b La transition école/vie active est identifiée comme priorité daction par la direction régionale du MELS et les 5 CS b Embauche dune personne ressource pour 2 ans b Intégrée à léquipe des services régionaux de soutien et dexpertise en adaptation scolaire.

4 Mandat de la personne ressource Promouvoir et intégrer dans les 5 CS de la Mauricie et du Centre-du-Québec la démarche de Transition École/Vie Active (TÉVA) davril 2004 à juin Cette pratique vise les élèves handicapés de 14 à 21 ans du régulier et de ladaptation scolaire.

5 Implantation b Volet I Informer et sensibiliser les CS, les écoles et les partenaires, etc. sur le mandat et le projet de transition école/vie active (+/- 6 mois)Informer et sensibiliser les CS, les écoles et les partenaires, etc. sur le mandat et le projet de transition école/vie active (+/- 6 mois) –Rencontres avec la direction adjointe aux services éducatifs en adaptation scolaire des 5 CS –Rencontres avec les directions décole attitrées au secteur de ladaptation scolaire –Rencontres les partenaires sur les 5 territoires –Avoir un aperçu de la réalité et de la culture de chacun des milieux

6 Implantation b Volet II Expérimenter la TÉVA au sein des 5 CSExpérimenter la TÉVA au sein des 5 CS –Ateliers de formation offerts aux 5 CS dont un atelier régional annuel –Rencontre, en équipe élargie et dans leurs écoles respectives, des intervenants ayant participé aux ateliers de formation pour établir un plan daction –Accompagnement dans lapplication de la démarche et/ou au PI/plan de transition –Support des milieux et conseils selon les besoins –Suivi du projet

7 Définition De La Transition École-Vie Active b Le plan de transition est un plan dintervention scolaire avec des objectifs axés sur le projet de transition de lélève qui sétale sur 3 à 5 ans. b Il est suggéré de regarder le plan dintervention avec une paire de lunettes de couleur différente, nous donnant une vision à plus long terme. b La TÉVA doit favoriser une continuité et une transition harmonieuse entre lécole et la vie active.

8 Quels sont les rôles de chacun? b Lélève et les parents sont au cœur de la démarche b L école assume le leadership. Elle intègre la pratique au plan dintervention scolaire. b Les autres partenaires jouent un rôle variable selon les besoins (ex. : le centre de réadaptation lorsque lélève y reçoit de leurs services, SEMO lors de la préparation et de lintégration en emploi, les milieux associatifs pour les loisirs, etc.).

9 Comment on élabore un plan de transition? b Démarche intégrée aux étapes du PI : 1. Identification du projet de vie bPréparation du portrait + établir projet de vie (IVIP) bPermet au jeune de communiquer ses rêves 2. Élaboration du plan de transition bRencontre de plan dintervention avec partenaires actifs bObjectifs établis en fonction du projet de transition sur différents aspects de la vie du jeune 3. Actualisation du plan de transition bMise en application des objectifs par chacun 4. Révision et suivi du plan de transition bAu minimum 1 fois/année + mise à jour des évaluations/portfolio 5. Particularités la dernière année bMise en lien avec autre organisme et transfert dinformations

10 En soutien à la démarche b Des outils pertinents, clairs et concis b Remise dun « Kit TÉVA » sous forme de pochette dinformations (projet clé USB) b Répertoire/bottin des ressources par CS b Dépliants dorganismes b Liste de références (IVIP, CAMO, etc.)

11 Résultats obtenus après 2 ans b 23 écoles ont été sensibilisées (directions et/ou autres intervenants) b 17 écoles ont participé à la démarche b Au-delà de 140 démarches de transition élaborées b Expérimentation avec des élèves ayant différents types de déficience (intellectuelle, visuelle, auditive, physique, personnes dysphasiques, personnes ayant des troubles envahissant du développement)

12 Situation actuelle b 12 écoles sont encore actives dans la démarche b La personne ressource est disponible une journée/semaine depuis février 2007 b Maintien minimal dune formation régionale annuelle sur la TÉVA b Projet de clé USB b Recherche constante de solutions concrètes pour assurer la pérennité de la démarche

13 Constats b Adhésion des milieux scolaires à la démarche dans le respect du rythme de chacun. b Participation des conseillers en orientation et du personnel non enseignant dans quelques écoles. b Liens observés avec lapproche orientante. b Appréciation par les intervenants scolaires du support individualisé. b Réussite de transition harmonieuse pour plusieurs élèves.

14 Constats b Les milieux scolaires connaissent peu ou pas les partenaires de leur région donc ne savent pas toujours vers où ils peuvent diriger lélève à la fin de sa scolarisation. b Il y a alors souvent une coupure entre lécole et la vie active. b Les informations provenant du scolaire ne suivent pas toujours le jeune après quil ait quitté lécole.

15 Défis vs Actions proposées b Connaissance et application de la pratique TÉVA Formation régionale 1 X/année (octobre)Formation régionale 1 X/année (octobre) Formation sur demande pour école, CS, partenairesFormation sur demande pour école, CS, partenaires Support, conseils, accompagnement et suivis de la personne ressource (téléphone/rencontre)Support, conseils, accompagnement et suivis de la personne ressource (téléphone/rencontre) Activités de sensibilisation (participation à des comités, des tables régionales, parutions, etc.)Activités de sensibilisation (participation à des comités, des tables régionales, parutions, etc.)

