La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lolfaction CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 Sgt DIOLOGENT Th. 01/42.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lolfaction CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 Sgt DIOLOGENT Th. 01/42."— Transcription de la présentation:

1 Lolfaction CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 Sgt DIOLOGENT Th. 01/42

2 LE SENS LE PLUS DEVELOPPE CHEZ LE CHIEN CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 02/42

3 SYSTEME OLFACTIF CHEZ LE CHIEN CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 03/42

4 Cornet nasal supérieur Emplacement des narines Cornet nasal inférieur Communication avec le pharynx Emplacement du cerveau Lame criblée SCHEMA DE L APPAREIL OLFACTIF DU CHIEN CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 04/42

5 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 05/42

6 STRUCTURE DE L OS ETHMOIDE Cloison nasale Lame criblée de l ethmoïde Volutes de l ethmoïde CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 06/42

7 Superficie moyenne de la muqueuse olfactive Berger allemand = 200 cm2Homme = 2 cm2 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 07/42

8 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 08/42

9 Lobe olfactif Comparaison entre le chien et lhomme Chien : 1/10e du cerveau CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 09/42

10 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 10/42

11 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 11/42

12 Physiologie de l appareil olfactif Le comportement olfactif du chien : le chiot : on peut observer la mise en œuvre d un comportement olfactif dès les premières minutes de vie d un chiot (reconnaissance olfactive des mamelles de sa mère). le flairage : il consiste en une série de brèves inspirations forcées qui ont pour but d augmenter l air envoyé au contact de la muqueuse olfactive. Par un bon flairage, l animal est capable de faire passer 100 % de l air qui traverse ses narines au contact du tapis de cils olfactifs, alors que lorsquil respire normalement seul 1% de l air inspiré suit ce trajet. L activité de flairage est donc primordiale pour augmenter la performance olfactive. le rôle sociologique de l olfaction : - marquage du territoire (glandes anales) - langage olfactif (urines, phéromones) - mémoire olfactive (reconnaissance du maître, conditionnement à certaines odeurs : faim, peur). Capacité à adapter un comportement face à une odeur CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 12/42

13 Physiologie de l appareil olfactif Les caractéristiques de l acuité olfactive du chien : discrimination qualitative : la faculté de discrimination est le fait de pouvoir distinguer des odeurs différentes même proches les unes des autres ou mélangées entre elles. Cette faculté est considérablement développée chez le chien (différenciation des récepteurs membraneux). CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 13/42

14 Physiologie de l appareil olfactif Les caractéristiques de l acuité olfactive du chien : discrimination quantitative : chaque odeur a sur l organe olfactif un seuil d efficacité au-dessous duquel elle n est pas perçue. Ce seuil est très faible chez le chien, il correspond à un seuil de quelques centaines de molécules odorantes. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 14/42

15 Physiologie de l appareil olfactif Les bases mécaniques de l olfaction : notion de molécule odorante : pour être odorante, une molécule doit être volatile (exemple de l éther ; très forte volatilité) être odorante (l odeur est variable d un corps à un autre, elle dépend de la structure chimique des corps et de certaines de leurs propriétés physiques. entrer en contact avec la muqueuse olfactive (expérience du film de plastique sur la muqueuse). impression de la muqueuse olfactive : lorsque l on fait passer un courant d air chargé de molécules odorantes dans les fosses nasales d un chien on constate que l air en ressort « désodorisé ». La muqueuse olfactive a donc la faculté de capter les odeurs. En fait, les molécules odorantes se dissolvent dans le mucus de surface avant de parvenir au contact des cils. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 15/42

16 Les facteurs pathologiques l anosmie : c est l absence d odorat. Elle peut survenir (suite à une maladie, un accident) ou être congénitale (existe à la naissance), elle peut également être permanente ou temporaire. l hyperosmie : c est le cas de l olfaction qui peut être augmentée. l hyposmie : c est le cas de l olfaction qui peut être simplement diminuée. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 16/42

17 L entraînement exemple de « nez » de la cosmétique : certains techniciens qui ne possèdent aucune qualité particulière au départ, sont formés à distinguer un grand nombre d odeurs différentes qui entrent dans la composition des parfums. exemple de la cécité acquise chez l homme : les individus qui perdent la vue, parviennent à développer leurs aptitudes olfactives de façon étonnante. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 17/42

18 Les facteurs ethniques et individuels Expérimentalement, on constate de grandes différences d acuité olfactive entre des chiens de même race pris au hasard et élevés dans les mêmes conditions. On reconnaît en général une bonne héritabilité aux qualités de nez. Il est donc possible de sélectionner des lignées de chiens de pistage. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 18/42

