La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Traumatismes, guerres et histoire « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil » René Char À gauche, toile de Manet, « guerre civile »1871.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Traumatismes, guerres et histoire « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil » René Char À gauche, toile de Manet, « guerre civile »1871."— Transcription de la présentation:

1 Traumatismes, guerres et histoire « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil » René Char À gauche, toile de Manet, « guerre civile »1871

2 Objectifs du débat Définir les traumatismes et débattre de leur impact dans lHistoire et dans lhistoire enseignée, cest parler de tabous, dindicible, dinexprimable ou de souffrances oubliées, voire omises. Les exemples: guerres génocides, migrations tragiques, catastrophes ne manquent pas. Des tensions de toute sorte émergent sur ces sujets dans les pratiques de classe donc il convient de réfléchir en amont.

3 1 Quelques remarques liminaires Une présence continue dans lHistoire Une accumulation de conflits et de traumatismes Une accélération(dia suivante) et aggravation aux XX et XXIème siècles Les traumatismes ne se limitent pas aux guerres(tableau. schéma) Différents niveaux déchelle à prendre en compte

4 « Un siècle de fer et de drames » René Rémond Létape de la guerre de 14:une matrice pour le XXème siècle (shell shock) « un monde angoissé » Le trauma du Vietnam(veterans against war) 197O et… lapparition / terme TSPT trouble de stress post traumatique Extension des études et traduction autant dans la sphère publique que privée (ex viols) Des sources anciennes réinterrogées et de nouvelles circulations

5 2 TRAUMATISMES ?? Expérience violente hors du commun, parfois aux limites de lhumain chocs individuels ex souffrances immédiates collectifs ex intériorisées occultées Inscription dans la durée Rapports avec lidentité (personnes, communautés, peuples…) Traumatismes des faits, des personnes et des images faits/mémoires

6 3 Les guerres, parties intégrantes des traumatismes mais.. …. GUERRES Guerres /religion et politique Guerres civiles Guerres révolutionnaires Guérillas Guerres coloniales Exemples non exhaustifs Camisards 1er et 2ème Empire Irlande Commune de Paris Algérie VIOLENCES / massacres Densité Intensité Violences de guerre Violences médiatisées Exécutions mises à sac Tortures répressions viols Déportations traites pogroms Migrations forcées Bombardements massifs Attentats otages Le terme de massacre apparaît en Europe après la Saint–Barthélémy Amérindiens traites Stalinisme Conflits localisés ou mondialisés anciens ou récents Entre 1900 et millions de civils tués GENOCIDES Exterminations de masse Volonté délimination systématique /XXème siècle Arménie Shoah Cambodge Rwanda Catastrophes Humanitaires Climatiques Grande peste Famines

7 4 Réfléchir pour mieux agir 1 Traumatismes, douleurs et violences, faits historiques 2 Quelles finalités? 3 Tensions inhérentes aux traumatismes? Comment transmettre?

8 Des exemples: un drame qui a divisé Lexemple de la Commune de Paris répression violente supérieure aux pertes militaires Tribunaux spéciaux, images interdites Déportations Mémoires Pendant des décennies, cérémonie au Père Lachaise, avec une place spécifique pour le PCF

9 La violence extrême avec lentrée dans lère atomique à partir des deux explosions au Japon Lecture chronologique Lecture factuelle Pendant longtemps des manques et des tabous: Films et archives confisqués, Lecture quantitative ( victimes japonaises directes dont 1/3 de militaires et 10% de Coréens)blessés et morts des suites des blessures Lecture politique Lecture humaine et artistique, culturelle (dia suivante) Lectures mémorielles (parc de la mémoire 1955) en réalité, on se trouve face à une mosaïque de mémoires Les Coréens sont encore les grands oubliés Rejets du nucléaire et courants pacifistes

10 Hiroshima et le « genbaku »

11 Lusage des lieux et des œuvres dart: des outils indispensables À gauche une partie de la tapisserie de Jean Lurçat « le chant du monde » qui se trouve à Angers et a été exposée à Hiroshima en 1999 Ici, lhomme dHiroshima avec tous les fondements de la civilisation qui explose avec lusage de latome (croyances, livres, codes,idéologies ou symboles À droite le « genbaku »(bombe en abrégé) vu au sol et den haut Le seul bâtiment édifié par un européeen à la gloire de lindustrie et du progrès resté debout.

