La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rémi Radel & Philippe Sarrazin Université de Grenoble, UFRAPS Amorçage subliminal de lorientation motivationnelle Effet sur la pratique dune activité physique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rémi Radel & Philippe Sarrazin Université de Grenoble, UFRAPS Amorçage subliminal de lorientation motivationnelle Effet sur la pratique dune activité physique."— Transcription de la présentation:

1 Rémi Radel & Philippe Sarrazin Université de Grenoble, UFRAPS Amorçage subliminal de lorientation motivationnelle Effet sur la pratique dune activité physique nouvelle publié dans Journal of Sport & Exercise Psychology, 2009

2 Létude de la motivation en psychologie attributions causales (Weiner) comportements planifiés (Ajzen) fixation de buts (Locke & Latham) autodétermination (Deci & Ryan) etc... Théories actuelles de la motivation : > analyse consciente > action raisonnée > objectif explicite > évaluation consciente Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion DONC: Motivation = Fonction uniquement consciente Weiner (1992, p 157) : The person is godlike, possessing a mind with complete rationality and full knowledge

3 Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Existe-t-il cependant des motivations inconscientes ? Notre comportement dépend-t-il toujours d'un choix conscient et d'un calcul rationnel ? N'est-il pas possible que la motivation pour une activité soit simplement déclenchée à partir de signaux non perceptibles directement ?

4 Lautomaticité Auto-motive model (Bargh, 1990) Représentation mentale des motivations en mémoire à long terme Automatisation : associations entre contexte & motivation Accessibilité en mémoire de travail (percevoir un élément de la situation: amorçage) Large validation avec le paradigme damorçage > 2 tâches indépendantes : - 1 ère tâche : activation inconsciente dun but - 2 ème tâche : observation des conséquences de lamorçage du but Accessibilité = activation automatique (sans conscience) Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Les motivations conscientes pourraient devenir inconscientes à force de répétition Mais quasi-exclusivement avec le concept de but !

5 Etendre le modèle de lautomaticité en vérifiant si des orientations motivationnelles peuvent-être également enclenchées automatiquement Objectifs Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Examiner si les conséquences des motivations inconscientes sont les mêmes que les motivations conscientes 2 types de motivation selon le niveau dauto-détermination : > Sélection des orientations motivationnelles de la SDT (Deci & Ryan, 1985) - Motivation autonome : par choix (ex : intérêt) >> conséquences + (bonne performance, persévérance, intérêt) - Motivation contrainte : par pression (ex: obligation) >> conséquences - (abandon, échec, ennui) Examiner si lautomaticité est possible lors de la pratique dune activité motrice nouvelle

6 75 participants 2 pièces différentes (mais adjacentes) et 2 expérimentateurs différents ( aveugles aux conditions expérimentales) Répartition aléatoire dans une des 3 conditions: Motivation autonome Amorce: intérêt, envie, curiosité... Habillage: 2 expériences distinctes - Expérience 1 (psychologie) : facultés de mémorisation tâche cognitive conduite sur ordinateur - Expérience 2 (physiologie) : réponses musculaires et cardiaques lors dune activité motrice nouvelle. Motivation contrainte Amorce: devoir, obligation... Contrôle Aucune amorce Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Procédure

7 Tache damorçage (psychologie) Tâche cognitive: une indication sur le temps de réponse (ms.) Amorçage subliminal: 84 mots subliminaux au total localisation parafovéale et aléatoire une image pendant 7 s, puis rien pendant 5 s, puis une 2 nde image Réponse du participant: images identiques (I) ou différentes (D) 1 amorce (mot subliminal) avant chaque image (45 ms) suivi dun masque (apmsztg) 42 essais Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion

8 Décomposition dun essai temps = 3,56 s Point de fixation d = 1s Prime 1 d = 60 ms Masque d = 40 ms 1ère image d = 7s Point de fixation d = 5s Prime 2 d = 60 ms Masque d = 40 ms 2ème image d = temps de réponse du participant Feedback d = 2s Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion envieintérêtapmsgzapmsztg plaisir apmsgz apmsgtz

9 Tache expérimentale (physiologie) Activité physique motrice nouvelle: le powerball Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Consigne : Apprendre lactivité en 15 minutes instructions écrites + vidéo dapprentissage.

10 Mesures Comportementales : Physiologique : Explicite : score de performance durée dinactivité durée de ré-investissement 2 essais suite à la durée d apprentissage. Meilleur score gardé ( RPM). Temps en s. quand lindividu ne regarde pas le matériel pédagogique et ne pratique pas Free-choice period: Temps en s. de pratique libre après lexpérience Effort cardiaque Pourcentage daugmentation entre FC repos et FC moyenne durant la période dapprentissage (actiheart) motivation intrinsèque 7 items interest/enjoyment de lIMI (Mc Auley et al, 1989) Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion

11 Résultats 4 participants suspicieux retirés, N = 71 participants Performance (RPM) Contraste linéaire: β =.26 ; p <.05 0 Pratique libre (s.) Contraste linéaire: β =.37 ; p <.01 Persévérance (s.) Contraste linéaire: β =.25 ; p < Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion ComportementalesPhysiologiqueExplicite Motivation Intrinsèque Contraste linéaire: β =.31 ; p <.05 -1= Motiv. contrainte 0 = Neutre 1 = Motiv. autonome Effort cardiaque (%BPM) Contraste linéaire: β =.29 ; p <.05

12 Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Discussion Aucune connaissance des amorces, mais influence réelle sur la motivation Conséquences des motivations activées inconsciemment similaires aux conséquences des motivations adoptées consciemment. En résumé: Les orientations motivationnelles peuvent être enclenchées inconsciemment La motivation nest donc pas uniquement déterminée par des processus conscients. Par exemple, la motivation pour une activité physique peut être déclenchée par des stimuli non consciemment perçus

13 Introduction ObjectifsMéthodeRésultatsDiscussion Perspectives Augmenter la capacité prédictive des théories de la motivation en prenant en compte à la fois les déterminants conscients et inconscients > utiliser plus de mesures implicites Prendre conscience de limpact potentiel des éléments contextuels > se prémunir de leffet délétère des éléments extrinsèques qui inondent le contexte sportif (prix et récompense, gloire et médiatisation) Imaginer de nouvelles méthodes pour améliorer la motivation des athlètes ou des étudiants > stimuli supraliminaux; contagion sociale

14 Merci de votre attention Intéret bonheur envie plaisir bonheur joie plaisir joie bonheur Intéret


Télécharger ppt "Rémi Radel & Philippe Sarrazin Université de Grenoble, UFRAPS Amorçage subliminal de lorientation motivationnelle Effet sur la pratique dune activité physique."

Présentations similaires


Annonces Google