La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le paradigme Maroc: Planification des Energies Renouvelables et le Développement dans ces dernières années 8-9 Novembre 2012 Nicosie - Hôtel Hilton Park.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le paradigme Maroc: Planification des Energies Renouvelables et le Développement dans ces dernières années 8-9 Novembre 2012 Nicosie - Hôtel Hilton Park."— Transcription de la présentation:

1 Le paradigme Maroc: Planification des Energies Renouvelables et le Développement dans ces dernières années 8-9 Novembre 2012 Nicosie - Hôtel Hilton Park Chypre Mohammed Laabid

2 Plan de lexposé Introduction. Contexte énergétique mondial. Contexte énergétique national. Stratégie Energétique nationale: horizon Perspectives davenir.

3 Introduction Mrs…………….Mme………….Messieurs, Mesdames……………………. Cest avec plaisir que je participe au nom de lUGTM à cette importante manifestation qui sarticule autour de la problématique de lénergie qui est organisée par la DEOK à loccasion de la célébration de son 50 ème anniversaire. Sachant bien que cette rencontre constitue, non seulement et sans doute,une opportunité déchange et de partage didées au sujet dun thème qui préoccupe le monde entier, mais aussi offre et incontestablement un moment privilégié permettant de réunir des scientifiques, des ingénieurs, des professeurs universitaires, des responsables politiques et des représentants syndicaux afin de débattre des derniers développements intervenus dans léconomie mondiale et le développement durable.

4 Introduction(Suite) Mesdames, Messieurs, Permettez moi de saisir cette opportunité dune part, pour présenter en mon nom personnel et au nom de lUGTM nos chaleureuses félicitations à la Fédération Démocratique pour la célébration de son 50éme anniversaire. Aussi je ne laisse cette occasion passer sans renouveler nos vifs remerciements pour leur invitation qui,sans elle, on ne peut assister à ce séminaire, de même nous apprécions et nous reconnaissons la qualité daccueil et dhospitalisation qui nous a été réservés depuis notre arrivée ainsi que les envois qui nous ont été adressés pour quon puisse sinformer davantage sur les préparatifs pour lorganisation dun tel séminaire.

5 Introduction (suite) Permettez moi de porter à votre connaissance que lUGTM est une organisation syndicale qui privilégie dans ses actions le dialogue et lesprit participatif en constituant une force de proposition à même de contribuer efficacement dans le développement socio-économique du pays. Avec ses adhérents et représentants des salariés et des ouvriers, lUGTM constitue une composante essentielle dans le paysage syndical national. Sa ligne de conduite basée sur la participation et le dialogue responsable lui a permis doccuper une place choix dans la modernisation de laction syndicale. Nous enregistrons à cet égard avec une grande fierté lélection de notre confrère le SG de lUGTM à la tête du Parti Al Istiqlal ce qui réconforte davantage notre position en tant que syndicat et consolide notre force de proposition pour le bienêtre des travailleurs et la sauvegarde des intérêts de lentreprise. Cest ainsi que je me permet de présenter mon exposé dans ce qui suit:

6 Tendance internationale

7 Demande Energétique Mondiale Demande mondiale en énergie primaire: 17 Gtep en 2030 (+ 45% par rapport 2006) répartie entre:

8 Préoccupation énergétique mondiale Sécuriser son approvisionnement en énergie dans le respect de lenvironnement, en raison de : - Concentration des réserves dans un nombre limité de pays; - Dissymétrie entre centres de production et de consommation - Risque de retard dans les investissements en infrastructures de production; - Forte volatilité des prix et leur sensibilité aux déséquilibres des marchés à court terme de lexacerbation des incertitudes financière, économique et géostratégique - Emission de gaz à effet de serre qui menacent léquilibre écologique; - Exploitation insuffisante en EnR.

9 Défis mondiaux à relever Mettre en œuvre les technologies et les options disponibles pour développer toutes les ressources énergétiques; Faire de lexploitation de tout le potentiel defficacité énergétique une priorité majeure; Mobiliser, dici 2030, les milliards de dollars US nécessaires aux investissements en infrastructures énergétiques, dont 50% dans lélectricité; Promouvoir une intégration plus profonde des marchés régionaux et internationaux et daccélérer le transfert réel des technologies les mieux adaptées aux pays en développement; Préserver lenvironnement par le déploiement des énergies et des technologies propres.

