La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les sculptures de léglise romane de DIENNE dans le Cantal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les sculptures de léglise romane de DIENNE dans le Cantal."— Transcription de la présentation:

1 Les sculptures de léglise romane de DIENNE dans le Cantal

2

3

4

5

6 L'église de Dienne est construite selon un plan compliqué. L'essentiel de lœuvre romane subsiste. Seuls la porte et le pignon Ouest furent refaits, le portail au XV e siècle, le pignon à la fin du XIX e siècle, à I'occasion de la reconstruction du clocher-peigne. Une sacristie datée de 1735 est greffée sur le bras Nord du transept. On entre au midi dans une triple nef de deux travées donnant sur un transept légèrement saillant. La croisée reçoit une coupole sur trompes. Le chæur et l'abside axiale hémicirculaire sont encadrés par deux absidioles en fer à cheval. Comme c'est généralement le cas dans I' arrondissement de Mauriac, les bas-côtés sont voûtés en quart de cercle, tandis que les arcs marquant les travées sont surmontés d'une maçonnerie de rachat permettant de passer du demi-cercle au quart de cercle. L influence mauriacoise se sent aussi dans le tympan qui coiffe l'arc d'entrée de la croisée. Les bras sont voûtés en berceau perpendiculaire. De part et d'autre, un doubleau reposant sur un tailloir sculpté y distingue deux travées. Quatre piliers marquent la séparation des trois nefs; deux autres portent I'arc triomphal. Si les quatre piliers massifs orientaux sont classiques, les deux piles Ouest sont originales puisqu'elles sont circulaires jusqu'à une hauteur de 2,50 m. pour devenir carrées ensuite. Cette fantaisie rappelle Riom-ès- Montagnes. Extraits de louvrage de M Moulier sur les églises romanes de la région, avec sa permission

7 Léglise de DIENNE présente un ensemble rare de chapiteaux de la même époque probablement le XI e dont aucun ne représente une scène biblique. Le message se lit au travers de codes, rapidement oubliés car les scènes bibliques et les motifs floraux les ont remplacés dans les constructions plus tardives. Ceci est un essais dinterprétation basé sur lexpérience …

8 Comme souvent les deux personnages ne font quun. Lun est nu: lâme lautre est un saltimbanque, un fidèle qui samuse et passe son temps à jouer dinstruments de musique quil nous montre: un tambourin et une flûte. La tête sous le chapiteau tire la langue au chapiteau des sirènes. Cet homme nest pas attiré par la sainteté…et son âme enchaînée est destinée à un triste sort…

9 Les feuilles sont ici séparées, elles sont symbole de renouveau Elles représentent probablement chacun de nous isolément car le thème des sculptures me semble être la communauté et le soutien que celle-ci apporte aux fidèles. Nous sommes au XI e & la préoccupation de chacun est la vie éternelle Et le rôle de léglise qui a lépoque rassemble tout le village est dy amener chacun. Le visage en dessous est serein et regarde la sirène…

10 Les feuilles lisses sont plus resserrées (elles sont ancrées dans lastragale) À droite elles ont poussé en arbrisseau: léglise (lastragale) les a nourri spirituellement.

11 Les feuilles se sont multipliées, elles sont plus vivantes que celles indépendantes vues précédemment ou bien qui se trouvent encore isolées au-dessus. Les fidèles bien ancrés dans léglise supportent les faibles représentés par les feuilles au-dessus Dans les angles la vie spirituelle sépanouie et soriente vers la trinité qui est au ciel

12 Notre saltimbanque à gauche dans langle jouant du tambourin est aussi celui qui crie de douleurs… Il sort de tiges- feuilles… Les tiges forment soit une sorte de couronne de lauriers au dessus du saltimbanque, soit notre saltimbanque soit ces boucles que lon verra en cornes, ailes … Ces tiges-feuilles sont des fidèles ou membre de la communauté que forme léglise. et…que lon retrouvera ainsi que la boucle qui se retrouvera à gauche des sirènes…

13 La morale du chapiteau est claire: celui qui sest bien amusé sur terre se retrouvera dans les souffrances…. Notre saltimbanque hurle de douleur! A remarquer quil fait partie de lun des pseudo cercles de tiges qui selon mon interprétation sont un moyen de représenter le devenir dune catégorie de fidèles. Plus loin ceux-ci seront groupés soit en ailes, soit en corde, soit en cornes soit en boucle … à remarquer aussi la forme de cette tige en boucle qui séchappe verticalement du nœud.

14 Le saltimbanque vomis un serpent et à droite il bande son arc en visant le serpent Résultat: le saltimbanque domine le serpent qui essaie de sen prendre à ses ailes qui sont lévidence quil est destiné ou en bon chemin pour aller au ciel. Ces trois personnages ne font quun et le sculpteur exprime ici quil faut résister et sarmer pour lutter contre les tentations.

