La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Renaissance en France : sous l'influence de lItalie et sous l'impulsion des rois de France. Une originalité française inspirée par lAntiquité et fortement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Renaissance en France : sous l'influence de lItalie et sous l'impulsion des rois de France. Une originalité française inspirée par lAntiquité et fortement."— Transcription de la présentation:

1 La Renaissance en France : sous l'influence de lItalie et sous l'impulsion des rois de France. Une originalité française inspirée par lAntiquité et fortement influencée au départ par lItalie : une nouvelle latinité Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne. Cette publication (communication) nengage que son auteur et la Commission nest pas responsable de lusage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

2 Introduction Un cadre européen : Nouvelles mentalités : soif de vivre, confiance en l'homme, appétit du savoir, esprit de libre arbitre. Diffusion des savoirs : imprimerie, latin, nombreuses guerres étrangères en Europe, voyages (développement des ambassades) Elargissement du monde : découverte de lAmérique

3 Originalité française : Tardive par rapport à l'Italie (ou même Flandres, Rhénanie, Alsace, Portugal…) car guerre de Cent Ans jusqu'en 1453 Très forte influence italienne car découverte et importation à partir des guerres dItalie, originalité quà la fin du 16ème Mais un souci de simplicité, d'équilibre et de symétrie qui limite les excès de décoration et de composition de l'art italien. Excelle dans larchitecture, lart des jardins, le mobilier, lart de la table: lart des princes et des rois Intéressante sur la musique et la danse et la sculpture Médiocre pour la peinture (sauf art des portraits). Il faudra attendre le XVIIème. Donc un art surtout somptuaire et très lié aux élites et aux souverains qui témoigne du renouveau artistique du XVIe siècle, de lhumanisme et du mécénat, comme de la construction de lEtat monarchique.

4 : Rois de France impliqués dans les Guerres dItalie avec de nombreux nobles français Découverte et fascination pour une région très en avance sur la France : Un esprit nouveau (l'amour des lettres, de la philosophie grecque) Une vie sociale déjà organisée et raffinée Une architecture nouvelle s'inspirant des grands modèles antiques La présence de reines italiennes à la Cour de France (Catherine puis Marie de Médicis), puis celle du cardinal italien Mazarin. Les échanges entre artistes et érudits : Léonard de Vinci et Benvenuto Cellini sont invités par François Ier en 1531 et 1540, tandis que Rabelais, Du Bellay, Montaigne, Marot… séjournent à Rome et en Toscane.

5 Une diffusion en France à partir de lItalie et une émancipation progressive : Italianisme Style de transition : architecture gothique avec quelques motifs italianisants Style Louis XII : brique et chaînages de pierre Première Renaissance Architecture dinspiration classique Maîtrise très imparfaite des canons antiques Renaissance classique Maîtrise puis dépassement du vocabulaire antique (style proprement français) Premiers grands architectes : Lescot, Delorme, Bullant 1580 – 1640 Vers le classicisme : style Louis XIII Amorcé sous Henri IV et se poursuivant au début du règne de Louis XIV

6 Les principales étapes de lévolution La transition entre le Moyen-Age et la modernité : LITALIANISME ( ) Limportance de Louis XII ( ) Il est le fils du poète Charles d'Orléans et de Marie de Clèves, une grande auteure. Roi très populaire (nommé le Père du peuple). Réduit les impôts Améliore la justice Fit rentrer la Bretagne dans le royaume par son mariage avec Anne de Bretagne Présence française en Italie : 1499, conquête de Milan Italie du sud de 1501 à1504. Mécène du compositeur de musique Josquin des Prés. Goût pour lart gothique Statue équestre de Louis XII sur la façade du château de Blois. Il entreprend la rénovation du château de Blois à la fin du XVe siècle et y introduit une aile de style Renaissance. Son successeur, François Ier, poursuivit par la suite la restauration.

7 Décor à motifs à litalienne : pilastres, coquilles, rinceaux, médaillons Château de Blois : La façade extérieure est composée de deux parties : à droite, un bâtiment du 13e siècle où se trouve la grande salle des États et, à gauche, un bâtiment construit en brique et pierre sous Louis XII.

8 Structure des édifices inchangée : gothique flamboyant Le Château de Blois, un château qui mêle les styles gothique, Renaissance et Classique

9 Gothique Renaissance Amboise

10 La PREMIERE RENAISSANCE ( ) Déjà une forte inspiration classique Des nouveaux principes architecturaux … retour au style de l'Antiquité le plan régulier l'égalité des travées l'alignement des baies à un même niveau la symétrie la proportion Toutes les dimensions d'un bâtiment, pour être harmonieuses, devaient être des multiples d'un module de base Plan du château de Chambord avec en surimpression le dessin de Léonard de Vinci reprenant lhomme de larchitecte romain Vitruve. Il représente les proportions idéales. Principes esthétiques à la base de tout.

11 Décoration utilisant les ordres antiques Au départ absence de symétrie, de proportions

12 Construit près de Blois en1526 par François1er Linfluence italienne simpose : Le Château de Chambord Le double escalier en spirale conçu de telle manière que deux personnes empruntant chacune une rampe ne se croisent jamais (escalier à double révolution conçu par Vinci ?).

13 Le Château de Villandry

14 Lart des jardins : influence italienne mais ordre français

15 Le véritable acteur du développement de la Renaissance en France : François 1 er ( ) Poète, humaniste cultivé, polyglotte. Protecteur des savants, des écrivains et des artistes, méritant ainsi le titre de Père des Lettres. Attire en France les Italiens les plus illustres : Léonard de Vinci et Benvenuto Cellini. Fonde le Collège de France et fait adopter le français comme langue officielle de ladministration en Portrait de François I er en 1524 par Jean Clouet. Musée du Louvre Un roi reconnu comme étant essentiel pour avoir affirmé lautorité royale et a avoir posé les bases dun État centralisé et moderne. A limage des princes italiens.