10 Un potentiel naturel mondial important en ER Environ 2000 * CGEP actuelle

11 L'énergie solaire reçue sur la Terre :environ fois la quantité totale d'énergie consommée par l'ensemble de l'humanité. 5 % de la surface des déserts permettrait de produire toute l'électricité de la planète" Potentiel naturel mondial en énergie solaire

12 le potentiel éolien est de 40 fois supérieur à la demande électrique mondiale § 5 fois à la demande énergétique totale de l'humanité. Potentiel naturel mondial en énergie éolienne

13 Cinq pays leader: USA, Chine, Germany, Espagne et lInde

14 Evolution marché ER 2009: -Solaire PV connecté au réseau: 53% -Solaire PV non connecté au réseau :44% -Energie Eolienne: 32% -Centrales thermo solaires :41% Le marché ER dans le monde : une croissance soutenue

15 Energie Eolienne : Electricité de puissance injectée au réseau Grande maturité technologique Un marché porteur GW installés en 2009 ; 409 Gw/2014 ( Taux de croissance 29% an,31% én 2009 ) - La filière la plus compétitive des EnR M.BAKRI DO/ADEREE - Janvier 2011 Energie Eolienne : Electricité de puissance injectée au réseau Grande maturité technologique Un marché porteur GW installés en 2009 ; 409 Gw/2014 ( Taux de croissance 29% an,31% én 2009 ) - La filière la plus compétitive des EnR

16 Solaire PV: taux de croissance le plus important à léchelle mondiale - Production délectricité au niveau de pays -Un taux de croissance de + 60% pour la période Gw en 2009 (Nouvelle capacité) Capacité totale installée 2009: 21 GW

17 Thermo solaire: maturité technologique approuvée (cylindro parabolique) -Un taux de croissance de + 41% 2009/ Mw opérationnels au niveau mondial en 2010 dont 20Mw au Maroc (Centrale Ain B.Mathar) -15 % de la demande énergétique mondiale à lhorizon 2015

18 Une dynamique régionale très prometteuse Exemple : Initiative Desertec

19 Marché mondial favorable pour les ER Technologies en développement continu, tendant à réduire les coûts dinvestissement et dexploitation et à produire des kwh ou des BTU* compétitifs. Incertitudes et forte volatilité des combustibles fossiles. Sensibilité à lenvironnement et lutte contre le réchauffement climatique. Un coût de revient par MW compétitif pour certaines filières, notamment léolien, et tendance à la baisse à moyen et long terme pour les autres. Plus de 60 Milliards $ US investis en 2007 dans des projets EnR et 30 milliards dans des capacités industrielles de production déquipement (dans le monde). Un marché à fort potentiel pour : léolien, le solaire thermique et le Un marché des émissions CO2 denviron 233 milliards $ à lhorizon 2050 contre 60 en 2007**.

20 Marché mondial favorable pour les ER(suite) La puissance totale Installée à fin 2007 toutes filières confondues est estimée à près de 240 GW, hors grande hydraulique, soit près de 6% de la capacité électrique mondiale. Les parcs éoliens totalisent en 2007 près de 100 GW, avec une croissance annuelle moyenne de 25%. 50 millions de foyers dans le monde disposent de systèmes solaires de chauffage deau, dont 65% en Chine. 2 millions de pompes à chaleur géothermiques sont installées. La croissance annuelle de ce marché se situe entre 15 et 20%. Le solaire PV connecté au réseau se développe de plus en plus La production de biodiesel est en développement

21 Efficacité Energétique: fort potentiel dinvestissement et demplois dans le monde une 4 ème énergie après les énergies fossiles, les énergies renouvelables et lénergie nucléaire la moitié de la valeur du marché international des produits et services environnementau x évalué à 2740 Mrds US $ à lhorizon 2020 (contre 1370 actuellement); LEE est un secteur pourvoyeur demplois : création de 3 à 4 fois plus demplois avec un coût dinvestissement 50% moins cher que linvestissement dans de nouvelles capacités de production La consommation énergétique due aux bâtiments représente 30 à 40% de la consommation globale et des émissions de gaz à effet de serre; Dans les pays en développement, le potentiel dEE est estimé entre 30 à 50% de la consommation LEfficacité énergétique représente 65% du potentiel de réduction des émissions CO2 (AIE).

