La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA FÊTE DES MORTS Les Romains craignent les lémures, des spectres autorisés parfois à quitter leur tombeau. Aux Ides de mai, pour conjurer leurs maléfices,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA FÊTE DES MORTS Les Romains craignent les lémures, des spectres autorisés parfois à quitter leur tombeau. Aux Ides de mai, pour conjurer leurs maléfices,"— Transcription de la présentation:

1 LA FÊTE DES MORTS Les Romains craignent les lémures, des spectres autorisés parfois à quitter leur tombeau. Aux Ides de mai, pour conjurer leurs maléfices, ils célèbrent les Lémuria, dimportantes cérémonies funèbres. Des fèves noires sont jetées par-dessus lépaule gauche de chaque père de famille dans chaque foyer pour les nourrir et les apaiser. Pendant cette fête, les mariages étaient interdits et tous les temples étaient condamnés. Lors de rites publics et privés, les Romains honoraient, pour se les concilier, les Mânes, ou esprits des ancêtres défunts. Les Mânes faisaient partie du quotidien des Romains : des masques des ancêtres défunts, imagines, étaient placés dans latrium de la maison tout comme, aujourd'hui encore, le noble possède une galerie de portraits de ses ancêtres. Pendant dix jours, en février, les Romains célébraient les Parentalia, fête dédiés à tous les morts dûment enterrés de la cité, donc les morts sans danger. A cette occasion, les familles honoraient les morts qui leur étaient proches en déposant de la nourriture sur leurs tombeaux fleuris pour l'occasion. Les Romains aimaient représenter les Larvae (âme privée de repos dans la mort) sous forme de squelette : ces squelettes leur rappelaient la brièveté de la vie, et les invitaient à jouir le mieux possible de l'heure présente. Cest le principe du memento mori. La fête des morts est un rituel pratiqué dans de nombreuses cultures et religions qui consacrent un ou plusieurs jours à la commémoration des défunts. Ces fêtes proviennent souvent danciens usages païens que lon retrouve dans certains rituels liés aux morts que pratiquaient les Romains. On retrouve en tout cas des intentions communes : Durant la fête des fantômes, les Chinois pensent que les esprits retenus dans les enfers sont relâchés sur terre ; pour les apaiser, ils offrent à ces "esprits orphelins et fantômes sauvages" des repas réconfortants et des cérémonies. Comme ces esprits non apaisés sont susceptibles de jouer de mauvais tours, on évite autant que possible pendant cette période les événements importants. Au Népal, lors de la fête de Gai Jatra, chaque famille qui a perdu un de ses membres l'année précédente construit un « gai » constitué de branches de bambou, de décorations en papier, de vêtements et de portraits du défunt et défile avec. Le 2 novembre, dans la religion catholique, on célèbre la commémoration des morts, en particulier les défunts de l'année écoulée. Ce jour est traditionnellement consacré à une visite familiale au cimetière, et à l'entretien des tombes. Loccasion dentretenir le souvenir des défunts. Le principe du memento mori à l'occasion de la fête mexicaine du Jour des morts, en particulier à travers le personnage de la Catrina, un personnage, représentant un squelette de femme portant un chapeau très élégant. Ce personnage rappelle que les différences de statut social n'ont aucune importance face à la mort. honorer les anciens entretenir le souvenir chasser les mauvais esprits rappeler la vanité humaine et limportance de profiter de la vie


Télécharger ppt "LA FÊTE DES MORTS Les Romains craignent les lémures, des spectres autorisés parfois à quitter leur tombeau. Aux Ides de mai, pour conjurer leurs maléfices,"

Présentations similaires


Annonces Google