La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Contenus disciplinaires. Cohérence verticale des programmes de SVT Une progressivité en changeant de niveau dorganisation dans les connaissances Une progressivité

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Contenus disciplinaires. Cohérence verticale des programmes de SVT Une progressivité en changeant de niveau dorganisation dans les connaissances Une progressivité"— Transcription de la présentation:

1 Contenus disciplinaires

2 Cohérence verticale des programmes de SVT Une progressivité en changeant de niveau dorganisation dans les connaissances Une progressivité dans lacquisition des compétences

3 Une progressivité dans lexplication en changeant de niveaux dorganisation 6ème : du milieu à lorganisme (incursion au niveau cellulaire), 5ème : du milieu à lorganisme jusquà lorgane, 4ème : de lorganisme à lorgane jusquà la cellule, 3ème : de lorgane jusquà la cellule avec une petite incursion vers la molécule (réservée au lycée).

4 Dominantes en 6ème : Observer au service de la démarche dinvestigation spontanée dirigée (identifier, reconnaître, relier, organiser) : constat avec raisonnement Réaliser (des mesures, des observations à laide doutils….) Les explications sont de simples mises en relation sans envisager les mécanismes biologiques (démarche naturaliste) Dominantes en 5ème : Former au raisonnement scientifique (poursuite de…) Raisonnement par analogie Expérimentation Recours à la modélisation analogique. Communiquer à laide de langage et doutils scientifiques Le schéma, le tableau… Une progressivité dans lacquisition des compétences

5 Une progressivité dans lacquisition des compétences (suite) : Dominantes en 4ème : Former au mode de pensée expérimentale. Exercer la capacité de synthèse qui se développe progressivement chez des enfants de cet âge Initier à la conception de schémas fonctionnels Dominantes en 3ème : Former au raisonnement scientifique observations, manipulations, expérimentations, dans le cadre de problèmes scientifiques, argumentation Former à lautonomie, à linitiative, à la communication … au travers dune démarche de projet

6 Sixième Caractéristiques de lenvironnement proche et répartition des êtres vivants (10% soit 4 semaines) Le peuplement dun milieu (30% soit 10 semaines) Origine de la matière des êtres vivants (25% soit 8 semaines) Des pratiques au service de lalimentation humaine (20% soit 6 semaines) Diversité, parenté et unité des êtres vivants (15% soit 5 semaines) Total : 33 semaines / 35 semaines effectives Cinq parties

7 Caract é ristiques de l environnement proche et r é partition des êtres vivants 4 semaines Objectifs : Observer, nommer et questionner le réel EDD attitude raisonnée et responsable préserver la biodiversité

8 Suppression par rapport au texte du programme précédent: « La répartition peut aussi dépendre de laction de lhomme » « On distingue dans notre environnement : - des composantes minérales ; -divers organismes vivants; - des manifestations de lactivité humaine. Les organismes vivants observés ne sont pas répartis au hasard. Il existe des interactions entre les organismes vivants et les caractéristiques du milieu, par exemple, la présence dun sol, la présence d'eau, l'exposition, lheure du jour. » Caract é ristiques de l environnement proche et r é partition des êtres vivants 4 semaines Exclus : préférendum et cycle de leau et leurs restes

9 Le peuplement dun milieu 10 semaines Objectifs: Aborder l'organisation du monde vivant au travers les problèmes relatifs au peuplement et à la répartition des êtres vivants EDD attitude raisonnée et responsable préserver la biodiversité

10 « Loccupation du milieu par les êtres vivants varie au cours des saisons. Ces variations du peuplement du milieu se caractérisent par : - les alternances de formes chez les espèces végétales (semences, bourgeon, organes souterrains) et animales (adultes, larves); - des comportements chez les espèces animales. Ces alternances de formes (larve / adulte, graine / plante) sont des modalités du développement des organismes vivants. Linstallation des végétaux dans un milieu est assurée par des formes de dispersion : graines ou spores Lenvahissement dun milieu est assuré par certaines parties du végétal impliquées dans la reproduction végétative. La formation de la graine nécessite le dépôt de pollen sur le pistil de la fleur pour permettre la fécondation. Linfluence de lHomme peut être : - directe sur le peuplement (déboisement, ensemencement, chasse, utilisation de pesticides…) - indirecte sur le peuplement (accumulation de déchets, aménagement du territoire, modifications topographiques). » Suppression dans le texte: LHomme influe sur le peuplement du milieu selon ses choix daménagement, ses besoins alimentaires ou industriels. Le peuplement dun milieu 10 semaines Exclus : la colonisation par les animaux

