La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ELECTRIFICATION RURALE DECENTRALISEE POUR COMBATTRE LA PAUVRETE 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ELECTRIFICATION RURALE DECENTRALISEE POUR COMBATTRE LA PAUVRETE 1."— Transcription de la présentation:

1 ELECTRIFICATION RURALE DECENTRALISEE POUR COMBATTRE LA PAUVRETE 1

2 1.INTRODUCTION 2.CARACTERISTIQUES DU MILIEU RURAL 3.OBJECTIF DE LER 4.IMPACT DE LER SUR LE DEVELOPPEMENT DU VILLAGE 5.PROBLEMATIQUE DE LER 6.CONCEPTION TECHNOLOGIQUE 7.RESUME 8.APPROCHE POUR LA RDC 2

3 INTRODUCTION Beaucoup des personnes dans le monde (± 3 milliards) et spécialement en RDC (± ) vivent dans des conditions dextrême précarité. Nous pensons que lénergie électrique est un des moyens de lutte contre la pauvreté et une des clés du développement économique, sanitaire, éducatif etc. Compte tenu de son rôle grâce en son utilisation dans des multiples applications. Tout programme du développement comportera toujours un volet « Electrification ». On constate que plus on est pauvre moins on consomme lénergie et moins on la consomme, plus on devient pauvre. Les zones les plus touchées par ce fléau sont les milieux ruraux où les ménages consacrent prés de 25% de leur revenu dans lénergie. Ici le revenu doit sentendre comme étendu a dautres revenus non monétaires comme la culture, lélevage, le troc ect.) 3

4 DEFINITIONS 1) ESPACE RURAL: traditionnellement défini comme l'espace utilisé par les populations rurales. Son noyau dur est occupé par l'agriculture. C'est l'espace que les ruraux exploitent pour leurs ressources pastorales et énergétiques pour leur ressource des bois d'œuvre, de cueillette et de chasse. Il comprend aussi des rivières et des plans d'eaux pour la pêche. Maintenant de plus en plus les villes utilisent ces espaces pour exploiter les bois. 2) Les populations rurales définies comme des populations des agriculteurs, éleveurs est un concept qui a évolué paysans aujourd'hui avec d'autres formes d'activités telles que le tourisme rural, le salaire temporaire tiré de migration de travail vers la ville, etc…) 4

5 3) Electrification rurale(ER) : Electrifier un ménage ou un village cest lui amener de lénergie électrique. 4) Electrification Rurale Décentralisée (ERD) : électrification rurale hors réseau (Système rural isolé) CARACTERISTIQUES DU MILIEU RURAL (EXHIBIT N°1) Nos milieux ruraux sont caractérisés comme suit: - Pas d'accès aux soins de santé modernes; - Pas d'accès à l'eau potable; - Pas d'accès au média - Pas d'accès à l'information. -Les travaux des ménagères sont rudes. Pour résoudre ces problèmes et subvenir aux besoins précités, les populations rurales recourent: 5

6 Pour les besoins d'éclairage: aux bougies, piles, batteries, lampe à pétrole lampe à l'huile, foyer en bois; Pour les besoins audio et d'information: aux piles, batteries; Pour les cuisines et chauffe pour repasser et préparer: aux bois et charbon; Pour les besoins confort: néant Pour les besoins artisanat et semi - industriel: néant; Téléphone: néant Conséquences: Exode rural 6

7 OBJECTIF DE L'ELECTRIFICATION RURALE L'électrification rurale vise de : Substituer les bois et les dérivés de pétrole par une énergie propre ; Donner accès aux paysans à une activité semi-industrielle productrice des revenus ; Donner accès aux paysans à une vie moderne. BESOINS EN ENERGIE DES MENAGES PAR MOIS (Selon quelques enquêtes dans le Bandundu) Pour l'éclairage: - Bougie : 2 x 50 fc = 100 Fc (dépense occasionnelle) - Pétrole : 50 x 30 L = 150 Fc - Allumettes : 1 boîte = 50 Fc - Huile de palme : = 50 Fc 7

8 2. Pour laudio : Pile : 8 p x 200 fc = 1600 Fc Batterie (charge …) = 9000 Fc Un ménage dépenserait en moyenne= FC/mois ( hors dépenses du bois) soit 10$ pour ces énergies. Ce niveau de dépenses pour l'énergie est un signe de pauvreté 3. Pour le confort Il faut noter: le pompage pour l'eau potable, la télévision, le Vidéo, le téléphone, l'antenne parabolique, le ventilateur, le réfrigérateur, le cuisinière qui ne sont pas encore entrés dans nos milieux ruraux. Pour l'artisanat et la semi - industrie Il y a lieu de noter : - La charge batterie; - Le moulin, la décortiqueuse ; - La menuiserie, étc... qui restent jusqu'à présent impensables 8

