La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

6 ème paramita - prajna (sagesse) Élément central de l'Éveil bouddhique, la prajna correspond à différentes attitudes mentales et psychiques propres au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "6 ème paramita - prajna (sagesse) Élément central de l'Éveil bouddhique, la prajna correspond à différentes attitudes mentales et psychiques propres au."— Transcription de la présentation:

1 6 ème paramita - prajna (sagesse) Élément central de l'Éveil bouddhique, la prajna correspond à différentes attitudes mentales et psychiques propres au bouddhisme.

2 La prajna (hannya, pranna) na pas déquivalent dans les langues occidentales. Elle est généralement traduite par « sagesse lucide » ou « sagesse transcendante », « sapience ». On y parvient par l'accomplissement de pratiques bouddhiques spécifiques. Son but est la libération des souffrances des vies/morts. La prajna s'écarte des deux obstacles que sont : -l'illusion -et le savoir (information).

3 Pour Nichiren « la différence entre létat de bouddha et le simple mortel » réside dans lillusion. Espace et temps

4 La prajna doit être distinguée de la vijnana, la connaissance-information qui nous parvient par les six organes des sens et où le mental (manas) joue un rôle important.

5 A lopposé de la vijnana il y a le cœur-esprit, citta. La bodhicitta (bodaishin), cest l'aspiration à lÉveil).

6 Prajna et vijnana sont à la base de jnana la connaissance intuitive qui transcende le moi individuel et permet de saisir par lexpérience laspect réel des phénomènes (shoho jisso). LOrient situe la jnana dans le cœur. Jnana cest aussi anasrava, la vue juste sans infection, au-delà du monde profane et qui mènent à la Voie. Traduction fréquente : cœur

7 Jnana est aussi anasrava, la vue juste sans infection, au-delà du monde profane et qui mènent à la Voie. (Cf. Octuple Noble Chamin)

8 Jnana comporte différents degrés : tout daborsd cest la sagesse permettant daccomplir ce qui doit être fait ou sagesse (krtya anusthana jnana) : sagesse correspondant à la transformation des cinq premières consciences (visuelle, auditive, olfactive, gustative et tactile) et qui permet de faire obtenir des bienfaits à tous les êtres ordinaires. Moine chinois Pusa (Hotei) plus connu sous lespect du poussah

9 Sagesse du discernement (pratyaveksana jnana) : sagesse correspondant à la transformation de la sixième conscience et qui permet dobserver sans entrave tous les phénomènes et de prêcher le Dharma en interrompant les doutes. Jnana-mudra, carctéristique du Bouddha Amida

10 samata jnana : sagesse de la similitude des natures (de toutes les choses) sagesse correspondant à la transformation de la septième conscience et qui voit légalité ultime de toutes les choses, de soi et des autres. La sagesse impartiale de léquanimité (upeksha) et de lidentité qui transcende lorgueil. Le chapitre XI, Tour aux Trésors dit que le Sutra du Lotus du Dharma merveilleux est la Grande sagesse d'égalité, le Dharma enseigné aux bodhisattvas, gardé en mémoire par les bouddhas

11 Alayavijnana ou adarsa jnana) : la grande sagesse du miroir parfait : sagesse correspondant à la transformation de la huitième conscience (alaya) et qui reflète tous les phénomènes comme ils sont dans les trois phases (passé, présent, futur), comme un clair miroir. Cest la capacité de discerner le réel de lirréel. Jeu de go

12 Il y a aussi la sagesse de bouddha (butchi). Qualité atemporelle, propre aux bouddhas, ou de sagesse sans enseignement (mushi-chi), celle qui n'a pas eu besoin d'un maître.

