La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Moniteur de sécurité Résultats enquête population 2006 Julien LAGNEAUX Analyste stratégique ZP Haute-Meuse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Moniteur de sécurité Résultats enquête population 2006 Julien LAGNEAUX Analyste stratégique ZP Haute-Meuse."— Transcription de la présentation:

1 1 Moniteur de sécurité Résultats enquête population 2006 Julien LAGNEAUX Analyste stratégique ZP Haute-Meuse

2 2 Présentation de lenquête 1 er semestre er semestre 2006 Enquête téléphonique Enquête téléphonique 15 ans et + 15 ans et + Méthodo: 2 éch. local + 1 éch. régional Méthodo: 2 éch. local + 1 éch. régional Echantillons représentatifs (vs généralisables) Echantillons représentatifs (vs généralisables) Marge erreur 10% 90% de fiabilité (I.C.) Marge erreur 10% 90% de fiabilité (I.C.) 7 modules pour évaluer l{ } des nuisances que rencontre la population 7 modules pour évaluer l{ } des nuisances que rencontre la population

3 3 Objectif: Mesurer les besoins de la population en matière de sécurité et de police

4 4 Répartition des nuisances en 7 modules 1. Problèmes de quartier rencontrés par les répondants 2. Sentiment dinsécurité 3. victimisation dactes délictueux et les plaintes (12 derniers mois) 4. Signalement et déclaration 5. Dernier délit auquel le répondant a été confronté

5 5 Répartition des nuisances en 7 modules 6. Autres contacts policiers et caractéristiques 7. Fonctionnement policier: appréciation globale

6 6 Répartition de la population et de léchantillon pour la ZP Haute-Meuse

7 7 Remarques La différence de représentation entre la population et les échantillons est moins marquées pour Dinant que pour la ZP La différence de représentation entre la population et les échantillons est moins marquées pour Dinant que pour la ZP Pondération pour éviter que ces différences naffectent les résultats Pondération pour éviter que ces différences naffectent les résultats Selon la classification du MS, notre ZP est catégorisée comme « petite ville ». Afin de comparer notre zone à dautres entités, il a été choisi dautres entités ayant des caractéristiques semblables: Couvin, ZP Lesse-Lhomme, ZP 3 vallées, et Dinant. Enfin, pour une vue plus globale, les résultats de lensemble de la Wallonie Selon la classification du MS, notre ZP est catégorisée comme « petite ville ». Afin de comparer notre zone à dautres entités, il a été choisi dautres entités ayant des caractéristiques semblables: Couvin, ZP Lesse-Lhomme, ZP 3 vallées, et Dinant. Enfin, pour une vue plus globale, les résultats de lensemble de la Wallonie

8 8 Résultats

9 9 Module 1 Problèmes de quartier

10 10 Classification des 17 situations problématiques/dérangeantes de quartier 1 Nuisance sonore causée par le trafic 2Menaces 3 Vols dans les voitures 4 Conduite agressive dans la circulation 5 Nuisance causée par des groupes de jeunes 6 Murs et/ou bâtiments salis 7 Vol de voiture 8 Destruction des cabines téléphoniques, d'abribus 9 Cambriolages dans habitations ou autres bâtiments 10 Autres formes de nuisance sonore 11Violence 12 Accidents de voitures 13 Vitesse non adaptée au trafic 14 Personnes importunées dans la rue 15 Vol de vélos 16 Objets divers qui traînent dans la rue 17 Nuisances liées à la consommation de drogues

11 11 Classification des 17 situations problématiques/dérangeantes de quartier

12 12 Répartition selon les réponses « tout à fait important » 1 Conduite agressive dans la circulation 39,05 2 Vitesse non adaptée au trafic 35,35 3 Cambriolages dans habitations ou autres bâtiments 29,15 4 Vols dans les voitures 20,55 5 Objets divers qui traînent dans la rue 16,94 6 Vol de vélos 14,55 7 Nuisance sonore causée par le trafic 14,42 8 Destruction des cabines téléphoniques, d'abribus 14,02 9 Vol de voiture 13,95 10 Autres formes de nuisance sonore 11,98 11 Violence 11,89 12 Nuisances liées à la consommation de drogues 11,51 13 Menaces 11,39 14 Personnes importunées dans la rue 9,2 15 Murs et/ou bâtiments salis 8,55 16 Nuisance causée par des groupes de jeunes 8,36 17 Accidents de voitures 7,84