9 DEPENSES SUBSTITUABLES: Il s'agit de dépenses liées aux énergies traditionnelles pouvant être remplacées par l'électricité. La substitution sera toujours partielle dans des milieux ruraux du fait de la mobilité de certaines charges et de la durée d'indisponibilité de la fourniture d'Electricité. Ces dépenses ne prennent en compte que les usages substituables. Néanmoins l'électrification amènera d'autres dépenses comme la radio, la télévision etc...., sans oublier la facture mensuelle. Le taux d'effacement pour le pétrole par exemple est de l'ordre de 85%, selon une enquête menée par nous même dans le Bas - Congo. 9

10 ELECTRIFICATION RURALE, c'est quoi? Electrifier un village ou un ménage veut dire simplement lui amener de l'énergie électrique. Deux modes sont possibles pour y parvenir, savoir: L'électrification rurale centralisée liée à la présence d'un réseau moyenne tension (30 km de rayon) L'électrification rurale décentralisée qui recourt aux sources de productions autonomes isolées. Une couverture rapide d'un territoire en vue d'accélérer le développement rural, ne peut être possible que dans le cas d'une Electrification Rurale Décentralisée. Une électrification Rurale Décentralisée prendra donc en compte les dimensions suivantes comme indiqué sur le diagramme ci - dessous: 10

11 11

12 IMPACT DE L'ELECTRICITE RURALE SUR LE DEVELOPPEMENT DU VILLAGE Toutes les populations aspirent légitimement à une santé énergétique tout comme elles aspirent à la sécurité alimentaire. Il leur faut une réponse dans le domaine deau potable, déclairage, télécommunication, réfrigération, force motrice Lélectrification rurale vise des groupes cibles. a) Population visée: Pour l'électricité individuelle dans un 1 er temps on visera, les riches et ensuite progressivement les pauvres. Pour le public, l'Eclairage Publique profitera à tous; b) Impact sur le revenu Réduction des dépenses sur les pétroles, bougies, piles batteries; 12

13 c) Accès aux services de base Possibilité de pompage pour une bonne qualité d'eau et d'éclairage, pour les travaux éducatifs à domicile. Pour la communauté: santé, éducation, audio - visuel, téléphone. d) Impact vis à vis de la femme Meilleures conditions de travail et de ménages c) Intégration sociale Auto – promotion de lamélioration des possibilités de lectures, accès aux media (TV... loisir collectif, communication avec l'extérieur), freine l'exode rural. 13

14 GROUPE CIBLE N° 2 : Petites entreprises et artisans a) Population visée: pauvres (petit artisan, forgeron et moins pauvres, petites entreprises, décortiqueuses, ateliers, menuiseries) ; b) Impacts sur le revenu : compétitivité et possibilité de prolonger la production, emplois et revenu, sont liés; c)Accès aux services de base : Possibilité d'améliorer les services de base grâce à la fiscalité locale. d) Impact vis à vis des femmes : Allège l'activité artisanale de la femme. e) Intégration sociale : Meilleur accès au marché grâce au moyen de communication (Radio - téléphone, etc...). 14

15 CONSEQUENCE Groupe n ° 1 : Pour les revendeurs de pétrole, gaz, pile, batterie, il y aura réduction de ventes de produits substitués par l'électricité. Groupe n° 2 : Pour les communautés voisines * Impact négatif sur la disponibilité et ou le prix des produits substitués pas l'électricité. IMPACT DE L'ELECTRIFICATION SUR LE DEVELOPPEMENT D'UN VILLAGE 15

16 TABLEAU.doc PROBLEMATIQUE DELECTRIFICATION RURALE Après avoir montré limportance de lElectrification e son impact sur le développement dun village, il est utile à présent de donner quelques pistes pour lElectrification. C'est-à-dire quaprès avoir montré limportance de lénergie électrique, il faut maintenant montrer comment électrifier. Constats : mener un projet délectrification rurale signifie réunir un ensemble des moyens tant financiers quhumains. 16

