La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Serge de SUTTER 1 Rénovation dune zinguerie de couverture.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Serge de SUTTER 1 Rénovation dune zinguerie de couverture."— Transcription de la présentation:

1 Serge de SUTTER 1 Rénovation dune zinguerie de couverture.

2 Serge de SUTTER 2 Le chéneau de corniche (analyse). Analysons les effets du temps face à la qualité de notre travail et du matériau utilisé. Analysons les effets du temps face à la qualité de notre travail et du matériau utilisé. Quels sont les différents dégâts visuels de ce chéneau? Quels sont les différents dégâts visuels de ce chéneau? Comment dois-je faire pour remédier à ces défauts? Comment dois-je faire pour remédier à ces défauts? Une liste des points essentiels doit tout dabord être établie. Une liste des points essentiels doit tout dabord être établie.

3 Serge de SUTTER 3 Le chéneau de corniche (effets). EFFETS NON DESIRES EFFETS NON DESIRES Bosses et gondolements Bosses et gondolements Déchirement du zinc aux soudures. Déchirement du zinc aux soudures. Trous sur le fond du chéneau. Trous sur le fond du chéneau. Soudures ouvertes. Soudures ouvertes. Déformation du bac (chéneau). Déformation du bac (chéneau). Déchirure au niveau du moignon de descente. Déchirure au niveau du moignon de descente. Les eaux de trop-plein entrant dans la maison. Les eaux de trop-plein entrant dans la maison. Débordement du bac. Débordement du bac. REMEDIATIONS REMEDIATIONS Faire place à la dilatation. Faire place à la dilatation. Nettoyage minutieux des soudures. Nettoyage minutieux des soudures. Renfoncer les clous sortant de la boiserie. Renfoncer les clous sortant de la boiserie. Manque de pénétration de la soudure. Manque de pénétration de la soudure. Précision dans les mesures reportées. Précision dans les mesures reportées. Ne pas créer de point fixe en laissant le trou du fond de corniche. Ne pas créer de point fixe en laissant le trou du fond de corniche. Créer des gargouilles et placer la bavette plus haute que le niveau du bourrelet. Créer des gargouilles et placer la bavette plus haute que le niveau du bourrelet. Calculer la bonne capacité du chéneau ainsi que le calibre de la descente. Calculer la bonne capacité du chéneau ainsi que le calibre de la descente.

4 Serge de SUTTER 4 Lennemi du chéneau de corniche. Le principale ennemi du zinc cest sa dilatation. Elle est, à elle seule, responsable de pratiquement tous les maux de notre chéneau. Le principale ennemi du zinc cest sa dilatation. Elle est, à elle seule, responsable de pratiquement tous les maux de notre chéneau. Pour y remédier, il faut la calculer et permettre au zinc de « flotter » sur sa corniche tout en la maintenant pour ne pas que les vents ne « larrache ». Pour y remédier, il faut la calculer et permettre au zinc de « flotter » sur sa corniche tout en la maintenant pour ne pas que les vents ne « larrache ».

5 Serge de SUTTER 5 Dilatation. La dilatation, cest quoi? La dilatation, cest quoi? Dico: Dico: PHYSIQUE extension de volume, notamment sous l'action de la chaleur PHYSIQUE extension de volume, notamment sous l'action de la chaleur coefficient de dilatation la dilatation d'un métal Collection Microsoft® Encarta® © Microsoft Corporation. Tous droits réservés coefficient de dilatation la dilatation d'un métal Collection Microsoft® Encarta® © Microsoft Corporation. Tous droits réservés Le zinc se dilate sous leffet de la chaleur de 0.03 mm par mètre pour un écart de 100°C Le zinc se dilate sous leffet de la chaleur de 0.03 mm par mètre pour un écart de 100°C Ce qui veut dire que: Ce qui veut dire que: En Belgique, on observe des écarts de température de l'ordre de -30°C à +80°C En Belgique, on observe des écarts de température de l'ordre de -30°C à +80°C Si on pose le zinc par une température 25°C on obtient un écart de 25 à 80°C soit 55°C pour lallongement (la dilatation) et de 25 à -30°C soit 55°C pour le retrait (la reptation). Si on pose le zinc par une température 25°C on obtient un écart de 25 à 80°C soit 55°C pour lallongement (la dilatation) et de 25 à -30°C soit 55°C pour le retrait (la reptation). Pour un faîtage de 12 m, la dilatation est de 0.03 mm X 12 X 55 soit 19,8 mm et on fait de même pour la reptation. Pour un faîtage de 12 m, la dilatation est de 0.03 mm X 12 X 55 soit 19,8 mm et on fait de même pour la reptation. Si je comprends, quand je pose mon zinc à 25°C mon zinc de faîtage va sallonger de 19,8 mm et va se rétrécir de 19,8 mm. Si je comprends, quand je pose mon zinc à 25°C mon zinc de faîtage va sallonger de 19,8 mm et va se rétrécir de 19,8 mm.