16 La première école de Fontainebleau Avec la décoration du château de Fontainebleau François Ier initia un bouleversement fondamental dans lévolution de lart français. Il y fit travailler des artistes italiens : Rosso Fiorentino, Luca Penni et surtout Primatice (1532) qui assurera la direction des travaux de décoration du château après la mort de Rosso, et plus tard en 1540 Niccolò dell'Abate. Fresques et stucs, vers 1552, le Primatice, (Château de Fontainebleau, Escalier du Roi) Stuc de la Galerie de François I, , Rosso Fiorentino Pietà, entre 1530 et 1540, Rosso Fiorentino, (Paris, musée du Louvre).

17 Les caractéristiques de l'école : l'impératif du décor et de l'ornement Sujets recherchés, volontiers allégoriques, le plus souvent voluptueux Influence italienne prépondérante (Maniérisme) + survivance du Gothique : artistes Italiens, Français et Flamands Influence de la collection d'œuvres d'art rassemblée par François I er au château en peinture (Vinci, Raphaël, d'Andrea del Sarto), en sculpture (Michel-Ange), en orfèvrerie (Cellini), en tapisserie (Romano) et avec une collection de copies et de moulages d'après l'antique. Priorité aux fresques (couleurs claires)

18 Galerie François 1 er par le Rosso : fresques et plafonds à caisson Galerie des Cerfs : fresques et plafonds à caisson

19 François Clouet Portrait de François 1er, roi de France, peint par François Clouet en 1540 Le bain de Diane Dorigine flamande, peintre de la cour de France. Il fut le portraitiste des rois François Ier, Henri II, François II et de Charles IX. Il fut le modèle des portraitistes de cour. Très influencé par lécole de Fontainebleau. Diane au bain, vers 1528, (Washington, National Gallery). œuvre symbole de la Renaissance française, ce tableau présente une articulation complexe de l'espace dans sa profondeur : trois plans différents s'y étagent. Au-delà d'un rideau souvre une vaste pièce, dont la fenêtre donne sur un jardin et où se tient une servante avec le goût maniériste de l'école de Fontainebleau. L'idéalisation de la représentation de la jeune femme contraste avec la vigueur réaliste, d'inspiration flamande, des autres éléments de la scène, aussi bien la "nature morte" du premier plan que la pièce à l'arrière-plan. Daprès

20 La RENAISSANCE CLASSIQUE ( ) Vers un art français Utilisation raisonnée de lart classique (colonnes, proportions) Hôtel dAssezat (Toulouse, 1555) Architecture religieuse avec décoration classique sur structure gothique Saint Eustache (Paris, )

21 La Renaissance en architecture s'exprime par des forme nouvelles tirées de l'art antique : les ordres, à la fois système de proportion et langage décoratif, en sont le fondement. Les Grecs avaient défini trois ordres fondamentaux : le dorique, le ionique et le corinthien; les Romains leur avaient ajouté deux variantes : le toscan (variante du dorique) et le composite (mélange d'ionique et de corinthien). Vignole publia en 1562 la "Règle des cinq ordres" qui fixe le rapport entre les ordres : leur hauteur est calculée à partir du module commun constitué par le diamètre de la colonne (le toscan est haut de 7 modules, le dorique de 8, l'ionique de 9, le corinthien et le composite de 10); le dorique, le plus robuste des ordres, était voué au niveau du rez-de-chaussée qui porte le poids de l'édifice, le ionique au premier étage, le corinthien au second. Approfondissement : Un nouveau langage architectural

22 Les grands architectes français, qui vont amener larchitecture vers un style proprement français (lordre colossal) et préfigurer le classicisme Jean Bullant ( ), Ecouen

23 Pierre Lescot ( ) La cour carrée du Louvre

24 Philibert De LOrme ( ) Eglise d Anet : Première utilisation du dorique Les coupoles

25 Jean Goujon et Germain Pilon : une expression authentiquement française La Diane chasseresse, Goujon (?) Jean Goujon ( ) Nymphe de la fontaine des Innocents Tribune des Caryatides Germain Pilon ( ) La vierge de Douleur Gisant dHenri II

26 La naissance de lart classique 1. Dabord une période dhésitation entre baroque et esprit de la renaissance : Maniérisme et style Louis XIII Toitures toujours élevées comme à la Renaissance Disparition des ordres en façade, qui sont le plus souvent rappelés par des chaînages de pierre, voire totalement absents (façade à bossages) La fin de la Renaissance (1580 – 1640 )

27 MANIÉRISME DÉCORATIF Style très décoratif avec grotesques et bas-reliefs en façade

28 Style Louis XIII : style sobre, alliant souvent pierre et brique SOBRIETE CLASSIQUE Frontons sur fenêtres, ordres simulés par le chaînage Place des Vosges, Paris,

29 : FRANÇOIS MANSART INVENTE LARCHITECTURE CLASSIQUE Retour des ordres en façade et abandon de la brique (fin du style Louis XIII) Unification (toitures et façades) et hiérarchisation des volumes (ressauts des avant-corps) pour atteindre un harmonie majestueuse Maintien dune certaine tradition française à la verticalité (toitures élevées)

30 La diffusion de la Renaissance italienne en France a eu un rôle capital dans lévolution de la France. Elle pose les bases dun renouveau en générant des résistances nationales. De ces conflits culturels naitra la synthèse française de lArt classique. Conclusion :


Télécharger ppt "La Renaissance en France : sous l'influence de lItalie et sous l'impulsion des rois de France. Une originalité française inspirée par lAntiquité et fortement."

Présentations similaires


Annonces Google