17 Les financements des projets, de type traditionnel n'étant plus d'actualité d'une part et le faible niveau des revenus monétaires de paysans dans nos pays aux économies chancelantes d'autre part, la construction d'un réseau électrique en milieu rural où les charges sont dispersées et de densité faible, n'est pas une chose aisée du point de vue de la rentabilité des opérations. Devant l'ampleur des tâches à accomplir et l'échelle des problèmes, il est impératif de bâtir des systèmes électriques viables et pérennes, passant par des solutions originales bien adaptées aux besoins réels et aux capacités financières des paysans. La baisse du coût des investissements et d'exploitation doit être un facteur déterminant dans la conduite de ce type de projets. Devant le développement des populations (les PED vont voir leur population doubler d'ici 2016), la problématique de l'environnement qu'exige la préservation de l'Ecosystème et l'évolution technologiques, il faut absolument recourir aux techniques décentralisées, aux énergies renouvelables et propres et aux technologies à faible coût, et moins énergétivores. 17

18 La conversion des ressources dénergies renouvelables pour lutter contre le réchauffement climatique car ces sources sont inépuisables. Il sagit des énergies de flux némettant pas de Co 2. Elle contribuent à une meilleure indépendance énergétique. Compte tenu des caractéristiques des zones rurales, lélectrification doit sortir des modèles classiques. L'électrification des zones non couvertes par les réseaux nationaux est un grand enjeu. L a mise en, place des programmes dans ce secteur suppose: - Une adaptabilité; - Une innovation; -Un pragmatisme afin de choisir la solution la mieux adaptée à un instant donné et à un endroit donné. 18

19 JUSTIFICATION DE L'ELECTRIFICATION RURALE En requête des commodités de la vie moderne et de l'amélioration de leurs conditions de vie, les populations rurales de plus en plus pauvres sont tout le temps en exode vers les grandes villes. La conséquence de ces migrations est le dépeuplement des villages qui perdent leurs forces vives au profit des villes qui deviennent de ce fait difficiles à gérer sur le plan de salubrité, de la santé publique, de la distribution d'eau et d'électricité, du transport, de l'hygiène etc... L'énergie électrique rurale est pourtant une voie indiquée pour: 1. Sédentariser les populations 2. Assurer aux paysans une vie moderne et une économie à valeur ajoutée; 3. Assurer un développement total, global individuel et communautaire. L'énergie électrique n'est pas une fin en soi mais un moyen pour lutter contre la pauvreté; 19

20 - stabiliser les populations; - offrir aux paysans un accès à la santé, à l'éducation; -apporter à la population une réponse à leur besoin de base et un confort minimum. - Permettre un développement économique des zones rurales par les activités artisanales ou micro industrielles. Nous aimerions signaler en passant, que l'électrification seule ne suffit pas au développement économique mais elle est nécessaire pour arriver à un développement global, car il faut des actions concertées des transports, santé, culture, éducation, Energie. Le milieu (rural est subdivisé en 2 catégories quant au mode d'électrification: 1) Les zones bénéficiant de grands réseaux où l'intérêt des sociétés de distribution de l'énergie est de mise; 2) Les zones isolées où l'Electrification Rurale Décentralisé est une voie rapide. 20

21 Dans les 2 cas la problématique se pose différemment de même pour la technique, il est nécessaire de mettre en œuvre des modes de gestion originaux qui ne doivent pas simplement copier les modes urbains. SCHEMA A SUIVRE Tout projet dERD devra répondre aux questions suivantes : Pourquoi => justification Quel village => enquête et détermination de la demande Quand => planification Comment => quelles technologies et quelles techniques Combien => quel financement Quel impact => intérêt socio-économique pour les populations 21

22 2. LES ENQUETTES & LA DETERMINATION DE LA DEMANDE L'analyse de la viabilité économique d'un projet de l'Electrification Rurale et la vérification de l'acceptabilité socio-économique de l'Electrification Rurale Décentralisée commencent nécessairement par une bonne compréhension des besoins des paysans et leur disponibilité à payer les services. Pour discerner les différents segments du marché, il faut une analyse fine. Préalable souhaité : Procéder d'abord à une analyse géographique de la demande car avec les ressources maigres, on ne peut embrasser tout le pays. Il faut sélectionner la région la plus prometteuse. Aussi les zones à densité relative faible serait les moins coûteuses à équiper et exploiter car la nature de peuplement d'une zone est un facteur déterminant. La géographie est encore importante du fait de la variation du climat, du vent qui influe sur les besoins de populations. La demande de services énergétiques est le reflet des modes de vie actuels ou souhaités par les populations. Or les modes de vie moderne ne se propagent ni uniformément ni instantanément, ni même dans toutes les régions ou les groupes sociaux du pays. 22