11 Origine de la matière des êtres vivants 8 semaines Objectifs Repérer la production de matière (par lindice « croissance ») ainsi que le recyclage de celle-ci. Attitude raisonnée et responsable tenant compte du recyclage de la matière

12 « Tous les organismes vivants sont des producteurs. Tout organisme vivant produit sa propre matière à partir de celle quil prélève dans le milieu. Les végétaux chlorophylliens nont besoin pour se nourrir que de matière minérale, à condition de recevoir de la lumière. Tous les autres organismes vivants se nourrissent toujours de matière minérale et de matière provenant dautres organismes vivants. Le sol abrite des êtres vivants qui, au travers de réseaux alimentaires, transforment les restes dorganismes vivants en matière minérale : ce sont des décomposeurs. La matière des organismes vivants se transforme en matière minérale. Le sol est composé : - de microorganismes et restes dorganismes vivants, - de matière minérale provenant de la transformation des restes dorganismes vivants et des roches du sous sol. » Suppressions dans le texte: Cette matière produite par tous les êtres vivants est de la matière organique. Ce sont des producteurs primaires. Ce sont des producteurs secondaires Lactivité des êtres vivants du sol au travers de réseaux alimentaires, assure la transformation de la matière organique. La matière se présente sous diverses formes sujettes à transformations. Origine de la matière des êtres vivants 8 semaines Exclure : - termes de « photosynthèse », « minéralisation » et « pédogenèse » Étude du cycle du carbone

13 Des pratiques au service de lalimentation humaine 6 semaines Objectifs: Dégager les exigences dune pratique « élevage ou culture » et lassocier à une transformation biologique Nourrir les Hommes par les progrès scientifiques Interconnexion avec la santé, la biodiversité…. (approche de la complexité) Découverte des métiers Education à la santé Hygiène et sécurité alimentaire

14 « La production alimentaire par lélevage ou la culture LHomme élève des animaux et cultive des végétaux pour se procurer des aliments qui répondent à ses besoins (matières grasses, sucres rapides, sucres lents, protéines). Élevage ou culture nécessite une gestion rationnelle. Des améliorations quantitatives et/ou qualitatives de la production sont obtenues en agissant sur la reproduction, les conditions délevage ou de culture, les apports nutritifs. La production alimentaire par une transformation biologique Certains aliments proviennent dune transformation contrôlée par lHomme. Les aliments produits sont issus de la transformation dune matière première animale ou végétale et répondent aux besoins en aliments de lHomme (matières grasses, sucres rapides, sucres lents, protéines). Selon la façon dont les aliments sont transformés, leur goût peut être différent. LHomme maîtrise lutilisation des micro-organismes à lorigine de cette transformation. Une meilleure production est obtenue par : - lamélioration de la qualité des matières premières ; - un choix des micro-organismes employés ; - un respect des règles dhygiène. » Suppressions : Ces produits transformés visent à satisfaire les goûts des consommateurs. Au cours de la fabrication, des microorganismes appropriés appelés ferments, transforment le produit dorigine, dans des conditions physico-chimiques particulières. Des pratiques au service de lalimentation humaine 6 semaines Exclus : analyses chimiques, approche diététique, mécanismes de la fermentation

15 Partie transversale : diversité, parenté et unité des êtres vivants 5 semaines Objectifs: Identifier et nommer des organismes vivants en utilisant une clé dichotomique (trier); Classer selon les critères de la classification actuelle ; Etablir leur unité au niveau cellulaire Connaissance et prise en compte de la biodiversité

16 « La diversité des espèces est à la base de la biodiversité. Une espèce est un ensemble dindividus qui évoluent conjointement sur le plan héréditaire. Les organismes vivants sont classés en groupes emboîtés définis uniquement à partir des attributs quils possèdent en commun. Ces attributs définis par les scientifiques permettent de situer des organismes vivants dans la classification actuelle. Au niveau microscopique, les organismes vivants sont constitués de cellules. La cellule est l'unité dorganisation des êtres vivants. Certains organismes vivants sont constitués dune seule cellule, dautres sont formés dun nombre souvent très important de cellules. La cellule possède un noyau, une membrane, du cytoplasme. » Suppressions dans le texte : Les êtres vivants sont très divers Une même espèce regroupe, sous le même nom, des êtres vivants qui se ressemblent et peuvent se reproduire entre eux. Partie transversale : diversité, parenté et unité des êtres vivants 5 semaines

17 Cinquième Respiration et occupation des milieux de vie (15% : 5 semaines) Fonctionnement de lorganisme et besoin en énergie (45% : 15 semaines) Géologie externe: évolution des paysages (40 % : 13 semaines) Total : 33 semaines / 35 semaines effectives Trois parties