13 13 Regroupement en 5 catégories

14 14 Evolution des situations problématiques pour la ZP entre 2004 et 2006 selon les répondants

15 15 Observations transposables à Dinant, notamment, de façon généralement un peu plus marquée cependant.. Points d'attentionDinant 2004Dinant 2006Evolution (%) Conduite agressive40,542,34,5 Vitesse non adaptée35,438,48,5 Cambriolages15,930,692 Vols dans voiture13,323,476 Objets dans la rue12,620,966 Vols de vélos9,314,253 Vols de voitures912,337 Destruction abribus, cab. Tél,13,415,314 Violence7,112,373 Nuisances sonores/trafic15,515,2-2 Nuisances/stupéfiants9,713,943 Accidents de voiture7,68,816 Propre à Dinant centre

16 16 Module 2 Sentiment dinsécurité

17 17 Évaluation du sentiment dinsécurité selon: 1. Apparition du sentiment en général 2. Comportements dévitement afin de réduire ce sentiment 3. Risques estimés de victimisation 4. Possession ou non dune arme à feu

18 18 1. Êtes-vous sujet à un sentiment dinsécurité ?

19 19 Interprétation Augmentation importante pour Dinant entre 2004 et 2006 Augmentation importante pour Dinant entre 2004 et 2006 Différence significative entre ZP et la Wallonie, tant en 2006 quen Différence significative entre ZP et la Wallonie, tant en 2006 quen Lécart qui était significatif en 2004 entre Dinant et la Wallonie ne lest plus en Lécart qui était significatif en 2004 entre Dinant et la Wallonie ne lest plus en Tendance générale vers la disparition des écarts significatifs. Tendance générale vers la disparition des écarts significatifs.

20 20 2. Comportements dévitement Représentent une insécurité vécue par le répondant Représentent une insécurité vécue par le répondant 5 comportements types sont mesurés: 5 comportements types sont mesurés: –Eviter de laisser les enfants quitter la maison –Eviter douvrir à des inconnus –Mettre les objets de valeur dans un lieux sûr –Eviter de partir de la maison quand il fait noir –Eviter certains lieux de la commune de résidence

21 21 Evolution de ces comportements de 2004 à 2006 sur la ZP

22 22 3. Risques estimés de victimisation 4 aspects sont évalués: 4 aspects sont évalués: –Délits dans la circulation –Menaces et violence physique –Cambriolages –Vols sans violence ou sans menaces de violence Prise en compte uniquement des réponses évaluant le risque « très élevé » à « élevé ». Prise en compte uniquement des réponses évaluant le risque « très élevé » à « élevé ».

23 23 Risques estimés de victimisation : Uniformité

24 24 Risques estimés de victimisation :

25 25 Risques estimés de victimisation :

26 26 Risques estimés de victimisation :

27 27 Risques estimés de victimisation: remarques Stabilité du risque estimé des délits dans la circulation. Tendance à la hausse pour les autres risques estimés de victimisation Stabilité du risque estimé des délits dans la circulation. Tendance à la hausse pour les autres risques estimés de victimisation Au niveau national, on a pu mettre en évidence que ce risque estimé était plus important chez les personnes ayant été victimes dun fait endéans les 5 ans précédents (+ Joe Van Holsbeeck) Au niveau national, on a pu mettre en évidence que ce risque estimé était plus important chez les personnes ayant été victimes dun fait endéans les 5 ans précédents (+ Joe Van Holsbeeck)

28 28 Module 3 La victimisation

29 29 Les délits contre les ménages Les chiffres suivants représentent le nombre de ménages ayant été confrontés à au moins un délit Les chiffres suivants représentent le nombre de ménages ayant été confrontés à au moins un délit Nous avons comparé notre zone à la Wallonie, ainsi quà la moyenne des zones avoisinantes et démographiquement semblables (ZP Lesse- Lhomme, Couvin, 3 Vallées et Haute-Meuse) Nous avons comparé notre zone à la Wallonie, ainsi quà la moyenne des zones avoisinantes et démographiquement semblables (ZP Lesse- Lhomme, Couvin, 3 Vallées et Haute-Meuse) Un répondant peut avoir été plusieurs fois victime (et ce, de délits ou crimes de différents types) Un répondant peut avoir été plusieurs fois victime (et ce, de délits ou crimes de différents types)

30 30 Délits contre les ménages ZPWallonie Moyenne des Zones avoisinantes Dégâts à la voiture ? Vols dans les voitures ? Destruction ? Tentatives de cambriolage ? Cambriolages avec vols ? % de réponses affirmatives données par les répondants/% sondés A votre avis ???