23 Mais ces modes se diffusent progressivement de villes vers les campagnes sous l'influence des contacts. Les villes sont les vitrines des villages qui accélèrent la pénétration des équipements et autres. L'électrification est un évènement qui accélère ce phénomène. Une double enquête chez les manages ruraux déjà raccordés au réseau donne une idée de l'évolution que connaîtra notre village. L'analyse de la demande passera par un questionnaire à poser aux paysans sur leurs besoins: Par exemple: Combien de bougies ou de litres de pétrole utilisez - vous par jour et Pour quelle durée? La compréhension de la structure sociologique aidera aussi à cerner le mode et la capacité de paiement des usagers. 23

24 03. PLANIFICATGION DE L'ELECTRIFICATION RURALE Il apparaît 2 systèmes: Electrification Rurale Décentralisée et Electrification Rurale Centralisée. Le choix d'une bonne solution n'est pas aisée. Il faut rechercher: - une approche économique globale; - un meilleur coût; - une prise en compte des critères politiques et environnementaux ; - un développement économique local induit par l'électricité; - un développement prioritaire. NB : le choix à opérer ne doit pas regarder seulement la capacité actuelle de paiement des futurs clients mais aussi leur volonté à consacrer des moyens financiers supplémentaires aux nouveaux services induits par l'électrification. La recherche de l'adéquation entre l'attente des utilisateurs et les conditions d'installation, d'utilisation des systèmes montre que la mise en œuvre d'un programme d'Electrification Rurale nécessite. 24

25 a) Des études socio-économiques à fin d'évaluer: - Les besoins - Les attentes - Les capacités financières Ces études doivent définir l'organisation viable pour l'exploitation, la maintenance et le mode de gestion de la clientèle. La solvabilité des clients est prioritaire pour assurer la pérennité du système. b) Un bon Choix des techniques Aucun dogmatisme ne doit être prôné dans les choix techniques. Les énergies renouvelables sont envisagées et utilisées dès lorsqu'elles se justifient. Les systèmes décentralisés sont envisagés au regard de leurs intérêts. Les systèmes réseaux se justifient quant à leur présence et le choix économique. C'est l'équipement classique envisagé au regard de l'existence d'un réseau MT de distribution (6, kV) dans un rayon acceptable. 25

26 Le choix d'un système à retenir pour un village donné s'appuie sur plusieurs critères tels que: - la densité de l'habitat; - le demande en énergie; - la puissance selon les heures de la journée (gestion de la courbe de charge) ; - les ressources énergétiques; - la capacité de paiement des populations; - la géographie du site; - la présence de quelques matériaux. Conclusion: Les systèmes décentralisés doivent être considérés comme solution complémentaire évolutive vers le réseau dans bien des cas et non comme opposé aux systèmes centralisés. L'Electrification Rurale Décentralisée est donc une pré - électrification avant d'atteindre le système réseau. 26

27 Nous venons de remarquer que les études de planification consiste à définir village par village la cible d'électrification à atteindre et le meilleur chemin pour l'attendre. 27

28 MECANISMES INSTITUTIONNELS, ORGANISAIONAL ET FINANCIERS. MISE EN PLACE D'UN CADRE INSTITUTIONNEL L'électrification rurale intensive nécessite avant tout la définition dune politique énergétique en milieu rural (concession, partenariat …) la mise en place d'un cadre institutionnel adapté car il faudra favoriser l'émergence des acteurs et les reconnaître dans leur rôle: (Qui fait quoi !, pour qui ?) Le cadre institutionnel doit définir les responsabilités de différents acteurs et mettre en place un système de régulation du domaine pour « favoriser le développement de l'électrification en garantissant sa pérennité» Ce cadre institutionnel doit assurer la coordination avec d'autres secteurs tels que: santé, eau, éducation, activité économique (éviter la jungle). Si la réglementions est facile dans le système classique (production, transport, distribution), dans le cas de l'électrification rurale, 28

29 on fait parfois appels aux opérateurs privés. Souvent la mise en place d'une Agence de l'Electrification rurale s'avère nécessaire pour: régler les priorités d'électrification; apporter l'aide au programme d'électrification rurale; définir le cahier des charges; établir un plan directeur; contrôler les acteurs du domaine; définir la vitesse d'électrification. a)CADRES INSTITUTIONNELS ET LEGAUX Tout programme dERD nécessite la coordination de plusieurs structures institutionnelles, labsence du lieu de concertation, de décision est un double obstacle. Le mécanisme institutionnel devra sassurer : 29

30 De la pertinence dune moralité dERD au regard de la planification énergétique nationale ; De la pertinence dune contribution au regard de politiques de développement des infrastructures locales et développement rural par la mise en place des structures administratives adéquates ; Du montant de la contribution au regard des utilisations requises ; Des modalités de mise en œuvre des contributions ; Des modalités de contrôles qualité en équipement et service 30