18 Respiration et occupation des milieux de vie (5 semaines) Objectifs Établir lunité de la respiration Mettre en relation appareils, comportements avec les conditions de la respiration Etudier linfluence de lhomme sur les conditions de la respiration Enrichir la classification EDD Impact des activités humaines sur le milieu de vie, donc sur la répartition des êtres vivants. Biodiversité

19 « Chez les végétaux comme chez les animaux, la respiration consiste à absorber du dioxygène et à rejeter du dioxyde de carbone. La diversité des appareils et des comportements respiratoires permet aux animaux doccuper différents milieux. Chez les animaux, les échanges gazeux se font entre lair ou leau et lorganisme par lintermédiaire dorganes respiratoires: poumons, branchies, trachées. Dans leau la répartition des organismes dépend notamment de la teneur en dioxygène. Lagitation et la température de leau influent sur loxygénation du milieu. LHomme, par son action sur le milieu peut modifier la teneur en dioxygène de leau et donc la répartition des êtres vivants. Il agit sur la biodiversité. » Suppressions: « A la lumière les végétaux chlorophylliens contribuent à enrichir le milieu en O2. » « les caractéristiques du milieu déterminent les conditions de la respiration et influent ainsi sur la répartition des êtres vivants » Respiration et occupation des milieux de vie (5 semaines) Exclure: -létude détaillée des organes et des mouvements respiratoires - la photosynthèse, - la demande biologique en dioxygène et leutrophisation

20 Fonctionnement de lorganisme et besoin en énergie (15 semaines) Objectifs: S appuyer sur lexemple de lHomme -Relier besoins en énergie et fonctionnement de lorganisme -Etudier la contribution des différents appareils dans lapprovisionnement des organes -Montrer que les matériaux sont utilisés pour produire lénergie nécessaire au fonctionnement. -Etudier lélimination des déchets (reins, poumons). Education à la santé : Sédentarité, grignotage, tabagisme (comportements à risque) Énergie

21 « La production dénergie nécessaire au fonctionnement des organes: Les organes effectuent en permanence des échanges avec le sang: ils y prélèvent des nutriments et du dioxygène; ils y rejettent des déchets dont le dioxyde de carbone. La consommation de nutriments et de dioxygène, de carbone par les organes varient selon leur activité, cela saccompagne de modifications au niveau de lorganisme (augmentation de la température et des rythmes cardiaques et respiratoires). Nutriments et dioxygène libèrent de lénergie utilisable, entre autres, pour le fonctionnement des organes. L énergie libérée au cours de la réaction entre nutriments et dioxygène est utilisée pour le fonctionnement des organes et transférée en partie sous forme de chaleur. » Exclure: -les réactions chimiques au niveau cellulaire Fonctionnement de lorganisme et besoin en énergie (15 semaines)

22 « Le fonctionnement de lappareil respiratoire Le dioxygène utilisé en permanence par les organes provient de lair. Lair pénètre dans le corps humain par le nez ou la bouche; il est conduit jusquaux alvéoles pulmonaires par la trachée, les bronches et les bronchioles. Au niveau des alvéoles pulmonaires du dioxygène passe de lair dans le sang. Des substances nocives, plus ou moins abondantes dans lenvironnement, peuvent perturber le fonctionnement de lappareil respiratoires. Elles favorisent lapparition de certaines maladies * » Suppression: « le passage du dioxygène dans le sang est facilité par une grande surface alvéolaire richement vascularisée. » * Thème de convergence : importance du mode de pensée statistique Exclure: -les formes de transport des gaz dans le sang -les différents types de capacités respiratoires -toute étude exhaustive et détaillée de maladies BO 2007 Etude histologique des surfaces déchanges

23 « La digestion des aliments et le devenir des nutriments: Les organes utilisent en permanence des nutriments qui proviennent de la digestion des aliments. La transformation de la plupart des aliments consommés en nutriments seffectue dans le tube digestif sous laction denzymes digestives. Ces transformations complètent laction mécanique. Les nutriments passent dans le sang au niveau de lintestin grêle. Des apports énergétiques supérieurs ou inférieurs aux besoins de lorganisme favorisent certaines maladies*. » Exclure: -Les actions mécaniques de la digestion -Les simplifications moléculaires de la digestion -Le nom et le rôle respectifs des enzymes digestives -Les mécanismes dabsorption -Toute étude exhaustive et détaillée de maladie liée à lalimentation BO 2007 Etude histologique des surfaces déchanges *Thèmes de convergence: Importance du mode de pensée statistique Suppression: « sa grande surface richement vascularisée favorise labsorption »