6 Serge de SUTTER 6 Terminologie. Pour bien nous faire comprendre, il faut utiliser des mots qui veulent dire la même chose pour tout le monde. Cest pour cette raison que nous allons dénommer les différentes parties du chéneau Pour bien nous faire comprendre, il faut utiliser des mots qui veulent dire la même chose pour tout le monde. Cest pour cette raison que nous allons dénommer les différentes parties du chéneau

7 Serge de SUTTER 7 Fixations. Si on prend en considération la dilatation, il nest plus question de clouer le zinc. Si on prend en considération la dilatation, il nest plus question de clouer le zinc. Mais alors comment le fixe- t-on à la boiserie? Mais alors comment le fixe- t-on à la boiserie? Par des pattes que voici… Par des pattes que voici…

8 Serge de SUTTER 8 Démontage du pied de la couverture. Le chéneau de corniche doit être recouvert par le pied de la couverture afin de permettre une évacuation des eaux sans dommage pour la toiture. Le chéneau de corniche doit être recouvert par le pied de la couverture afin de permettre une évacuation des eaux sans dommage pour la toiture. Donc, pour remplacer le chéneau, il nous faut démonter le pied. Donc, pour remplacer le chéneau, il nous faut démonter le pied.

9 Serge de SUTTER 9 Le remplacement du chéneau de corniche. Concentrons-nous sur la mise en œuvre du chéneau. Concentrons-nous sur la mise en œuvre du chéneau. La zinguerie de corniche se commence au point bas cest-à-dire à linverse du chemin des eaux pluviales. La zinguerie de corniche se commence au point bas cest-à-dire à linverse du chemin des eaux pluviales. Le premier travail est de préparer le « premier mètre » Le premier travail est de préparer le « premier mètre »

10 Serge de SUTTER 10 Préparation du support du chéneau. Après avoir débarrassé la corniche de lancien chéneau, il est impératif de bien nettoyer le support afin dôter toute crasse et davoir un fond plat. Après avoir débarrassé la corniche de lancien chéneau, il est impératif de bien nettoyer le support afin dôter toute crasse et davoir un fond plat. Pour ce faire on le brossera et on rabattra les clous qui ressortent des voliges. Pour ce faire on le brossera et on rabattra les clous qui ressortent des voliges. En effet, le zinc que lon emploie est souvent de 0,8mm voir 0,7mm il est donc très fin. Sous leffet de notre poids, lors de nos différents déplacements, nous pouvons lendommager si il reste des protubérances. En effet, le zinc que lon emploie est souvent de 0,8mm voir 0,7mm il est donc très fin. Sous leffet de notre poids, lors de nos différents déplacements, nous pouvons lendommager si il reste des protubérances.

11 Serge de SUTTER 11 Le remplacement du chéneau de corniche. Le nettoyage fait, on place le premier mètre de chéneau afin de prendre les mesures des relevés qui ferons le fond de celui-ci. Le nettoyage fait, on place le premier mètre de chéneau afin de prendre les mesures des relevés qui ferons le fond de celui-ci. Comment va-t-on procéder pour avoir un bon résultat? Comment va-t-on procéder pour avoir un bon résultat?

12 Serge de SUTTER 12 Prise de mesure des relevés du chéneau de corniche. Dans un premier temps, on prend la mesure de la hauteur du relevé. Cette opération se fait des deux cotés du fond. Dans un premier temps, on prend la mesure de la hauteur du relevé. Cette opération se fait des deux cotés du fond. Mesure que lon reporte au niveau des pliures. Mesure que lon reporte au niveau des pliures.

13 Serge de SUTTER 13 Le découpage des relevés du chéneau de corniche. Létape qui suit consiste à couper le zinc sans enlever de matière. Cest létape du crantage. Il est important, pour cette étape, dutiliser la cisaille gauche ainsi que la droite pour faciliter les coupe sans abîmer le zinc. Létape qui suit consiste à couper le zinc sans enlever de matière. Cest létape du crantage. Il est important, pour cette étape, dutiliser la cisaille gauche ainsi que la droite pour faciliter les coupe sans abîmer le zinc.

14 Serge de SUTTER 14 La mise en place des relevés du chéneau de corniche. Pour rabattre les bords, rien de tel que la pince à plier. Elle permet des plis bien nets. Pour rabattre les bords, rien de tel que la pince à plier. Elle permet des plis bien nets. Certains plis sont plus facile à réaliser en recoupant le surplus, mais attention: jamais sur la remontée du fond. Dans ce cas seuls les côtés sont concernés (hauteur dogive et la rehausse). Certains plis sont plus facile à réaliser en recoupant le surplus, mais attention: jamais sur la remontée du fond. Dans ce cas seuls les côtés sont concernés (hauteur dogive et la rehausse).