31 b) MECANISMES LEGAUX Il faut élaborer des lois important: Régime de lélectrification prévoyant louverture du marché de lélectricité à la concurrence par loctroi de licences ou dautorisation selon le niveau de puissance, des concessions etc… Convention de gestion des systèmes entre Etat et promoteurs Propriété des équipements Un code dinvestissement accordant des exemptions des douanes, impôts, taxes, etc... 31

32 4.2. CADRES ORGANISATIONNELS Le contexte géographique est important pour des projets dont linstallation, lexploitation se situent en milieu rural où les charges sont dispersées, le personnel est peu formé, pas des pièces de rechange. Il faut une organisation adaptée FINANCEMENT ET TARIFICATION FINANCEMENT Le système doit être financé non seulement par le Gouvernement, le privés mais aussi par les bénéficiaires de service (villages, municipales) car le risque d'un projet de l'électrification rurale est sa non rentabilité à cause de : l'investissement lourd; le risque pays; peu de promoteurs s'engagent dans ce secteur; les sociétés nationales d'électricité en proie aux difficultés financières n'ont pas de ressources pour des tels programmes; les systèmes basés sur des subventions ne feraient qu'accroître leurs difficultés; 32

33 les gouvernements eux-mêmes manquent souvent des moyens et font souvent appel aux banques de développement. La durabilité d'un système est liée: à la capacité d'assurer le financement de l'investissement, de l'exploitation et de la maintenance; la capacité du renouvellement du système; cette durabilité serait mieux assurée si le financement était apporté par les utilisateurs eux-mêmes. Mais leurs maigres moyens ne le permettant pas, il faut recourir à d'autres sources pour l'investissement initial et le reste (maintenance, exploitation, renouvellement) doit être couvert par les paysans eux-mêmes. On peut recourir aussi aux microcrédits. NB : labsence de rentabilité dERD empêche les sociétés délectricités de sy aventurier, elles qui cherchent un équilibre financier. Il faut donc une implication de tous les acteurs(bailleurs de fonds, municipalités, usagers, promoteurs,…) 33

34 TARIFICATION: vendre les services au lieu de l'énergie Pour l'électrification rurale décentralisée et l'électrification rurale centralisée, il sera quelque fois judicieux de recourir à la tarification à l'USAGE au lieu du KWH. Par exemple: nombre de lampes Prise pour radio Ventilateurs, etc… La tarification par kwh nécessite une mesure et une gestion coûteuses. La vérité de coût risque de faire payer plus cher aux ruraux qu'aux citadins, chose inacceptable par les dirigeants politiques. ACCES A L'ENERGIE DES PAYSANS: diminuer leur effort d'investissement -Il faut éviter de demander un effort financier très élevé aux paysans car nombreux vont refuser de payer -dès lors il faut intégrer les branchements dans le montage financier. 34

35 GESTION DE LA CLIENTELLE (différente de celle de la cité) Vu la dispersion des charges, le niveau et la périodicité des revenus monétaires des paysans, les pratiques monétaires montrent qu'il faut imaginer un mode de gestion adapté comme. - le forfait - la tarification collective - le prépaiement etc PROMOTION COMMERCIALE (une offre de service au lieu de produit et usage productif). Pour pérenniser le système, il faut amener les usagers à une bonne utilisation de l'énergie c'est à dire un marketing pour promouvoir certains usages(par exemple l'utilisation des charges à faible consommation). La promotion à usage productif pour les artisans et les micro- industries pour le développement économique. 35

36 LA GESTION DU SYSTEME DECENTRALISE APPROCHE N° 1 : créer une société de service (Société du Système Décentralisé) qui doit être une société privée fonctionnant sur une approche professionnelle, commerciale et multiservice. Son approche doit être globale et intégrée pour une demande solvable: (éclairage, TV, recharge batterie, eau, téléphone, utilisation productive ). APPROCHE N°2 : Imaginer une gestion déléguée de l'opérateur électricien à un opérateur local. L'appui des banques à l'investissement du promoteur est indispensable. Le système prévoira à l'origine les moyens financiers pour l'exploitation et la maintenance mais aussi la formation. 36

37 LES RISQUES Dans tous les cas, Il faut identifier les risques pour bien les gérer. -risque institutionnel: engagement non tenus par le pouvoir publics (exonération, tarif spécial..... ). -risque technique : la réalisation des travaux ne respecte pas les conditions économiques, les équipements ne présentent plus la qualité et la robustesse voulues. -risque financier : Le développement des ventes et les recettes ne conduisent plus à la rentabilité. -risque social : Le personnel local n'a pas de compétence voulue, les clients ne sont pas satisfaits du service…………….. D'où il faut une bonne organisation du projet. 37