24 « Lélimination des déchets de la nutrition: Les déchets produits lors du fonctionnement de la cellule passent dans le sang. Ils sont éliminés: -dans lair expiré au niveau des poumons pour le C02 -dans lurine fabriquée par les reins pour les autres déchets. » Suppression: « déchets produits lors de la réaction chimique entre les nutriments et le dioxygéne » *Thèmes de convergence: Importance du mode de pensée statistique Exclure: - des analyse détaillées de sang et durine - létude anatomique des reins - le fonctionnement des reins

25 « Le rôle de la circulation sanguine dans lorganisme: La circulation sanguine assure la continuité des échanges au niveau des organes. Le sang circule à sens unique dans des vaisseaux (artères, veines, capillaires) qui forment un système clos. Le sang est mis en mouvement par le cœur, muscle creux, cloisonné, fonctionnant de façon rythmique. Le système circulatoire peut sobstruer et provoquer en aval un arrêt de la circulation sanguine. Le bon fonctionnement du système cardio- vasculaire est favorisé par lactivité physique. Une alimentation trop riche, la consommation de tabac, lexcès de stress sont à lorigine de maladies cardio- vasculaires*. » Suppression: « les capillaires sont des vaisseaux sanguins irriguant lensemble des organes, les veines sont…, les artères sont… » *Thèmes de convergence: Importance du mode de pensée statistique Exclure: - les phases de la révolution cardiaque - les propriétés des parois des artères et des veines - la vitesse de circulation du sang - toute étude exhaustive et détaillée des maladies BO 2007 en supplément Lexplication du trajet unidirectionnel du sang donc le fonctionnement des valvules

26 Géologie externe: évolution des paysages (13 semaines) Objectifs Constater que des changements seffectuent à la surface de la Terre Expliquer le modelé du paysage par laction de leau sur les roches Effectuer la reconstitution de paysages anciens grâce au principe de lactualisme. Etudier des fossiles (approche de lidée dévolution) et enrichir la classification avec des espèces fossiles EDD : Réfléchir aux conséquences à plus ou moins long terme de laction de lhomme sur les paysages en recherchant une gestion durable de lenvironnement. Risques géologiques ( géologie externe)

27 « Les roches constituant le sous-sol subissent à la surface de la Terre une érosion dont leau est le principal agent. Les roches résistent plus ou moins à laction de leau. Le modelé actuel du paysage résulte de laction de leau sur les roches, du transport des particules et de leur accumulation sur place. La sédimentation correspond essentiellement au dépôt des particules issues de lérosion. Les sédiments sont à lorigine des roches sédimentaires. » Exclure: - la description pour elle-même des paysages, lexplication globale du paysage, létude typologique des paysages - létude pour elle-même des roches et de leurs propriétés, -létude pour elle-même des cartes -létude de la formation dun matériau et de son exploitation -laltération chimique -la notion de cycle sédimentaire Suppression: « Au cours de lérosion des roches, des particules de tailles différents peuvent saccumuler sur place et participer à la formation dun sol ou être entrainées par des agents de transport. » Géologie externe: évolution des paysages (13 semaines)

28 « Les roches sédimentaires peuvent contenir des fossiles: traces ou restes dorganismes ayant vécu dans le passé. Les observations faites dans les milieux actuels, transposées aux phénomènes du passé, permettent de reconstituer certains éléments des paysages anciens. Les roches sédimentaires sont donc des archives des paysages anciens. » Sappuyer sur un exemple local à partir dobservations de terrain Préparer lapproche de la notion dévolution Suppression: « Lêtre vivant à lorigine du fossile est contemporain de la sédimentation » Exclure: - létude détaillée des processus de fossilisation

29 « Laction de lHomme dans son environnement géologique influe sur lévolution des paysages. LHomme prélève dans son environnement les matériaux qui lui sont nécessaires et prend en compte les conséquences de son actions sur le paysage. LHomme peut prévenir certaines catastrophes naturelles en limitant lérosion. Sappuyer sur des exemples locaux à partir dobservations de terrain Les roches sédimentaires peuvent contenir des fossiles: traces ou restes dorganismes ayant vécu dans le passé. Les observations faites dans les milieux actuels, transposées aux phénomènes du passé, permettent de reconstituer certains éléments des paysages anciens. Les roches sédimentaires sont donc des archives des paysages anciens. » Exclure: - létude détaillée des processus de fossilisation Suppression: « Lêtre vivant à lorigine du fossile est contemporain de la sédimentation » Exclure: létude pour elle-même des roches et de leurs propriétés

30 Quatrième Activité interne du globe terrestre (40% : 12 semaines) Reproduction sexuée et maintien des espèces dans le milieu (10% : 4 semaines) Transmission de la vie chez lHomme (25% : 8 semaines) Relations au sein de lorganisme (25% : 8 semaines) Total : 32 semaines / 35 semaines effectives Quatre parties

31 Activité interne du globe terrestre 14 semaines Objectifs Etudier les manifestations de lactivité interne de la Terre (séismes et volcanismes). Construire un premier modèle de la structure interne du globe et de la tectonique des plaques. La mobilisation de leurs connaissances sur lactivité interne de la planète Terre permettra aux élèves de découvrir comment l'Homme peut veiller aux risques naturels volcaniques et sismiques.