15 Serge de SUTTER 15 La mise en place des relevés du chéneau de corniche. Maintenant que les relevés sont fait, il ne faut pas oublier de faire le « trou » pour évacuer leau. Ce trou sappel « avaloire » probablement parce quil est en aval (au point bas) de la corniche. Maintenant que les relevés sont fait, il ne faut pas oublier de faire le « trou » pour évacuer leau. Ce trou sappel « avaloire » probablement parce quil est en aval (au point bas) de la corniche. Il est très important que ce trou soit plus large que le moignon du chéneau pour permettre sa dilatation. Il est très important que ce trou soit plus large que le moignon du chéneau pour permettre sa dilatation.

16 Serge de SUTTER 16 Préparation de lavaloire. Une fois le buselot soudé On le trace sur le fond du chéneau Puis on fait la découpe Une fois le 1 er m placé et découpé, on trace le bord du buselot pour le rabattage du bord.

17 Serge de SUTTER 17 Martelage du buselot. Pour la finition du buselot, on rabat un bord de 10 à 15 mm pour la pénétration de la soudure. Une fois tracé, comme nous lavons montré en page précédente, Pour la finition du buselot, on rabat un bord de 10 à 15 mm pour la pénétration de la soudure. Une fois tracé, comme nous lavons montré en page précédente,

18 Serge de SUTTER 18 Assemblage du 1 er mètre. Après les remontées et le buselot soudés, nous pouvons dire que le premier mètre est en place. Nous pouvons aussi dire que la partie la plus difficile est réalisée.

19 Serge de SUTTER 19 La patte à coulisse. Lexemple qui suit montre lutilisation de la patte à coulisse. Lexemple qui suit montre lutilisation de la patte à coulisse. Comme son nom lindique, elle coulisse. Ce qui permet au zinc de se dilater et se rétracter tout en étant fixer. Comme son nom lindique, elle coulisse. Ce qui permet au zinc de se dilater et se rétracter tout en étant fixer. La patte à coulisse est employée sur le fond de chéneau lorsque celui-ci à un développement de plus de 30 cm. La patte à coulisse est employée sur le fond de chéneau lorsque celui-ci à un développement de plus de 30 cm.

20 Serge de SUTTER 20 Le premier mètre fini. Une fois le premier mètre fini, cest-à-dire, relevés et buselot soudés, on peut fignoler aussi le retour. Enfin quand la patte à coulisse est placée on peut continuer le remplacement du chéneau à laide des mètres suivants.

21 Serge de SUTTER 21 Les autres éléments du chéneau. Pour les autres mètres, il sufi de les emboîter au niveau du bourrelet avec un recouvrement de 3 cm. Pour les autres mètres, il sufi de les emboîter au niveau du bourrelet avec un recouvrement de 3 cm. Il est impératif, pour la préparation de la soudure, de pointer les pièces entre elles le plus souvent possible. Il est impératif, pour la préparation de la soudure, de pointer les pièces entre elles le plus souvent possible. Ensuite viens la soudure qui sera pénétrée et la plus esthétique possible. Ensuite viens la soudure qui sera pénétrée et la plus esthétique possible. On répétera lopération aussi souvent quil ny a déléments à souder. On répétera lopération aussi souvent quil ny a déléments à souder. Petit rappel néanmoins quand à lutilité de bien nettoyer les soudures. (voir § effets et remédiations page 3) Petit rappel néanmoins quand à lutilité de bien nettoyer les soudures. (voir § effets et remédiations page 3)

22 Serge de SUTTER 22 Les autres éléments du chéneau. Voici le résultat après quelques mètres. Voici le résultat après quelques mètres.

23 Serge de SUTTER 23 Le travail prend forme. Vient en suite le remontage du pied de tuiles. Vient en suite le remontage du pied de tuiles. On oublie pas de fixer le haut de la bavette avec des pattes daccroche comme le montre la photo. On oublie pas de fixer le haut de la bavette avec des pattes daccroche comme le montre la photo.

24 Serge de SUTTER 24 Résultat final du chéneau.

25 Serge de SUTTER 25 Les rives zinguées pour les tuiles. Pour ce type de rive, le mieux est de réaliser un profil zinc trop long et de le recouper avec les tuiles. Pour ce type de rive, le mieux est de réaliser un profil zinc trop long et de le recouper avec les tuiles.

26 Serge de SUTTER 26 Le travail terminé. Vue densemble du haut et du bas. Vue densemble du haut et du bas.


Télécharger ppt "Serge de SUTTER 1 Rénovation dune zinguerie de couverture."

Présentations similaires


Annonces Google