38 Nous venons de montrer autant de raisons qui expliquent que l'Energie Rurale de Pays En Voix de Développement doit être regardée de manière globale (économique, financier, sociologique, gestion clientèle, aspects institutionnel) qui sont tout aussi importants que les aspects techniques. C'est la clé du succès. 5. CONCEPTION TECHNOLOGIQUE A.SOURCES D'ENERGIE (PRODUCTION) 1. Lélectrification Rurale Décentralisée comme alternative à une extension du réseau sappui sur 5 principales technologies parfois complémentaires. Lénergie est pour les besoins individuels ou collectifs. 38

39 GRAPHIQUE.doc - PRODUCTION 5 principales technologies parfois complémentaires sont : Léolien : dépend de la régularité de son gisement (région cohére, quelques grdes étendus) Lhydraulique confrontée à la variation du débit deau Solaire photo voltaïque : gisement abondant mais coût dinvestissement élevé Groupe électrogène : coût de fonctionnement élevé à cause du carburant (75% de coût) Biomasse : limitée par la disponibilité des matières premières 39

40 - DISTRIBUTION : 3 modalités parfois complémentaires coexistent : - Distribution sur le lieu même de production cest le système autonome géré par lutilisateur lui-même - Distribution par transport des batteries dun point de charge jusquaux lieux de consommation. - Distribution par mini-réseau - UTILISATEURS Les récepteurs utilisés en réponse à la demande de service sont : - Sources déclairage (réglettes fluorescentes) - Les radios et télévisions - Les réfrigérateurs - Les motopompes 40

41 - SERVICES LERD est avant tout un service, celui de lélectricité. Il requiert qualité, continuité et flexibilité, il faut une proximité de lopérateur et du maître dœuvre auprès des usagers. La promotion des sociétés de services décentralisés (SSD) parait un chemin obligé. 41

42 COUT DES TECHNOLOGIES POUR LA PRODUCTION DELECTRICITE COUT DES TECHNOLOGIES POUR LA PRODUCTION COUT DES TECHNOLOGIES POUR LA PRODUCTION DELECTRICITE COUT DES TECHNOLOGIES POUR LA PRODUCTION DELECTRIFICITE Technologie PuissanceInvestissementCoût dexploitationMaintenance Moteur combustion Interne 5 kw – MW ,007 – 0,15135% Turbine à Gaz 25 kw – 5 MW ,05 – 0,0570,530% Eolien 5 kw – 1MW ,04-0,09125% Photo voltaïque 100 kw – 1MW ,5-20,110% Pile à combustible (hydrogène, gaz) 5 kw – 2 MW40000,08-0,10,250% Par exemple pour lEnergie solaire (Système autonome) Coût installé : 12 – 15 Euro/W Coût du kWh : 1,5 – 2 Euro/kWh 42

43 RESUMONS: 10 principes clés 1. Une approche de planification globale avant tout programme d'électrification. 2. une organisation institutionnelle du secteur dans le pays est une de clé pour des solutions pérennes. 3. Eviter tout dogmatisme tant technique qu'organisationnel. 4. Tout projet monté sur une logique des dons sans contrepartie des bénéficiaires est voué à l'échec à ± long terme. 5. Tout projet qui ne prend pas en compte tous les aspects (exploitation, maintenance, renouvellement.... ) est voué à l'échec. 6. Tout projet qui s'appuie sur exploitation, sur une gestion villageoise ou communautaire rencontre vite des difficultés. 43

44 7. L'éducation des clients et la formation des opérateurs sont des clés du succès. 8. Un projet qui nécessite une subvention pour son fonctionnement est risqué en termes de pérennité. 9. La relation client fournisseur (contrat de collaboration) doit être claire pour faciliter le fonctionnement. 10. Les opérateurs locaux doivent être dans une attitude responsable pour prendre en main le devenir. « Chaque cas est un cas particulier» 44

45 ER ET CREATION DEMPLOI LElectrification rurale est génératrice demploi au travers : Des projets détudes et travaux ; De la gestion des systèmes ruraux crées ; La création ou la promotion de lartisanat ou de la semi- industriel ; Des commerces divers avec prolongation des durées de travail. 45