22 Généralisation des politiques defficacité énergétique dans le monde Plus de 65% des pays ont une agence defficacité énergétique (80% en Europe) Japon Politique globale: stabilité de la consommation entre 2000 et 2004; Politique industrielle visant lamélioration de lefficacité électrique des appareils manufacturés Chine Objectif officiel damélioration de lefficacité énergétique de 10% en 2016 à 20% dici 2020 et Interdiction des lampes à incandescence dici 2012 Californie Objectif officiel damélioration de lefficacité énergétique de 10% en 2016 à 20% dici 2020; Interdiction des lampes à incandescence dici à 201 Maroc Création dune agence defficacité énergétique ; Etablissement de Loi sur lefficacité énergétique.

23 Spécificités énergétiques nationales en pourcentage Forte dépendance de lextérieur97,5% Prédominance des produits pétroliers60% Montée du charbon26% Introduction du gaz naturel depuis 20053,7% Faible participation des énergies renouvelables2,1% Lourde facture énergétique71Mds MAD Explosion de la subvention des produits pétroliers23Mds MAD Croissance soutenue de la demande: -Énergie primaire -Électricité ( ) 5%/an 7,5%/an Part de lélectricité importée en 2008 dans : -lénergie primaire -la consommation électrique 7% 17%

24 Forces et Faiblesses du secteur énergétique marocain

25 Défis énergétiques nationaux à relever Transformons les défis en opportunités en mobilisant les initiatives et en changeant nos comportements face à la montée des prix des énergies et aux tensions sur les ressources, réagissons par : LEfficacité Énergétique dans tous les secteurs dactivités économique et social; La mise en valeur de nos ressources nationales en Énergies Renouvelables, en Hydrocarbures, en Schistes Bitumineux; La planification maîtrisée des plans déquipement énergétique; Le renforcement de lintégration régionale.

26 Vision énergétique prospective du Maroc La problématique de lénergie : A aborder dans le cadre dune vision prospective. Lobjectif : Garantir la sécurité énergétique de notre pays; Diversifier les sources dénergie nationales, par le recours à des énergies alternatives, et den assurer un usage rationnel. Choix : Renforcer localement la capacité de production dénergie; Ouvrir la voie aux investissements prometteurs en matière dapprovisionnement énergétique. Poursuivre résolument les efforts visant à faire des énergies alternatives et renouvelables la clé de voûte de la politique énergétique nationale

27 La place des ER dans la politique énergétique du Maroc - Horizon 2030 Une composante majeure de la nouvelle stratégie énergétique du Maroc qui vise à sécuriser lapprovisionnement, à assurer la disponibilité et à réduire la dépendance en énergie de la nation; Existence dun potentiel important en ER dont lexploitation permettra de couvrir une part substantielle de nos besoins énergétiques croissants et de contribuer à la protection de lenvironnement en se substituant aux énergies fossiles dans un large éventail de leurs utilisations; Contribution des ER dans le bouquet énergétique sera progressive en fonction de la maturité des technologies et de la compétitivité de leur coût de production.

28 La contribution de léolien dans la puissance électrique nationale - Horizon 2030 La puissance électrique cumulée à partir de léolien atteindra: 1554 MW en 2012; 2280 MW en 2020; 5520 MW en Développement de lEolien à réaliser par lONE, les auto producteurs et les opérateurs sous concession

29 La contribution du solaire dans la production énergétique nationale- Horizon 2030 La réalisation de lénergie solaire dici à 2030 est de: 740 MW en solaire à concentration; 400 MW en photovoltaïque; m2 en solaire thermique.

30 La part de la biomasse et du potentiel hydroélectrique dans la politique énergétique nationale :Horizon 2030 Emergence de la biomasse : 400 MW de puissance installée dici Mobilisation du potentiel hydroélectrique : Loptimisation des centrales existantes; La recherche et la construction de nouvelles STEP pour gérer les pointes de la demande; La régulation des turbinages par linstallation de bassins de rétention; Léquipement des sites identifiés de micro centrales hydroélectriques.