31 31 Délits contre les ménages ZPWallonie Moyenne des Zones avoisinantes Dégâts à la voiture43,139,739,4 Vols dans les voitures14,612,911,68 Destruction19,623,427,2 Tentatives de cambriolage9,612,210,1 Cambriolages avec vols5,17,16,1 % de réponses affirmatives données par les répondants/% sondés

32 32

33 33 Précisions Les dégâts aux voitures se commentent essentiellement dans la commune de résidence Les dégâts aux voitures se commentent essentiellement dans la commune de résidence Les destructions (autres que de voitures et cambriolages) touchent 24% des ménages wallons, et 20% des ménages de la zone Les destructions (autres que de voitures et cambriolages) touchent 24% des ménages wallons, et 20% des ménages de la zone Les habitations visées par les cambriolages et tentatives sont des villas 4 façades dans plus de 55% des cas Les habitations visées par les cambriolages et tentatives sont des villas 4 façades dans plus de 55% des cas

34 34 Les délits contre les personnes Résultats peu significatifs et difficilement exploitables: Résultats peu significatifs et difficilement exploitables: –Evaluation des violences, menaces de violence, délits de fuite,.. –51% ont déjà été lobjet de menaces de violences physiques (44% en 2004; résultats semblables sur les autres ZP et en Wallonie)

35 35 Module 4 Signalement et déclaration

36 36 Intérêt théorique: évaluation du chiffre « gris » par la distinction entre signalement et PV rédigé Intérêt théorique: évaluation du chiffre « gris » par la distinction entre signalement et PV rédigé Résultats peu significatifs et difficilement exploitables à notre niveau car échantillons de trop petites tailles Résultats peu significatifs et difficilement exploitables à notre niveau car échantillons de trop petites tailles

37 37 Module 5 Lors du dernier délit…

38 38 LE dernier délit signalé aux services de police LE dernier délit signalé aux services de police –Type de délit –Qualité de la personne ayant effectué le signalement –Mode de signalement –Raisons du signalement –Raisons du non-signalement –Satisfaction suite au contact policier (différents types) –Conseils reçus –Autres contacts policiers –... Module 5: Lors du dernier délit..

39 39 Délits signalés le plus fréquemment: Dégâts à la voiture et Menaces de violences physiques Peu représentatif car échantillon faible

40 40 Mode de signalement sur la zone Haute-Meuse en 2006

41 41 Raisons du signalement sur la ZP Haute-Meuse New

42 42 Raisons du non-signalement sur la ZP Haute-Meuse

43 43 Différence significative au niveau du signalement: Différence significative au niveau du signalement: Parce que le malfaiteur doit être puni (de 41 à 17%) Parce que le malfaiteur doit être puni (de 41 à 17%) Différence significative au niveau du non- signalement: Différence significative au niveau du non- signalement: Pas important (de 31 à 12%) Pas important (de 31 à 12%) Entre 2004 et 2006

44 44 Satisfaction du contact policier lors du dernier délit..

45 45 Lors du dernier délit.. Tendance générale plutôt négative. Ecart significatif pour la ZP « très insatisfaits »

46 46 Lors du dernier délit..

47 47 Lors du dernier délit.. Glissement de « satisfait » vers « neutre » (significatif pour Dinant) et « Insatisfait » entre 2004 et 2006.

48 48 Tableau général des satisfactions

49 49 Module 6 Autres contacts policiers (hors dernier délit)

50 50 Autres contacts policiers Figurent dans ce module: Figurent dans ce module: –Les contacts personnels entre le sondé et un policier –Les services concernés lors de ces contacts –La personne ayant initié le contact –Les raisons du contact policier –La satisfaction découlant de ces contacts durant les 12 derniers mois durant les 12 derniers mois

51 51 Quelques chiffres et caractéristiques: En 2006, 27,99% des sondés pour Dinant et 24,86% de ceux de la ZP ont eu au moins 1 contact avec un policier endéans les 12 derniers mois. + de 80% de ces contacts se sont effectués sur la commune/zone. Initiés majoritairement par le répondant Raisons: Évaluation de la satisfaction de ce dernier contact. ContraventionDécl. ou sign. DélitContr. par Sv. Pol. Dinant 20066,2218,547,85 ZP ,6217,1111,87

52 52 Niveau de satisfaction du dernier contact policier au niveau de la ZP en 2006