46 APPROCHE POUR LA REPUBLIQUE DEMOCRATIOQUE DU CONGO La RDC jouit d'une situation énergétique favorable en Afrique, du fait de sa localisation géographique qui lui confère un vaste potentiel hydroélectrique. Toute son étendue est arrosée par un enseuillement suffisant. Certaines parties situées le long de grands lacs et du fleuve bénéficient d'un vent régulier. C'est le cas du sud KATANGA, MOANDA et INONGO. Ses grandes forêts lui procurent des déchets pour la biomasse Le cadre institutionnel actuel en ROC est marqué par la présence d'un seul opérateur (production, transport et distribution), SNEL, sans mécanisme de financement du secteur particulier de l'électrification rurale. La vitesse d'électrification rurale de la République Démocratique du Congo est en moyenne de 3 village/an depuis Le taux de dessertes de la république Démocratique du Congo est de 10% ) 46

47 La République Démocratique du Congo comprend ± villages et 350 centres éléctrifiables d'au moins 200 habitants et dont 121 seulement ont accès à l'électricité. ( A VERIFIER) La démarche qui nous semble cohérente pour la RDC est la suivante: 1. Etudes des besoins de population rurales par REGION au travers des enquêtes (économiques, sociologiques, etc... ) 2. identification des villages et zones éléctrifiables (situation géographique, proximité d'un réseau, présence de Gisement, accessibilité, volonté des populations, présence des matériaux…) 3. Identification des ressources (Personnel, gisements…) 4. Etude sociologique, campagne d'éveil et études du marché. 5. Etude des systèmes optimaux d'alimentation de la demande. 6. Elaboration d'un plan directeur et d'un programme d'investissement. 7. Textes légaux fixant le cadre légal et institutionnel pour une reforme du secteur. 47

48 Sources de financement telle que la création d'un fond de solidarité, ou dElectrification rurale viendront sajouter sur les fonds des institutions habituelles (les originaires, les promoteurs, municipales etc.) Pour y parvenir, il y a lieu de créer par loi ou décret - loi une Agence de régulation dont la mission serait de : 1)Missions de l'Agence d'Electrification Rurale l'Agence d'Electrification Rurale ( A.E.R) sera chargée de promouvoir l'électrification rurale. A ce titre, elle accordera aux opérateurs et aux usagers l'assistance technique et économiquement applicables en milieu rural, dans le respect des standards et normes homologuées. 48

49 L'Agence d'Electrification Rurale aura notamment pour mission: -de réaliser des enquêtes et des études débouchant sur des solutions techniques et économiques applicables en milieu rural, dans le respect des standards et normes homologuées; -d'élaborer des dossiers techniques en liaison" avec les administrations concernées, pour le compte des communautés rurales, les opérateurs du secteur, en vue du financement de l'électrification rurale; -de négocier auprès des bailleurs de fonds, en liaison avec les administrations compétentes, les financements nécessaires à l'électrification rurale; 49

50 -d'assister les opérateurs, en cas de besoin, et en matière d'électrification rurale, dans la préparation des dossiers relatifs à la production, notamment des centrales hydroélectriques de faible puissance, au transport, à la distribution et à la vente d'électricité dans les conditions fixées par la législation et la réglementation en vigueur; -d'accorder aux opérateurs et aux communautés villageoises une assistance financière dans les conditions fixées par arrêté conjoint du ministre chargé de l'électricité et du ministre chargé du finances; -d'élaborer les mécanismes de gestion communautaire et de maintenance des installations d'électrification en milieu rural; -d'encadrer les communautés rurales bénéficiaires des installations d'électrification en milieu rural dans la gestion et la maintenance de celles-ci; 50

51 -d'exercer toutes missions d'intérêt général que pourrait lui confier le Gouvernement dans le secteur de l'électrification rurale. 2. Cadre juridique éventuel de l'électrification rurale au Congo Dans le cadre de sa stratégie de lutte contre la pauvreté, l'électrification rurale est un facteur de création d'activités génératrices de revenus en milieu rural (décortiqueuses, sécheuses, agro alimentaire,; moulins, etc.... ). Elle participera également à l'amélioration de la couverture sanitaire par la conservation des médicaments à proximité des populations rurales. -Le cadre juridique serait donc assez ouvert à la participation à l' initiative privée ( collectivités locales; communautés rurale; ONG, opérateurs privés, etc... ), à l'exploitation, la maintenance, et la gestion des installations électriques en milieu rural. 51

