La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Léchec scolaire une fatalité?. Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Léchec scolaire une fatalité?. Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du."— Transcription de la présentation:

1 Léchec scolaire une fatalité?

2 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Délimitation des champs de léchec scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

3 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du gouvernement pour le traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

4 Historique De 1945 à 2008 Lécole juive, un projet ancien Allier lenseignement général et lenseignement juif date du début du XIXième siècle. Ce projet dun homme juif vivant pleinement son identité tout en étant de son siècle dans le pays où il se trouve constitue toujours lobjectif de la majorité de nos établissements Lécole juive, une histoire récente 96% de ses structures actuelles ont été édifiées après 1945, il y a 58 ans à peine 55% des structures crées depuis, lont été à partir de 1980 Il a donc fallu 81 ans soit approximativement une génération pour construire le réseau décoles tel que nous le connaissons à lheure actuelle.

5 Sommaire Lécole juive en France : état des lieux La consultation communautaire : constats La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée Les chantiers de traitement de léchec scolaire dans lécole juive

6 Évolution des effectifs des établissements scolaires de 1945 à 2006 En 61 ans, les effectifs sont passés de 400 à élèves ; ils ont été multipliés par 75 Ce qui est considérable et constitue une progression hors norme.

7 Graphique : Répartition des élèves par cycle détude de 2001 à % de ces effectifs sont dans le 1er degré 38% dans le 2nd degré 6% dans lenseignement technologique ou professionnel En 2002 sur les élèves scolarisés en France étaient dans des établissements sous contrat Mettre les chiffres de 2006

8 Une évolution rapide qui va à lessentiel Lécole juive a du répondre à une forte demande dans divers domaines : 1.Intégration de nouveaux arrivants (reconstruction de lidentité et aide à se procurer un métier pour les jeunes rescapés de la Shoah, boom de larrivée des juifs dAfrique du nord ) 2.Réponses à certaines structures publiques peu performantes 3.Besoin décoles de proximité 4.Pluralité de projets pédagogiques (recherches identitaires ) 5.Professionnalisation : Formation des maîtres,Formation des cadres

9 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

10 Depuis 2006,après une nouvelle progression due à lantisémitisme, les effectifs se stabilisent. Les établissements se structurent et consolident leurs acquis Cest dans ce contexte quapparaît une volonté de faire le point sur les réussites et les marges de progression de notre système éducatif La consultation communautaire nationale sur les écoles juives fait apparaître différents thèmes de réflexion pour penser lécole juive de demain: Réfléchir à une répartition des structures éducatives au plan géographique Proposer une plus grande lisibilité des critères dinscription dans les écoles Redéfinir la place de lenseignement de la langue hébraïque dans lenseignement Développer lapprentissage de la culture juive basée sur la compréhension des pratiques et une meilleure connaissance de la conception juive de l humain Créer pour les élèves en difficulté, un soutien scolaire organisé.

11 Le FSJU propose la création dune équipe de conseillers pédagogiques dont deux spécialisés dans lAdaptation scolaire et la Scolarisation des élèves en situation de Handicap (ASH) Nos objectifs : 1.Faire un état des lieux des initiatives et projets associatifs et scolaires dans le domaine de léducation spécialisée. 2.Définir ce qui relève du champ de léducation spécialisée, du handicap ou du soutien. 3.Créer une culture commune dans ce champ dintervention. 4. Répertorier les manques. 5.Anticiper les besoins et être force de propositions.

12 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

13 CLARIFICATION DIFFICULTE SCOLAIRE, ECHEC, HANDICAP, TROUBLE Ces termes nappartiennent pas réellement aux mêmes champs de pensée. Difficultés scolaires et échecs sont utilisés dans le champ scolaire, donc dans le domaine de ce que lon nomme les sciences de léducation. Handicaps et troubles, aux sens qui nous intéressent ici, relèvent clairement du domaine médical. Ils concernent cependant tous deux les enseignants spécialisés Cette distinction recouvre exactement les deux champs dintervention de lASH, à savoir ladaptation scolaire dune part et la scolarisation des élèves handicapés

14 Adaptation scolaire et Scolarisation des élèves Handicapés ASH Scolarisation des élèves En difficulté graves et Persistantes SEGPA LEA EREA Classes relais Classes et dispositifs de Scolarisation des enfants Adolescents handicapés 1.CLIS 2.UPI Organisation de lécole et traitement de La difficulté scolaire RASED PPAP ASH