31 Contribution des Energies Renouvelables dans léconomie dénergie et création demploi Horizon 2030 Economie en énergie fossile Création demplois 2,6 Mtep/an emplois

32 Besoins en énergie face au développement économique et social Le Maroc connaitra dans les années à venir un véritable bond en avant dans son développement économique et social avec la réalisation de grands chantiers déjà lancés ou programmés: Modernisation de lagriculture : le Plan Maroc Vert ; Redynamisation de lindustrie : le Plan Emergence; Transformation du complexe phosphatier en hub mondial; Extension et la multiplication des infrastructures autoroutières,portuaires et aéroportuaires; Construction de nouvelles villes. Les besoins en diverses formes dénergie vont croitre à un rythme annuel soutenu de 5% en moyenne.

33 La Nouvelle Stratégie Energétique Nationale Elaboration dune nouvelle stratégie énergétique nationale tout en intégrant toutes ces données dans leurs dimensions internationale et nationale, pour relever ces défis, avec pour objectifs majeurs dassurer la sécurité dapprovisionnement et la disponibilité de lénergie, laccès généralisé à lénergie à des prix raisonnables, la maîtrise de la demande et la préservation de lenvironnement. Adoption en plans daction à court, moyen et long terme qui ont défini les lignes forces à mettre en œuvre pour satisfaire la demande énergétique croissante en vue datteindre les objectifs et les orientations stratégiques tracées.

34 Orientations stratégiques nationales La mise en œuvre dun pacte national pour le développement durable Lintégration régionale, léquilibre entre la production nationale et les importations de lénergie Lefficacité énergétique érigée en priorité nationale, La mobilisation des ressources nationales Un mix de choix technologiques fiables et compétitifs, La montée de la part des énergies renouvelables

35 Mesures daccompagnement Le fonds de Développement Energétique Lorganisation et la gouvernance du secteur La mise en place dune gouvernance et dun code de la réglementation La communication visant la mobilisation de lensemble des citoyens ; La promotion de la formation pour supporter la stratégie Le cadre incitatif pour linvestis sement privé ; Lobservatoire de lénergie

36 Plan National dActions Prioritaires (PNAP) OrientationCommission nationale dorientation CommunicationPlan national de communication ciblée Electricité : Mesures relatives au renforcement de loffre Renforcement des capacités de production. Renforcement de linterconnexion Electricité: Mesures relatives à la maîtrise de la demande Généralisation des Lampes à BC. Mise en place dune tarification incitative et sociale. Mesures spécifiques pour les clients THT –HT. Contrat programme de gestion de la demande (État -Distributeurs). Mise en application de GMT+1. Produits pétroliers Actions prioritaires pour la réduction de la consommation des produits pétroliers.

37 Nouvelle stratégie pour lefficacité énergétique(suite) Plan National dActions Prioritaires Actions réalisées Lampes Basse Consommation Installation de 2,1 millions de LBC chez les clients de lONE au 15 janvier 2009 ; Écrêtement de 86 MW durant la pointe; Économie dénergie de 141GWH; Réduction moyenne des factures de lordre de 25%; Signature de larrêté rendant obligatoire la norme de performance énergétique; Réduction au minimum (2.5%) des droits de douanes appliqués aux LBC dans le cadre de la Loi de Finances 2009 (BO n°5695 du 31/12/).

38 Nouvelle stratégie pour lefficacité énergétique(suite) Plan National dActions Prioritaires Actions réalisées Efficacité Énergétique dans le bâtiment, lindustrie et le transport. Signature de la circulaire « Habitat- Énergie » le 6 novembre 2008; Signature de conventions : CDER - Groupe Al Omrane-Envipark, le 06/11/08, pour intégrer les mesures dEE dans les bâtiments; CDER - Groupe Al Omrane Béni Mellal, le 06/11/08, pour intégrer les mesures dEE dans la nouvelle ville Sahel Lakhiayta. Signature dune convention avec lUniversité Hassan II, le 24/07/08, pour lintégration des techniques EE et ER; Signature dune convention CDER-CNIPE portant sur la généralisation des techniques dEE aux internats des CPGE; Finalisation du projet de convention relatif aux audits énergétiques dans les PME- PMI entre lANPME et le CDER; Finalisation du projet de normes sur létiquetage énergétique des produits électriques et appareils électroménagers par le comité technique de normalisation; Organisation des journées techniques dédiées à lefficacité énergétique dans le milieu professionnel sous légide du MEMEE dans les villes de Rabat, Mohammedia,Casablanca, Settat et Marrakech; Élaboration dun guide de bonne gestion hôtelière.