53 53 Satisfaction lors du dernier délit vs Satisfaction hors dernier délit

54 54 Remarques Satisfaction plus importante lors des contacts hors victimisation Satisfaction plus importante lors des contacts hors victimisation Stabilité globale par rapport aux chiffres de 2004, tant sur Dinant que sur la ZP (ainsi que dans les autres zones et la Wallonie) Stabilité globale par rapport aux chiffres de 2004, tant sur Dinant que sur la ZP (ainsi que dans les autres zones et la Wallonie) Evolution significative: %age dInsatisfaits et très insatisfaits (satisfaction globale) pour la ZP passe de 16 à 5 % de 2004 à 2006 (++) Evolution significative: %age dInsatisfaits et très insatisfaits (satisfaction globale) pour la ZP passe de 16 à 5 % de 2004 à 2006 (++)

55 55 Module 7 Le fonctionnement policier

56 56 Le fonctionnement policier Sont évalués dans ce chapitre la perception des services de police auprès de la population en terme dappréciation générale du travail fourni Sont évalués dans ce chapitre la perception des services de police auprès de la population en terme dappréciation générale du travail fourni

57 57 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone Stabilité. Résultats comparables à léchelon national.

58 58 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone Tendance générale positive, mais cependant peu significative.

59 59 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone Tendance générale positive et comparable à larrondissement et, plus largement, à la Wallonie. Cependant peu significative.

60 60 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone « Très facile » et « Facile » séquilibrent entre 2004 et « Neutre » augmente au profit de « Difficiles »

61 61 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone Notons quen Wallonie, « Etablir de bons contacts avec les citoyens » atteint environ 32%, ce qui constitue une différence assez importante avec notre ZP. Les habitants de notre ZP sont également plus attentifs à légalité du traitement comparativement aux autres entités.

62 62 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone

63 63 Appréciation globale du fonctionnement policier sur la commune/zone 2 différences % Wallonie: les habitants de Dinant connaissent plus souvent leur agent de quartier de vue/nom que lensemble des wallons: environ 21,4% des dinantais contre 16% des wallons; les wallons ne connaissent pas leur agent de quartier dans 52,5% des cas.

64 64 Connaissez-vous votre agent de quartier ?

65 65 Appréciation globale du fonctionnement policier

66 66 Conclusions Problématiques de quartier: Attention + marquée pour celles liées à la circulation et aux infractions contre les biens (observation + marquée à Dinant). Problématiques de quartier: Attention + marquée pour celles liées à la circulation et aux infractions contre les biens (observation + marquée à Dinant). Sentiment dinsécurité Sentiment dinsécurité – tant à Dinant que sur la ZP –Tendance à la des écarts % à la Wallonie –Comportements dévitement stables –Risque estimé de victimisation: significative à Dinant pour (menaces de) violence, cambriolage et vols sans (menaces de) violence. Pour ce dernier, également au niveau de la ZP. victimisation: résultats peu voir pas exploitables. victimisation: résultats peu voir pas exploitables.

67 67 Conclusions Signalement et déclaration: peu dintérêt à notre niveau car échantillons trop petits. Signalement et déclaration: peu dintérêt à notre niveau car échantillons trop petits. Lors du dernier délit Lors du dernier délit –Nombreuses raisons de signalement et de non- signalement –On note une satisfaction globale lors du dernier délit. Cependant, celle-ci a tendance à alors que linsatisfaction à tendance à (tendance -) –Au niveau des attitudes et comportements: glissement des « satisfaits » vers « neutres » et « insatisfaits ».

68 68 Conclusions Autres contacts policiers durant les 12 derniers mois Autres contacts policiers durant les 12 derniers mois –Évolution ++ entre 2004 et 2006 –+ grande satisfaction et – dinsatisfaction. Fonctionnement policier Fonctionnement policier –Appréciation du travail policier dans + ou – 85% des cas –Au niveau communal/zonal, attitudes et comportements généralement + et tendance +, tout comme la présence en rue –Au niveau des qualités indispensables du policier: attention particulière à la proximité avec le citoyen –Enfin, dinantais et habitants de la ZP connaissent mieux leur agent de quartier que la moyenne de la pop. de Wallonie, mais néanmoins désirent majoritairement + de contact avec ce dernier.

69 69 The end


Télécharger ppt "1 Moniteur de sécurité Résultats enquête population 2006 Julien LAGNEAUX Analyste stratégique ZP Haute-Meuse."

Présentations similaires


Annonces Google