52 -L'Agence d'Electrification Rurale dans son rôle d'encadreur, de catalyseur, et de facilitateur permettra de canaliser l'ensemble des initiatives dans le secteur, afin d'aboutir à des programmes d'électrification en créant une synergie entre les divers partenaires potentiels. -Dans cette optique, elle élaborera les principes de base pour un partenariat avec les opérateurs privés, les collectivités locales décentralisées, les communautés rurales, et les ONG, pour un développement participatif et durable de l'électrification rurale. -De même façon, l'Agence d'Electrification Rurale érigera des réflexions sur le mécanisme de financement de l'électrification au Congo, dans le cadre d'un partenariat agence d'électrification rural - Opérateur privé.. -Enfin, l'Agence d'Electrification Rurale devra lancer la préparation d'un ensemble de modules de formation et de sensibilisation, dans le but de mieux informer le public, et les opérateurs économiques sur les perspectives offertes par le nouveau cadre institutionnel en matière d'électrification rurale. 52

53 Besoins de financements pour l'électrification rurale au Congo Sur les localités rurales, de population comprise entre 200 et 5000 habitants, que compte le Congo, seulement 121 environ ont été électrifiées au cours des 40 derniers années, et il en reste donc encore à électrifier. Les statistiques et les divers études disponibles estiment le coût moyen d'électrification d'une localité à ± 8O.OOO $, et celui dun foyer à 2000 $ c'est dire qu'il y a un important volume de financement à mobiliser.; Sur la base des apports du budget d'investissement publics observés Ces dernières années, il faudrait donc plusieurs années pour couvrir toutes les localités. Les besoins de financement de l'électrification rurale au Congo sont donc immenses, et ne peuvent être supportés par le budget de l'Etat tout seul. 53

54 C'est pourquoi, l'Agence de l'Electrification rurale devra encourager une participation active des investisseurs privés, associée à une série de mesures fiscales et douanières incitatives, pour développer de façon durable le secteur de l'électrification rurale au Congo. 5. Mécanisme de financement durable de l'électrification rurale au Congo Dans le but de pérenniser le développement des programmes de l'Electrification Rurale et de permettre la couverture à terme de l'ensemble du territoire nationale, l'Agence d'Electrification Rurale préconisera le principe général suivant lequel tout projet financé sur fonds publics, subventions ou prêts, en plus de rester dans le patrimoine de l'Etat, doit permettre un certain retour de l'investissement sous forme de rente ou de redevance pour la constitution progressive d'un fonds de l'électrification rurale (F.E.R). 54

55 Le fonds ainsi constitué permettra de financer d'autres projets d'électrification rurale, de rembourser tout ou partie des prêts reçus, bref de prendre à terme le relais et compléter les apports de l'Etat et/ou des bailleurs de fonds, de consentir des prêts sous forme d'assistance financière aux opérateurs privés désireux de s'installer et de prendre en exploitation la gestion des ouvrages de production ou de distribution en milieu rural. Pour la gestion clientèle dans les localités rurales, l'Agence d'Electrification Rurale (A.E.R) va mettre en place un système de partenariat rural qui consistera à confier l'exercice de certaines activités de gestion à un certain nombre d'intervenants. Chacun de ces intervenants aura un rôle précis à jouer. ( comme nous l'avons dit précédemment). 55

56 L'Opérateur sera une personne physique ou morale de droit Congolais, société, Groupement d'intérêt Economique(GIE), organisation non gouvernementale(ONG), collectivités territoriales décentralisées, Groupement d'Initiatives Communes(GIC) association villageoise. L'Agence définit pour l'opérateur des cahiers de charges et des conventions par rapport à leurs activités. L'opérateur sera sur le plan local, un fournisseur de service électrique (éclairage, mise à disposition de prise) quelle que soit la source d'énergie utilisée (solaire, thermique, hydraulique, éolien, raccordement au réseau interconnecté national). Il peut aussi être un vendeur de biens et services marchands dans le domaine électrique. L'opérateur aura comme obligations: la vente de biens et services marchands dans le domaine électrique, l'exploitation, la maintenance, de la gestion technique et financière, et à terme la participation au financement des investissements. Par ailleurs et suivant le cas, il prendra en charge le renouvellement des installations dans les conditions prescrites dans le cahier des charges.. 56

57 Il devra s'acquitter de la rente ou la redevance et du remboursement des crédits accordés par le fonds dans le cadre de l'assistance financière. Mesdames, Mesdemoiselles Messieurs Chaque village est un cas à part. Chaque village a besoin d'un minimum de développement. Le chemin à parcourir est long, car il y a beaucoup de choses à développer et des études à mener. Mais chacun d'entre nous doit se sentir interpellé. Je vous remercie. Ir. R. FUMANY GYMBADI 57


Télécharger ppt "ELECTRIFICATION RURALE DECENTRALISEE POUR COMBATTRE LA PAUVRETE 1."

Présentations similaires


Annonces Google