12 Un autre exemple Au sein de lempire ottoman et de la Turquie Les Bachi-bouzouks cavaliers mercenaires au sein de larmée de lempire Sièges de Vienne (1529 et 1683) Actions très violentes contre les Chrétiens Sous le règne du sultan Abdul Hamid( ): 1876 révolte bulgare et répression de très grande ampleur Arméniens Arméniens tués, islamisés, femmes envoyées dans les harems ou vendues Arméniens de Cilicie(Adana) 24 avril 1915 premières arrestations(220) à Istanbul et mise en place de « lorganisation spéciale »(déportations et exécutions) 1920 traité de Sèvres Depuis 1993 les frontières sont fermées et les relations diplomatiques suspendues 2006 parution de « un acte honteux » de Taner Aksam (petit fils de Cemal Pacha) 2009 il participe à une conférence à Harvard Cemal Pacha a été tué par un Arménien en 1922 et vit encore à Tbilissi 2010 la Turquie admet la mort de Arméniens mais nie toute planification

13 Des constats lucides,mais comment transmettre alors? « Ce que je retiens du XXème siècle: essentiellement un désenchantement. Il a aboli ma foi dans le progrès, qui était vivace cependant. Je croyais au progrès humain, il y a eu Auschwitz; au progrès technique, il sest appelé Hiroshima; au progrès social, il a péri avec lexpérience soviétique. Cest la sinistre moisson du XXème siècle… » Françoise Giroud Le nouvel Observateur, décembre 1999,numéro spécial, page 20

14 Transmettre,une exigence,comment?… Décrire et expliquer « investigation » Antoine Prost Intégrer la notion de point de vue Intégrer les médias et lopinion publique Prendre en compte les négations En arrière-plan, dénoncer (valeurs) Souligner la portée Tableau de Goya, photos de 1914 et cliché extrait de hôtel moderne, compagnie de théâtre néerlandaise créée en2005,ici »Kamp »

15 Marc Bloch et sa pertinente réflexion « Lhistorien sait bien que deux guerres qui se suivent, si, dans lintervalle, la structure sociale, les techniques, la mentalité se sont métamorphosées, ne seront jamais la même guerre… Si, de lhistoire des guerres, tu as, malgré tout, quelques leçons à tirer, ce sera à condition de te rappeler toujours que, partout où ces facteurs nouveaux sont appelés à jouer, lexpérience ancienne, qui ne les comportait point, perd toute valeur… » dans Létrange défaite.

16 Des références et de sites REMOND René,Regards sur le siècle, presses de science po,2000. sur le XX REMOND René,Regards sur le siècle, presses de science po,2000. sur le XX Audoin –Rouzeau S,Becker A, H Roussso(dir), la violence de guerre ED Complexe, 2002 Audoin –Rouzeau S,Becker A, H Roussso(dir), la violence de guerre ED Complexe, 2002 HORNE J (dir) vers la guerre totale, Tallandier, sur les deux conflits mondiaux guerres mondiales et espoirs de paix REMOND René,Regards sur le siècle, presses de science po,2000. sur le XX REMOND René,Regards sur le siècle, presses de science po,2000. sur le XX Audoin –Rouzeau S,Becker A, H Roussso(dir), la violence de guerre ED Complexe, 2002 Audoin –Rouzeau S,Becker A, H Roussso(dir), la violence de guerre ED Complexe, 2002 HORNE J (dir) vers la guerre totale, Tallandier, sur les deux conflits mondiaux guerres mondiales et espoirs de paix

17 Par exemple, dans le volume: Europe. Guerre de trente ans Arménie Espagne (guerre civile) Shoah Hiroshima Algérie et Afrique Etats-Unis /Mexique


Télécharger ppt "Traumatismes, guerres et histoire « La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil » René Char À gauche, toile de Manet, « guerre civile »1871."

Présentations similaires


Annonces Google