39 Nouvelle stratégie pour lefficacité énergétique(suite) Plan National dActions Prioritaires Actions réalisées Efficacité dans les administrations et les établissements publics et les collectivités locales. Circulaire de Monsieur le Premier Ministre MEMEE Généralisation de lutilisation des LBC dans tous les locaux des services centraux et extérieurs : installation dun total de LBC Ministère de lÉconomie et des Finances Remplacement de 8000 lampes classiques par des LBC au niveau des services extérieurs du Ministère ENIM Utilisation des CES dans linternat

40 Nouvelle stratégie pour lefficacité énergétique(suite) Plan National dActions Prioritaires Actions réalisées Aménagement de la charge Adoption le 01/07/08 du plan national daménagements de la charge et des plans spécifiques des distributeurs; Élaboration du manuel de procédures pour la mise en œuvre du plan national daménagement de charge; Création dune cellule de crise.

41 Evolution de la demande énergétique nationale avec et sans EE Horizon 2030 Evolution de la demande* Sans Efficacité Énergétique Avec Efficacité Énergétique Économie dénergie Taux dévolution moyen en%: - Electricité - Produits pétroliers - Energie primaire 6, ,7 2,5 4,2 Demande en2030 -Electricité (TWh) - Produits pétroliers(Mtep) -Energie primaire(Mtep) 95 16, , ,5 6

42 La part en % des EnR dans le bouquet énergétique national avec et sans EE Horizon Puissance ER *installée (Mw) Part en % des Energies Renouvelables ** Sans Efficacité énergétique Production électrique Energie primaire 5,1 2,1 17, , ,2 Avec Efficacité énergétique Production électrique 5, 1 2, , Energie primaire

43 Contexte marocain Impacts de la réalisation de lEE à lhorizon 2030 Possibilité déconomiser dans la consommation énergétique: 12% dici 2020 ; 15% dici Secteurs économiques à mobiliser: Industrie : mise à niveau des entreprises; Tertiaire & Résidentiel : une exigence de confort croissant; Transport : parc vétuste et non performant, croissance de la mobilité. Maîtrise de lévolution de lIntensité Energétique : Indicateur de référence.

44 Contexte marocain Efficacité Energétique: Dynamique de croissance Actions à entreprendre Accroître lefficacité énergétique; Économiser lélectricité pendant la pointe; Modifier structurellement les comportements dans les transports; Politique volontariste; Mobilisation de toutes les parties concernées; Sensibilisation et communication.

45 Contexte marocain Efficacité Energétique: Dynamique de croissance(suite) Attentes Réduction de la dépendance énergétique: consommer mieux tout en répondant aux besoins énergétiques croissants; Maîtrise des coûts de lénergie pour la compétitivité de la production nationale; Optimisation de la courbe de charge électrique; Préservation de lenvironnement : Limitation des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) dont 60% sont dorigine énergétique; Promotion économique et des investissements.

46 Contexte marocain Efficacité Energétique: Secteur du Bâtiment La consommation énergétique du secteur du Bâtiment représente environ 36% de lénergie finale totale du pays, dont 29% dans le résidentiel et 7% dans le tertiaire. Insuffisance de considérations defficacité énergétique à plusieurs niveaux : Au niveau de la conception et de la construction : topographie, orientation, agencement des pièces, matériaux de construction, isolation thermique, ventilation, etc.; Au niveau des équipements énergétiques : eau chaude sanitaire, climatisation, chauffage, éclairage, ascenseurs, équipements électroménagers énergétivores etc.; Au niveau de la gestion énergétique : diagnostic énergétique, suivi des factures, régulation, systèmes de contrôle, gestion des équipements. Absence dorgane de coordination de la politique sectorielle de lEfficacité Énergétique; Peu dexemples de démonstration de la rentabilité de tels projets dans les pays qui peuvent encourager limplication des institutions financières; Quasi-absence dESCOs au Maroc (Société de Services Énergétiques); Absence de normes marocaines relatives à lefficacité énergétique des équipements, des matériaux de construction et des appareils électroménagers Sensibilisation insuffisante des professionnels du bâtiment et du grand public sur la portée et limpact des techniques defficacité énergétique dans la conception, la construction et léquipement des bâtiments.