32 « Les séismes correspondent à des vibrations brutales du sol qui se propagent. Ils résultent d'une rupture des roches en profondeur provoquent des déformations à la surface de la Terre. Des contraintes s'exerçant en permanence sur les roches conduisent à une accumulation dénergie qui finit par provoquer leur rupture. Le foyer du séisme est le lieu où se produit la rupture. A partir du foyer, la déformation se propage sous forme d'ondes sismiques. Les séismes sont particulièrement fréquents dans certaines zones de la surface terrestre. Ils se produisent surtout dans les chaînes de montagnes, près des fosses océaniques et aussi le long de l'axe des dorsales » « Exclure : -létude complète de la structure du globe Suppression: ondes sismiques enregistrables Rupture des roches au niveau dune faille Les variations des la vitesse des ondes sismiques en profondeur permettent de distinguer la lithosphère de lasthénosphère Activité interne du globe terrestre 14 semaines

33 « Le volcanisme est l'arrivée en surface de magma et se manifeste par deux grands types déruptions. Les manifestations volcaniques sont des émissions de lave et de gaz. Les matériaux émis constituent lédifice volcanique. Larrivée en surface de certains magmas donne naissance à des coulées de lave, larrivée dautres magmas est caractérisée par des explosions projetant des matériaux. Les magmas sont contenus dans des réservoirs magmatiques localisés, à plusieurs kilomètres de profondeur. Les volcans actifs ne sont pas répartis au hasard à la surface du globe. Les volcans actifs sont alignés en majorité en bordure de continent, dans des arcs insulaires, le long de grandes cassures et des dorsales océaniques. Quelques volcans actifs sont isolés. » Modifications: le magma / les magmas Suppression: le magma est de la matière minérale en fusion véhiculant des éléments solides et des gaz Les roches volcaniques proviennent du refroidissement du magma. Le refroidissement par étape du magma, sa solidification sous forme de cristaux et de verre, donnent naissance aux roches volcaniques. La structure de la roche conserve la trace de ces conditions de refroidissement. Exclure : - la nature des roches qui composent la lithosphère et lasthénosphère

34 « La partie externe de la Terre est formée de plaques lithosphériques rigides reposant sur l'asthénosphère qui lest moins. La répartition des séismes et des manifestations volcaniques permet de délimiter une douzaine de plaques. Les plaques sont mobiles les unes par rapport aux autres et leurs mouvements transforment la surface du globe. À raison de quelques centimètres par an, les plaques sécartent et se forment dans l'axe des dorsales. Elles rapprochent et s'enfouissent au niveau des fosses océaniques. La collision des continents engendre des déformations et aboutit à la formation de chaînes de montagnes » Exclure : -létude des mouvements convectifs -létude de lorigine de lénergie responsable des mouvements des plaques Suppression: les variations de la vitesse des ondes sismiques en profondeur permettent de distinguer la lithosphère de lasthénosphère Reformulations: transforment la lithosphère/ transforme la surface de la Terre affrontement des plaques/ collision des continents « Exclure : -létude complète de la structure du globe - La nature des roches qui composent la lithosphère er lasthénosphère

35 « Les aléas sismiques et volcaniques dus à lactivité de la planète engendrent des risques pour lHomme. Les principales zones à risque sismique et/ou volcanique sont bien identifiées. L'Homme réagit face aux risques en réalisant : - une prévision des éruptions volcaniques efficace fondée sur la surveillance et la connaissance du fonctionnement de chaque volcan et par linformation et léducation des populations ; - une prévention sismique basée sur linformation et léducation des populations (zones à risques à éviter, constructions parasismiques, conduites à tenir avant, pendant et après les séismes). La prévision à court terme des séismes est impossible actuellement. Des plans daménagement du territoire tenant compte de ces risques sont mis en place ainsi que des plans de secours et des plans dévacuation des populations. » Suppression: Le modèle tectonique actuel permet de définir les principales zones à risques sismiques ou volcaniques. Le risque géologique est défini par léventualité quun phénomène dangereux survienne et par les dégâts humains ou matériels quil peut causer