15 Pour aider chacun dans sa lutte contre les tentations, des feuillages signe de vie nouvelle… La corde de larc exagérément grossie représente lassemblée des fidèles (voir le chapiteau précédent)

16

17 Coquilles St-Jacques et tiges-feuilles orientées vers le ciel, une invitation à faire le pèlerinage (pénitence) _Un crâne de bouc (luxure) doù sort une corde donnant naissance à un faisceau de tiges-feuilles courbées horizontalement représentant les fidèles dans le péché Une paire de cordes passant au dessus dune feuille à 7 lobes que notre saltimbanque hurleur mord Les fidèles de ce groupe sont des cornes-tiges- feuilles tournées vers la terre…

18 Ces fidèles qui mordent la corde le font- ils pour se raccrocher et ne pas être exclus ou bien mettent-ils en péril la communauté (la corde) Si lon regarde les pseudo cornes cest négatif Par contre si lon regarde la feuille à 7 lobes qui semble vouloir élever ce groupe cest positif… Ce groupe semble aussi subir linfluence du groupe issu des cornes Ce dernier semble mieux sen tirer, na t- il pas lutté pour tuer le serpent qui vivait en lui? (chapiteau à larc)

19 La corde sest déformée et devient monstrueuse.. Des serpents torsadés qui naissent dans la corde issue de lastragale (léglise donc), avec le Malin au dessus.. Cest léclatement de la communauté Cest un appel à la vigilance et à lentre aide spirituelle.. A remarquer que les têtes de serpent qui ont remplacé celles de notre saltimbanque semblent vouloir se nourrir des feuillages ce qui est bon signe…( la nourriture spirituelle prodiguée par léglise)

20 La corde déformée ressemble à un cheval, animal que lhomme sait dompter et dominer… Des pattes symbolisent sa démarche pour aller au ciel (les rampants en sont dépourvus) Et des ailes naissantes lui poussent sur les pattes pour signifier quil est moins terrestre et plus spirituel… Cette partie de la communauté est en bonne route pour le ciel

21 Des feuillages ancrés dans lastragale ont remplacé sous les lauriers les saltimbanques hurleurs Espoir à droite: ce sont nos cordent déformées à têtes de serpent (les membres plutôt saltimbanques acquits au Malin) du tableau précédent qui nourris par léglise ont gagné des pattes sur lesquelles poussent des ailes…. Le chemin du ciel ne leur est pas fermé…

22 La corde lieuse horizontale symbole de léglise ou de la communauté sort de lédifice lui-même, la pierre!_ PIERRE !_ Elle unie et retient les membres du haut __dans le péché_ et du dessous qui ont des tiges-feuilles orientées au ciel _plus tournés vers le spirituel_ Ils forment une corde nourricière pour ceux du dessus qui auraient tendance à sécarter du bon chemin. Nos saltimbanques, ceux qui samusent au lieu de prier sont encore représentés par les têtes de serpent

23 Les membres formant la corde ont les tiges- feuilles orientées vers le ciel tandis que les membres saltimbanques les ont orientés vers la terre… Les membres saltimbanques soit se nourrissent de lenseignement de cette corde (léglise) soit ils la mordent mais les cornes multiples (les membres) semblent devenir feuilles, comme pour les autres cest bon signe… Entre ce chapiteau et celui des sirènes il me semble manquer un épisode sur un chapiteau: Des travaux ont-ils affecté le pilier suivant? Ai-je raté un chapiteau floral ? La saga des cordes se termine ici ainsi ! Une sorte de choix de vie !! Ce chapiteau ne fait face à aucun autre sculpté Sur le coté den face se trouve celui des saltimbanques hurleurs et de lautre coté du pilier suivant celui des sirènes On passe donc directement au chapiteau des sirènes… là nous sommes au ciel en très bonne compagnie et cétait la mission de léglise dy amener tous les fidèles… Nous passons directement dune communauté terrestre à une communauté céleste, il me semble manquer comme un jugement…. Il me semble aussi que ce programme de sculptures sadresse plus à des moines quà des fidèles…

24 Les sirènes occupent les angles du chapiteau, elles sont au dessus dune frise de feuilles à 5 pétales, 5 étant étant le chiffre de la perfection. A gauche un cercle symbole céleste est entrelacé avec un motif à quatre branches déjà vu précédemment (symbole terrestre associé au ciel) Au dessus une marguerite à 7 pétales chiffre fétiche des bénédictins car résultant de (céleste et terrestre)

25 Entre les sirènes une fleur de lys symbole de royauté (le royaume du ciel sentend) Deux oiseaux sont dans leur élément avec les sirènes. (Ce sont les traditionnels messagers du ciel : ceux qui sabreuvent généralement au calice et qui parlent aux oreilles de ceux qui les écoutent et que lon trouve sur de nombreux chapiteaux romans.) Au dessus la frise nous oriente sur le sens des motifs de la corbeille: elle représente une sinusoïde encrée au début et à la fin dans la pierre…(sur cette PIERRE je bâtirai…) avec dans chaque espace trois feuilles symbole de trinité. La sirène est le motif roman du XI e symbole d une très haute spiritualité probablement ici la communion des saints…au ciel! En résumé lensemble des messages à DIENNE enseigne que pour aller au paradis, il faut: PRIER au lieu de se divertir COMBATTRE les tentations FAIRE PENITENCE FUIR la LUXURE ECOUTER lenseignement de léglise et sentraider dans la COMMUNAUTÈ …SINON ce sera la DOULEUR éternelle

26

27

28

29 Le sculpteur ou le mandataire ou le sponsor ou…,

30

31

32

33

34

35

36 Photos & interprétations: Bernadette PLAS Alain DELIQUET Mes remerciements à Madame Marie Simone Chanson de lassociation DIENNE PATRIMOINE pour son aide ainsi qu à Pierre & Pascale MOULIER qui ont décrit cette église dans leurs livres sur le patrimoine roman de cette belle région. Janvier 2014


Télécharger ppt "Les sculptures de léglise romane de DIENNE dans le Cantal."

Présentations similaires


Annonces Google