13 Dans le Theravada, le détachement, vairagya (la capacité de se détacher des désirs et des choses du monde) découle de la prajna. La prajna implique la mise en pratique de nombreuses vertus qui peuvent varier selon les écoles

14 - tranquillité spirituelle (sama), - la maîtrise de soi, contrôle rationnel des sens (dama), - effort conscient pour transcender le désir de la jouissance sensuelle (uparati), - lendurance (titiksha), - la foi (shraddha) - concentration parfaite (samadhana). Les yogas mettent laccent sur : Odilon Redon

15 La sagesse sans écoulement, muge-chi, version japonaise de lanasrava est une sagesse que les pensées douloureuses, nées des passions, ne viennent pas troubler. C'est le but de quelques étapes des 52 étapes du bodhisattva. - dix étapes de la foi, - dix étapes de sécurité, - dix étapes de la pratique, - dix transferts de mérites, - dix étapes de développement, - Eveil d'indifférenciation (togaku), - Eveil merveilleux (myogaku) atemporel. Musée Guimet

16 étape 11 : la production mentale (cittotpada). Aspiration à la bodhéité, à la sagesse sans écoulement ; sagesse que les pensées adventices ne viennent pas troubler.

17 étape 16 : la justesse de lesprit (abhisampanna). Acquisition d'une connaissance précise et juste de la vacuité. Sagesse qui fait percevoir la non-substantialité des choses. Voute dun sanctuaire taï représentant la vacuité- shunyata

18 étape 38 : La compréhension de laspect de pure ainsité (bhuta tathata). A la lumière de la pratique de la voie du milieu la pure ainsité des phénomènes se révèle au bodhisattva.

19 étape 44 : La flamme de la sagesse (arcismati). Etape de la sagesse radieuse dans laquelle le feu de la sagesse consume les désirs terrestres. Manjushri, bouddha de la sagesse, avec lépée de feu qui tranche lobscurité fondamentale.

20 étape 46 : La sagesse-immédiate (abhimukhi). Le bodhisattva perçoit la pure ainsité des phénomènes dans la netteté de limmédiateté. Étape dans laquelle la sagesse suprême commence à apparaître.

21 étape 49 : La sagesse-perspicace (sadhumati). Étape de la sagesse qui pénètre tout et dans laquelle une personne enseigne le Dharma librement et sans restriction.

22 Dans le Sutra du Lotus, on trouve ce passage : "Les bouddhas apparaissent en ce monde pour ouvrir à tous les êtres la porte de la sagesse de bouddha." Zhiyi* commente ce passage de la manière suivante : "Si les gens ne possédaient pas en germe la sagesse de bouddha, comment le Bouddha pourrait-il dire qu'il veut la développer ? Il faut comprendre que la sagesse de bouddha est latente en tous les êtres. (Le véritable objet de vénération (Sado, 1273 à Toki Jonin)

23 Le Sutra et son interprétation disent clairement que le chemin de l'Éveil est contenu dans les deux éléments de la réalité (kyo) et de la sagesse (chi). La réalité désigne l'aspect de tous les phénomènes de l'Univers, et la sagesse représente la manifestation parfaite de cet aspect dans la vie de l'individu. L'Éveil est l'adéquation de la sagesse et de la réalité (kyo chi myogo). ( Mise en Garde contre l'Offense au Dharma, Minobu, 1276 au nyudo Horen) Sujet ou sagesse > Shakyamuni / Objet ou réalité > Taho) myogo chi kyo

24 Il est dit : "Il faut suivre le Dharma et non la personne. Il faut s'appuyer sur l'enseignement du Bouddha et non sur les paroles des maîtres. Il faut se servir de la sagesse et non des connaissances […] qu'il ne faut pas s'appuyer sur les déclarations des bodhisattvas et des maîtres mais sur celles du Bouddha. ( Parvenir directement à la bodhéité grâce au Sutra du Lotus - Minobu, 1277 Myoho-ama).

25 On lit dans le chapitre XXI : "Que ce soit dans un bosquet, sous un arbre ou dans un monastère [...] les bouddhas entrent dans le nirvana." Ceux qui visitent cet endroit peuvent instantanément expier les fautes commises depuis le passé infiniment lointain. Les troubles (bonno, klesa) se transforment en sagesse (prajna), le karma en Corps du Dharma, et les souffrances en délivrance (vimukti). (La personne et le Dharma, Minobu, 1281 à Nanjo Tokimitsu)


Télécharger ppt "6 ème paramita - prajna (sagesse) Élément central de l'Éveil bouddhique, la prajna correspond à différentes attitudes mentales et psychiques propres au."

Présentations similaires


Annonces Google