36 Reproduction sexuée et maintien des espèces dans les milieux 4 semaines Objectifs: Généraliser le concept de reproduction sexuée ( centré sur la fécondation) Etudier linfluence des conditions du milieu sur la reproduction sexuée et le devenir de lespèce Approcher le concept dévolution EDD: Les activités humaines influent sur les caractéristiques des milieux donc sur la reproduction sexuée et le devenir des espèces

37 « La reproduction sexuée animale comme végétale comporte lunion dune cellule reproductrice mâle et dune cellule reproductrice femelle. Le résultat de la fécondation est une cellule œuf à lorigine dun nouvel individu. Lunion des cellules reproductrices mâle et femelle a lieu dans le milieu ou dans lorganisme. La reproduction sexuée permet aux espèces de se maintenir dans un milieu. Les conditions du milieu influent sur la reproduction sexuée et donc sur le devenir dune espèce. LHomme peut aussi influer sur la reproduction sexuée et ainsi porter atteinte, préserver ou recréer une biodiversité. » Exclure: - étude du développement et des stades larvaires, comparaison entre reproduction sexuée et asexuée, parthénogenèse et hermaphrodisme, la double fécondation chez végétaux à fleur. Reproduction sexuée et maintien des espèces dans les milieux 4 semaines Suppression: les mécanismes à léchelle des individus et des cellules reproductrices qui favorisent la fécondation

38 Transmission de la vie chez lHomme (8 semaines) Objectifs Comprendre les phénomènes physiologiques liés à la puberté et à la reproduction. Servir de support à l'étude de la partie Relations au sein de lorganisme, notamment en ce qui concerne la découverte de la notion dhormone. Education à la Santé: Apporter des connaissances scientifiques minimales et communes à tous pour que chacun puisse, quel que soit son environnement, être capable de faire des choix en toute connaissance de causes en relation avec sa sexualité

39 « L'être humain devient apte à se reproduire à la puberté. Durant la puberté, les caractères sexuels secondaires apparaissent, les organes reproducteurs du garçon et de la fille deviennent fonctionnels. A partir de la puberté, le fonctionnement des organes reproducteurs est continu chez lhomme, cyclique chez la femme jusquà la ménopause. Les testicules produisent des spermatozoïdes de façon continue. A chaque cycle, un des ovaires libère un ovule. A chaque cycle, la couche superficielle de la paroi de l'utérus sépaissit puis est éliminée : cest lorigine des règles. L'embryon humain résulte de la fécondation, puis de divisions de la cellule œuf qui se produisent dans les heures suivant un rapport sexuel. » Transmission de la vie chez lHomme (8 semaines) Exclure Structure détaillée des organes reproducteurs Létude histologique des organes, des mécanismes de formation des cellules reproductrices

40 Lors du rapport sexuel, des spermatozoïdes sont déposés au niveau du vagin. La fécondation a lieu dans lune des trompes. L'embryon s'implante puis se développe dans l'utérus. Si un embryon simplante, la couche superficielle de la paroi utérine nest pas éliminée : les règles ne se produisent pas, cest un des premiers signes de la grossesse. Des échanges entre l'organisme maternel et le fœtus permettant dassurer ses besoins sont réalisés au niveau du placenta. Lors de laccouchement des contractions utérines permettent la naissance de lenfant. Dans le cadre de la maîtrise de la reproduction, des méthodes contraceptives permettent de choisir le moment d'avoir ou non un enfant. La contraception désigne des méthodes utilisées pour éviter, de façon réversible et temporaire, une grossesse. La contraception peut être chimique ou mécanique. Exclure: La structure détaillée du placenta Lembryogenèse et étude systématique du développement embryonnaire et fœtal Les phases de laccouchement Létude exhaustive des différentes pilules Suppression : Elle est interne Le placenta représente une grande surface vascularisée Ces méthodes empêchent la….. La diversité des méthodes de contraception permet…. Dans certaines conditions la prévention dune grossesse…contraception durgence…

41 Relations au sein de lorganisme ( 8 semaines ) Objectifs Mettre en évidence lexistence de communications ( nerveuses et hormonales) entre les organes impliqués dans le fonctionnement de lorganisme humain Education à la santé : permettre de réfléchir aux conséquences à court et long terme de la consommation ou labus de certaines substances ou de certaines situations (agressions de lenvironnement, fatigue).