19 Les facteurs individuels de variation xx millions de cellules réceptrices Bouledogue = 100 Loulou = 110 Teckel = 125 Cocker = 140Fox = 147 Berger allemand = 200 Labrador = 220 Homme = 10 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 19/42

20 LES ODEURS CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 20/42

21 Définition dune odeur Une odeur est une émanation transmise par un fluide et perçue par lappareil olfactif. Les récepteurs olfactifs sont situés dans les fosses nasales et sont reliés au cerveau par le nerf olfactif. Il existe sept odeurs primaires qui correspondent aux sept types de récepteurs sensoriels situés sur les cils des cellules olfactives. Des substances ayant des odeurs semblables ont des molécules de forme similaire. La forme dune molécule détermine la nature de son odeur. Ces molécules se fixent sur les récepteurs. Une même molécule peut se fixer sur plusieurs sites si elle possède la " clé " de récepteurs différents. Ce phénomène est le début dune série dévénements : transmission de linflux par le nerf olfactif et perception dune odeur par le cerveau. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 21/42

22 On peut distinguer sept odeurs de base : Camphrée Musquée Florale Mentholée Éthérée Piquante Putride Les 7 odeurs primaires CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 22/42

23 Combien dodeurs différentes perçoit-on ? Environ , selon les neuro-physiologistes. Pourtant, la muqueuse nasale humaine ne dispose que de 350 types de récepteurs. Il n'y a donc pas de correspondance directe entre le nombre de capteurs et le nombre de stimuli olfactifs que l'on peut distinguer. En effet, chaque molécule odorante ne possède pas un récepteur spécifique. Non seulement chacun d'entre eux détecte plusieurs espèces chimiques différentes, mais une même molécule peut aussi activer plusieurs types de récepteur. Chaque molécule est ainsi identifiée par la combinaison spécifique de récepteurs qu'elle active. Mais ce n'est pas tout. Chacune de ces 350 familles de capteurs correspond à une population particulière de nerfs olfactifs. Le cerveau reconnait donc une odeur grâce à une combinaison complexe d'influx nerveux en provenance de la muqueuse. Les scientifiques utilisent le terme d'image olfactive. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 23/42

24 Généralités Lodeur est pour le chien une véritable carte didentité. Un chien est capable de différencier les personnes par leurs odeurs, sauf sil sagit de vrais jumeaux vivant dans le même environnement. Cette discrimination de lodeur spécifique est importante pour la reconnaissance olfactive du maître. Elle sera mis à profit dans lidentification, lanalyse des pistes, la détection de matière... Les odeurs naturelles du corps humain CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 24/42

25 On retrouve à la surface de la peau deux substances qui vont jouer un rôle important dans la diffusion dodeur spécifique individuelle : Le sébum La sueur Dans lépithélium de la peau, on trouve des annexes, qui sont les glandes sébacées, les glandes sudoripares et les poils CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 25/42

26 Les Glandes Sébacées productrices de Sébum Le Sébum composé de corps gras est sensible à loxydation (rancissement). On comprend son intervention dans la formation de lodeur corporelle. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 26/42

27 1 / Poil 2 / Glande sébacée 3 / Bulbe 4 / Papille capillaire 5 / Glande sudoripare On trouve des glandes sébacées partout sur le corps, sauf sur les paumes de la main et la plante des pieds. Elles sont plus grandes au niveau du visage que sur les bras ou les jambes. Les sécrétions des glandes sébacées et sudoripares contiennent des substances importantes (mélange de graisse, de cholestérol, d'albumine et d'electrolytes) qui participent de la formation du film hydrolipidique. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 27/42

28 La transpiration est gérée par une partie du cerveau (hypothalamus) dont le rôle est de régler la température de notre corps et d'agir comme un thermostat. La régulation thermique du corps humain fonctionne grâce des glandes sudoripares. Notre corps en possède plus de 3 millions. Une glande sudoripare se présente sous la forme dun long tube de cellules situées dans la couche supérieure de la peau, le derme. La transpiration se forme dans la partie enroulée du tube, appelé également glomérule, par lequel elle remonte à la surface de la peau en passant par le pore. Réparties à la surface de notre épiderme, ces glandes produisent en moyenne 1 litre de sueur par jour (un sportif peut en éliminer jusquà 2 litres en une heure !). Les Glandes Sudoripares productrices de Sueur CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 28/42

