La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

A V E C M A R I J O LAON Laon est lun des fleurons de la Picardie, située à 130 km au nord-est de Paris. Perchée sur une colline « la montagne couronnée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "A V E C M A R I J O LAON Laon est lun des fleurons de la Picardie, située à 130 km au nord-est de Paris. Perchée sur une colline « la montagne couronnée."— Transcription de la présentation:

1

2 A V E C M A R I J O

3 LAON

4 Laon est lun des fleurons de la Picardie, située à 130 km au nord-est de Paris. Perchée sur une colline « la montagne couronnée », la cité médiévale est riche de monuments historiques et de maisons des XVI, XVII et XVIIIe siècles tandis que le sous-sol comporte souterrains, carrières et puits…. « Dargent aux trois merlettes de sable, au chef dazur chargé de trois fleurs de lys dor »

5 La ville haute fut occupée vers le milieu du Ier siècle av.J.-C. Il existait, cependant, plusieurs sites gallo-romains au niveau de la ville basse. Lévêché de Laon fut fondé en 500 par Saint Remi, évêque de Reims et il nomma son neveu Génébaud, premier évêque. A lépoque mérovingienne, la ville possédait un atelier de frappe de monnaie… Elle fut capitale de France sous plusieurs rois carolingiens et elle vit naître, en 752, le fils de Berthe au grand pied et Pépin III dit le Bref, Charlemagne. A la fin du Xe siècle, après le début de la dynastie capétienne, la cité cesse dêtre capitale, mais le fils d Hugues Capet est encore couronné en ces lieux.

6 Durant le Haut Moyen Age, seule la cité (à droite de la carte ci-contre), était emmurée. Au XIIIe siècle, la ville comptait habitants, dont les 2/3 dans la ville haute. A droite, la cité médiévale que lon peut parcourir de nos jours car, si la ville basse souffrit beaucoup des bombardements de 1944, la partie haute fut épargnée.

7 Dès le IXe siècle, la ville possédait déjà une école de médecine réputée. Et au XIe, MaîtreAnselme apparaît comme le rénovateur de la Théologie. Mentionnons aussi lun des plus grands personnages de lhistoire du Laonnois, Barthélémy de Jur, qui fut à lorigine de la plupart des abbayes de lAisne et du renouveau de la Thiérache. Un Fac-similé de sa pierre tombale se trouve dans la cathédrale de Laon. Lorsque Philippe-Auguste réduisit à douze, les pairs de France, six laïcs et six ecclésiastiques, lévêque de Laon en fit partie. Il avait la responsabilité de porter la Sainte Ampoule pour le sacre des Rois. Ce privilège fut conservé jusquà la Révolution!

8 Promenade sous les remparts.

9 Le Bourg sétend ensuite, en éventail. Cest au XIIIe siècle, que furent construits les remparts, encore existants aujourdhui, sur 7,5 km, englobant Bourg et Cité jusquà la porte de Soissons, un peu en-dessous de Saint-Martin. A lextrémité opposée à la Cité, labbaye Saint-Vincent possède son enceinte propre, longue de 4 km. Ce site ne se visite pas car il est maintenant sinistré et propriété dun promoteur immobilier. Au début, la Cité emmurée, à lest du plateau, enferme la cathédrale, la résidence de lévêque, celle des chanoines, le Palais-Royal et labbaye Notre-Dame.

10 Le 15 juin 2008, dans laprès-midi, éclata un incendie dorigine criminelle dans lancien logis abbatial de labbaye Saint-Vincent qui, détruisant la charpente, laissera quand même en place toute la maçonnerie du XVIIIe siècle.

11 Une première basilique fut Construite, sur ce site, par la Reine Brunehault, en 590. Elle fut pillée par les Normands, en 882, reconstruite, pillée à nouveau, et reconstruite à plusieurs reprises. En 1171, alors quun incendie lavait détruite encore une fois en 1145, labbaye fut mise sous la protection du Saint-Siège par le pape Alexandre III. Ce nest quen 1305, que la reconstruction fut achevée. En 1618, conséquences du long siège du début du siècle par Henri IV, voûte et clocher sécroulèrent… Cette fois la reconstruction sétendra de 1640 à Hélas, comme tous les édifices religieux, la Révolution la dévastera.

12 De labbaye Saint-Vincent subsiste le logis abbatial que lon voit ici avant lincendie. Son fronton montre, sur sa gauche, la façade de léglise construite au XVIe siècle, telle quon la voyait encore au XIXe siècle. Au centre, une statue représente la monarchie qui régnait sur labbaye.

