La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet SEA La Maintenance 29 septembre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet SEA La Maintenance 29 septembre 2012."— Transcription de la présentation:

1 Projet SEA La Maintenance 29 septembre 2012

2 LE PROJET LE CONTEXTE DE LA MAINTENANCE L’ORGANISATION DE LA MAINTENANCE

3 LE PROJET

4 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Consistance Les objectifs fonctionnels Paris – Bordeaux en deux heures Amélioration des dessertes vers Toulouse et l’Espagne Tours – Bordeaux Desserte de Châtellerault, Poitiers et Angoulême La Description technique Vitesse potentielle 350 km/h ( tracé) Vitesse d’exploitation 320 km/h en ERTMS ( 300 en TVM) Electrifiée en 2 x 25 kV TVM 300 (espacement 3mn 45)+ ERTMS N2 (espacement 2mn 45), GSM-R 2 gares réservées 10 Raccordements au RFN P.C.D. (Bordeaux) et C.S.S. (Rennes) hors concession

5 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Un cahier des charges, intégrant les engagements de l’Etat, établi par le concédant (RFF) qui veille à son respect : Sur le plan technique Sur le plan environnemental Une Conception, réalisation et Intégration de la Ligne dans le Réseau Ferré National sous le contrôle des mêmes autorités publiques indépendantes : EPSF, … Le PPP (DSP) : un montage économique et financier « aux risques et périls du concessionnaire » : risques de conception, de construction et d’exploitation. Ce contrat d’une durée de 50 ans, porte sur le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de la LGV SEA Tours-Bordeaux. Contexte du PPP

6 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance L’archéologie des organisations des LN LN 1 à 5 LGV RR Financement : : SNCF + état Conception : : SNCF Ig +Infra Réalisation : SNCF Ig (MOE) + entreprises Maintenance : SNCF Infra Financement : RFF et collectivités locales Conception : MOEG INEXIA, Etudes autres ingénieries Réalisation : AMO : INEXIA MOE + Travaux entreprises Maintenance : SNCF Infra LGV EE Financement : RFF et collectivités locales Conception : RFF Réalisation : MOE (SNCF Ig + XXX)+ entreprises Maintenance : SNCF Infra SEA Financement : RFF, collectivités locales et privé (entreprises + banques) Conception Réalisation : groupements d’entreprises (XXX +SYSTRA) Maintenance : concessionnaire privé (VINCI+ SYSTRA), concédant RFF

7 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance L’organisation contractuelle

8 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Les partenaires financiers LISEA : Les actionnaires de la société concessionnaire LISEA sont VINCI Concessions (mandataire) et VINCI SA (33,4%),CDC Infrastructure groupe Caisse des Dépôts (25,4%), SOJAS (22%) structure d’investissement dédiée et des fonds d’investissement infrastructure gérés et conseillés par AXA Private Equity (19,2%). COSEA : piloté par VINCI Construction et composé également d’Eurovia, du pôle Energies de VINCI, associés à BEC, NGE, TSO, Ineo, SYSTRA (1%), Arcadis et Egis Rail. MESEA : l’actionnariat est partagé entre VINCI Concessions (70%) et SYSTRA (30%).

9 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Le planning

10 Terrassement et décapage :
Projet Avancement Sous-groupements Finances Le chemin parcouru APD produit et livré Production du projet de référence Porter à connaissance SGST Début des plans techniques SGC SGI 6586 documents d’exécution SGS Travaux Port de Pile terminés Travaux 48 Ouvrages d’art en cours 21 Ouvrages ont du béton 23000 m3 de béton Terrassement et décapage : m3 Traverses en cours de qualification Poutrelles noires en cours de production Mobilisation de l’équipe EXE sur Poitiers SGE Réception des premiers appareils de voie DPR Foncier maîtrisé à 89,5% Archéologie 100% des diagnostics Réseaux Revues de conception : 883 / 1041