29 Lodeur corporelle provient en majorité de la sueur, dégradée par les bactéries présentes à la surface de la peau. De plus, lépiderme desquame régulièrement. On retrouve à la surface de la peau des cellules mortes, qui pourront elles aussi être dégradées par des bactéries et tomber au sol. La spécificité de lodeur tient au fait que chacun a une sueur de composition variable, pouvant être dégradée par différents types de bactéries. On comprend ainsi la grande variabilité de lodeur finale. Les glandes sudoripares sont divisées en deux groupes : les glandes Apocrines Les glandes Eccrines CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 29/42

30 Cellules de la peau vivante CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 30/42

31 Cellules de la peau mortes (pellicules) CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 31/42

32 Différentes bactéries (responsables de la dégradation des cellules et de lapparition de lodeur). CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 32/42

33 Les glandes Apocrines Ce terme est issu du grec apo-krinô : jexclus. Il sagit de glandes dont la sécrétion est expulsée avec une partie de la cellule où elle est accumulée. On retrouve essentiellement ces glandes au niveau du pubis et des organes sexuels. Présentes dés la naissance, elles ne deviennent fonctionnelles quà partir de la puberté. La sueur Apocrine, dégagée par ces glandes, contient des acides gras, des protéines et son odeur est fort désagréable. Leur débit est extrêmement limité, quelques microlitres par jour. Contrairement aux glandes Eccrines, elles n'atteignent pas directement la surface de la peau. S'écoulant dans la gaine épithéliale du poil, puis à la surface de la peau au niveau des embouchures pilaires, la sueur Apocrine peut devenir malodorante sous l'action combinée de l'oxygène de l'air et des enzymes produites par la microflore (bactéries). CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 33/42

34 Les glandes Apocrines Elles participent à la thermorégulation du corps lors dune élévation de température interne et lors dun effort physique CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 34/42

35 Les glandes Eccrines Ce terme est issu du grec ek-krinô : je sécrète. Ces glandes sont beaucoup plus nombreuses que les précédentes et sont surtout présentes sur la paume des mains, le visage et sous la plante des pieds. Contrairement aux précédentes, elles sont fonctionnelles dés la naissance. Elles éliminent une sueur composée de 99% deau et 1% de sels minéraux, quasiment inodores. Cette sueur Eccrine a pour principale fonction de refroidir l'organisme : elle élimine, par la transpiration, l'excès de chaleur produite après l'effort ; elle intervient également dans les moments de repos pour maintenir l'équilibre thermique avec le milieu ambiant (en cas de forte chaleur, par exemple). Les glandes Eccrines produisent en moyenne 200 ml de sueur par jour. Lors d'un effort physique important ou par de fortes chaleurs cette production peut atteindre 10 litres par jour. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 35/42

36 Elles participent à la thermorégulation du corps lors dune élévation de température interne, lors de fortes émotions et lors de consommation de certaines épices. Les glandes Eccrines CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 36/42

37 Résumé Glande eccrineGlande apocrine conduit eccrine pore Muscle érecteur Glande sébacée Follicule pilo-sébacé CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 37/42

38 CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 38/42 Glandes Apocrines Glandes Eccrines Glandes sébacées Récapitulatif

39 Généralités Elles sont constituées par les odeurs de la tenue vestimentaire et tous les objets que peut porter un individu. Les odeurs artificielles de lindividu CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 39/42

40 Les vêtements et les chaussures : ont leur propre odeur, qui varient en fonction de leur nature (cuir, caoutchouc, tissu...), ainsi que de lodeur quils portent (tabac, friture...). Vêtements et chaussures agissent aussi sur la sueur de lindividu. Selon leur texture, ils laisseront dégager facilement les odeurs ou bien favoriseront la production de sueur sils sont fermés. Les cosmétiques : parfums, déodorants, savons, produits de beauté changent lodeur individuelle. Ils peuvent simplement sy ajouter, ou la modifier en inhibant la sécrétion de sueur ou en jouant sur la multiplication des bactéries. CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 40/42

41 Odeurs naturelles sueur haleine Odeurs artificielles cuir tissu déodorant graisse CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 41/42

42 Lorsquun individu marche, il produit un effort physique qui va faire augmenter sa température corporelle. Sous leffet de cette élévation de température, le corps va procéder à sa propre thermorégulation et donc produire de la sueur. On comprend vite que certains facteurs vont accélérer ce processus : - température extérieure élevée - distance parcouru - vitesse de marche - dénivelé - stress CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 42/42


Télécharger ppt "Lolfaction CONDUCTEUR CYNOTECHNIQUE - CYN 1 MAJ 01/02/08 Sgt DIOLOGENT Th. 01/42."

Présentations similaires


Annonces Google