42 « La communication nerveuse La commande du mouvement est assurée par le système nerveux qui met en relation les organes sensoriels et les muscles. Un mouvement peut répondre à une stimulation extérieure, reçue par un organe sensoriel : le récepteur. Le message nerveux sensitif correspondant est transmis aux centres nerveux (cerveau et moelle épinière) par un nerf sensitif. Les messages nerveux moteurs sont élaborés et transmis par les centres nerveux et les nerfs moteurs jusquaux muscles : les effecteurs du mouvement. Le cerveau est un centre nerveux qui analyse les messages nerveux sensitifs (perception) et élabore en réponse des messages nerveux moteurs. Perception de lenvironnement et commande du mouvement supposent des communications au sein dun réseau de cellules nerveuses appelées neurones. La cellule nerveuse ou neurone transmet les messages nerveux aux autres cellules en produisant des messagers chimiques au niveau des synapses Le fonctionnement du système nerveux peut être perturbé dans certaines situations et par la consommation de certaines substances. Les récepteurs sensoriels peuvent être gravement altérés par des agressions de lenvironnement. Les relations entre organes récepteurs et effecteurs peuvent être perturbées notamment : - par la fatigue; - par la consommation ou labus de certaines substances. » Exclus : le mouvement réflexe, la répartition des aires cérébrales, nature et codage du message nerveux. Le terme « encéphale » nest pas attendu

43 « La communication hormonale La puberté est due à une augmentation progressive des concentrations sanguines de certaines hormones fabriquées par le cerveau; elles déclenchent le développement des testicules et des ovaires. Testicules et ovaires libèrent des hormones qui déclenchent lapparition des caractères sexuels secondaires. Les hormones ovariennes (œstrogènes et progestérone) déterminent létat de la couche superficielle de lutérus. La diminution des concentrations sanguines de ces hormones déclenche les règles. Les transformations observées à la puberté sont déclenchées par des hormones qui assurent une relation entre les organes. Une hormone est une substance, fabriquée par un organe, libérée dans le sang et qui agit sur le fonctionnement dun organe-cible. » Exclus : -codage du message hormonal, - notion de glande endocrine, - notion de récepteur hormonal, - les rétrocontrôles hormonaux.

44 Troisième Diversité et unité des êtres humains (30% : 9 semaines) Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre (20% : 6 semaines) Risque infectieux et protection de lorganisme (25% : 8 semaines) Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement (25% : 8 semaines) Quatre parties

45 Diversité et unité des êtres humains (30% : 9 semaines) Objectifs: Diversité des individus et unicité de lespèce Dimension éducative: pas de « bons » ou de « mauvais » allèles ou caractères ( racisme et eugénisme) Exclure: -les termes savants: autosome, gonosome, duplication, mitose, méiose, chromatine, chromatides - la connaissance des étapes de la mitose et de la méiose -lécriture de formule chromosomique -la réalisation du caryotype -un catalogue de noms et de caractéristiques de maladies génétiques -la structure de la molécule dADN -le niveau moléculaire de lexpression des gènes -le niveau moléculaire de la duplication des chromosomes

46 Objectifs: Atteindre un premier niveau de formulation de la théorie de lEvolution Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre (20% : 6 semaines) EDD: élargir aux conséquences de laction de lhomme sur le milieu (biodiversité) Laïcité: différence entre croire et savoir (sappuyer sur les faits et savoir être critique sur les interprétations) Exclure: - la construction darbre dévolution - tous les termes génétiques exclus précédemment - les notions dhomologie et familles multigéniques - la liste exhaustive des groupes présents à une époque donnée -létude détaillée pour elle-même des pièces squelettiques des vertébrés -lévolution de la lignée humaine -létude exhaustive des mécanismes de lévolution -les mécanismes de la sélection naturelle

47 Objectifs: Atteindre un premier niveau de compréhension des réactions qui permettent à l'organisme de se préserver des microorganismes provenant de son environnement. Risque infectieux et protection de lorganisme (25% : 8 semaines) Education à la santé Mode de pensée statistique Exclure: -Les termes de lymphocyte auxilliaires et de lymphocytes cytotoxiques -La notion moléculaire du soi -Linventaire des différents types de microbes, des produits antiseptiques et des pratiques daseptie, des différents antibiotiques -Linventaire et la reconnaissance des différents types de leucocytes, des organes immunitaires, -La connaissance des différentes phases de la réponse immunitaire, -Toute forme de coopération cellulaire -Létude exhaustive du SIDA et des maladies opportunistes, des infections sexuellement transmissibles -Létude pour elle-même dune maladie -La sérothérapie -Létudes des réactions inflammatoires

48 Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement (25% : 8 semaines) Objectifs: Relier les notions scientifiques et techniques à leurs incidences humaines en matière de santé et denvironnement Eduquer au choix et non enseigner des choix. L'éducation à la santé et celle au développement durable sont loccasion damener lélève à prendre conscience que les sujets abordés soulèvent des questions déthique et à acquérir responsabilité et autonomie.