11 Le Contexte de la Maintenance

12 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Contexte législatif Loi portant création de RFF excluait à l’origine l’exploitation et la maintenance des installations de sécurité Amendement MARITON = > abandon de la convention IS prévue initialement = > maintien des conventions GTC et GSMR LISEA sera un G.I. (Gestionnaire d’Infrastructure) MESEA ne sera qu’un prestataire de LISEA pour la maintenance courante (la régénération est hors périmètre) Garante vis à vis de LISEA de l’ensemble des objectifs de performance et de disponibilité de la ligne avec des pénalités potentielles fortes à la clef Un périmètre restreint, mais homogène et spécifique Des exigences contractuelles fortes

13 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Le poids des performances Les performances sont contractuelles avec des incidences financières lourdes : temps de parcours, durée d’indisponibilité des installation L’atteinte des performances est liée à : La conception de la ligne L’organisation de la maintenance MESEA présent dès la conception pour : La maintenabilité L’accessibilité (accès, temps d’indisponibilité,…) les dispositifs liés aux prises des mesures de sécurité Les communications pour la maintenance la télésurveillance La démonstration factuelle de l’atteinte des performances est à faire lors de la mise en service

14 Organisation de la maintenance

15 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Une organisation du travail différente 3 bases maintenance (zone d’action 100 km) : Nouâtr lé : 15 agents Villognon : 25 agents Clérac : 15 agents Une responsabilisation géographique par base (un dirigeant, une équipe) Un découpage des équipes revu : Voie Caténaires & OA OT Systèmes (signalisation, télécom, EALE, tenue du centre de supervision par roulements) Aiguilles ( SM + SE, jusqu’au connecteur) Astreinte : dirigeant, système, aiguilles, Voie + caténaire

16 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Centre de supervision et outils Centre de supervision tenu en 3x8 avec un périmètre large : Technique (télésurveillance, maintenance prédictive,…) Sureté Incendie Contractuel : intégrité des circulations et facturation à la silhouette Gestion des crises Echange avec les interlocuteurs du RFN (PCD CSS) Outils : Gestion Electronique des Documents SIG en 3D (avec accès aux Dossier des Ouvrages Exécutés) GMAO intégrant tous les métiers

17 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Les référentiels Le référentiel d’exploitation : utilisation du règlement S via la convention Gestion du Trafic et des Circulations (GTC) en particulier S6, S9 et S11, Des documents spécifiques à écrire en tant que GI Les installations : ZEP, SEL, CmPt, comme sur RFN, Le référentiel de maintenance : À construire => choix à faire Mise au point d’un référentiel spécifique Réutilisation du référentiel SNCF limité au périmètre du projet (conditions à discuter avec SNCF Infra)

18 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Les hommes Recrutements : Utilisation d’une partie du personnel travaux Mélange entre du personnel SNCF MAD (Mis à Disposition) et du personnel privé Formation : Formation ciblée sur les installations de la concession Personnel soumis à l’arrêté d’aptitude Formation dans des écoles agréées EPSF École SYSTRA de Poitiers pour les formations S

19 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Le matériel et outillages Du matériel lourd spécifique : Souplesse et accessibilité => camions rail route modulaires (26-32T) Engins de traction de secours Ballastières automatisées Portique de manutention des appareils Engins de nivellement « légers » EMV et ZC De l’outillage classique

20 Organisation de la maintenance
Projet Contexte maintenance Organisation de la maintenance Les incertitudes Des choix de traitement des missions orphelines qui restent à faire : Surveillance visite des OA, Mesures dynamiques IRIS 320, MAUZIN, voitures IES, … Opérations spécifiques : bourrage, meulage, relevage (D.C.F.), Opérations ponctuelles, à forte technicité mais , sans pertinence économique : VAS Câbliers SNCF Infra et ses filiales, EURAIL TEST, … ?

21 Pour finir, une question :
le reconnaissez-vous ?


Télécharger ppt "Projet SEA La Maintenance 29 septembre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google