15 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

16 1) Organisation de lécole et traitement de la difficulté scolaire Circulaire n° du 15 février Mise en place et organisation des Réseaux dAides Spécialisées aux Elèves en Difficultés RASED Circulaire n° du 10 avril 1990 (BO n°16 du 19 avril 1990) PPAP 1998 Utilisation des évaluations nationales CE2 - 6e : mise en place du " Programme Personnalisé dAide et de Progrès " PPAP pour la maîtrise des langages Circulaire n° du 18 novembre 1998 (BO n°44 du 26 novembre 1998) PPAP 2000 Exploitation de lévaluation nationale en CE2 : mettre en œuvre des réponses pédagogiques adaptées Circulaire n° du 30 avril 2002 (BO n°19 du 9 mai 2002) Les dispositifs de ladaptation et de lintégration scolaires dans le premier degré

17 2) Classes et dispositifs de scolarisation des enfants et adolescents handicapés CLIS 1991 Scolarisation des enfants handicapés à lécole primaire : Classe dIntégration Scolaire Circulaire n° du 18 novembre 1991 (BO n°42) Circulaire n° du 17 mai 1995 UPI 2001 Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des UPI : Unité Pédagogique Intégrée

18 3) Scolarisation des élèves en difficultés scolaires graves et persistantes Enseignements Généraux et Professionnels Adaptés dans le 2e degré SEGPA 1996 Puis Circulaire n° du 19 juin 1998 SEGPA 2006 Les EREA Enseignements Régionaux et Professionnels Adaptés LEA, Lycées dEnseignement Adapté Circulaire n° du 17 mai 1995 Classe relais au collège 1998 Soutien aux équipes des dispositifs relais (classes et internats) par les CMPP et les CMP Circulaire n° du 4 septembre 2000 Convention cadre et cahier des charges relatifs aux ateliers relais Convention du 2 octobre 2002 Programmes Nouvelles Chances

19 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

20 Le champ du handicap : Définition La loi du 11 février 2005 propose la définition suivante du handicap "Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques,d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant." (Art 1 - Art. L A

21 NOMENCLATURE DES HANDICAPS - CLASSIFICATION OMS DÉSAVANTAGE OU : HANDICAP PROPREMENT DIT Désavantage social résultant, pour l'individu, d'une déficience ou d'une incapacité et qui limite ou interdit l'accomplissement d'un rôle normal Handicap - d'orientation (par rapport à l'environnement) - d'indépendance physique (dépendance d'une tierce personne) - de mobilité - d'activité occupationnelle - d'intégration sociale- d'indépendance économique INCAPACITÉ Réduction partielle ou totale de la capacité à accomplir une activité Incapacités concernant - le comportement (acquisition des connaissances, relations…) - la communication (communication orale, visuelle, écrite…) - les soins corporels- la locomotion. Etc... DÉFICIENCE Altération d'une structure ou fonction psychologique, physiologique ou anatomique Déficience intellectuelle (retard mental…) Déficience du psychisme (conscience, comportement…) Déficience du langage et de la parole Déficience auditive. Etc...

22 L'originalité et l'intérêt de la classification de l'OMS est de se démarquer d'une définition du handicap qui resterait trop exclusivement centrée sur la déficience, c'est à dire sur l'aspect lésionnel du handicap. A cette vision trop réductrice, l'OMS oppose une autre façon d'appréhender le handicap, qui considère moins la déficience elle-même que les conséquences qu'elle entraîne pour la personne. La nomenclature officielle des handicaps de janvier 89 reconnaît donc trois niveaux dans le handicap : la déficience, l'incapacité engendrée par la déficience et le désavantage qui en résulte pour la personne. Au sens strict, le handicap est le désavantage qui correspond à l'aspect situationnel du handicap : situations de dépendance physique, de dépendance économique ou "de non-intégration sociale comme les relations perturbées ou l'isolement social, etc.

23 Depuis la loi 2005 sur le handicap la scolarisation en milieu ordinaire est posée comme principe. Un directeur a donc obligation d'inscrire dans son école tout enfant de son secteur adressé par une famille de son secteur.

24 Lélève handicapé est accueilli dans les mêmes conditions que les autres élèves sous réserve daménagements spécifiques nécessaires Il appartient donc à l'équipe éducative, réunie par le directeur de l'école, de prendre les mesures nécessaires pour assurer la scolarisation dans les meilleures conditions.

25 Si le directeur et l'équipe éducative estiment, au vu des troubles de l'enfant qu'un projet personnalisé de scolarisation ( PPS ) est nécessaire, il appartient au directeur de l'école (ou au chef d'établissement) d'en informer les parents pour qu'ils en fassent la demande à la Maison départementale des personnes handicapées MDPH

26 MDPH : Maison départementales des Personnes Handicapées groupement d'intérêt public, dont le département assure la tutelle administrative et financière (le Conseil général supplante l'Etat et ses administrations (Education nationale et DDASS) Cette notification aux parents doit être faite par écrit Les parents adressent alors à la MDPH une demande de PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation.