13 Du logis abbatial, ci-contre, le fronton nord avec les allégories de la justice, à droite, et de la religion, à gauche, encadrant le blason martelé des armes de labbé… … et le fronton sud montrant les arts libéraux : à gauche, la géométrie, à droite, lécriture et lastronomie. Au centre, on observe lemblème des moines bénédictins.

14 A la Révolution, labbaye Saint-Vincent devint, successivement, magasin à fourrage, hôpital militaire et prison. Elle changea ensuite plusieurs fois de propriétaire et revint même à lévêché pour une courte période, de 1854 à 1876, date où elle devint propriété de larmée qui effectuera de multiples travaux de restauration, dont la charpente et la toiture. A lheure actuelle, il faut attendre la fin des procès en cours pour connaître le sort qui sera réservé à ces murs.

15 La porte de Soissons

16 Elle date des XII et XIIIe siècles, avec quelques parties du XIXe. En 1124, lévêque considérant que les chanoines de Saint-Martin ne mènent pas une vie très édifiante, les remplace par des Prémontrés. Outre léglise abbatiale terminée au XIIIe siècle, subsistent une partie de labbaye transformée en bibliothèque, le logis de labbé et un pavillon dagrément. A la Révolution, labbaye est transformée en hôpital et les locaux seront très endommagés par le bombardement de Entrés par la porte de Soissons, nous atteignons léglise Saint-Martin, malheureusement close lors de notre passage.

17 Léglise abbatiale Saint-Martin

18 Logis abbatial du XVIIe siècle et bâtiments conventuels du XVIIIe, utilisés par la bibliothèque de la ville.

19 Bâtiment de plaisance en brique et pierre ; construit en arrière, le nouvel hôpital.

20 En se promenant dans la ville, on peut se croire plongés en plein Moyen Age avec des rues pavées, des passages étroits et sans soleil, des maisons de pierre et de vastes portes cochères. Mais un peu partout on trouve aussi des chantiers de restauration et de magnifiques constructions qui abritent souvent des services publics, comme ici, la Trésorerie générale de lAisne.

21 Le Petit Saint-Vincent érigé au XVIe siècle. Les abbayes éprouvèrent le besoin de construire des refuges intra-muros. Ils leur servaient de logements pour leurs hôtes, mais aussi de refuges de protection.

22 Lhôtel-de-ville

23 La porte des Chenizelles, lune des 11 portes de la ville, abritait, lors de sa construction, une partie des archives de la cité. Située à la limite de la Cité, elle fut construite en même temps que lensemble des remparts, au XIIIe siècle.

24 En 1112, les Laonnois se révoltent contre lévêque Gaudri qui veut résilier la chartre de la commune, le tuent et incendient la cathédrale. Elle est reconstruite entre 1150 et 1235 sous lépiscopat de Gautier de Mortagne. Pour financer la construction, on transporte les reliques dans les pays environnants et même jusquen Angleterre. Les fidèles apportent des offrandes en paiement des faveurs quelles pourront leur accorder! Cette nouvelle cathédrale servira de modèle pour celles de Chartres et de Paris. Elle comporte quatre tours campaniles ou clochers et une lanterne.

25 Les tours très ajourées, ce qui leur donne une impression de légèreté, sont hautes de 56 m. Une légende, rapportée par le moine Guibert de Nogent, veut que, durant la construction, un bœuf mystérieux apparut, renforça un attelage insuffisant en laidant pour le transport des matériaux et disparut par la suite. Pour lui rendre hommage, on plaça un bœuf sur chaque angle des tours…

26 La façade de la cathédrale Notre- Dame et le porche principal qui illustre le couronnement de la Vierge. Au-dessus, larbre de Jessée, représentant lascendance du Christ.

27 Détails de la façade

28 Vue générale de la nef et le chœur.

29 Autour du chœur, un déambulatoire bordé de chapelles fermées.

30 Le Quadrivium musique, géométrie, arithmétique et astronomie et le Trivium rhétorique, grammaire et dialectique. En réalité, sy ajoutent la médecine et la philosophie au centre… Les sept arts, nom du vitrail de la cathédrale de Laon, transept nord.

31 Dans une nef latérale, ce qui fut sans doute une dalle funéraire et, comme dans la cathédrale de Soissons, une plaque à la mémoire des morts de lEmpire britannique, durant la première guerre mondiale.

32 Dominant le rempart, tel que rebâti au XIIe siècle par lévêque Gauthier de Mortagne, le Palais épiscopal. Pendant la Révolution, sy installa ladministration du district et, en 1811, ce fut le Tribunal qui sy trouve encore de nos jours.

