La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

8 OCTOBRE 2009 CNCF Arnaud MAUDIERE, TOURS. Pathologie de rencontre; au cours dune échocardiographie « tout venant », Lors de lanalyse pré-opératoire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "8 OCTOBRE 2009 CNCF Arnaud MAUDIERE, TOURS. Pathologie de rencontre; au cours dune échocardiographie « tout venant », Lors de lanalyse pré-opératoire."— Transcription de la présentation:

1 8 OCTOBRE 2009 CNCF Arnaud MAUDIERE, TOURS

2 Pathologie de rencontre; au cours dune échocardiographie « tout venant », Lors de lanalyse pré-opératoire dune valvulopathie gauche Plus rarement pour une symptomatologie propre liée à lIT, dyspnée, fatigue insuffisance hépatique

3 5223 patients pour des échographies « tout venant » Framigham heart study criteria for TI Suivi 4 ans follow up median 498 jours

4 Avec ou sans HTAP, avec ou sans dysfonction VG

5 Indications chirurgicales pour la valve tricuspide Guidelines of the management of valvular heart disease ESC Eur Heart Journal (2007)28, classe IT sévère si chirurgie valvulaire gauche IC IT sévère primitive symptomatique sans dysfonction ventriculaire droite IC IT modérée organique si chirurgie valvulaire gauche IIaC IT modérée, anneau dilaté (40 mm), si chirurgie valvulaire gauche IIaC IT sévère symptomatique après correction valvulaire gauche (si ni HTAP ni dysfonction VD) IIaC IT sévère isolée modérément symptomatique mais avec dilatation et altération progressive de la fonction VD IIbC

6 analyse de la cardiopathie gauche, du ventricule droit Évaluation de la situation hémodynamique (pré et post charge) qui peut imposer de répéter lanalyse Analyse morphologique et cinétique valvulaire Evaluation semi quantitative Döppler

7

8 Rogers, Bolling Circulation 2009,119,

9 Septale 48 % Antérieure 52 % Postérieure 92 % (Anwar,int J Cardiovasc Imaging 2007;23:717-24)

10 Rogers, Bolling Circulation 2009,119,

11 Septale 100 % Antérieure 100 %

12 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, Valve postérieure ?

13 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, C 2C

14 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, C 2C Septale 100 % Antérieure 100 %

15 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, C

16 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, C Septale 100 % Antérieure 100 %

17 Rogers, Bolling Circulation 2009,119,

18

19 Ton Nu,Levine,2006,114: la hauteur de coaptation en 4c est un bon reflet indirect de laplatissement de lanneau tricuspide Par contre lanneau qui se dilate serait mieux évalué en psga ou en 3D Toyono,JASE,22,

20 mouvements valvulaires I.Normaux avec dilatation de lanneau en télé diastole en 4 cavités; 40 mm ou 21 mm/m² et dysfonction VD II.Prolapsus III.restrictifs; Hauteur de coaptation en 4 cavités de 0,65 cm Texture de la valve évocatrice de lésion secondaire (25 % des cas) RAA, endocardite, traumatique, cardiopathies congénitales, carcinoïde, post greffe, fibrose endomyocardique hyper-éosinophilie ESC guidelines Eur Heart Journal ;230_268, Toyono JASE 2009;22:

21

22

23 carcinoïde amylose Sonde PM prolapsus S.Edhery,A.Cohen

24 analyse de la cardiopathie gauche, du ventricule droit Évaluation de la situation hémodynamique (pré et post charge) qui peut imposer de répéter lanalyse Analyse morphologique et cinétique valvulaire Evaluation semi quantitative Doppler

25 Extension auriculaire droite Rayon de PISA Vena contracta Densité du jet Flux veineux sus hépatique Zoghbi,JASE 2003(16), , Vahanian Eur Heart J 2007,28,

26 Critères Framingham; Mild < 20 % de régurgitation de lIT, moderate 20 à 40 %, severe > 40 %, Avec une limite Nyquist 50 à 60 cm/s

27 Minime <0,5 cm Sévère > 0,9 cm Nyquist 28 cm/s Pour éviter les deux facteurs correctifs le profil disovélocités est plat La valve a un profil dentonnoir inversé Flow = (2PixR²xVr)x(V/V-Vr)x(a/180) J.M Rivera et coll Am Heart J;1994;128: C.Tribouilloy, coll JACC,2000;36; alpha

28 Sévère: > 0,7 cm Voie Apicale Nyquist 50/60 cm/sec C.Tribouilloy, coll JACC,2000;36;

29 Minime; doux et parabolique Modérée; dense avec contour variable Sévère; dense triangulaire avec pic précoce et réversion systolique

30 Minime; dominance systolique Modérée; amortissement systolique Sévère; inversion systolique

31 Aspect de la valve Remaniée, Défaut de coaptation Cavités droites Dilatées Extension du jet > 40 % OD Rayon de PISA> 0,9 cm Vena contracta> 0,7 cm Densité DCDense triangulaire Flux hépatiqueInversion systolique

32 Aspect de la valve moins remaniée Défaut de coaptation mal visualisé Cavités droites Peu dilatées Extension du jet 20 %< < 40 % OD Rayon de PISA 0,6 cm < <0,9 cm Vena contracta< 0,7 cm Densité DCModérée hétérogène Flux hépatiquePas dinversion systolique

33 Meilleure localisation des lésions Mesures plus fiables notamment de lanneau Analyse du mouvement de lanneau L.P Badano European Journal of echocardiography (2009)10,

34 Badano, L. P. et al. Eur J Echocardiogr : ; doi: /ejechocard/jep044

35 Lévaluation des fuites tricuspides est semi quantitative et variable selon les conditions de charge La dysfonction ventriculaire droite, une restriction importante une HTAP sévère obèrent le résultat dune annuloplastie « simple »

36

37

38 Rogers, Bolling Circulation 2009,119,

39

40 Lannuloplastie tricuspide prévient le remodelage VD (G.D. Dreyfus et coll Ann Thorac Surg 2005,79,127-32) Les IT se majorent en cas de dysfonction ventriculaire gauche non corrigée totalement par la chirurgie avec dysfonction ventriculaire droite et anneau dilaté (de Bonis Eur J Cardiothorac Surg 2008,33: )

41

42 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, C 2C Septale 100 % Antérieure 100 %

43 Rogers, Bolling Circulation 2009,119, C 2C Antérieure 100 % Postérieure 100 %

44

45 PVC < 5 mm Hg PVC 10 PVC 15 PVC 20


Télécharger ppt "8 OCTOBRE 2009 CNCF Arnaud MAUDIERE, TOURS. Pathologie de rencontre; au cours dune échocardiographie « tout venant », Lors de lanalyse pré-opératoire."

Présentations similaires


Annonces Google