27 La décision de la MDPH est prise par la CDA (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées). Le PPS élaboré c'est l'enseignant référent et l'équipe de suivi de la scolarisation qui veilleront à sa mise en oeuvre dans l'école Les établissements répondent aux besoins de lélève via les aménagements dhoraires ou le projet individualisé. Une AVS (ASSISTANTS D'ÉDUCATION et AUXILIAIRES DE VIE SCOLAIRE) accompagne lenfant durant sa journée décole afin de faciliter son intégration dans un établissement ordinaire

28

29 Lenseignant référent Un enseignant titulaire du CAPA-sh ou du 2CA-sh exerce les fonctions de référent auprès de chacun des élèves handicapés du département afin dassurer, sur lensemble du parcours de formation, la permanence des relations avec lélève ou ses parents sil est mineur. Son rôle : Accueillir et informer élève et parents lors de linscription Assurer le lien avec léquipe pluridisciplinaire dévaluation de la MDPH Réunir léquipe de suivi de la scolarisation Contribuer à lévaluation des besoins et à lélaboration du PPS Favoriser la continuité et la cohérence de la mise en œuvre du PPS

30 Une fois lélève en situation de handicap inscrit dans une structure scolaire, que se passe-t-il aujourdhui ? Dans léducation laïque. Scolarisation dans létablissement de secteur avec (aide si besoin: enseignant référent ) Scolarisation dans un établissement avec CLIS ou UPI Scolarisation en établissement spécialisé (IME, ITEP, CEM….)??? Enseignement à distance Dans léducation juive Scolarisation dans létablissement de secteur à lappréciation du directeur, sans aide institutionnelle ni enseignant référent Les CLIS existantes : - Nechama : à Beth Rivka à Yerres - Beth Israël à Montmagny : classe dintégration dinspiration Feuerstein - ABPIEH : CLIS 13e Ozar Hatora et 20e - UPI à Yabné, - ABPIEH : IMPRO dans le 10 e - IME Centre Raphaël

31 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

32 Le champ de léchec scolaire « Lélève qui échoue est celui qui na pas acquis, dans les temps impartis par lécole, les nouveaux savoir-faire prévus par les programmes ».

33 Sont entrés en 6ème après avoir redoublé en primaire : 7% des enfants de cadre supérieurs. 49% des enfants de OS et personnel des services. 64% des enfants de manoeuvres. Ont disparu du premier cycle (3 ans après la 6ème) : 50% des enfants de catégories défavorisées. 4% des enfants denseignants. Sont orientés en seconde (sans avoir redoublé durant leur scolarité) : 88% des enfants denseignants. 58% des enfants douvriers non qualifiés.

34 On ne peut donc pas parler dune réelle démocratisation : les écarts sociaux sont différés par la massification mais finalement conservés

35 Léchec scolaire Selon un rapport remis fin août 2007 par le Haut conseil de l'éducation, quatre élèves sur dix sortent de l'école primaire avec de graves lacunes et 15% sont en grande difficulté.

36 Le traitement habituel de léchec scolaire dans les écoles juives et publics 18% dune classe dage a redoublé au moins une fois au cour dun cycle élémentaire 1 sur 5 LE REDOUBLEMENT

37 Depuis la loi dorientation Jospin de 1989, le redoublement nest pas interdit mais il est marginalisé. Un seul redoublement est permis durant le cursus primaire, et seulement à la fin dun cycle. Avec la loi Fillon (2005), les redoublements peuvent à nouveau intervenir à chaque classe Les parents conservent le droit de faire appel

38 Le traitement de la difficulté scolaire (les élèves à besoin éducatifs particuliers) Dans les écoles publiques le RASED assure: 1. La prise en charge 2. (PPE) 3. laccompagnement 4. Le suivi 5. Lévaluation 6. Le service et lappui de la scolarisation des élèves handicapés Dans le temps scolaire Dans les écoles juives : Les associations telles que la coopération féminine ou lOpej assurent un soutien scolaire Le PEI « Programme dEnrichissement Instrumental » à LDH, Alliance, Henri Schilli… propose un cycle de suivi délèves en échec scolaire Des heures de soutien scolaire après lécole en petit groupe de besoin Des stages intensifs pendant les vacances Hors temps scolaires

39 Le Rased est un dispositif qui nexiste pas encore dans les écoles juives

40 Les RASED ont pour mission de fournir des aides spécialisées à des élèves en difficulté dans les classes ordinaires, en coopération avec les enseignants de ces classes, dans ces classes ou hors de ces classes. Ils comprennent 1.les maîtres E enseignants spécialisés chargés des aides à dominante pédagogique 2.les maîtres G chargés des aides à dominante rééducative 3.des psychologues scolaires.