33 La cour du Palais épiscopal abrite, de nos jours, plusieurs services judiciaires. On peut constater que lun des bâtiments était accolé à la cathédrale et quun passage était pratiqué.

34 Vue arrière de la cathédrale, de la cour du Palais épiscopal.

35 La Place du Parvis, avec, ci-dessus, ce qui fut léglise Saint-Martin du Parvis des XIIe et XIIIe siècles.

36 A proximité de la Place du Parvis, subsiste un édifice du XVIe siècle, qui fut lAuberge du Dauphin. Une autre légende affirme que Louis XIII et Anne dAutriche y auraient couché, au retour dun pèlerinage au cours duquel ils auraient prié pour obtenir un héritier. Leur prière fut exaucée : cest là quils auraient conçu Louis XIV!

37 LAuberge du Dauphin.

38 Rue commerçante de lancienne Cité, piétonnière … … et décorations de lune de ses vieilles maisons.

39 Cest le plus ancien Hôtel-Dieu conservé en France. Il date de 1167 et si les malades réguliers étaient soignés à létage, une grande salle gothique, à trois nefs, accueillait les malheureux au sous-sol!

40 Non loin de la cathédrale, lancienne maison des chanoines qui comporte des parties des XIIe, XIIIe et XVIe siècles.

41 Certainement, de grand admirateurs de la cathédrale!!!

42 La chapelle octogonale, sur le modèle de la Basilique du Saint-Sépulcre de Jérusalem, fut construite autour de Lors de la dissolution de lOrdre, en 1312, ses biens furent transférés aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem (Ordre de Malte). Dans lancien logis, est installé le musée de Laon qui renferme une belle collection de céramiques antiques françaises, des vestiges de larchéologie locale et une galerie de peinture. Une commanderie des Templiers fut installée à Laon en 1134.

43 La chapelle des templiers.

44 Le musée des Templiers renferme un transi remarquable, celui de Guillaume de Harcigny, célèbre médecin qui traversa une partie de la guerre de cent ans et qui fut appelé au chevet de Charles VI. Il ne joint pas les mains dévotement, mais tente de cacher un sexe pourri depuis longtemps… Le transi, apparu au XIVe siècle, marque un tournant dans lart funéraire du Moyen Âge, en remplaçant le gisant, le montrant dans le réalisme de la mort pour faire réfléchir les humains…

45 Ce monument évoque un autre citoyen illustre de la ville. Cest un Jésuite, le Père Jacques Marquette qui, en 1666, sembarqua pour rejoindre la Nouvelle-France (devenue le Canada) où il reste personnalité fort connue, ayant suscité beaucoup de récits de ses aventures. En 1673, il participa aussi à la mission dexploration qui va découvrir le Mississipi.

46 Elle abrite, de nos jours, la Cité administrative du département et, à lexception des remparts, ses principaux vestiges se trouvent en sous-sol. Sous la surface, existe, en effet, un réseau de 700 m de tunnels visibles, creusés dans le calcaire. Carrières au début, ils servirent à lédification de la ville gallo-romaine, puis offrirent des niches pour la conservation du grain. Durant la guerre de 14, les Allemands s y installèrent durant 4 ans, y abritant un hôpital et y retenant des prisonniers. Cest entre 1595 et 1598 quHenri IV fit construire la Citadelle de Laon, qui fut améliorée en 1840.

47 Dans le rempart, sous la construction actuelle, un ancien pont-levis.

48 La porte dArdon est sans doute la plus belle de Laon. Construite au XIIIe siècle, elle sappelait, autrefois, la Porte Royale. Après plusieurs mois de siège, cest par cette porte quHenri IV entra dans la ville en Cest aussi par cette voie que, le 13 octobre 1918, le Général Mangin entra, marquant alors la libération de la ville.

49 De la porte dArdon, la vue porte sur la verdoyante Cuve Saint- Vincent et, de lautre côté du croissant, léglise Saint-Martin doù nous avons débuté notre promenade.

50 Musique : Ensemble médiéval Xeremia Troubadour (Fremosura) Informations prises sur place et sur différents sites internet Photos, conception et réalisation : Marie-Josèphe Farizy-Chaussé Avril 2010

51 AU REVOIR

52


Télécharger ppt "A V E C M A R I J O LAON Laon est lun des fleurons de la Picardie, située à 130 km au nord-est de Paris. Perchée sur une colline « la montagne couronnée."

Présentations similaires


Annonces Google