16 Défis vs Actions proposées b Application de la TÉVA auprès de toutes les clientèles handicapées Sensibiliser les directions et les enseignants des écoles secondaires à cette pratiqueSensibiliser les directions et les enseignants des écoles secondaires à cette pratique Au régulier et en cheminement particulier, former et impliquer les conseillers en orientation, psychologues, orthopédagogue, psychoéduc., TES ou autre dans la démarche.Au régulier et en cheminement particulier, former et impliquer les conseillers en orientation, psychologues, orthopédagogue, psychoéduc., TES ou autre dans la démarche. Mobilisation du personnel autour de cette clientèle (qui prendra en charge la démarche, que ce soit dun groupe ou dun individu?).Mobilisation du personnel autour de cette clientèle (qui prendra en charge la démarche, que ce soit dun groupe ou dun individu?).

17 Défis vs Actions proposées b Connaissance des partenaires/rôles/accès Monter bottin des ressources ou vidéo par CSMonter bottin des ressources ou vidéo par CS Remettre aux intervenants scolaires, une pochette contenant toute la documentation favorisant lapplication de la pratique TÉVA incluant les dépliants et les coordonnées des partenaires de la région (coffret doutils).Remettre aux intervenants scolaires, une pochette contenant toute la documentation favorisant lapplication de la pratique TÉVA incluant les dépliants et les coordonnées des partenaires de la région (coffret doutils). Organiser des rencontres de présentation des partenaires pour les intervenants scolaires et/ou les parents (soirée de parents, lors de formation TÉVA ou lors dun congé pédagogique, etc.)Organiser des rencontres de présentation des partenaires pour les intervenants scolaires et/ou les parents (soirée de parents, lors de formation TÉVA ou lors dun congé pédagogique, etc.)

18 Défis vs Actions proposées b Initier des collaborations Organiser des visites de milieux/de ressources par les intervenants du scolaire.Organiser des visites de milieux/de ressources par les intervenants du scolaire. Accompagner des intervenants scolaires lors des premiers contacts avec les partenaires pour faire le lien avec la démarche de transitionAccompagner des intervenants scolaires lors des premiers contacts avec les partenaires pour faire le lien avec la démarche de transition Organiser des rencontres déchanges entre représentants du scolaire et représentants dorganismes partenaires.Organiser des rencontres déchanges entre représentants du scolaire et représentants dorganismes partenaires. Créer un Journal régional TÉVA (échanges entre écoles/CS)Créer un Journal régional TÉVA (échanges entre écoles/CS)

19 Défis vs Actions proposées b Définir les rôles de chacun Élaborer des modalités de partenariat entre les milieux scolaires et les CR et/ou le SEMOÉlaborer des modalités de partenariat entre les milieux scolaires et les CR et/ou le SEMO Définir clairement des ententes de partenariats (ex. guide de fonctionnement entre CSDI et CSDC)Définir clairement des ententes de partenariats (ex. guide de fonctionnement entre CSDI et CSDC) Mettre par écrit les décisions prises lors des rencontres entre partenaires (mouvement de personnel).Mettre par écrit les décisions prises lors des rencontres entre partenaires (mouvement de personnel). Définir les responsabilités de chacun lors de la rencontre du PI scolaire et linscrire sur le formulaire désigné.Définir les responsabilités de chacun lors de la rencontre du PI scolaire et linscrire sur le formulaire désigné.

20 Défis vs Actions proposées b Arrimage entre le PI, le PSI et le plan de transition Tenter de fusionner de ces 3 mécanismes en une seule rencontre où tous les partenaires seraient présents.Tenter de fusionner de ces 3 mécanismes en une seule rencontre où tous les partenaires seraient présents. Déterminer qui aurait la responsabilité dassurer la coordination de cet arrimage.Déterminer qui aurait la responsabilité dassurer la coordination de cet arrimage.

21 Défis vs Actions proposées b Assurer la pérennité de la pratique Inclure la notion de TÉVA dans la formation PIInclure la notion de TÉVA dans la formation PI Ajout dune section sur la planification de la TÉVA au PIAjout dune section sur la planification de la TÉVA au PI Organiser un comité TÉVA par CS regroupant les intervenants scolaires expérimentant la pratique TÉVA et les partenaires au moins 1 fois/annéeOrganiser un comité TÉVA par CS regroupant les intervenants scolaires expérimentant la pratique TÉVA et les partenaires au moins 1 fois/année Structure de fonctionnement à établir afin de maintenir des liens de partenariat durables et pour palier au changement de personnelStructure de fonctionnement à établir afin de maintenir des liens de partenariat durables et pour palier au changement de personnel Personne pivot par école/par CS/régionale?Personne pivot par école/par CS/régionale?

22 Conclusion b Le besoin est là et cest rassurant pour les parents. b Il faut maximiser les ancrages actuels (PI, plan de service, approche orientante, programme de formation). b Cest enrichissant de connaître les partenaires. b Il nexiste pas de recette magique (modèle hybride) ; tout dépend de la culture du milieu, des ressources humaines et matérielles, de la réalité du milieu, etc. b Analyser la situation, construire avec les forces et apporter de solutions pour surmonter les obstacles.


Télécharger ppt "LE PROJET DE TRANSITION ÉCOLE/VIE ACTIVE (TÉVA) EN MAURICIE ET AU CENTRE-DU-QUÉBEC par Johanne Savoie, personne ressource régionale TÉVA Nathalie Cauchon,"

Présentations similaires


Annonces Google