47 Contexte marocain Efficacité Energétique: Secteur Industriel Les importations des produits énergétiques placent le Maroc dans une position de très forte dépendance de lextérieur; La volatilité et linstabilité des cours des produits pétroliers, placent résolument léconomie marocaine dans son ensemble, comme tous les secteurs potentiellement consommateurs de lénergie, sous limpact des coûts des combustibles et de lélectricité; Le secteur industriel compte environ 7000 unités industrielles consommant environ 7000 GWh dénergie électrique et près de 800 KTEP dénergie thermique, soit environ 30 % de lénergie totale consommée; Le secteur industriel représente une part importante du gisement global déconomie dénergie estimé de 12% à 15% de la consommation énergétique nationale à lhorizon 2020 A fin 2007, les consommations indicatives des combustibles liquides (Fuel Oil) et gazeux (propane) dans lindustrie, au niveau national, hors consommations en combustibles de lONE, sont respectivement estimées à 1 million de TEP et TEP; Le secteur se caractérise par un parc de chaudières à vapeur, près de 2200 appareils, souvent obsolètes et à faible rendement énergétique; Les besoins daccompagnement sont importants en matière doptimisation de la consommation électrique (facteur de puissance, puissance souscrite, variateurs de vitesse…) et thermique. (*)source : Etude ICE-Banque Mondiale 2006

48 Contraintes au développement de lEE CONTRAINTES Absence de cadre réglementaire régissant le Secteur et absence dune Agence à caractère opérationnel; Faible considération de lEE par les programmes nationaux de développement et dinfrastructure ; Faible niveau dinformation et de sensibilisation du grand public ; Recherche & Développement, base dinnovation et dadaptation technologique insuffisamment impliquée; Approche par « projet » ne favorise pas une bonne visibilité pour les investisseurs potentiels et le déploiement de mécanismes financiers adéquats.

49 Contraintes au développement de lEE (suite) CONSTAT Faible intégration de lefficacité énergétique dans les secteurs clés de léconomie nationale; Contribution marginale de fonds étrangers et Incitation limitée; Prise de conscience insuffisante au niveau des différents intervenants; Insuffisance des ressources humaines à compétence appropriée.

50 Nouvelle stratégie de lEE Synthèse de la stratégie long terme defficacité énergétique Perspective intégrée Mix énergétique Levier Utilisation directe du combustible le plus optimal pour chaque activité Stratégies de capture Loi defficacité énergétique, incitations fiscales, … Segments Bâtiments Optimisation de lisolation thermique (chauffage climatisation); Efficacité des équipements; Éclairage basse consommation. Nouveau code du bâtiment pour une consommation économe en énergie; Classification des équipements et incitations fiscales et douanières; Interdiction des lampes à incandescence à court – moyen terme. Administrations et éclairage public Efficience de léclairage public / Signalisation; Efficience de la consommation électrique des administrations. Éclairage public raisonné, équipement des feux de signalisation en LED…; Similaire au secteur bâtiment. Industrie /Transport IDE : attraction préférentielle vers les industries peu consommatrices délectricité; Transport; Rajeunissement du parc des véhicules; Transport collectif. Généralisation des Audits énergétiques; Renforcement du système de contrôle technique.

51 Conclusions Adoption en 2010 selon une démarche participative de la charte de lenvironnement et du développement durable. En 2012 lancement de lexamen du projet de loi cadre sur lenvironnement et le développement durable qui reprend,entre autres,les axes de la stratégie énergétique.


Télécharger ppt "Le paradigme Maroc: Planification des Energies Renouvelables et le Développement dans ces dernières années 8-9 Novembre 2012 Nicosie - Hôtel Hilton Park."

Présentations similaires


Annonces Google