41 Au collège publique et juif Les heures de soutien après lécole Les stages pendant les périodes scolaires Les AI (aide individualisée) en classe de seconde Lorientation dans des lycées professionnelles Un exemple pour notre communauté Pour lenseignement juif L ORT propose : Classe daccueil en 4ieme 3iéme ( aide, remise à niveau, orientation) CAP BEP BAC PRO

42 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

43 Les nouvelles propositions du gouvernement pour les enfants en difficulté A lécole 24 heures au lieu de 26 samedi matin libéré.Certaines écoles resteront ouvertes le samedi matin pour proposer aux élèves qui le souhaitent des activités culturelles ou sportives. Les heures du samedi, seront réemployées à d'autres moments pour permettre un accompagnement personnalisé, en petits groupes, des élèves en difficulté. Laccueil se fera par petits groupes en dehors des heures de classe collective Ce temps sera inclus dans les horaires de service des professeurs des écoles En cas de difficulté persistante, il sera proposé à tous les élèves présentant en fin décole primaire de grandes difficultés dans la maîtrise du langage, de la lecture ou de lécriture, un stage de remise à niveau entre la fin du CM1 et le commencement de la scolarité au collège. s (pendant les vacances par des enseignants volontaires qui recevront une rémunération complémentaire).

44 Au collège Mise en place dun accompagnement éducatif hors temps scolaire. A partir de la rentrée 2007 destiné à lensemble des collèges (publics et privés) de léducation prioritaire, et, notamment, des réseaux ambition réussite, ce dispositif a vocation à sétendre à lensemble des collèges à la rentrée 2008 et, par la suite, à lensemble des écoles, des collèges et des lycées. Dune durée indicative de 2 heures, en fin de journée après la classe, quatre jours par semaine. Prise en charge des élèves dans trois domaines éducatifs également essentiels à un parcours de réussite : - laide aux devoirs et aux leçons ; - la pratique sportive ; - la pratique artistique et culturelle. Cet accompagnement sera offert aux élèves volontaires de tous les niveaux denseignement.

45 Actuellement les écoles juives, conscientes, des difficultés de leurs élèves ont fait diverses propositions en interne : -Soutien scolaire après lécole -Stage durant les vacances Néanmoins, cette prise en charge est laissée à linitiative du chef détablissement qui bien que sensibilisé à ces problèmes na pas toujours ni le temps ni les moyens ni les intervenants,sur place, susceptibles de prendre en charge un programme de suivi de la difficulté scolaire Cest pourquoi nous proposons la mise en place dun accompagnement structuré pour la prise en charge de la difficulté scolaire

46 Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du FSJU Définition de lAdaptation scolaire et la Scolarisation des enfants Handicapés (ASH) Organisation de lécole dans le traitement de la difficulté scolaire Le champ du handicap : définition, procédures de prise en charge administratives et pédagogiques dans lécole publique, dans lécole juive Le champ de léchec scolaire: des chiffres, le traitement dans lécole publique, dans lécole juive Les propositions du traitement de léchec scolaire pour lannée dans lécole publique Les propositions du traitement de léchec scolaire dans lécole juive par le FSJU

47 Les propositions du traitement de léchec scolaire dans les écoles juives Clarifier les termes et proposer des mises à jour régulières de lévolution de lASH Référencer le nombre denfants en difficulté dans nos structures Concevoir des aides aux diagnostiques, analyse de besoins Proposer des modalités dinterventions et daccompagnements de projets spécifiques selon les besoins des établissements ( cf. projet daide au collège lycée de Georges Leven, travail de prévention maternelles de Lucien de Hirsch) Consacrer des temps de réflexions communs avec les différents partenaires éducatifs (Réunions de synthèse) Proposer des parcours à la carte pour les enfants : en groupe de besoins, individualisé, intervention dans les classes Proposer des formations: information, ressources, connaissance du handicap de lenfant Proposer des modalités dencadrement et de vrais statuts pour les maîtres référents

48 Il ne tient quà nous pour que léchec scolaire ne soit pas une fatalité


Télécharger ppt "Léchec scolaire une fatalité?. Sommaire Lécole juive en France Les constats de la consultation communautaire La mission des conseillers pédagogiques du."

Présentations similaires


Annonces Google