49 Quelques remarques : Les connaissances indiquées sont à acquérir par tous les élèves Chaque élève doit travailler sur un sujet de santé ou sur un sujet denvironnement Lidée, cest bien « Apprendre autrement » Ce nest pas le même esprit que ce qui se faisait jusquà présent : La majorité du travail doit se faire dans les heures imparties = des sujets limités Imaginer des formes de travail variées : questions posées, compétences développées, niveau daide, type de production. Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement Une partie en trois temps : Le temps du professeur Le temps de lélève Le temps de la mise en commun

50 Le temps du professeur Il arrête les questions à traiter Il guide les élèves Il organise les séances Avant la mise en œuvre de la partie : Repérer les liens avec les parties précédentes Repérer les questions des élèves en amont Avoir un support Possibilité dattribuer des thèmes de recherche Au début de la mise en œuvre de la partie Attribution des thèmes de recherche restants Préparer un planning des 8 semaines avec les consignes de travail et les possibilités de productions attendues Prévoir salles et matériels de recherche Préparer des cas détude dans le but de lancer les élèves dans des investigations Un minimum de documentation de départ semble nécessaire

51 Comportement s et maladies nutritionnelles Le don de soiPollutions : origines et conséquences en terme de santé publique Influence de lHomme sur la biodiversité Energies fossiles et énergies renouvelables La maîtrise de la reproduction Lien avec génétique Lien avec immunologie Lien avec évolution T1 : comportements et obésité Binôme 1 T1 :Transfusions sanguines Binôme 2 T1 : pollution de lair et santé Binôme 3 T1 : pratiques agricoles et biodiversité T1 : énergies fossiles Binôme 4 T1 : les méthodes de contraception Binôme 5 T2 : conséquences des UV sur la santé T2 : Greffes et transplantations Binôme 6 T2 : pollution de leau et santé Binôme 7 T2 : intérêts de la biodiversité T2 : énergies renouvelables Binôme 8 T2 : la contragestion T3 : T3 : limiter les pollutions Binôme 9 T3 : protéger, conserver, la biodiversité T3 : conséquences sur lenvironnement T3 : les méthodes de PMA Tableau dorganisation Les sigles Q1, Q2, Q3 ne correspondent pas à une problématique déjà définie par avance, mais à des sous- thèmes intéressant les élèves. Il faudra trouver des problématiques précises mettant en relation plusieurs « sous parties ». Exemple : un groupe délève est intéressé par les éoliennes. On constitue le binôme 8 (on sait donc, par avance, que ce thème sera traité). Lors de la mise en œuvre il ne sagira pas daboutir à un plan de fonctionnement des éoliennes, mais didentifier, par exemple, les avantages et inconvénients de ce type dénergie par rapport à un type dénergie fossile.

52 Le temps des élèves Appropriation de la problématique ciblée et du cas détude associé. Définition dun projet de recherche : que chercher ? Où chercher ? Le temps de la recherche : en classe, au CDI, en salle multimédia sur Internet Le temps de la production : un dossier ? Un poster ? Un diaporama ? Une fiche bilan ? Quest-ce quon évalue ? Les capacités à observer, recenser et organiser des informations, en lien avec un thème détude « Ce travail aboutit à une production exploitable collectivement » extrait BO Une étude de cas: la mort des abeilles, quelles conséquences, quelles causes?

53 Le temps de la mise en commun Exploitation commune des productions Structuration des connaissances avec le professeur dans un cadre plus large (du sous-thème au thème) Quelle part de la production des élèves dans la trace écrite commune ? Imprimer quelques diapositives Photographie numérique des Posters Photocopier un schéma bilan réalisé « LHomme, par les besoins de production nécessaire à son alimentation, influence la biodiversité planétaire et léquilibre entre les espèces. Des actions directes et indirectes permettent dagir sur la biodiversité en fonction des enjeux. » Schéma « bilan»

54 Schéma heuristique (arbre à idées) En surligné jaune : la place du travail dun groupe délèves (qui se pose la question de la disparition des abeilles) au sein du thème général sur la biodiversité. « LHomme, par les besoins de production nécessaire à son alimentation, influence la biodiversité planétaire et léquilibre entre les espèces. Des actions directes et indirectes permettent dagir sur la biodiversité en fonction des enjeux. »

55 La mise en relation avec les apports des élèves et le thème abeilles miel Pollinisation Nourrir les Hommes pesticides Rendement culture Utile pour Néfaste pour BIODIVERSITE La mort des abeilles, exemple de linfluence de laction de lhomme sur la biodiversité


Télécharger ppt "Contenus disciplinaires. Cohérence verticale des programmes de SVT Une progressivité en changeant de niveau dorganisation dans les connaissances Une progressivité"

Présentations similaires


Annonces Google